Je pense que j’ai un trouble de la personnalité borderline

Réalisée par anonymedicietdailleurs · 13 oct. 2020 Aide psychologique

Parents séparés à mes 2 ans, à 7 ans mariage de mon père, belle-mère méchante; je ne voulais plus aller chez lui car elle me faisait peur, depuis un lien s’est brisé. de 12 à 14 ans rentrée au collège où beaucoup me jugeait par mon style. 14 ans mes premières expériences avec des filles, 15 ans, fin du collège et je me suis orienté sur un CAP COIFFURE, première cigarette, premier petard, ma première « relation » avec un garçon, relation de 2 ans. A l’époque déjà; je l’aimais beaucoup j’étais très amoureuse nous avions fais notre première fois ensemble. je suis tombée enceinte de lui a 16 ans mais j’ai fais une fausse couche. je lui faisais des crises de jalousie mais j’allais coucher à droite à gauche mais lui je l’aimait les autres c’était purement sexuel. menaces de suicide, mutilation cuisses bras, sexe avec d’autres personnes alcool et cannabis.
Relation qui s’est « Bien » terminer, mieux que je l’imaginais d’ailleurs.
17 ans & demi je venais de finir mon CAP, ma mère a fait une « crise de la quarantaine » en avance et à commencer à faire la fête et à un peu nous mettre mes demis frères et moi de côtés. et j’étais célibataire. j’ai décider de faire la fête jusqu’a mes 20 ans et demi c’était soirées, alcool, drogues, SEXE. J’ai coucher avec une quarantaine de personnes, pour m’amuser, j’ai vendu mes exploits sexuels à 2 personnes, plusieurs fois. J’ai eu des relations, une avec un gars pendant 1 mois, une autre avec une meuf pendant plusieurs mois relation difficile mais la plus jolie de toute. Et avec un couple plus âgés que moi. Et j’avais prévu de partir en Métropole tout frais payer par un suga daddy rencontrer par le biais d’une amie, je ne l’avais vue que par photo et on se parlait par mail. Au final, j’ai rencontrer un gars on s’entendait bien, on couchait ensemble et je ne voulais rien de sérieux vue que j’allais partir. JE SUIS TOMBÉE ENCEINTE. Impossible de me mettre dans l’idée d’avorter, j’ai décider de garder mon bébé. mais je ne voulais pas de ce garçon comme père. (C’était mon dealeur)je l’ai rabaisser plus bas que terre en le laissant sans nouvelles. deux mois plus tard je lui présente mes excuses et je me rend compte qu’il y a une chance sur deux que ce soit lui le père ou un ami à moi. la grossesse se passe, fini la fête, fini la clope, fini les drogues, fini le sexe avec d’autres personnes mise appart ce gars là. il reste jusqu’à la fin mais m’en fait baver le long de ma grossesse, se casse faire la fête pendant 48h sans nouvelles me traite de tout les noms vue l’étendu de mon passé; me dit que c’est de ma faute si il se comporte ainsi et ensuite reviens me dire qu’il m’aime qu’il est désolé. A l’accouchement il se rend compte que c’est le sien, il a quand même fait un test de paternité au 3 mois de bébé. Et c’est bien lui. Seulement il continu, me fais culpabiliser, passe son temps à me suspecter. &moi, je reste. mon fils vient d’avoir 2 ans.

Ça fait 3 ans que je suis avec ce gars là, il m’a apporter des choses biens. et je l’aime vraiment, seulement je sais que notre relation est toxique.
& moi je suis toxique, j’ai souvent des idées noirs, même quand je ne suis pas « malheureuse », parfois on se balade en voiture le soir et je suis en passager arrière et je me dis que j’ouvrirais bien là portière et me laisser tomber pendant que la voiture roule. J’ai souvent des sentiments de vides, ou justement de TROP. je me dis assez fréquemment que si mon fils n’étais pas là, je me laisserais vivre, ou mourir. la mort de me fais pas peur et ne m’a jamais fais réellement peur. si aujourd’hui je l’a craint malgré tout, c’est parce que je ne souhaite pas laisser mon fils seul. je ne veux pas l’abandonner. j’ai moi même une peur de l’abandon immense et je ne souhaite pas lui faire la même chose.

j’ai dis que je pensais être une personnalité borderline, j’en suis quasiment sûre.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 OCT. 2020

Bonjour Anonymedicietdailleurs,

Est ce que c'est important pour vous que soit validé le fait que vous soyez borderline ? Comme quelque chose de rassurant finalement, je suis une personne borderline et cela explique mon fonctionnement ? est ce que c'est cela ? De quoi avez vous besoin maintenant dans votre vie ? de calme, de sérénité, d'être présente pour votre fils, l'aider à grandir, de paix avec vous-même et avec les autres ?
Bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, sophrologue

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

878 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MAI 2022

Bonjour à vous,

Votre souffrance est légitime. La vie vous a apporté un ange pour vous aider à voir la lumière sur votre chemin. Vous avez saisi cette opportunité c'est magnifique.!
Vous êtes sur le chemin de la lumière, il vous reste tout simplement a supprimer les schémas répétitifs inconscients qui font qu'aujourd'hui vous continuez à être malheureuse. Vouloir être une personnalité borderline vous rassurerai, et vous permettrai d'avoir de réponses à votre culpabilité.. Sachez que vous n'êtes coupable de rien, vous avez le courage de vivre et d'essayé de comprendre votre vie. Avec bienveillance, et douceur.

"La connaissance de soi" - L'expansion de conscience" sont des outils formidables, efficaces , qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner et vous inscrire pour effectuer un stage de rois jours afin de change votre vie.
Je reste à votre écoute; Cordialement. Christine LORIJON


Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1833 réponses

968 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2020

Bonjour anonymedicietdailleurs,
Sur quels critères vous basez-vous pour poser votre diagnostic? Il y a des critères bien précis pour décrire les personnalités, mais seul un professionnel peut faire la différence entre quelque chose d'inhérent à la construction même de la personnalité et des manifestations réactionnelles à l'environnement dans lequel la personne vit. Autrement dit ce n'est pas forcément parce qu'on présente des similitudes de tel ou tel trouble que l'on est porteur de ce trouble. Un professionnel aguerri vous aidera à faire le point, et à évaluer votre personnalité si le besoin s'en faisait sentir. N'hésitez pas à prendre un rdv avec le professionnel de votre choix.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

369 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 OCT. 2020

Bonjour,
Tout d'abord, ne vous collez pas une étiquette de borderline, trouble qu'il est déjà très difficile de confirmer en psychiatrie.
Tout ce que vous avez vécu suffit à expliquer votre mal-être et vos envies suicidaires. Pourtant, si vous vous livrez ici aujourd'hui, c'est parce que vous entrevoyez la petite lumière au bout du tunnel et vous avez raison !
Le contexte dans lequel vous avez grandi, ce que vous avez ressenti a généré effectivement une blessure d'abandon qui vous a rendue dépendante affective. Vous avez multiplié les relations et cherché dans le sexe, la drogue de quoi combler un immense vide affectif. Vous voyez maintenant que ces "solutions" étaient vaines et vous ont plutôt tirée vers le bas.
La bonne nouvelle est qu'on peut réparer ces blessures, et autrement que par des traitements chimiques. Je propose une thérapie qui consiste à recontacter son "enfant intérieur" (voyez mon article sur la plateforme "l'entant intérieur, ce petit passager clandestin") pour opérer la guérison. Cela peut se faire notamment grâce à l'hypnose qui permet d'accéder à l'inconscient et d' d'opérer des transformations intérieures. N'hésitez pas à 'appeler pour échanger davantage à ce sujet.
Dites-vous que vous êtes une belle personne et que vous méritez le meilleur. Guérissez pour vous et votre petit garçon.
Prenez soin de vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4424 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 OCT. 2020

Bonjour,
Vous êtes bien courageuse d'avoir traversé tous ces moments de perdition et de doute, mais il reste en vous un espoir. Il ne faut pas le laisser s'échapper mais vous allez avoir besoin d'aide. Il faut vous rapprocher d'une structure d'aide pour réapprendre à mener votre vie de façon plus structurée (travail, vie de famille, éducation de votre fils..), et surtout regarder vos démons en face pour les chasser. Il y sans doute à l'hôpital le plus proche de chez vous une consultation avec un psychiatre ou un psychologue, n'hésitez pas à prendre un rendez-vous.
Je vous souhaite tout le courage dont vous aurez besoin.
Bien à vous.
Fabienne Rius-Vesperini
Psychopraticienne à Marseille.

Anonyme-365528 Psy sur Marseille

147 réponses

365 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134400

réponses