Comment se sortir d'une rupture amoureuse

Réalisée par Manon26 · 14 févr. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

J'ai 23 ans et j'ai rompu, il y a 5 mois avec mon copain avec qui je suis restée presque 2 ans. On habitait ensemble, nous avions une très belle relation.. ma plus belle relation même à quelques exceptions près :
Il avait une addiction aux jeux d'argent.. ça a été très dur de voir la personne que l'on aime le plus se détruire. Avant de prendre la décision de le quitter, on se disputait souvent, on ne dormait plus ensemble, il se couchait à l'heure où moi je partais en cours (je suis en master de droit, étude très prenante et très stressante qui plus est). Il ne me parlait plus, ne parlait plus à ses parents, ni à ses amis... Ca a été très dur de le voir comme ça, de le voir sombrer petit à petit, et s'isoler...

D'autant plus, que le jour où j'ai appris qu'il avait cette addiction, j'ai essayé de l'aider, de ne pas le juger, de faire tout pour qu'il se rende compte que notre couple allait bien et qu'il devait essayer de se faire soigner.. mais malheureusement il n'aimait pas la formation qu'il faisait. Il avait besoin de ce diplôme et ne voulait pas s'arrêter à 1 an du diplôme, du coup dès qu'il rentrait des cours, ça n'allait pas, et j'étais pas là pour l'écouter.

J'ai essayé de l'aider, je lui ai fait toutes ses recherches de stage. Dernièrement, j'avais réussi à lui avoir un entretien dans une entreprise.. il n'a jamais été à l'entretien. Je lui faisais reviser ses cours jusqu'à tard le soir quand il avait des exams.
J'essayais de lui montrer que ça allait, qu'il avait une famille aimante, des amis, qu'il avait un sport qu'il adorait. Je voulais lui montrer qu'il était capable de faire pleins de belles choses dans la vie. J'essayais de l'épauler, de lui montrer que j'étais là, que je l'aiderais et qu'à deux on y arriverait.. malheureusement, à force de vouloir contrôler sa vie, la mienne, notre couple, je me suis perdue moi-même.
J'ai beaucoup donné sur cette relation.. à tel point que j'ai atteint ma propre limite.

Le problème est qu'à la suite de notre rupture, j'ai essayé d'enfouir mes sentiments. Je suis quelqu'un d'assez indépendante, beaucoup dans le contrôle, et surtout j'essaie toujours d'être assez forte devant mon entourage, j'essaie de toujours de relativiser et n'aime pas montrer mes faiblesses. Je n'ai donc jamais trop parlé de ma relation ni de ma rupture. Je voulais prouver à tout le monde que ça allait.. mais bien évidemment, en plus de gérer ma rupture, je devais essayer de gérer mes études et mes partiels qui arrivaient à grand pas..

Quand j'ai quitté mon copain, j'ai fait mon déménagement toute seule, je suis retournée vivre chez mes parents, et j'ai passé mes partiels.. Pendant mes partiels, ça n'allait pas du tout. Je broyais du noir, j'ai commencé à avoir des troubles du sommeil, de l'alimentation, je n'avais plus d'estime de moi, je ne me reconnaissais plus... ajouté à ça des idées noires, parce que je me suis sentie si seule.. ça a été terrible ce sentiment, se sentir comme une moins que rien. Et, surtout j'étais complètement épuisée mentalement..

Son problème d'addiction n'était pas le seul problème, il y avait aussi sa famille.
Quand j'ai découvert ses problèmes d'addiction, j'ai essayé de trouver de l'aide auprès de sa famille.. en vain. J'avais besoin de leur aide, leur soutien, je voulais que sa famille fasse prendre conscience à leur fils de son addiction.. Au lieu de ça, ses parents l'engueulaient de temps en temps en lui expliquant que "ce n'est pas bien de perdre 2000 euros par mois" mais c'est tout... ils ne le soutenaient pas et ils ont toujours tout fait pour que leur fils reste dépendant d'eux.. par exemple, il n'avait pas sa propre voiture, c'était la voiture de ses parents, on vivait dans une maison dans la rue en face de chez ses parents (quand je l'ai rencontre, mon ex-copain était déjà dans cette maison).. bref, il était très dépendant de ses parents.
En plus de cela, je rajouterai que ses parents appelaient 10 fois par jours leur fils, débarquer chez nous tous les quatre matins, et avaient accès au caméra de la maison dans laquelle on vivait. Oui oui, ses parents ainsi que sa soeur avait accès directement sur leur portable à l'intérieur de la maison où on vivait...
Sa famille était très intrusive dans notre relation et on s'engueulait très souvent à ce sujet.

Avant de rompre, j'ai été, quand bien même, voir ses parents, je leur ai parlé, leur ai expliqué que leur fils avait besoin d'aide, et que cela devenait urgent. Je pense que mon copain était réellement dans un état dépressif quand je l'ai quitté.. j'ai beaucoup culpabiliser de l'avoir quitté dans un tel état (il m'a même dit qu'il se suiciderait si je le quittais).. c'est pour ça que j'ai été parlé à ses parents. Je ne pouvais plus l'aider, sinon j'allais sombrer moi aussi et je ne le voulais surtout pas, d'autant plus que j'avais mes partiels qui arrivaient .. et je sentais que j'allais raté mes études, ainsi que mon rêve de faire le métier pour lequel je travaillais si durement depuis 5 ans, si je continuais à vouloir autant l'aider...

Une semaine après leur avoir parlé, ses parents m'ont critiqué, ont retourné la situation en faveur de leur fils et m'ont fait passer pour la pire des personnes.

On a depuis, beaucoup parlé avec mon ex-copain, ça m'a aidé à "reprendre goût à la vie" pendant un certain temps.
Mais actuellement, je n'arrive pas à passer à autre chose.

C'est quelqu'un de bien et je veux qu'il continue à rester dans ma vie mais c'est sur que je ne me revois pas construire de nouveau quelque chose avec lui. On a vécu une belle relation malgré tout cela, et ça toujours été mon confident, j'ai besoin de lui dans ma vie. Mais j'ai l'impression que si on continue à rester en contact, on arrivera jamais à se défaire l'un de l'autre.
Je veux vraiment qu'il se sorte de son addiction et qu'il arrive à s'émanciper de ses parents.

Notre relation aurait pu très bien fonctionner mais sa famille et son addiction ont eu raison de nous.
Quand j'ai appris son addiction, je pense que j'ai pris peur, et j'ai essayé de trop "contrôler sa vie". Je voulais tellement qu'il s'en sorte.. mais j'ai été trop présente, à tel point que je regardais ses mails, et son portable chaque jour pour voir s'il n'avait pas perdu d'argent la veille...Je ne pense pas avoir eu le bon comportement non plus.

Et au sujet de l'addiction, on en parle pas assez mais il est très difficile de vivre au quotidien avec une personne ayant un comportement addictif.. essayer de l'aider mais se sentir impuissante, jusqu'à se perdre soit-même dans la relation.

Je sais que le temps fera bien les choses mais cela fait 5 mois qu'on s'est séparé et j'ai l'impression de sombrer petit à petit dans un état presque similaire à celui dans lequel j'étais pendant mes derniers partiels (manque de sommeil, manque d'estime de soi, trouble de l'alimentation, idée noire..).

J'espère que j'arriverai à m'en sortir un jour et lui aussi.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,

Vous vous êtes fréquentés pendant deux ans. Vous avez vu les difficultés rencontrées et surtout découvert qu'on ne pouvait pas changer les gens s'ils ne se prennent pas en charge eux mêmes.
Vous n'avez pas encore complètement accepté de ne plus être quelque chose d'important et de soutien pour lui. Vous continuez inconsciemment la même erreur.
Pourtant le plus grand service que vous pouvez lui rendre est au contraire de ne plus tenter de lui porter assistance, car il continue du coup de croire que la solution doit venir de l'extérieur de lui-même.
De votre côté cela vous empêche d'avancer et cela vous tire vers le bas.
Je vous conseille de tourner la page définitivement et de ne vous occuper que de vous.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4089 réponses

21042 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2023

Bonjour mademoiselle,
Votre récit est très touchant. Il montre non seulement votre attachement, la force votre amour mais l’impuissance dans laquelle vous vous trouvez face a plusieurs emprises. Votre ami n’a pas que des addictions. Il subit l’emprise de ses parents et d’ailleurs il y aurait beaucoup à dire sur la corrélation entre ces deux modes d’aliénation.
Je peux vous aider car je travaille énormément avec ce genre de difficulté. N’hésitez pas à me contacter.

Myriam Lasry Psy sur Paris

572 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,

Effet,il n'est pas souvent évoqué les problèmes d'addiction, notamment aux jeux et pourtant il y a un impact sur l'entourage, notamment le partenaire.
Vous avez tout tenté pour sauver d'elle même cette personne habitant votre coeur au point de vous oublier mais malgré une immense patience et beaucoup de concessions,de tentatives de compréhension, vous avez dû lâcher prise pour ne pas que vos études en soient détruites et pour tenter de retrouver un équilibre de vie.

A l'état addictif s'est associée une dépendance affective envers ses parents, état d'immaturité et comportement intrusif ,envahissant des parents, soumission et emprise dans ce processus plus fréquent qu'on ne l'imagine encore Aujourd'hui et ferment de discorde dans les couples si l'un ne tranche pas.

On ressent combien vos sentiments pour cet homme ont été sincères et puissants. Aussi en dépit de ces facteurs si négatifs énoncés, vous ne parvenez pas à passer au delà et à tourner la page pour avancer désormais pour vous même.
Cinq mois , c'est récent et encore très douloureux.

Vous avez une profonde déception et une certaine culpabilité de l'avoir laissé mais vous deviez vous sauver bde cette situation après avoir été dans la posture de la sauveuse.
Je vois conseille de déposer votre fardeau en le verbalisant par thérapie analytique pour un travail d'analyse salvateur, comprendre vos schémas de pensée et par voie de conséquence vos comportements afin de réajuster le curseur de votre vie ,avancer de nouveau
Vous avez donc rendez vous avec votre moi ,avec vous même pour ne plus vivre dans le passé mais au présent et ensuite pouvoir vous projeter dans la relation amoureuse correspondant à vos attentes.

Je reste à votre disposition Manon en téléconsultation si vous souhaitez effectuer cette démarche analytique en toute bienveillance et avec empathie.

Bien chaleureusement.

Bénédicte Escaron
Praticienne en psychothérapie
Psychanalyste
Thérapie intégrative et humaniste.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

8686 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour,
Vous avez endossé le costume du sauveur et vous avez vu combien cela peut être destructeur et contre productif...c'est à votre partenaire de décider de se prendre en charge et cela passe moins par le fait de se séparer de son addiction que par le fait de rechercher les causes profondes de son mal être qui l'ont conduit à cette addiction.
Ce garçon a des blessures d'origine à guérir mais vous aussi, sauf que c'est un travail personnel et on ne peut pas forcer quelqu’un à se faire aider s'il ne le veut pas.
Occupez vous de vous déjà, guérissez ce que vous avez à guérir, notamment vos peurs de l'abandon et de la trahison qui vous ont rendue un peu dépendante affective et contrôlante. Dites vous aussi que si vous n’aviez qu'une chance de pouvoir vivre cet amour de manière plus sereine, ce serait celle-là, avec une distanciation qui seule vous permettra d'avoir l'espace nécessaire pour y parvenir.
Je peux vous aider, si vous le souhaitez.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4433 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,
Je trouve que vous avez une jolie force intérieur, mais comme vous l'avez déja compris ce n'est pas a vous de porter votre ex a bout de bras, c'est à lui et lui seul de faire les démarches pour s'en sortir. Ceci dit vous avez été plus qu'une béquille pour lui, mais qui était la pour vous? Sur qui avez vous pu vous reposer? Le fait de ne pas avoir voulu en parler autour de vous a fait grandir cette sensation de solitude et de fatigue.
Concernant votre relation actuelle, le fait de rester en contact régulier avec votre ex vous empeche inévitablement de faire le deuil de cette relation, restez vous également aussi proche pour amoindrir votre culpabilité et chercher à le soutenir? Qu'attendez vous réellement de cette relation? Etes vous prete à avancer de votre coté ?
Un fois de plus vous n'avez pas à culpabiliser, bien au contraire soyez vous reconnaissante d'avoir su vous sauver à temps et avoir su écouter vos limites.
Un travail thérapeutique pourrait vous aider à mettre à jour vos réels besoins et vous aider à traverser ce deuil.

Je reste à votre écoute si vous en ressentez le besoin.
Je vous souhaite un bon épanouissement personnel.
Prenez soin de vous.

Léana

Martinon Léana Psy sur Le Luc

108 réponses

210 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour

Je ressens beaucoup de sincérité dans votre message et la "folle" envie de sauver cet homme que vous avez tant aimé. Difficile aujourd'hui de prendre soin de vous , là où vous avez été habitué à prendre soin des autres, qu'en pensez vous?
Désormais, vous traversez une période de deuil et qui n'est pas des moindres. Tout l'investissement mis dans cette relation renforce l'idée que la rupture n'est pas que le résultat de la séparation physique mais celle aussi de vos espoirs.
Plusieurs sentiments et émotions vous traversent mais j'ai noté que vous aviez une certaine tendance à vous montrer forte. De ce fait votre tête résiste et votre corps exprime les souffrances non dites.
Un accompagnement avec un professionnel vous permettrait de cheminer en douceur et de comprendre ce qui vous a poussé à aller au delà de vos propres limites.

Je vous invite à consulter mon profil pour en découvrir davantage sur mon approche bienveillante.
Je reste à votre écoute si besoin.

Prenez soin de vous
Douce soirée

Virginie AUGIAS
Thérapeute
Consultations en ligne ou à mon cabinet

Virginie Augias Psy sur Cadaujac

1235 réponses

2715 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour, Manon.
Votre récit m'a beaucoup touché et j'ai envie de vous répondre ceci :

Tout d'abord, il semble évident que vous avez fait de votre mieux dans cette relation. Je lis et je comprends que vous puissiez ressentir de la culpabilité, c'est un sentiment naturel qui touche toutes celles et ceux qui à un moment donné ce retrouve à devoir aider la personne aimée au delà de leurs limites.

Cependant, sachez qu'une addiction est une réelle pathologie qui nécessite un suivit médical et psychologique.
La neutralité d'un thérapeute est essentielle et vous n'auriez rien pu faire, tant ce déséquilibre psychique est justement lié aux relations affectives.

Cela n'a donc rien à voir avec vous en particulier.

J'oserais même dire que rompre cette relation est probablement la meilleure chose que vous pouviez faire, pour vous préserver et pour lui rendre la responsabilité de sa propre vie.

Je comprends également que vos sentiments pour lui sont toujours présents et que le deuil de cette relation est douloureux.
Cela demande du temps et effectivement d'autant plus que vous êtes toujours en contact si je vous lit bien.

MAIS VOUS N'ÊTES PAS RESPONSABLE DE LUI !

Vous avez votre vie à construire et c'est la meilleure chose que vous puissiez faire si vous voulez pouvoir le soutenir.

Attention cependant, les addictions quel-qu’elles soient sont perverses et sans un suivit adéquat, il est très difficile de s'en défaire et l'entourage risque d'en subir les dommages collatéraux.

Pour en revenir à ce que vous vivez.
Le deuil d'une relation est comparable à la perte d'un être cher. C'est un processus.
Que vous soyez à l'origine ou pas de la rupture, vous avez besoin de vivre les différentes étapes qui vous permettrons d'aller jusqu’à la reconstruction de vous-même.
La perte de repère que vous décrivez "manque de sommeil, manque d'estime de soi, trouble de l'alimentation, idée noire..." n'a rien d'anormale, même si elle est à n'en pas douter très douloureuse pour vous.

A ce stade et vu votre démarche pour venir nous exposer votre situation, je ne peux que vous proposer mon aide et mon soutien.
Vous pouvez me contacter pour une première séance gratuite, si vous le désirez.
Et si nous nous accordons pour poursuivre une thérapie ensemble, je vous accompagnerai pour que vous puissiez passer ce cap et faire le travail sur vous nécessaire pour ne pas répéter ce schéma relationnel (Sauveur-Victime).

Je vous souhaite en tous cas de tout cœur de trouver l'aide qu'il vous faut dans cette étape de vie difficile.

Bien à vous.
Laurent FARRET Praticien en Gestalt Thérapie Intégrative.

Laurent Farret Psy sur Nantes

192 réponses

2035 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon

Je comprends que cette relation vous a fait perdre votre estime de vous : vous avez beaucoup donné pour aider votre compagnon à s'en sortir et vous avez cette sensation que "ça n'a servi à rien". Cela laisse inévitablement un sentiment d'impuissance et une sensation que "l'on ne vaut rien".
De plus, à cela, se rajoute la sensation de l'abandonner à ses propres problèmes et la culpabilité qui va avec. Et aujourd'hui vous vivez dans l'angoisse et la peur de revivre cela si vous vous réengagez.
L'accompagnement thérapeutique peut vraiment vous aider à vous offrir un espace de parole dans un cadre sécurisé et de confiance, la vision et le guide d'un professionnel qui va vous amener doucement à "réparer" les blessures laissées par cette expérience et peu à peu vous permettre de vous libérer et de tourner une page neuve sur laquelle vous pourrez décider en conscience de ce que vous voulez vous faire vivre.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans ce processus et vous souhaite sincèrement de trouver réponses à vos questions.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1238 réponses

2356 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour,
dans votre cas une thérapie de couple parait indispensable.
Des questionnements fondamentaux doivent se mettre à jour.
Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,

ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapie
Thérapie de couple



 Cabinet Thérapias
                           Florence ANEZO
                                 Thérapies
             Enfants-Adolescents- Adultes-Couples 

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

659 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,
Tout d'abord, vous avez bien fait de partir, de vous protéger de cet environnement dans lequel il était difficile, voire impossible de vivre et d'étudier sereinement.
Malheureusement, tant que votre ex-compagnon ne prend pas conscience que la situation qu'il vit est malsaine, vous ne pourrez pas l'aider. Je dis cela car à ce que vous nous partagez, vous avez déjà fait beaucoup. Quant à sa famille, elle est (probablement) à l'origine du problème alors comment pourrait-elle l'aider?

Ceci étant dit, il est important pour vous de vous recentrer, de vous faire aider pour faire le point sur votre histoire et avancer dans votre vie.
Un travail sur vous vous permettra d'apaiser vos pensées et de vivre votre vie.
Je suis à votre disposition si vous souhaitez entreprendre cette aventure.
Raphaëlle Richaud

Raphaëlle Richaud Psy sur Paris

60 réponses

26 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,

Merci pour votre partage.

Vous avez fait tout ce qui etait en votre pouvoir pour l aider. Ne culpabilisez pas!!
Personne ne peut aider qqun qui ne veut pas d aide ou ne veut pas s en sortir même pour une raison inconsciente.

Les addictions sont des troubles très complexes dont la racine émane de l enfance.....il lui appartient de se faire soigner par un thérapeute et non par vous.

A présent il faut vous reconstruire et faire le deuil de cette relation.....comprendre aussi ce qui vous y a conduite.

Commencer une thérapie, en toute bienveillance envers vous même, semble une approche raisonnable pour aller chercher ce qui vous empêche d avancer.
Je vous invite à aller voir mon profil.

Bien à vous.

Karine Boyer
Psychopraticienne et thérapeute en liberation émotionnelle et traumatismes enfouis Consultations en visio et en presentiel

Karine Boyer Psy sur Bastia

170 réponses

76 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,

Je crois que vous êtes lucide par rapport aux liens que vous entretenez encore avec votre ex. En effet, tant que vous continuerez à avoir des contacts, vous ne ferez que remettre à zéro l’entrée dans le deuil de votre relation.
Je vous invite vraiment à couper les ponts, au moins pour quelques mois, pour ne plus avoir à systématiquement revenir dans le passé à chaque contact.
De votre côté, occupez votre esprit en travaillant, faisant des sorties, du sport, avec des amies, etc. C’est très important. Surtout, résistez à l’envie de reprendre contact tant que celle-ci vous semble impérative. Cela risque de durer environ 6 mois.
Si vous pensez avoir besoin d’aide, n’hésitez pas à me contacter.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N'hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma pratique en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement
--------------------------------------------------

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3365 réponses

3322 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Manon,
Votre histoire est vraiment poignante et en vous lisant j'ai ressenti toute cette tristesse en vous.

Dans mon travail il m'arrive de devoir soutenir les personnes qui vivent avec des conjoints prisonniers d'addictions.
Les addictions sont très longues et difficiles à soigner. Mais on peut s'en sortir.
Cependant pour ceux qui vivent à coté c'est un enfer d'autant plus qu'ils sont impuissants.
Votre amis est sûrement une très belle personne, et vous avez vraiment fait tout ce qui est en votre pouvoir pour lui.

Maintenant vous êtes vous même détruite par toute cette lutte, et avez absolument besoin de vous reconstruire pour remonter la pente.
Ne vous laissez pas entraîner dans la dépression qui vous guette.
Je vous propose de vous accompagner comme je l'ai fait pour d'autres, sur ce chemin qui vous permettra de vous retrouver.

Si vous souhaitez me contacter faites le par téléphone ou mail (voir mon site neuracosme) , l'agenda étant défaillant.

----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---


Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

344 réponses

357 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour et merci. Oui pas facile. Vous naviguez entre le syndrome du sauveur et de la victime ! Ce n’est pas grave en soi, mais c’est important de travailler dessus pour faciliter votre deuil de cette relation qui peut vous épuiser. La courbe du deuil prend du temps à être vécue . Faites signes si besoin et courage…

Mohamed El Khayari Psy sur Lille

49 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134600

réponses