Compagnon alcoolique

Réalisée par Yal · 17 sept. 2023 Alcoolisme

Bonjour,

J'ai rencontré mon compagnon (ou ex-compagnon car je ne sais plus) depuis quelques mois, qui a été très honnête sur son alcoolisme dès le début.

C'est quelqu'un qui a beaucoup bu dans le passé, et qui a réduit sa consommation selon ses dires. Les 3 premiers mois se sont passés correctement, hormis deux soirs où il a commencé à faire des crises d'angoisse, beaucoup parler, des pleurs, suite à une trop grande consommation d'alcool. J'ai dû le rassurer pendant plusieurs heures. Il admet sans problème avoir un problème avec l'alcool, se qualifie lui-même d'alcoolique, mais n'a pas été suivi pour ça. Sa famille proche a apparemment eu des soucis avec la boisson, sa mère était aux alcooliques anonymes, bref une longue histoire avec l'alcool. Tout son entourage m'a précisé que depuis notre relation, il boit beaucoup moins, les amis également.

Depuis deux - trois semaines il boit beaucoup plus qu'à l'accoutumée, et devient agressif. Je passe des soirées à me faire couvrir de reproches, il est nerveux, me menace de rupture à la moindre occasion, son regard et son intonation changent. Il s'excuse longuement le lendemain et se sent mal. Je l'ai largué il y a une semaine et demi car je n'en pouvais plus, je ne savais plus comment gérer la situation et ce n'était pas vivable pour moi.

Suite à cela nous nous sommes revus, convenu de prendre un peu de distance physique (par des soucis de praticité, nous avons fait de la cohabitation rapidement), et il a parlé de lui-même sans que je le lui suggère, de voir quelqu'un et de se faire suivre pour son problème d'alcoolisme.

D'un côté je voulais lui laisser la chance de se soigner et de construire quelque chose ensemble, d'un autre côté j'attendais de voir pour y croire.
Il y a deux jours, il souhaitait que nous passions la soirée ensemble (après avoir passé deux -trois soirées ensemble juste avant), et comme nous sommes désormais séparés physiquement, que j'avais un peu de route et fatiguée par le travail, j'ai refusé. Je pense qu'il avait peut-être déjà un coup dans le nez à ce moment-là, en tout cas ça a été une nuée de reproches, je suis partie. Il s'est mis à m'harceler d'appels toute une partie de la soirée, m'a crié dessus car je n'étais pas couchée (il était 21 h 30), etc. J'ai vite compris qu'il était encore alcoolisé, j'ai coupé court et attendu le lendemain.

Le lendemain matin, textos pour avouer qu'il avait bu (comme je n'étais pas avec lui bien sûr), lendemain midi on s'appelle, il m'engueule copieusement. Je lui dis que je ne veux plus poursuivre comme ça car je suis usée, de prendre rdv pour être suivi et qu'on verrait après. Après ma journée de travail je me suis expliquée par message, et je me suis pris, pour la 1ère fois, énormément d'insultes en retour, commentaires dégradants sur ma sexualité, bref un panel de choses blessantes. Je lui ai donc dis que c'était fini, et j'ai bloqué son numéro car il recommençait à m'harceler.
Je pense qu'il a passé deux jours très très alcoolisés, ce qui n'est pas une excuse pour moi.

Je sais que l'alcoolisme est une maladie, j'étais prête à l'accompagner, mais je ne sais plus où j'en suis. Je ne sais pas si ses insultes sont ce qu'il pense réellement et qu'il ose dire ce qu'il pense sous alcool, ou si c'est simplement l'alcool qui parle. Je suis extraordinairement blessée par ses insultes, ayant eu une mère maltraitante que je ne vois plus. L'alcool change son visage, mais je ne sais plus à quel visage me fier. Sobre, c'est un homme vraiment doux, respectueux, un autre homme. Je ne sais plus comment agir car je dois me préserver, je trouve la situation lamentable et j'ai autre chose à faire que de répéter la maltraitance de mon passé. D'un autre côté je me dis que le "vrai lui" est ailleurs, qu'il doit être accompagné et suivi pour son alcoolisme, que le larguer ne l'aidera pas... Bref je suis perdue et blessée.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 16 JANV. 2024

Bonjour

Je compatis à votre souffrance et votre sentiment d'impuissance. Votre message date un peu mais sachez que vous ne pouvez rien faire à la place de votre ex compagnon. Il doit accepter sa maladie, se faire suivre toutes les semaines à la fois en addictologie et par un psy et entamer un programme d'abstinence. Le suivi psy est primordial car il aura des pics de manque dans lesquels, il sera fatigué ou irritable...
Je vous souhaite le meilleur pour cette année et reste à votre disposition en téléconsultation si besoin.
Cordialement
Charlotte
Psychologue

Charlotte Drahy Psy sur Boulogne-Billancourt

521 réponses

249 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Alcoolisme

Voir plus de psy spécialisés en Alcoolisme

Autres questions sur Alcoolisme

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses