Est-ce que j'ai fait le bon choix

Réalisée par Laëtitia · 20 mai 2024 Aide psychologique

Bonjour je suis une femme de 27 ans j'ai un enfant. Récemment séparé du père.
Au début de la relation tout de passé bien, on avait rien mais on été heureux. J'étais jalouse, très jalouse, je manquer énormément de confiance en moi et ressenté constamment le besoin d'être rassuré, aimé. Nous avions 13 ans d'écart d'âge.
Mais on a voulu essayer de construire quelque chose ensemble.
Il était pas du genre a montré ses sentiments alors que moi j'en avais vraiment besoin.
On a décidé de vivre ensemble avec notre enfant, dans une autre ville, a 11000 km de notre île.
Au début tout ce passé bien, j'avais encore plus besoin d'être soutenu, un soutien mutuelle, en étant loin de la famille.
On a commencé à se disputer pour un rien, car on avait comme objectif de construire dans les 2 prochaine année mais j'avais décidé de reprendre mes études pour être a la hauteur du projet. Dans les dispute qu'on a eut durant les 2 années c'était des reproches parce qu'il devait attendre après moi, m'humilié sur mon physique, mon apparence alors que je manquer de confiance en moi je voulais être comme les autres, valoriser la femme qui été en moi pour lui faire plaisir mais comme résultat j'obtenais des moqueries, et quand on été bien il me disait qu'il pensé pas à ce qu'il disait.
J'étais pas bien dans ma peau, dans mon couple, et je remettai tout en question. Est-ce que c'était le bon choix, pourquoi ma vie est comme ça, est-ce que c'est moi le problème.
On se séparer, on se remettai ensemble j'ai vu des facettes de moi que je n'aimais pas, des comportements que j'avais jamais eut. J'ai eut un moment donné un déclic que j'étais pas là où je dois censé être. Je voulais plus de cette vie, les coups, les insultes, les crachats sur ma personne, les humiliations j'en pouvais plus. Un jour il m'avoue qu'il prend des substances illicite, malgré les ultimatum il a continué. J'ai commencé a discuter avec un ex a moi par message. Il a su mais ne savais pas que c'était mon ex. On s'est séparé il y a 3 mois. Au début j'étais contente ça m'a fait du bien de ne plus être sur les gardes de comment il va se réveiller ce matin, est-ce qu'il sera de bonne humeur, etc... Il m'a dit qu'il comprenait pas, mais tout était de ma faute il reconnaît pas des tord, il a commencé a me percé les roues de ma voiture, caller des bout de bois dans la serrure de la porte, récemment il m'envoie une photo d'une autre femme après il me dit que c'est faux après il avoue que c'est que amicale. Il me dit qu'il a encore espoir pour nous mais il le gâche avec son mauvais caractère.
Il me rend des services par rapport à son enfant mais il le reproche peu de temps après.
Malgré tout ça il y a une part de moi qui ressent son manque. Est-ce que je suis folle ? Pourquoi je ressens ça !! J'arrive plus a ressentir quoi que ce soit, je sais que je me sent mal au jour d'aujourd'hui mais je sais pas comment faire pour que ça cesse. J'ai pensé au suicide mais je me suis dit non j'ai un enfant quand même. Qu'est-ce qui ce passe dans ma vie, pourquoi elle est comme ça !!
Je vous remercie par avance pour vos réponses

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 21 MAI 2024

Bonjour Laëtitia ,

Il semble que vous ayez enduré de nombreux traumatismes émotionnels et psychologiques. La dynamique fluctuante et les expériences abusives que vous avez décrites sont graves et peuvent profondément affecter votre estime de soi et votre santé mentale. Vos sentiments de confusion et de nostalgie, malgré les mauvais traitements, correspondent à des réactions courantes à de telles relations, souvent enracinées dans des dépendances émotionnelles complexes et dans le renforcement intermittent que vous avez reçu - des moments d'affection entrecoupés de critiques acerbes. Cela peut créer un cycle qui rend difficile le départ et favorise les sentiments de doute quant aux décisions prises. Il est tout à fait normal de se sentir comme vous le faites, mais il est tout à fait nécessaire de se préserver et de chercher de l'aide.
Vous êtes une proie facile pour ce genre de personnalités narcissiques, il est aussi toxicomane, violent et vous et votre enfant êtes en danger. Il est important que vous puissiez vous préserver et aller à la police pour rapporter son comportement, une partie de la guérison consiste à se préserver de lui.

Compte tenu de la profondeur de ce que vous avez partagé, il est essentiel d'explorer ces schémas dans un environnement de soutien où vous pouvez exprimer et traiter vos émotions en toute sécurité. J'offre un espace pour discuter de ces questions plus en profondeur et je vous invite à une première consultation gratuite pour commencer à relever ces défis. Il ne s'agit pas de vendre des services, mais de veiller à ce que vous receviez les soins dont vous avez besoin pour faire face à ces sentiments complexes et commencer à guérir.

Lorena Salthu
Personalized telephone advice. Weekend emergencies
Psychoanalyst-Cognitive behavioural therapist
Counsellor- Psychoneroimmunologist
Online or face-to-face sessions.
French, English and Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

815 réponses

2776 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2024

Bonjour Laetitia,
Non, vous n'êtes pas folle. Vous avez juste croisé le chemin d'une personne qui souffre d'un syndrome pervers. Avec ce genre de personnes, humiliations, violences, isolement, sont le lot quotidien et comme ces personnes projettent leurs défauts sur leur proie en se nourrissant de leur souffrance, vous finissez par penser et croire que c'est vous le problème. Vivre avec ce genre d'individu laisse des traces, des blessures et des traumatismes. Pour vous remettre sur pied, je vous conseille d'aller en thérapie pour vous reconstruire et retrouver votre énergie vitale qu'il a détruite. En tant que psy, on ne reçoit jamais des personnes comme votre conjoint car ils ne vont pas en thérapie. On nous forme à ce genre de personnalité surtout pour aider leurs victimes.
Courage, vous allez vous en sortir. N'hésitez pas à vous faire aider!
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

352 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 MAI 2024

Bonjour Laetitia,

Tout d'abord bravo pour avoir su trouver en vous le courage de quitter cette relation toxique!
Les humiliations répétées peuvent créer chez une personne une forme de dépendance ( la personne pensant vraie toutes les insultes qu elle reçoit, elle pense que personne d'autre ne pourra l'aimer ) Il serait juste pour vous de voir comment cela a agit en vous.
Un travail thérapeutique pourra vous aider à comprendre ce qui vous a fait basculer dans ce type de relation.
Je vous invite également à aller voir la police pour signaler ses comportements agressifs.
Le plus important à ce jour et de vous reconstruire et assurer un espace sécurisant pour votre enfant.

Je reste à votre écoute si vous en ressentez le besoin.
Prenez soin de vous.
J e vous souhaite un bon épanouissement personnel.

Léana

Martinon Léana Psy sur Le Luc

113 réponses

210 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2024

Bonjour Laëtitia,

Oui vous avez fait le meilleur choix qui soit ! Bravo d'avoir réussi à sortir de cette emprise, cette violence. Cet homme est très probablement un pervers manipulateur, il souffle le chaud et le froid en même temps à tel point que vous ne saviez plus ni quoi faire, ni quoi penser.
Vous évoquez les coups, les insultes, les crachats sur votre personne, les humiliations... tout ceci est répréhensible par la loi et vous pourriez porter plainte pour la violence qu'il vous a infligée.
Maintenant vous avez à vous reconstruire, à réapprendre à vous aimer, à vivre dans la douceur et l'harmonie. Je vous invite à poursuivre votre chemin, à prioriser la relation avec votre enfant.

Je vous invite également à vous rapprocher d'une association de défense des droits des femmes vous pouvez appeler le 3919 vous serez orientée sur une association proche de chez vous.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir ces questions.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1906 réponses

2128 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour,

Vous êtes une proie facile pour ce genre de personne. Vous êtes affectivement fragile, très probablement ce que l'on appelle une dépendante affective, ce qui se traduit par le besoin d'être constamment rassurée et la peur d'être abandonnée et de vous retrouver seule. Cette fragilité il la connaît très bien et en profite en jouant d'un côté sur de la séduction et de l'apparente gentillesse, de l'autre
sur de l'humiliation. Il est très narcissique, il a besoin de vous enfoncer pour avoir l'impression d'être quelqu'un. Vous ne devez pas vous laissez faire, ou plus exactement vous devez le fuir autant que vous pouvez et limitant les contacts au minimum. Ce genre de personne n'obéissent qu'à une force supérieure à eux. S'il continue à vous agresser, vous crever les pneus, il est indispensable que vous portez plainte. Il peut se montrer très violent. Vous ne devez rien laisser passer.
De votre côté il serait bon de travailler sur votre dépendance affective.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21596 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Madame,

Non, vous n’êtes pas « folle »…, mais ayez du mal à vivre seule et sans la présence d’un homme à vos côtés.
De plus vous vous étiez habituée à être maltraitée et vous avez voulu croire les promesses du père de votre enfant, qui vous a fait rêver pendant un certain temps.

Mais le comportement que cet homme a eu avec vous est complètement irrespectueux, violent et toxique.

Votre décision de vous séparer de lui est saine, tant pour vous que pour votre enfant.

Faites vous accompagner par un-e thérapeute pour pouvoir ne pas flancher… (et pour comprendre pourquoi vous êtes restée si longtemps avec ce type d’homme, et éviter cela à l’avenir), trouvez un maximum de soutien familial et amical pour traverser le deuil de vos projets et de vos rêves auprès de cet homme toxique.

Je vous souhaite de vous sortir définitivement des regrets actuels et de trouver un homme bien qui vous aime et que vous aimeriez.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4354 réponses

11951 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Laëtitia,

Vous avez fait preuve de beaucoup de courage en choisissant de mettre une fin a cette relation. vous vous êtes choisi vous. et vous avez projeté votre enfant.

Votre témoignage est fort car nous abordons ici l'univers des violences conjugales. vous avez fait le plus dur en partant. maintenant c'est la phase de reconstruction. voyez cela comme un marathon et non un sprint. C'est un long chemin pour apprendre à être bien avec soi même et pouvoir avoir à nouveau confiance envers les autres personnes qui co-existeront de votre vie.

Rassurez vous cela n'est pas impossible, c'est un vrai cheminement vers vous même qui commence, vers qui vous êtes devenue, vers quoi vous aspirez ce que vous acceptez de refusez. c'est une véritable découverte de vous même. N'hésitez pas a vous faire accompagner si cela vous semble trop vertigineux pour votre santé mentale.

je me tiens à votre disposition pour vous aider si vous le souhaitez.

Lisa Pitton Djebbari
Psychothérapie Analytique

Lisa Pitton Psy sur Avignon

16 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Laëtitia

Il en faut du courage pour quitter une relation toxique, violente comme celle que vous avez connue avec le père de votre enfant.
Dans votre situation il est fréquent d’espérer encore que la relation se transforme et afin de retrouver l'homme que l'on a connu avant les violences. Encore plus quand il s'agit du père de son enfant. En le quittant vous vous protégez des violences et vous protéger aussi votre enfant d'en être témoin.

Il faut du temps pour faire le deuil d'une relation, pour ne plus en sentir le manque. D'autant plus que cela fait bien souvent écho avec notre vie passée, notre enfance. Il est fréquent de sentir encore de l'amour quand on vit une relation violente. Vous n'êtes pas la seule, et ce n'est pas être folle, par contre on peut sentir alors de la confusion et ne pas comprendre ce processus.

Peut être qu'il vous serait aidant de vous rapprocher d'une association qui vient en aide aux femmes subissant des violences conjugales, et/ou de commencer un suivi thérapeutique pour démêler, donner du sens à ce qui ce passe pour vous dans cette relation.

Bien à vous

Laurence Nugues
Psychopraticienne et coach parental

Laurence Nugues Psy sur Saint-Quentin-la-Poterie

11 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour à vous,

Je vous rassure, votre coeur vous a permis de faire le bon choix. Vivre avec une personne qui vous humilie c'est inacceptable. Cela vous entraine vers le bas, pour remonter il faut mettre en place une énergie incroyable et c'est fort difficile.
Votre mental vous met en doute, car vous devez essayer de comprendre ce manque d'estime de vous. En comprenant, en apprenant à vous pardonner , vous pourrez ainsi conscientiser votre grande valeur.
Rassurez-vous, vous allez réussir. Vous êtes unique sur la terre, et le monde à besoin de vous.
Je vous invite à prendre rendez-vous pour une consultation de en ligne afin de dévelloper votre histoire, et avoir ainsi des conseils, des solutions pour avancer sur votre chemin d'estime de soi.
Je vous remercie de votre confiance.
Bien à vous. Cordialement. Christine LORIJON

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1935 réponses

992 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Laëtitia,

La réponse à votre question est toute simple. Ce sont les sentiments que vous éprouvez encore pour cet homme malgré tout ce qu’il vous a fait subir qui vous empêchent aujourd’hui de réellement couper les ponts et faire votre vie de votre côté.
Pourtant, cette personne a été violente avec vous, vous étiez dans un stress profond jusqu’à estimer son état mental au réveil pour savoir si la journée allait être plus ou moins difficile.
Repensez à toute cette souffrance et voyez plutôt l’avenir comme un nouveau départ. Libérez-vous de cet homme en coupant les échanges, vous n’en vivrez que mieux.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3450 réponses

3450 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 MAI 2024

Bonjour Laëtitia,

Je vous remercie pour votre témoignage sincère.
De ce que je comprends de votre récit, depuis le début, vous avez un besoin très important d'être rassurée, soutenue, valorisée, ce qui cache peut être une dépendance affective qui date d'avant le début de votre relation. Néanmoins, cela n'explique tout de même pas cette violence qui s'est greffée dans votre relation qui est injustifiée. L'agressivité refoulée de votre conjoint s'est amplifiée d'années en années de ce qu'en lis, ce qui vous a petit à petit fragilisée. Vous n'êtes en aucun cas responsable des ses différents comportements qui peuvent être qualifiés de violences conjugales. Il n'a pas le droit de vous frapper, de vous insulter, de crever les pneus de votre voiture: ceci est répréhensible.
Vous êtes en droit de dire non à cette relation qui est devenue destructrice.
Je vous recommande de vous mettre en relation avec une association de votre région qui traite des violences conjugales ne serait-ce que pour en discuter, comprendre, et agir si vous vous sentez en danger. C'est important pour que vous comprenez quels sont vos droits d'humaine, au même titre que n'importe quel autre humain sur cette planète. Si vous avez besoin de vous défendre, vous saurez quelles dispositions juridiques prendre car vous serez conseillée.
En parallèle, je vous recommande de traiter le sujet de la dépendance affective et de l'estime de vous-même afin de poser les mots sur ce qui fait que vous avez accepté ce mauvais traitement dans votre relation, celle maltraitance et ces humiliations.

Je suis à votre écoute, vous pouvez consulter les commentaire sur mon profil pour vous faire une idée de ma méthode.
Julia Bouchinet
Praticienne en psychothérapie & en PNL
Spécialisée dans l'hypersensibilité & l'assertivité (l'art de s'affirmer sans agressivité)
En visio ou à Saint Jean de Luz en présentiel.

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

886 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses