Dépression suite à un déménagement lointain

Réalisée par cat69 · 14 févr. 2024 Aide psychologique

Bonjour,
Après un déménagement il y a 3 mois à l'autre bout du monde, je ne parviens pas à m'adapter et je traverse une forte dépression. Sachant que je ne souhaitais pas partir et que j'ai suivi mon conjoint muté, je vis très mal les choses.
J'ai l'impression de subir cette situation et une seule chose me fait tenir, rentrer.
Avant cet événement, j'ai subi un licenciement abusif et le décès de ma maman il y a 6 mois, que j'avais réussi à surmonter.
Mais le déménagement lointain est la chose de trop.
Perte de poids, crise d'angoisses, je ne me reconnais plus. J'ai l'impression d'être dans un cauchemar.
Pensez vous que repartir serait la
solution ?
Merci par avance pour votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 FÉVR. 2024

Bonjour madame.

Subir la "situation" n'est pas qu'une impression et d'après vos écrits c'est clairement une réalité. Pour faire simple, cette expatriation n'a aucun sens pour vous et il est normal qu'en réponse vous traversiez une période d'extrême dépressivité d'autant que tous vos repères personnels ont disparus avec ce déracinement. Hormis votre couple, vous ne semblez rien avoir emmené dans vos bagages et il semble que ce pilier ne soit pas suffisant pour entretenir votre "moteur" personnel.
Vous avez également accepté ce départ dans des circonstances particulières. Le décès de votre mère et votre perte d'emploi. Deux processus de deuils dans un délai concomitant. La question se pose sur la résolution réelle de ces deux épreuves qui vous ont peut être fragilisé avant votre départ. Un point psy est nécessaire sur l'avant votre départ.
La mutation de votre conjoint n'était peut être pas reportable. Si le pragmatisme impose de préserver ce qui existe il apparait qu'il ne peut compenser à lui seul d'autres besoins bien réels aussi. Le dépaysement a peut être été accueilli comme salutaire au début avec l'espoir d'une nouvelle page qui s'ouvre après une période difficile mais les attentes n'ont peut être pas été satisfaites.
Vous faire accompagner me semble nécessaire d'autant que votre souffrance est aussi physique.
Pour l'heure, il faut tenter de retrouver vos repères individuels afin de redonner un vrai sens à votre existence. Votre décision de rentrer ne peut avoir de véritable sens qu'après cette reconquête de votre essentiel.
Vous avez eu le courage de faire ce message. Je ne doute pas que vous trouverez pleinement votre chemin dans cette période un peu sombre.
Je vous souhaite simplement le meilleur.

Stéphane Baes Psy sur Montpellier

201 réponses

3926 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MARS 2024

Chère Cat69,

Vous traversez plusieurs pertes: le décès de votre mère, la perte de travaille et la perte identitaire qui représente une expatriation.
Vous devez traverser et élaborer ces différents deuils et une dépression est une réponse normale de votre être à toutes ces pertes.
Si la dépression est grave il faut introduire une anti-dépresseur. Vous devez aller mieux avant de prendre une décision. Cette décision vous appartient, personne ne peut pas répondre à votre place. Mais faites vous accompagner et élaborez cette solution avec un professionnel. Effectivement, repartir à son pays d'origine serait une solution, mais vous devez vous sentir mieux pour la prendre.
Je suis moi-même expatriée et je comprends votre détresse.
Bon courage
Analia Cervetto
Psychologue clinicienne

Analia Cervetto Psy sur Antibes

72 réponses

451 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2024

Bonjour cat69
En tant que professionnelle, je ne peux vous donner aucun conseil. La solution qui vous conviendra le mieux émergera d'elle-même lorsque cette dépression sera partie.
La dépression n'est pas une fatalité :c'est une accumulation de tristesses qui sont restées coincées dans votre coeur. Par un travail spécifique sur ces tristesses (comme retrouver la première tristesse que vous avez ressentie que les autres événements tristes vécus ensuite sont venus augmenter jusqu'à ce que votre coeur d'aujourd'hui déborde),
De plus derrière la tristesse, se cachent souvent des culpabilités inconscientes ou semi conscientes voire des croyances négatives sur soi qu'il est nécessaire d'enlever ou de modifier pour pouvoir libérer cette tristesse.
Je vous invite à consulter mon profil ou à prendre contact avec moi, si vous souhaitez en savoir plus sur la logique de la tristesse et de nos émotions en général...
Le déménagement n'est que le réveilleur de votre tristesse profonde et n'en est sûrement pas la cause initiale..
Bien à vous
Mme D.A. GRAF-LAPEYRE
psychologue clinicienne
thérapeute en libération émotionnelle

Dominique GRAF - LAPEYRE Psy sur Castries

282 réponses

547 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,

Vous évoquez un licenciement abusif ainsi que la perte de votre maman. Ce sont des évènements douloureux, à forte charge émotionnelle. Même si vous avez sur le moment pensé les avoir surmonté, ce n'est peut être pas tout à fait le cas.

Vous semblez vivre un situation de traumatisme cumulatif. Ces évènements, qui auraient pu être surmontés s'ils avaient été vécus individuellement et dans des temps suffisamment espacés pour que votre système nerveux puisse les réguler, se sont cumulés les uns aux autres de façon trop rapprochées pour que votre cerveau puisse les traiter de façon fonctionnelle.

Le cerveau ne crée pas de hiérarchie entre les évènements selon qu'ils semblent raisonnablement plus ou moins importants.
Tout dépend du moment ou ces évènements surviennent. C'est un peu le principe de la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Vous pourriez vous dire que cette expatriation n'est rien comparée au décès de votre mère, mais c'est peut-être la fameuse goutte d'eau, l'évènement de trop.

Vous avez choisi de suivre votre conjoint, alors certes c'est un choix, mais un choix contraint (vous ne souhaitiez pas partir, mais vous avez préféré le suivre que de vous séparer, ce qui se conçoit aisément). De fait vous subissez cette situation, ce n'est pas une impression.
Vous êtes manifestement en grande souffrance. je ne peux que vous encourager à vous rapprocher au plus vite d'un ou d'une thérapeute, que ce soit en cabinet ou en visioconsultation (j'ignore s'il y a des thérapeutes disponibles près de l'endroit où vous vivez, mais expérimentant depuis plusieurs années la thérapie en ligne pour des personnes vivant à l'étranger les retours qui me sont fait sont très satisfaisants).
L'Ecoute et le soutien bienveillants qui vous seront apportés seront d'une grande aide, et la psychothérapie vous aidera non seulement à comprendre ce qui se joue pour vous, mais vous permettra de d'apprendre à travailler sur votre état émotionnel et apaisera vos souffrances pour traverser cette période avec le moins de difficultés possibles.

Restant à votre écoute;

Agnès FAVARD

Psychopraticienne

Consultation en ligne et en cabinet.

Agnes Favard Psy sur Gardanne

179 réponses

472 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,

Je comprends que votre situation soit très difficile et epprouvante à traverser. Vous avez quitté tous vos repère pour suivre votre conjoint alors même que vous traversiez une période de grande vulnérabilité avec le deuil de votre maman et votre licenciement abusif. Etant donné que vous ne souhaitiez pas partir il est logique qu'émotionnellement cela soit vécue douloureusement et que votre tout votre être s'exprime car il n'accepte pas cette situation.
Est ce possible de vous faire accompagner dans le pays ou vous êtes actuellement?
Cela pourrait vous aider à y voir clair afin de prendre la décision qui sera la plus juste pour vous.
Comment réagi votre conjoint par rapport à tout cela? Vous sentez vous soutenue ou bien plutôt isolée avec votre mal-être et votre souffrance? Je vous invité vraiment à aller en parler à un Therapeute afin de ne pas vous enfoncer dans votre souffrance.
Je reste à votre écoute pour un échange en visio si vous le souhaitez.
Bien à vous.
Charlotte Soyez

Charlotte Soyez Psy sur Paris

248 réponses

80 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 FÉVR. 2024

Bonjour Cat69
je suis touchée par votre message dans lequel je peux ressentir votre détresse.
De ce que je comprends la mutation et le départ lointain ne fut pas une décision à 2.
J'entends aussi que vous avez vécu des événements difficiles sur une période rapprochée, et cela peut venir vous faire douter et vous faire poser des questions.
qu'est ce qui vous manque aujourd'hui suite à votre déménagement ? qu'est ce qui vous permettrait de mieux vivre la situation voire même d'en profiter ?
Pour que vous puissiez prendre la décision qui sera juste pour vous, je vous conseille de vous poser ces questions et de bien identifier les raisons qui vous font vivre difficilement la situation.
Avec ce que vous décrivez : crises d'angoisses, perte de poids,.... je vous conseille de vous faire accompagner car comprendre n'est pas toujours aussi simple.
Je consulte par visio si vous le souhaitez.
Prenez soin de vous.
Anne-Sophie (Gestalt praticienne)

Anne-Sophie Lohio Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

76 réponses

27 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,

Vous avez vécu une suite de traumas qui vous ont fait perdre des repères nourrissants :
le salaire de votre travail, peut être le sentiment d'être utile, la relation avec votre maman qui impliquait beaucoup de liens de toutes sortes.
Déménager loin de chez vous, vous a fait perdre d'autres repères d'attachement à votre environnement.
C'est comme si vous vous retrouviez sans rien, démunie de tout.

Les crises d'angoisses sont cohérentes car elles sont comme une alarme qui dit : "Attention! Tu as trop perdu de choses importantes pour toi, il faut faire quelque chose".

Que vous rentriez ou non, il semble important que vous puissiez retrouver des choses qui comptent pour vous : du soutien par exemple, du partage et peut-être encore beaucoup d'autres choses qui vous ferez vivre un peu de mieux, pas après pas.
Rentrer chez vous, vous permettrait de retrouver des repères familiers et donc sécurisants.

Retrouver votre sécurité, par des repères extérieurs (rentrer chez vous) ou par des repères intérieurs (meilleure connaissance de soi pour aller mieux) semble être la priorité.

Si jamais vous aviez besoin d'être accompagnée pour reconstruire votre sécurité, je reste disponible pour vous.

Chaleureusement,
Laurence Dhume Boudin
Psychopraticienne (visio et présentiel)

Laurence Dhume Boudin Psy sur Nîmes

32 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 FÉVR. 2024

Bonjour,

Repartir peut être la solution : mais il n'est as certain que ce déménagement soit la cause de votre état dépressif. Vous dites "le déménagement lointain est la chose de trop". Comme ce qui fait déborder un vase. Donc ce n'est pas forcément le déménagement qui est la cause unique de votre détresse actuelle. Bien entendu vous pouvez tout à fait allez passer quelques temps dans votre pays quitté, voir votre famille, vos amis, faire une pause dans ce tourment que vous vivez. Personne ne vous l'interdit si vous en avez envie.
Mais que ce soit dans votre pays d'origine ou dans le pays lointain, je crois qu'il serait bon que vous parliez de tout ceci avec un psy. Je suis sure qu'il y en a dans votre pays lointain, et de toute façons nous sommes très nombreux ici à travailler à distance en Visio. Vous avez donc la possibilité de parler, utilisez-là.
Vous avez quitté un cocon rassurant, un pays, une maison, un travail, une terre où votre mère repose, comment ne pas être affectée par ce déménagement qui arrive par dessus un faisceau d'événements douloureux et déstabilisants ?
Ce mal du pays que vous ressentez si fort, il faut aller en parler : qu'est-ce que vous avez quitté ... qu'est ce qui vous manque si fort ...pourquoi ça fait si mal ... comment je peux faire pour sortir de cette douleur intense... comment je peux faire pour reprendre le goût de la nourriture, du sommeil, le goût de la vie.
Toutes ces interrogations, je vous engage vivement à aller les poser, les mettre à plat chez un psy qui saura vous entendre. Un qui vous écoutera.
Je vous souhaite d'aller bien, le fait d'écrire ici est déjà un très bon signe : vous vous donnez le droit de demander de l'aide. Alors vous allez trouver cette aide, car vous l'exprimez très clairement.

Bien à vous.
Frédérique Le Ridant

Frédérique Le Ridant Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

186 réponses

1297 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 FÉVR. 2024

Bonjour,
Déménager est un arrachement, comme « mourir un peu », et perdre une partie de soi, surtout s’il est contraint, que ce soit par une séparation, un licenciement ou comme dans votre cas une mutation du conjoint.
Un déménagement, c’est une page qui se tourne. Souvent pour des raisons joyeuses : une nouvelle vie de couple, un mariage, l’arrivée d’un enfant. Si on change de maison suite à un deuil, un licenciement ou un divorce, au changement de maison s’ajoutent des sentiments difficiles souvent à gérer. Il faut en tenir compte.
Évidemment, le plus simple reste la discussion avec votre conjoint d'une part, mais aussi avec un professionnel d'autre part.
Échanger, construire voire se reconstruire mais dans tous les cas, avoir toutes les cartes en main afin que vous y voyez plus clair avant de vous décider des suites à donner à toute cette situation compliquée pour vous. Mais toujours en gardant en tête que l'objectif in fine est de retrouver un bien être.

Salah KOTA Psy sur Paris

9 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 FÉVR. 2024

Bonjour Cat
Il y a plusieurs volets dans votre situation, et je vais essayer de vous apporter quelques éclairages pour que vous puissiez vous apaiser.
A vous lire, je pense qu'une partie de vous avait envie de suivre votre conjoint, et que l'autre ne souhaitait pas être déracinée.
Je ne me permettrai pas de vous donner une réponse qui serait la "solution miracle", car c'est plutôt l'accumulation de traversées difficiles et douloureuses, qui vous ont fait perdre votre équilibre. Tout ce que vous vivez sur de nombreux plans est émotionnellement très difficile à traverser.
Vous avez besoin d'aide, car c'est trop difficile de traverser tout ça sans un soutien psychologique.
C'est en parlant que vous allez vous libérer de tout ce qui vous encombre émotionnellement; en vous sentant écoutée, comprise, non jugée. Et vous pourrez petit à petit prendre les décisions qui seront bonnes pour vous.
Il vous est nécessaire de trouver un peu plus de légèreté afin d'avoir un regard différent sur ce qui se passe.
C'est bien volontiers que je vous reçois en visio au plus vite. Pour vous apporter cette aide indispensable
Bien à vous
INès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3424 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 FÉVR. 2024

Bonjour Cat69, je peux comprendre votre situation, l'ayant moi-même vécu plusieurs fois (déménager à l'étranger). Les premiers mois sont les plus difficiles (temps d'adaptation, difficulté d'aborder une autre culture, une autre langue, perte de repères etc..). Cela peut être mal vécu et provoquer un mal-être profond. D'autant que vous n'avez pas choisi de partir mais que vous le faites seulement pour suivre votre conjoint. Surtout, vous avez traversé 2 épreuves terribles, le deuil récent de votre maman ainsi que votre licenciement. Cela fait beaucoup à surmonter. Vous avez probablement besoin de temps pour "digérer" ces épreuves et peut-être que vous aviez besoin de ce temps chez vous, en France ou dans votre ancienne maison pour traverser et surmonter ces épreuves. Pour le moment, vous n'êtes pas en état pour prendre une décision qui pourrait impacter votre vie et votre relation conjugale. Le mieux est d'abord de vous faire accompagner pour déblayer toute l'émotion et les doutes qui vous assaillent et vous aider à y voir plus clair. C'est seulement à partir de là que vous serez en mesure de prendre une décision sereinement.
Bien à vous.

Sabine Martinuzzi
Thérapie brève systémique (relation à soi, aux autres et au monde)

Sabine Martinuzzi Psy sur Paris

19 réponses

4 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2024

Bonjour Cat69,
Avant votre déménagement vous avez traversé des périodes difficiles : le décès de votre maman et un licenciement abusif. Ces deux deuils sont à faire avant de prendre une autre décision que vous pouvez regretté. Il serait bien de discuter avec votre conjoint de la situation., car la séparation pourrait aggravée votre état . Avez vous vu un médecin pour évaluer la dépression et vérifier votre santé ?
Je vous déconseille de tout plaquer, pour reparti car vous avez subi des chocs. Le bonheur de vous retrouver en pleine santé et pleine de joie est possible, je vous propose de vous accompagnez pour trouver en vous les ressources nécessaires afin retrouver ce bonheur en prenant la bonne décision. Ma première consultation ou téléconsultation est gratuite. J'accompagne en thérapie des patients de France mais aussi du Canada ou autre pays. Vous pouvez m'envoyer un mail à conscience.espritlibre@yahoo.com pour un premier rendez vous.

Nathalie Dodret Conscience et Liberté d'Esprit, psychopraticienne
spécialisée en Psychanalyse, TCC, stress post traumatique, aide à la parentalité et psychologie du travail.

Nathalie Dodret Psy sur Carentan

61 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2024

Bonjour,
Déménager est l'une des expériences les plus déstabilisantes qui existent, encore plus à l'autre bout du monde. C'est une perte de repères qui nécessite un temps d'adaptation, d'autant plus que vous ne l'avez pas choisi à proprement parlé. Dans votre cas, cet événement apparaît après une série d'autres expériences très difficiles. Tout se mélange et ce que vous ressentez est légitime. Vous avez le droit d'être triste ou en colère, de ne pas savoir où est votre place, de vous posez des questions, d'avoir envie de rentrer.

En avez-vous parlé avec votre conjoint ? Lui parlez-vous de votre mal-être grandissant ? Avez-vous également identifié les raisons qui vous ont poussé à accepter à l'origine ce changement de vie ?

Personne ne pourra vous dire si repartir est LA bonne solution... c'est vous seule qui avez les réponses. En revanche, vous faire accompagner peut vous permettre de répondre à des questions qui vous permettront de prendre une décision éclairée. Quels sont vos réels besoins ? Un retour effacerait-il vraiment toutes vos souffrances actuelles ou est-ce plus profond ? Qu'est-ce que cet épisode dépressif vient vous montrer ?

Il est essentiel que vous preniez soin de vous, de votre santé mentale. Mais en posant cette question vous êtes déjà sur le chemin de l'introspection... !

Bien à vous.
Anaïs - Thérapeute en tarif libre (dès 20€/séance) - En visioconférence

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

238 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,

Je suis vraiment désolée de lire ce que vous traversez. Il est tout à fait compréhensible que vous vous sentiez submergée par toutes ces épreuves successives. Il semble que vous ayez vécu une série d'événements très difficiles au cours des derniers mois, et il est normal que cela ait un impact sur votre bien-être émotionnel.

Il semble que le déménagement à l'autre bout du monde, surtout sans votre plein souhait, ait été un élément majeur de vos sentiments actuels. Vous vous êtes peut-être sentie en quelques sortes isolée et déconnectée de votre environnement habituel, ce qui peut être stressant et déstabilisant. Déménager dans un nouvel endroit et changer d'environnement peut prendre un temps d'adaptation. Mais si après trois mois vous ressentez toujours une détresse émotionnelle et que cela affecte votre santé mentale et physique, il peut être judicieux d'envisager différentes options pour prendre soin de vous-même.

Prenez le temps de partager ce que vous ressentez avec votre conjoint pour qu'il comprenne ce que vous traversez. Parlez ouvertement de vos sentiments et de vos besoins. Ensemble, vous pourriez trouver des solutions pour améliorer la situation, comme chercher un soutien professionnel ou envisager des alternatives.

Je vous conseille également de vous adresser à un thérapeute ou un coach peut vous aider à y voir plus clair dans cette période difficile. Ce professionnel pourra vous aider à mieux comprendre vos émotions, à développer des stratégies pour faire face au stress et à trouver des moyens d'adaptation à votre nouvelle situation, ou prendre la décision qui vous fera le plus de bien.

Je reste à votre écoute si vous ressentez le besoin d'échanger davantage.
Prenez soin de vous.

Joséphine

Joséphine Coquelle Psy sur Marseille

20 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,
Pour récapituler, vous faites face à des difficultés d'adaptation à votre nouvel environnement de vie; ce qui provoque un fort mal être émotionnel. Je note également que le seul outil de régulation émotionnelle est la pensée de votre retour en France.

En effet, le but pour moi ici n'est nullement pas de me positionner à votre place; mais de vous amener à des questionnements tendant à vous aider à sortir de cette situation. Je vous invite donc à vous poser les questions ci-après:

- Avez-vous réellement terminé le deuil lié au décès de votre mère?
faire un deuil et guérir de la douleur y afférent répond à un processus; cela implique de passer certaines étapes et cela demande du temps.

- Votre difficulté d'adaptation à l'étranger est-elle directement liée à l'environnement ou plutôt cela n'est que le signe d'un mal être émotionnel enfoui en vous?

Je vous invite à prendre le temps pour faire un travail d'introspection. N'hésitez pas à vous faire accompagner !
Souvent le premier pas vers le bien être émotionnel est la verbalisation. Autrement dit, je vous invite à vider votre cœur et à déposer les choses via un accompagnement psychothérapeutique.
Bien à vous.
Cordialement!
Christian AMOUSSOU YEYE
Psychologue du Travail,
Psychothérapeute Humaniste.

Christian Amoussou-Yéyé Psy sur Lyon

10 réponses

15 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,
Les épreuves que vous avez endurées, de la perte d'un emploi à un déménagement forcé à l'autre bout du monde, en passant par le décès d'un être cher, sont des événements profondément bouleversants. Il est tout à fait compréhensible que vous vous sentiez submergée et que ces circonstances aient eu un impact si fort sur votre bien-être émotionnel et physique.

Il est important de reconnaître que la dépression est une réaction humaine normale face à une accumulation de stress et de perte. Vous n'êtes pas seule dans ce que vous ressentez, et il est courageux de votre part de partager votre vécu et de chercher du soutien.

Concernant votre question sur le fait de repartir, il est essentiel de considérer que la solution à votre situation dépend de nombreux facteurs, y compris de vos propres besoins émotionnels, de votre situation actuelle, et des ressources disponibles pour vous soutenir, que ce soit ici ou ailleurs. Il pourrait être utile de parler à un professionnel de la santé mentale qui pourrait vous offrir un espace sûr pour explorer vos sentiments et vous aider à évaluer vos options d'une manière qui respecte vos besoins et vos limites.

Il est également important de communiquer ouvertement avec votre conjoint à propos de ce que vous vivez. Votre bien-être est important, et trouver un équilibre dans votre situation pourrait nécessiter des ajustements et des compromis de part et d'autre.

N'oubliez pas que prendre soin de soi est prioritaire. Cela peut inclure des activités qui vous apportent du réconfort, des pratiques de pleine conscience pour gérer l'anxiété, ou simplement accorder de l'importance à votre santé physique et mentale au quotidien. Rechercher du soutien auprès de groupes de soutien locaux ou en ligne peut également vous apporter un sentiment de communauté et de compréhension.

La décision de repartir ou de rester est profondément personnelle et mérite une réflexion approfondie. Peu importe ce que vous décidez, sachez que c'est votre bien-être qui doit guider cette décision. Il est tout à fait normal de se sentir perdue dans de telles circonstances, mais avec le bon soutien et en prenant le temps de s'écouter, il est possible de retrouver un chemin vers la paix intérieure et le bonheur.

Je vous envoie mes pensées les plus chaleureuses et vous encourage à chercher le soutien dont vous avez besoin pour traverser cette période difficile. Vous avez déjà fait preuve de beaucoup de résilience face aux épreuves, et je crois en votre capacité à surmonter celles-ci également.

Prenez soin de vous,

Frédérique Korzine Psy sur Versailles

49 réponses

86 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2024

Bonjour lorsque l’on vie une tél situation la première question est qu’est-ce que j’ai besoin ou qu’est-ce qui importe véritablement, puis faire une vraie introspection sur les valeurs les besoins et réorientation du mental vers qu’est ce que vous voulez .

Il subsiste en vous un sentiment d’injustice et il faut en comprendre le sens .

Peu importe où vous êtes dans le monde cela ne change rien à ce qui se passe à l’intérieur de vous et vos émotions.

J’explique souvent à ça mes clients pour commencer à prendre ds décision imaginez vous prendre de la hauteur sur la situation, maintenant retrouver un souvenir où vous étiez au top du top , puis revenez à la situation actuelle au top du top comment vous interpréter la situation et quel sont s vos émotions, comportements et vision …

Lorsque qu’on réagis en réaction à situation qui nous plaît pas on n’es sur un mode réactionnaire automatisé qui n’es pas la meilleure solution…

Pour aller plus loin je reste à votre disposition.
Cordialement David Sellier

David Sellier Psy sur Yutz

191 réponses

114 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,

Il est vrai qu’on ne mesure pas toujours l’impact d’un tel dépaysement et des effets que cela peut produire sur notre mental et notre santé.
Avez-vous évoqué avec votre partenaire ce que vous ressentez et votre besoin quasi vital de trouver une solution ? Si ce n’est pas le cas, je crois qu’il faut absolument commencer par cela.
Il est possible que votre compagnon minimise la situation, d’une part car peut-être que lui se sent bien, et d’autre part, car sa propre carrière est en jeu.
Je crois qu’il est impératif qu’il comprenne bien l’enjeu et qu’il en va de votre santé et de votre couple de réagir rapidement.
N’hésitez pas à vous faire aider si vous pensez avoir besoin d’un soutien par un professionnel. Nous sommes là pour cela.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3450 réponses

3439 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2024

Bonjour cat,

Vous avez suivi votre conjoint alors que vous ne souhaitiez pas partir.
Vous êtes donc dans un tiraillement depuis 3 mois.
Je vous invite à regarder en face les besoins que vous avez nourris en choisissant de le suivre. Est-ce un besoin de sécurité affective, d'amour, de partage, d'intimité ? Un besoin de nourrir la relation ?
Et quels besoins sont insatisfaits en ayant quitté votre pays d'origine ? Besoin d'appartenance, d'être en lien avec votre famille, vos ami-e-s proches ? Besoin de sécurité en restant en terre connue ? 

Une autre hypothèse est que vous avez choisi de suivre votre conjoint par peur. Peur de rester seule, peur qui vous renvoie à une blessure d'abandon. Car depuis plusieurs mois vous avez vécu de l'abandon, le décès de votre mère, et le licenciement abusif.
Vous êtes dans une période de deuil importante. Vous avez besoin de temps pour traverser ces 2 deuils, de votre maman et de votre travail. À cela s'ajoute le deuil de votre pays d'origine.
Un deuil se déroule en plusieurs étapes. Le déni, la tristesse, la colère, la négociation ou culpabilité. Toutes ces étapes se vivent à différents moments, parfois plusieurs fois. Un jour la dernière étape sera là, c'est l'acceptation, elle arrive comme une évidence parce que vous avez fait la paix avec votre histoire. Cela prend du temps.

Est-ce que votre conjoint vous soutient dans ce que vous traversez ? Y a t'il des associations locales où vous pourriez trouver de l'entraide ?
Et si vous repartiez maintenant dans votre pays, savez-vous où aller ? Y aurait-il des projets plus satisfaisants pour vous ?

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir ces questions.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1906 réponses

2125 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2024

Bonjour

Cela fait effectivement beaucoup de choses : un licenciement abusif, le décès d’un parent et un déménagement « à l’autre bout du monde. » Ce ne sont pas que des changements mais à chaque fois une perte, perte d’emploi, perte d’un parent, une perte de repères.
Ce n’est pas rien et même "trop" pour votre psychisme d’autant que ces pertes ont eu lieu dans un laps de temps relativement court. L’esprit a en effet besoin de temps pour intégrer ces pertes et en faire le deuil, même votre corps semble exprimer une perte avec cette perte de poids qui renvoie probablement à un manque à être.

Le déménagement est l’élément déclencheur qui vient sans doute réveiller ce sentiment profond de perte d’autant qu’il a été fait à contre-cœur et n’est pas l’expression de votre désir d’où la dépression et les angoisses. Je pense personnellement qu’avant d’envisager un retour en France, vous auriez bénéfice à chercher de l’aide auprès d’un professionnel afin de clarifier votre situation et surtout d’apaiser vos angoisses et cet état dépressif.

Je me tiens à votre disposition si vous le désirez
pour vous aider à sortir de ce cauchemar

Je consulte en présentiel mais aussi à distance

Bon courage à vous


Jean-Frédéric Blanchard
Psychanalyste, psychosomaticien.

Jean-Frédéric Blanchard Psy sur Vénissieux

70 réponses

45 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2024

Bonjour cat69,

Je comprends à quel point les derniers mois ont été difficiles pour vous, avec le déménagement à "l'autre bout du monde", l'injustice de votre perte d'emploi et le décès de votre maman.

Il est tout à fait naturel de se sentir dépassé par ces événements et de traverser des périodes de dépression et d'angoisse, au point de remettre en question vos choix. Repartir peut sembler être une option, mais il est également essentiel d'explorer d'autres possibilités et de comprendre ce qui vous rendrait plus heureuse et épanouie.

Je vous encourage à envisager de consulter un professionnel de la santé mentale pour vous aider à surmonter cette période difficile. Ensemble, nous pouvons explorer des stratégies pour gérer vos émotions, retrouver votre équilibre et trouver des solutions qui correspondent à vos besoins et à vos aspirations.

N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de soutien supplémentaire ou si vous souhaitez discuter de votre situation plus en détail. Je suis là pour vous aider à trouver votre voie vers le bien-être et le bonheur.

En restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne suite !
Bien chaleureusement,
Samnang SENG - Thérapeute en relation d'aide par l'ANDC - Thérapies en ligne

Samnang Seng Psy sur Toulouse

332 réponses

818 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2024

Bonjour Cat69,

Vous venez de traverser 3 deuils successifs, les deux premiers (licenciement abusif et décès de votre mère) peuvent suffire pour engendrer une forte crise avec remise en question. L'expatriation a sans doute été la perte/le changement de trop, mais elle n'explique pas à elle seule votre état.
Vous sentez-vous soutenue par votre compagnon dans ces épreuves ?
Où que vous soyez, le processus de deuil que vous devez traverser vous suivra. Je vous invite à prendre du temps pour vous, du temps pour vous poser et vous reposer, afin d'être en mesure de faire correctement le deuil de votre vie d'avant, mettre des mots sur vos émotions et vos sentiments, et vous donner ce dont vous avez besoin pour faire cela. Aujourd'hui, la priorité c'est VOUS !

N'hésitez pas à vous faire accompagner si besoin par une psychothérapeute sans attendre, à distance ou en présentiel, car les symptômes que vous décrivez sont à prendre au sérieux et ne doivent pas s'installer dans la durée.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel.

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1859 réponses

2651 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2024

Bonjour Cat,
Vous traversez une période difficile suite à un déménagement lointain, non réellement souhaité, et surtout deux évènements violents, antécédents au déménagement : le décès de votre maman et le licenciement abusif.
Vous avez trois deuils à faire : celui de votre maman, tout d'abord. Le décès d'une maman est loin d'être anodin et peut nous impacter de différentes façon, sans que l'on se rende compte. La perte de votre emploi c'est aussi un événement difficile à vivre qui implique également un travail de deuil.
Et puis vous changer de vie, de région, sans vraiment le désirer. c'est comme si vous ajoutiez un troisième deuil à faire, celui d'une vie qui probablement vous satisfaisait.
Je ne sais pas si retourner dans votre région initiale permettrait de retrouver une sérénité. Il me semble que vous avez besoin d'aide pour faire vos deuils, même si le meilleur des alliés reste le temps. Ne restez pas sans vous faire accompagner.
Je reste à votre disposition,
Bien à vous,
Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

196 réponses

102 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2024

Bonjour Madame,

Vous avez quitté votre zone de confort, à savoir vos repères quotidiens, vos "marques", un environnement de vie familier, avec certainement des points d'ancrage. S'expatrier est un long cheminement psychique où tout doit être repensé pour s'adapter à un milieu inconnu et arriver à y trouver sa place.
Vous stipulez que ce n'était par ailleurs pas votre choix; vous avez suivi votre conjoint, c'est bien différent.

Vous êtes partie avec plusieurs sources de souffrances psychiques, et même au bout de la planète, elles sont en vous, la distance géographique n'y a rien changé. Vous étiez déjà particulièrement fragilisée tant sur le plan personnel avec la perte de votre maman que dans le domaine professionnel où vous précisez avoir subi un licenciement abusif.
Votres socle existentiel était affaibli bien avant votre déménagement et un déracinement a fini de vous faire perdre pied.
Aviez-vous effectuer une demande d'aide psychologique quand vous avez ressenti ces souffrances?
Vous aviez un mode de vigilance vous montrant que seule il n'est pas possible de s'extraire de la spirale de la névrose pathologique, sachez que ce n'est en aucun cas un "jugement" de ma part, juste ma perception de votre douleur en amont de votre départ.

Votre corps a parlé pour vous alerter, perte de poids, crises d'angoisse, changement de votre être..... Et tant de choses très certainement.

Vous devez être absolument prise en charge en recevant un soutien psychologique pour comprendre les traumatismes endurés et la causalité de votre point de rupture.

Rentrer en France ou rester expatriée n'est pas là le problème.
Vous pouvez très bien être aidée en téléconsultation et ainsi au moins être auprès de votre conjoint, faute de quoi vous perdriez aussi votre point d'attache affectif.

Mettre des mots sur vos souffrances conscientes et incosncientes par l'analyse thérapeutique vous donnera de l'oxygène et vous serez entendue, du moins prise en considération avec toutes vos lignes de faille si justifiées pour travailler à votre retour à un état d'homéostasie.

Je vous auiderai si vous le souhaitez avec toute mon empathie et ma bienveillance, en téléconsultation, j'ai des expatriés un peu partout et le processus fonctionne tout autant que dans le cadre de la possibilité présentielle.

Vous devez être accompagée dans les plus brefs délais.

Je considère votre message comme un SOS de détresse à cerner par une thérapie introspective pour régler vos traumatismes et modifier vos perceptions.

Je reste personnellement à votre disposition via mon site envoltoi.fr et sur ma boite mail bescaron@orange.fr pour vous guider en urgence sachant que mon agenda est complet trois mois à l'avance, vous êtes en situation demanadant cette prise en charge.

Très chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9141 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2024

Bonjour

Déménager à l'autre bout du monde c'est quitter ses repères et ses ressources, qu'elles soient familiales, professionnelles, amicales etc... c'est se couper de son tissu social sur lequel chacun de nous s'appuie. Comment dans ce cas pouvoir assimiler les épreuves que vous venez de traverser. Il est donc compréhensible que vous vous retrouviez dans un état anxiodépressif.
Vous pourriez dans un premier temps en parler à un médecin qui pourra vous prescrire une aide visant à contenir tout ces débordements et vous offrir un meilleur confort de vie.

L'éventualité de rentrer pose la question du conflit de loyauté avec votre conjoint, ce pourrait être une nouvelle source de souffrance, ceci occasionnerait une séparation au moment où vous avez besoin de soutien.
Pour l'instant vous n'avez pas encore assimilé les épreuves que vous venez de traverser, un licenciement abusif peut être très destructeur, sans compter le travail de deuil qui demande du temps. Vous devriez vous faire aider pour travailler ces questions, c'est ce travail qui vous permettra également de répondre à la question du retour en toute connaissance de cause.
Pour l'heure essayez de reconstruire repères et liens sociaux, sollicitez votre conjoint qui possède à minima un réseau professionnel, ce peut être une porte d'entrée pour vous.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

415 réponses

199 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses