Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Crise de la quarantaine ou fin d'une belle histoire ?

Réalisée par melana le 15 févr. 2017 9 réponses  · Thérapie couple

Bonjour,

Je me tourne vers vous car je suis perdue. Je reviens un peu en arrière : il y a 3 mois, il commence à rentrer plus tard de ses activités sportives, va plus volontiers sur les réseaux sociaux (alors qu'il n'y allait que très rarement avant),... Je réagis, lui rappelle notre vie de famille (parce que forcément, il se lève très tard ensuite), l'inquiétude que ça peut me causer et fini par croire, à tort, que peut-être il envisage de me tromper. Ce qui donne lieu à 3 « grosses explications », le reste du temps tout est "normal", il me dit qu'il m'aime, se projette, qu’il ne s’est pas marié avec moi pour rien, etc.

Début janvier, je le sens peu à peu prendre des distances (de mon côté, je ne vais pas bien, je pleure beaucoup, cesse de m’alimenter correctement- j’ai perdu 9kg), il arrête de me dire je t'aime, semble froid, presque arrogant. Moi je vais mal, je suis consciente que cette jalousie soudaine et mes remarques (je n'ai jamais été jalouse ces 20 années que nous avons partagées ensemble) ont pu lui sembler désagréables, donc je m'excuse, lui dit que je suis prête à tout pour notre couple, son bonheur. Il me dit qu'il n'a rien à me reprocher, que j'ai toujours été aimante et attentionnée, et que peu peuvent s’en vanter, répond de nouveau à mes je t'aime (à l'écrit seulement). Début février, je constate (alors que je sentais que ça allait un peu mieux) qu'il a fait des recherches sur des locations aux alentours de chez nous et comment faire pour rompre au bout de 20 ans. Je lui en parle et là mon monde s'effondre : il est en plein doute, pense que ses sentiments ne sont plus aussi forts. Puis il me dit que les sentiments sont toujours forts, mais qu'il pense qu'ils se sont transformés en amitié. Que malgré mes efforts, il voit que ses sentiments ne sont plus les mêmes et que je ne pourrai pas maintenir ces efforts de toute façon. 3 semaines avant il me disait qu'il m'aimait, que ces 20 dernières années étaient passées vite, etc... le tout avec beaucoup de sincérité. On a longuement parlé. Je lui ai demandé s'il aimait quelqu’un d’autre ou s’il avait senti des opportunités. Il m’a dit que non, qu’il n’en était pas là et qu’il n’était pas comme ça. Qu’il avait pris des distances en pensant que je ferais de même et peut-être serais à l’initiative de la rupture. Je lui ai demandé s’il voulait bien essayer de sauver notre couple, notre famille (nous avons deux enfants) en nous donnant du temps. Il y a consenti, difficilement j’ai eu l’impression, en me disant que ça ne ferait probablement que reculer l'échéance. Je lui demande ponctuellement s’il veut toujours essayer de sauver notre famille, il me répond « on essaie là » mais reste passif, sans attentions (plus un je t’aime, petit mot doux), à jouer à des jeux sur son téléphone…

Peut-on cesser d'aimer quelqu'un en 2/3 semaines, sachant que tout allait très bien, une routine certes, mais du bonheur, de la joie, ... ? Je précise que nous avons des rapports très satisfaisants (à mon sens, lui me dit que pour lui aussi) et très réguliers (presque tous les jours depuis début janvier). Il a ajouté que la mort d'un de ses proches en décembre (même âge, qui vivait à fond ses passions, réussissait sa vie) lui a fait penser qu'il fallait profiter de la vie et qu'on était assez jeunes pour refaire nos vies.

J'ai fait des recherches, parce que je veux me battre, pour ne pas avoir de regrets, et ce changement d'attitude semble correspondre à une crise du milieu de vie (il a 40 ans) : manque d'empathie (ma tristesse, notre situation ne semblent pas le toucher alors qu'en temps normal être prêt à tout bouleverser le rendrait malade), sorties tardives (jusqu'à 4/5h toutes les semaines), fuite voire lâcheté (ce qui ne lui ressemble pas du tout), agacement, ... Qu'en pensez-vous? Je ne sais pas si il sera d'accord pour consulter, ce n'est pas dans son tempérament. Il n'a parlé de ses doutes à personne. Que faire? Puis-je garder espoir? Comment lui faire comprendre et accepter que les sentiments parfois sont au creux de la vague mais que ce n’est pas un raison pour tout lâcher ?

Je vous remercie pour les pistes que vous pourrez me donner, quelles qu’elles soient.

crise , bonheur , amitié

Meilleure réponse

Bonjour Melana,
Votre couple est face à une impasse difficile et je pense que consulter un thérapeute de couple pourrait être un bon deal pour redémarrer votre union!
N'hésitez pas un thérapeute peux vous aider à prendre du recul de votre situation et à trouver la bonne voie vers laquelle marcher ensemble!
Ici vous trouverez surement un adresse près de chez vous autrement n'hésitez pas à me consulter sur message privé ou sur mon site clara-psy-sancerre, je pourrai vous donner des adresses proches de votre domicile.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Effectivement votre Couple traverse une période de turbulence très importante qui est relativement fréquente au bout de 20 ans de vie commune; sans compter la crise de mi-vie qui va avec et le fait que votre mari vient de perdre un proche.
Bon signe tout de même, votre Couple a une vie sexuelle relativement importante et satisfaisante, ce qui constitue un point d'appui pour votre relation de Couple.
Dans votre cas, ayant l'expérience de ce genre de situation, une Thérapie de Couple me semble être la meilleure indication.
N'hésitez pas à me contacter pour avis, Consultation directe ou ligne, Thérapie.
Bien à vous
S.Garnero, DR Psychologie Sexologie, thérapeute, consultant en ligne expert ESanté

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2017

Logo GARNERO Sebastien GARNERO Sebastien

163 réponses

662 J'aime

Bonjour,
Vous le savez: une vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille et l'amour est en fait un ensemble de liens, d'attachements différents. Il se peut que certains liens lâchent ou se distendent tandis que d'autres demeurent. La question du Je t'aime et de sa réponse peut vous sembler contradictoire mais en fait cela peut cohabiter dans le même sentiment. Oui, on peut supposer qu'il y a comme une crise de la quarantaine. Mais que dit-on quand on dit cela? Le savoir va-t-il vous aider, l'aider? Il y a des moments dans la vie où on regarde ce qu'on vit alors qu'avant on vivait sans se regarder, peut-être parce qu'on arrive à un moment de l'existence où on se pose des nouvelles questions (comme à la quarantaine, la moitié de sa vie pourrait-on dire): qu'ai-je vécu, ai-je réalisé ce que je voulais? Mais aussi quels sont mes projets aujourd'hui, qu'ai-je encore à découvrir, à vivre? Mes rêves, mes désirs? Comment rester vivant, ne pas tomber dans la monotonie?
La question qui se pose n'est peut-être pas rester avec vous ou vous quitter mais comment cette vie continue de me donner vie, de me faire rêver, quels sont vos projets???
Je comprends votre inquiétude. Comment vous aider à vivre cela? Trouver le soutien d'un thérapeute qui pourra vous écouter et vous aider à vivre cette situation? Trouver ensemble un thérapeute conjugal? Pour lui, trouver un lieu pour s'exprimer? Ou plus simplement, rester attentif l'un à l'autre, entendre ce qui se dit ou ne se dit pas, accompagner ce mouvement de la vie, vous redire vos envies, vos désirs, vos projets pas seulement les siens mais les vôtres..
Avec toute mon attention

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 FÉVR. 2017

Logo Jean-Luc KERDRAON Jean-Luc KERDRAON

441 réponses

736 J'aime

bonjour,
Une thérapie de couple vous permettrait de faire le point sur vos sentiments et émotions l'un comme pour l'autre.
Ne lui présentez pas cette thérapie comme un ultimatum mais comme la possibilité pour VOUS comme pour lui de savoir où vos couple en est réellement.
Il ne faut pas perdre de vue qu'une thérapie peut aussi conduire à une rupture.
Vous pouvez également consulter seule s'il refuse une thérapie de couple, à ce moment là il ne s'agira que de vous et de vos ressentis face à cette situation difficile, et pourquoi vous lui trouvez des excuses pour justifier son éloignement.
je reste à votre disposition sur ma boite perso si vous souhaitez en dire plus.
Sylvie Vulliermet
Psychanalyste Sexothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 FÉVR. 2017

Logo Sylvie Vulliermet Sylvie Vulliermet

137 réponses

232 J'aime

Bonjour Melana,

Votre détresse est bien compréhensible. Vous avez l’impression que votre monde s‘écroule et ce en quelques semaines. Votre conjoint est visiblement en plein doute et questionnement. Il n’est pas aujourd’hui en mesure de prendre une décision. Pour pouvoir dialoguer, ensemble, je vous conseille d’entamer une thérapie de couple qui vous permettra, en présence d’un tiers neutre de pouvoir exprimer ce que chacun ressent, et de prendre du recul pour sortir de cette impasse.

Si votre conjoint n’est pas d’accord, peut-être pourriez-vous consulter seule pour pouvoir exprimer vos doutes, vos peurs, …. et ne pas rester seule. Vous dites ne pas aller bien et avoir perdu beaucoup de poids ; vous êtes perdue, un thérapeute peut vous aider.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter directement.


Nathalie Delmotte

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 FÉVR. 2017

Logo Nathalie Delmotte Nathalie Delmotte

152 réponses

628 J'aime

Suite
Vous pouvez aussi prendre contact avec un d'entre nous sur son email perso. Ou si vous voulez allez voir sur mon site clara-psy-sancerre vous trouverez mes coordonnées directes.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1109 réponses

4163 J'aime

Suite
Vous pouvez aussi prendre contact avec un d'entre nous sur son email perso. Ou si vous voulez allez voir sur mon site clara-psy-sancerre vous trouverez mes coordonnées directes.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1109 réponses

4163 J'aime

Bonjour Melana,

Votre couple traverse une vraie crise depuis quelques mois.
Votre mari s'éloigne soit physiquement - il sort et rentre tard, soit mentalement - en étant absorbé par les réseaux sociaux etc.

Quelles que soient les raisons, le décès de son ami il y a quelques mois, la "crise de la quarantaine" que vous supposez, ce qui est important ici c'est votre souffrance et votre très grand désarroi.

L'idéal serait que vous puissiez consulter en couple, au moins quelques séances afin d'y voir plus clair et que votre mari puisse exprimer ce qu'il n'arrive pas ou ne peut exprimer face à vous.
Parlez en avec lui, cela vous aidera l'un et l'autre.

Sinon, s'il refuse, il me semble qu'il faut que vous consultiez pour vous-même, pour vous aider dans ce moment difficile pour vous.

Dans l'un et l'autre cas, selon la région où vous vivez, vous trouverez sur ce site toutes les ressources nécessaires.

Bonne chance à vous,
Très cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psycho-praticienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Fabienne Verstraeten Fabienne Verstraeten

967 réponses

3659 J'aime

Bonjour,
à la lecture de votre récit, il est vrai que ces sorties tardives, les réseaux sociaux, amènent à se poser des questions sur une possible rencontre. Dans le même temps, pris en tenaille du fait de votre bonne entente, cela a pu le mettre dans une situation compliquée, le déstabiliser, au point de ne plus savoir où il en est lui-même et donc de vous répondre de manière claire et objective. D’où des hésitations, imprécisions, contradictions.
Si l’on est dans ce cas de figure, mettre la pression ne sera pas la meilleure chose. D’ailleurs, en lui demandant s’il veut sauver la famille, les enfants, vous pensez bien qu’il se trouve devant une réponse quasi impossible, va t’il vous répondre (« oui, je vais vous laisser tomber ») ?
Dans l’immédiat, une consultation, un conseil, sont possibles, à condition de présenter cela comme un moyen de renouer le dialogue et non comme une manœuvre pour le culpabiliser et le remettre dans le droit chemin.
Voilà, c’est une hypothèse et non une piste.
Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1871 réponses

5549 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Crise existentielle idées suicidaires très fortes

1 réponse, dernière réponse le 05 Novembre 2018

Ma belle fille de 17 ans se fait harceler à l'école

6 réponses, dernière réponse le 04 Octobre 2018

Ma belle soeur est-elle perturbée ?

6 réponses, dernière réponse le 03 Novembre 2015

Crise suicidaire

2 réponses, dernière réponse le 26 Septembre 2018

Comment supporter le vide de l'abandon ?

6 réponses, dernière réponse le 21 Février 2017

Suite 3 - Séparatiion famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 05 Février 2017

Conflits difficiles avec mes parents

4 réponses, dernière réponse le 04 Novembre 2018

En perdition, je consulte mais rien ne bouge

13 réponses, dernière réponse le 19 Février 2017

Suis-je en train d'avancer ou de reculer dans ma vie?

7 réponses, dernière réponse le 04 Mars 2015