Vous ne pouvez pas vous déplacer en cabinet ?
Trouvez un psy en ligne

Conflits de couples et famille recomposée

Réalisée par samimib le 29 juil. 2013 Thérapie couple

Bonjour,


mon concubin et moi nous disputons à répétition, c'est-à-dire en moyenne une fois par semaine. Cela m'a amené à plusieurs remises en question sur moi-même et notre couple. Mais, ces derniers jours, je ne sais plus où j'en suis et vers où notre couple va.

Tout est sujet de disputes: les enfants, les finances, la sexualité, le manque de loisirs...

Cela fait 8 mois que nous vivons ensemble. Nous avons mes 2 enfants de 11 ans (garçon) et 12 ans (fille), presque à plein temps (sauf un week end sur deux et la moitié des vacances scolaires), et sa fille de 12 ans en garde alternée (il la prend tous les 2 jours en moyenne).

Avant de vivre ensemble, nous nous sommes fréquentés durant 16 mois, incluant des vacances familiales ensemble. Nous sommes séparés des parents de nos enfants depuis environ 10 ans. Nous avons chacun eu des flirts avant de nous rencontrer, mais jamais aussi sérieux.

Je pense que nous avons tous deux une personnalité avec un fond anxieux de nature.


Avant hier, notre dispute a dépassé les bornes en violence verbales et physique, car il m'a traité de tous les noms, notamment de fille facile et de prostituée (en termes plus vulgaires). Mes enfants sont à ses yeux des animaux m'a-t-il dit. Et il me reproche de favoriser mes enfants.

De mon coté, je ne trouve pas ma place de belle-mère, car dès que j'ai voulu gronder son enfant au début de la vie commune, il s'est mis à prendre sa défense. Je n'ose plus rien dire à sa fille, même lorsqu'elle met la télé tard dans sa chambre adjacente à la nôtre, alors que je travaille tôt le lendemain. Elle a un comportement extraverti à mes yeux, de "lolita" et de "petite femme d'affaire" qui me déplait. Il lui laisse trop de libertés à mon sens. J'aimerai pourtant que l'on ai des relations belle-mère/belle fille sereines, car ce n'est qu'une enfant de 12 ans et que je me sens le devoir de lui apporter une part d'éducation. Lui m'accuse d'etre jalouse de sa fille... et la compare à mon fils qui lui aussi est plutôt extraverti, mais passe aussi beaucoup de temps à jouer à des jeux vidéo. Sauf que moi, je lui ai laissé le droit de le gronder s'il a un comportement à recadrer. Ma fille, elle, est très discrète, elle reste souvent seule dans sa chambre avec son ordinateur... D'ailleurs, je culpabilise de ne plus pouvoir m'occuper d'eux autant qu'avant notre vie de couple. Ils sont trop livré à eux même à mon sens. D'autant plus que le déménagement leur a fait perdre leurs camarades d'avant (ils ont changé de ville et d'école).

Lui, il a laissé sa fille dans son ancienne école, et fait des allers-retours en voiture pour l'emmener et la ramener. On etait d'accord pour tous les "traiter" à la même enseigne, sauf que ce n'est pas du tout le cas. D'ailleurs, à la rentrée prochaine, il a décidé avec son ex de mettre leur fille en école privée, qu'il paiera. Je n'ai eu aucune consultation, on m'a mis devant le fait accompli. Je sais bien que c'est leur enfant, mais je vis aussi avec ; est- ce juste par rapport à mes enfants? à notre budget? je me suis posé la question à savoir si j'étais jalouse. Je ne pense pas. Je pense que c'est injuste de privilégier un enfant et pas les 2 autres, d'autant plus que lors de notre dernière dispute, il a mis en avant le fait que mes enfants allaient dans un collège "pourri" au milieu d'une zone de cités malsaines...ça m'a mis vraiment en colère.

Autre sujet de dispute : son chat... acquis il y a 3 ans pour sa fille. Avant la mise en ménage, je lui ai émi le souhait de ne pas avoir d'animaux car source de travail en plus, et de discorde entre les enfants. Il m a convaincu que non. Or, mes craintes se sont avérées vraies : sa fille ne veut pas qu'on y touche (et surtout pas mes enfants), elle court après dans l'appartement... Ce qui m'énerve aussi puisque je n'ai pas le droit de lui faire de remarques... Quand je lui en parle, il préfère qu on se sépare, plutôt que se séparer de son chat...

Sexuellement, il a des troubles de l'érection depuis que je le connais. J'ai essayé de le soutenir, mais il inverse la tendance en m'accusant de ne pas plus etre sexy...

J'ai l'impression qu'il est toujours dans la plainte. Même lorsque j'ai l'impression que tout va mieux, il revient sur le passé. Il y a toujours quelque chose...

Question finances, je travaille et gagne autant, voir davantage que lui. Sauf que je me retrouve à faire plus de courses et moins d'épargne que lui... Pourtant, il était convenu qu'on paierait tous les frais communs à part égales...

Pour les taches ménagères, pas trop de soucis, j'aime les faire. mais cuisiner, j'aime pas trop, et il se plaint de cuisiner trop souvent pour lui et mes enfants (je rentre tard le soir quand je travaille).


Je comprends que ce n'est facile pour personne de vivre tous ensemble, il faut faire des concessions. Nous essayons, mais malgré tout nous nous disputons sans arrêt. Frustrations, jalousies, craintes, peurs, culpabilités... plein de sentiments désagréables. Pourtant, je l'aime tant, et lui dit m'aimer.


Je pense que nous communiquons, mais tous ces sentiments désagréables prennent le dessus, et la communcation devient vaine.

Je pense qu'une thérapie familiale serait la bienvenue. Qu'en pensez vous? Quel budget faudrait-il prévoir? La durée de la thérapie peut varier selon l'évolution, mais, selon vous, en moyenne, combien de temps faut-il prévoir?


Tous vos conseils sont les bienvenus.


Merci beaucoup de votre aide par avance.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour madame Samimibib, votre situation de famille recomposée est à l'image de notre nouvelle société dans laquelle les enfants et les adultes sont amenés à vivre, survivre, s'adapter, à une nouvelle réalité de la famille recomposée. Les recettes pour réussir cette recomposition familiale sont divers et variés. Mais avant toute chose, il faut que le couple survive à cette nouvelle aventure et pour cela, il faut le préserver. Pour comment réussir sa famille recomposée, il faut comprendre qu'un enfant (ou des enfants) a besoin de temps pour accepter le nouveau "greffon parental" qui est soit la belle-mère soit le beau-père. Pour cela, il faut que le père ou la mère biologique de l'enfant aide son conjoint à prendre sa place, il doit le ou la faire respecter par ses enfants.
Si l'adulte ne signifie pas à ses enfants le respect qu'ils doivent à son conjoint, le "greffon" ne prendra pas.

D'autre part, les règles à adopter pour une bonne réussite d'une recomposition familiale sont toujours de penser à: respecter l'enfant et se faire respecter par l'enfant (avec l'aide du conjoint), être bienveillant, mettre tous les enfants sur le même pied d'égalité, partager tous ensemble, avoir une autorité bienveillante, faire accepter son rôle de beau-parent éducateur sans se substituer au père ou à la mère de l'enfant et évidemment laisser le temps à l'enfant a accepter sa nouvelle cellule familiale. Pour cela il faut deux chose: autoriser les enfants et préserver son couple.

Dans votre cas, je suggèrerai une thérapie de couple avant tout... pour mettre en avant les valeurs semblables ou opposées. Je reste à votre disposition pour en discuter.

Bien à vous. Madame YILDIZ

Berrine Janssoone Psy sur Aix-en-Provence

54 réponses

492 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Il est effectivement difficile de reconstruire sa vie avec un nouveau compagnon ainsi que ses enfants.
Il fait s'adapter aux différences d'éducation et de manière de vivre.
L'important est effectivement l'amour, mais plus encore, le respect et la compréhension.
À vous lire, Je pense que votre compagnon a un travail à faire, puisqu'il ne semble pas très respectueux avec vous?
Pourquoi ses problèmes d'érection seraient de votre faute?
Pourquoi préfère y-il garder le chat que vous...?
Vous vous plaignez de plaintes et reproches constants.
Évoquez tout cela ensemble et une therapie ne pourra être que bénéfique.
Je vous souhaite beaucoup de courage.....



Vanessa Haguel Psy sur Aix-en-Provence

52 réponses

230 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
J'ai lu attentivement votre histoire et je suis très triste pour vous.
mon avis personnel me fait dire que ce n'est pas une thérapie familiale qu'il vous faut mais plutôt de couple.
je suis moi même en couple avec un homme qui a 2 enfants et ça se passe très mal aussi avec ses enfants et lui avec mes deux grands sur 3
tout comme vous sa fille de 5 ans faut pas lui dire quoi que ce soit.
il l'a un week-end sur deux en principe bien sur mais la prend bien plus sans que je dise rien je reste gentille malgré qu'elle soit une peste avec moi et mes enfants.
Elle fait tout ce qu'elle veut.
J'ai du mal à accepter cette situation.

Tout ça pour vous dire que moi avec mon histoire qui ressemble à la votre je suis entrain de me préparer à une séparation malgré l'amour que j'ai pour mon concubin... et j'espère y arriver car mes enfants sont malheureux et moi aussi d'autant plus je n'ai plus de vie de couple...

Madame, vos enfants sont aussi malheureux et vous aussi de la situation vous n'êtes pas épanouie.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, en lisant ce que vous vivez, une question me vient en tête. Vous sentez-vous respecter dans ce couple et dans cette situation ? Peut-être, ca pourrait vous faire du bien de faire le point avec vous-même sur ce que vous voulez et ne voulez pas et ce que vous croyez qu'il peut être acceptable dans un couple.

À mon avis, la fille de votre conjoint va être respectueuse envers vous et l'environnement à partir du moment où votre conjoint le sera envers vous. Ne doutez pas de ce que vous ressentez faites-vous confiance. Il est important que vous conserviez du temps avec votre fille et à mon avis, plus vous allez oser garder votre place, plus vous aurez l'impression de vous respecter. Bonne chance.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Je pense qu'une thérapie peut vous être profitable. Je comprends que vous aimez votre conjoint mais il est important de ne pas mettre vos enfants au second plan. Plus âgés, ils pourraient vous le reprocher. Essayer de discuter calmement avec votre conjoint et s'il commence à s'énerver expliquer lui que vous n'avez pas l'intention de vous disputer.

Bon courage.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Mesdames, Messieurs,

Je suis infiniment touchée par le nombre de vos réponses, votre relation d'aide, votre objectivité, vos informations précieuses, et votre serieux.

Mon compagnon semble partant pour une thérapie, notamment de couple au vu de vos conseils.

Grâce à vous, j'entrevois une once de soleil derrière cette masse de nuages.

Merci infiniment !

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour ,

compte tenu de la lecture de votre douloureux message, je pense qu'une thérapie sera la bienvenue pour votre couple qui en a bien besoin.

il faut trouver un second souffle à votre histoire, sinon vous allez vous étouffer dans le négatif de vos reproches et de vos blâmes qui détruisent votre couple inexorablement.

Vous pouvez en tenant compte de votre problématique, commencer une thérapie brève à raison d'une séance par semaine pendant un temps qui n'est pas mesurable. Les tarifs sont de l'ordre de 60€ à 75€ selon la méthodologie du psychothérapeute avec qui vous allez prendre un rendez-vous.

Cordialement,

Olivier Dawant,
psychologue à Caen

Olivier Dawant - Psychologue Psy sur Caen

182 réponses

560 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Votre vie de couple tombe vraiment dans la maladie. La communication va en s'empirant. Les enfants qui en sont issus sont-ils des vraies armes destinées à être utilisées par vous deux l'un contre l'autre?

La recomposition familiale a été établie à l’écart des enfants, c'est-à-dire loin de leurs intérêts, sans prendre en compte leurs habitudes, nécessités et même leurs sentiments.

La première chose à rétablir est une communication adéquate entre les deux protagonistes du couples, ceci en ayant comme base principale l'amour et le respect de l'un pour l'autre et pour leurs enfants respectifs.

Il va falloir veiller sur la comunication familiale, c'est-à-dire les choses qui doivent et qui ne doivent pas être dites, la façon de les dire.
Établir les droits de chaque enfant, le bien-être et même la communication, la relation entre eux doivent être des priorités.

Si vous ne vous sentez pas capable de franchir ces obstacles tous les deux il sera le moment de trouver la thérapie de couple ou familiale.

Je suis à votre disposition pour plus d'informations.

Anelice Enes Bergé – Docteur en psychologie - Thérapeute d’enfants, adolescents et adultes, au cabinet et à domicile à Etrablin, Vienne et ses alentours.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,

Votre long témoignage rend compte d'une situation de crise majeure au sein de votre couple.
J'entends bien aussi votre désappointement et votre fatigue morale.
Vous dites que les problèmes ont pour thèmes l'argent du foyer, la sexualité, les places de chacun, les choix de loisirs...
Vous êtes lucide, la vie conjugale est faite aussi de moment de tensions, de conflits, qui une fois gérés et surmontés, apportent au couple la possibilité de régler les problématiques du quotidien et ceux liés à la vie conjugale.

Mais selon vous, "la dernière dispute a dépassé les bornes" et vous sentez que votre relation est fragilisée par les actes de violences psychologiques (insultes, dénigrement, dévalorisation...) et physiques.

Vous avez fait une démarche pour vous-même en contactant les professionnels de ce site. Vous avez besoin d'y voir clair car ces événements déstabilisent, rendent malheureux et attaquent l'estime de soi...

Vous avez déjà commencé à vous questionner. Vous dites avoir du mal à "trouver votre place de belle-mère"... Je vous conseille de poursuivre sur ce thème avec un psychologue qui, au-delà, abordera avec vous les principes d'une communication qui permet à la fois de s'affirmer et de maintenir un échange constructif avec l'Autre (enfant, conjoint...).

Dans un deuxième temps, seulement, je préconiserait une thérapie de couple... seulement après que chacun ait construit un espace thérapeutique propre avec un psychologue.

Bon courage et prenez bien soin de vous.

Cordialement

M L-H

Magali Lazaro Psychologue Clinicienne-Psychothérapeute Psy sur Blagnac

75 réponses

166 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Un couple se construit grâce aux crises et aux conflits qu'il parvient à dépasser. Votre jeune couple est encore en construction et le conflit est une chose normale, voire saine, qui permet de confronter vos idées respectives, vos valeurs pour construire le cadre de votre famille qui dans l'idéal devrait vous rassembler, vous et vos enfants.
Votre courrier témoigne des difficultés qui accompagnent ces coconstructions que sont le couple et la famille. Une thérapie de couple présuppose que les deux partenaires soient prêts à s'investir ensemble et soient aussi convaincus de l'intérêt de consulter ensemble un thérapeute de couple.
Pour ce qui est de l'effort financier, la fréquence et la durée ; six mois me semble une durée moyenne, le coût à prévoir entre 60 à 80 euros par séance. Dans l'hypothèse de deux séance par mois, on arrive à 10 à 15 séances.
Que pourriez-vous en attendre ? Comprendre les ressorts de votre relation et ce qui se joue à vos dépend pour améliorer une communication que vous qualifiez de vaine.

Cordialement,

Chantal Paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

268 réponses

1055 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

une therapie de couple est possible pour mieux vivre ensemble, ou pour se separe en harmonie. Il faut compter environs 6 à 10 séances sur une période de 6 a 9 mois. Pour exemple, une séance coûte 65€ dans mon cabinet en Picardie.

Cordialement,

Robert Schriek

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

j'entends que la situation est difficile à vivre et que les difficultés touchent de plus en plus de champs, ce qui devient pénible au quotidien et dans les aspects de votre vie et de vos relations.
Je pense qu'en effet une thérapie de couple peut-être une réponse, mais également une thérapie individuelle si votre compagnon ne souhaite pas faire de thérapie de couple. Je peux vous conseiller de faire une démarche avec l'Approche Non Directive Créatrice qui travaille sur les relations et pourrait être une bonne aide face à vos difficultés.
En ce qui concerne le coût des thérapies cela va dépendre avec qui vous travaillez (60 à 70 euros en moyenne), mais il existe également des psychiatres ou des CMP qui pratiquent des prix plus faibles ou qui sont remboursés. À vous de voir en fonction de vos finances.
Quand à la durée, je ne peux rien vous en dire il n'y a réellement pas de règle.

Anonyme-145714 Psy sur Toulouse

81 réponses

285 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sabrina,

A priori la situation que vous décrivez semble quelquefois dépasser le cadre de la famille recomposée. Il est normal que des tensions et des ajustements face à une situation nouvelle soient nécessaires.
On ne construit pas une famille nouvelle en un jour. La thérapie familiale peut être envisageable à une condition essentielle : que vous soyez tous les deux demandeurs et que chaque membre puisse être présent. Qu'en est-il de votre compagnon ? Il est important d'avoir tous les deux l'envie "que ça marche" et l'envie de consulter. Je ne peux que vous conseiller d'en parler tous les deux.
Une thérapie de couple serait peut-être plus appropriée ?
Quoi qu'il en soit, pour une relation plus apaisée et plus sereine entre vous, et que pour tous les enfants n'en souffrent pas inconsidérément, le conseil d'un professionnel vous aidera à y voir plus clair.
Vous savez en parler c'est déjà beaucoup, ne vous découragez pas. Quant aux modalités, le thérapeute vous en parlera au premier entretien, en concertation avec vous, et en tenant compte de l'indication et de vos possibilités.

THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE Psy sur Paris

120 réponses

586 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie couple

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie couple

Autres questions sur Thérapie couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10800

psychologues

questions 6300

questions

réponses 32800

réponses