J'ai le sentiment d'être un monstre.

Réalisée par Juliette · 5 févr. 2020 Aide psychologique

J'ai le sentiment d'être un monstre.
Récemment des souvenirs ont refait surface. Ça a été comme une claque.
Je me revois enfant, je ne sais pas précisément quel âge j'ai, 8,9,10 ans, et je suis avec mon petit frère (il a 5 ans de moins).
Je me frotte sur lui. Je ne sais plus si je suis habillé. J'ai 2 souvenirs de cette action. Je crois me souvenir être tombé sur un livre qui parlait de l'érotisme dans la peinture et de vouloir reproduire les images vues. Sans que cela soit précis. était ce un jeu ? Est-ce que j'ai abusé de lui ? Cela me dégoûte. J'étais plus grande, cela signifie que que j'avais une emprise ?
J'ai envie de vomir. J'ai des crises d'angoisses très fréquemment. Dès que j'entends parler de meetoo, de violences ou abus sexuels, je crois être visé. Être la criminelle.
Je me dit que suis un monstre et je dois disparaître.
J'aimerais en parler avec mon frère, lui demander pardon. Je ne veux que son bonheur et j'ai très peur de lui faire du mal ou de lui avoir fait du mal.
Nous nous entendons bien, mais peut être que cela est enfoui en lui, peut-être que le traumatisme le ronge aussi ?
Je n'en ai parlé à personne. J'ai tellement honte. Et mal. Pour lui. Je suis dans une culpabilité permanente
Nos parents ont divorcé vers mes 16 ans il avait donc 11 ans. Y'a t il un lien ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 5 FÉVR. 2020

Bonjour,
Ce qui m’apparaît important dans votre demande, c'est ce que vous ressentez, que ce soit réel ou pas ce que vous avez fait avec votre petit frère, il est important de travailler sur l'impact émotionnel que cela éveille en vous à ce jour.
Toutefois, je me demande quel est votre situation actuelle pour que de tels événements surgissent maintenant....Vous ne précisez pas votre âge actuel.
Quoiqu'il en soit, il existe des thérapies très efficaces pour travailler sur ce que vous décrivez au niveau des symptômes.

Restant à votre écoute si vous êtes de ma région,
Nathalie FOLLMANN Hypnothérapeute clinique à CLICHY - Thérapie intégrative

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5333 réponses

30796 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette,
Vos souvenirs semblent flous mais ce qui vous fait souffrir ce sont les émotions que suscitent ces images. N'oubliez pas que vous étiez une toute jeune fille avec une conscience d'enfant et c'est avec votre conscience de femme, avec votre maturité d'adulte que vous percevez vos souvenirs. C'est pour cette raison qu'ils vous choquent ou vous "claquent".
Laisser revenir à la conscience ce qui s'est réellement passé vous permettra de comprendre ce qui vous habite aujourd'hui et d'apaiser vos émotions. Et si les souvenirs viennent à vous aujourd'hui, c'est que vous êtes prête à affronter la vérité.
Avec le rêve éveillé que je propose dans ma pratique thérapeutique, l'inconscient et le conscient collaborent ensemble afin que vous puissiez avoir des prises de conscience en lien avec les événements du passé enfouis dans l'inconscient et qui ont la nécessité absolue de faire surface aujourd'hui. Cette vérité vous donnera la force de vous adresser à votre frère sans avoir peur, en assumant votre rôle et en étant un soutien précieux pour lui.
Je vous encourage à vous engager dans ce travail intérieur libérateur.
Bien à vous!
Carine Chaussemiche

Carine Chaussemiche Psy sur La Rochelle

58 réponses

49 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette
Vous ne devez pas juger l'enfant de 7-9 ans que vous étiez à l'époque avec les critères d'une adolescente ou une adulte que vous êtes aujourd' hui.
En effet les enfants ont la tendance à reproduire ce qu'ils voient car ils ont soif d'apprendre comment il faut vivre, sans pouvoir porter un jugement moral ni anticiper les conséquences de leurs actes.
La plupart des adultes ont des souvenir d'enfance de jeux sexuels "interdits" plus ou moins naïfs et plus ou moins osés à se " reprocher"; cependant ils sont devenus des personnes responsables et respectueuses, qui ne feraient jamais subir des abus sexuels aux enfants ni aux autres adultes.
Parler ou pas à votre frère de ces souvenirs: je vous reccomande d'en décider seulement après avoir travaillé ce sujet avec un/e thérapeute, sinon vous risquez de lui faire et vous faire beaucoup de mal.
Il y aurait d'autres questions personnelles qui pourront apparaître lors de vos conversations avec votre thérapeute, et qui pourront vous aider à porter un regard beaucoup plus positif, valorisant et apaisé sur vous-même.
Je reste à votre disposition pour plus de précisions; cordialement,
Miriam Ferrari-Pontet,
Praticienne en Psychothérapie et Sexologie

Miriam Ferrari Pontet Psy sur Nice

160 réponses

90 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette
Le fait que vous ayez décidé de parler de ce souvenir et la culpabilite que vous en éprouvez montre clairement que vous n'êtes pas un monstre. Il n'est pas question de comparer cet acte d'enfant aux affaires de pédophilie qui se déroulent actuellement. Plusieurs points doivent être soulevés : nous ignorons votre âge actuel et les raisons du retour de cet événement longtemps refoulé. Il me semble comprendre que vous n'avez pas recommencé. Cet acte est surement isolé. Vous avez raison cependant de vous inquiéter des retombées de cet acte sur votre frère. Ce qui encore une fois prouve que vous n'êtes pas un monstre. Avant de lui en parler il serait bon de consulter un.e thérapeute analytique et de préférence formé.e en sexologie ( voir mon profil) avant d'aller lui en parler. Vous pourrez ainsi faire table rase de ce souvenir. Pour en terminer le divorce de vos parents s'est produit bien après cet épisode il n'a donc vraisemblablement rien a voir avec ça. Vos parents avaient leurs problèmes. Parlez de tout cela pour aller mieux et la bonne solution. Je reste à votre disposition si vous habitez le vaucluse
Brigitte Giovannucci Psychanalyste
Sexologue clinicienne. Vaucluse

Giovannucci Brigitte Psy sur Sorgues

118 réponses

146 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour
Un des premiers secrets que l'enfant ressent très tôt, vers 6-7 ans, est le secret du sexe. Il permet la découverte de l'autre et de la jouissance, il est une étape du dévoilement personnel. Il a la particularité d'être une autre forme de langage. Il peut être lié au secret de la vie sexuelle des parents. Le manque de communication, l'absence de mots a certainement généré votre attitude, et il se peut également qu'il y ait un traumatisme associé plus ancien ou déclencheur.
Je vous propose d'effectuer un bilan de votre état émotionnel actuel à la recherche des éléments qui vous perturbent. Depuis votre venue au monde vous avez vécu diverses expériences et certaines vous ont marqué plus que d'autres. Ces "marques" sont inscrites dans votre mémoire consciente mais également dans votre corps. Ne dit-on pas "Je le sens encore dans mon corps comme si c'était hier" à l'évocation d'un souvenir angoissant et/ou très puissant ?
J'utilise le test musculaire afin d'établir une communication avec la mémoire cellulaire de votre corps. Cette technique permet de connaître les "archives" de votre vécu et/ou celui de vos ancêtres (dans certains cas cette "marque" est plus ancienne) qui déterminent en grande partie votre ressenti. . Nous partons à la recherche de l'évènement à l'origine de votre traumatisme (voir mon profil).
Ma technique, la MCI (Méthode Causale Intégrative) permet defaire remonter ces mémoires à la conscience et de s'en libérer.
Je reste à votre disposition.
Marie Pierre Del Aguila

Marie Pierre Del Aguila Psy sur Agde

73 réponses

39 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette,
C'est courageux de votre part d'ouvrir ainsi votre coeur.
Vous ressentez de la culpabilité et de la honte pour ce que vous avez fait enfant à votre petit frère, au moment de l'éveil de votre sexualité enfantine.
Il vous serait d'une bonne aide pour vous, de consulter pour pouvoir déjà vous ressentir de nouveau humaine et non comme un monstre.
Vos parents ont fait comme ils ont pu dans leurs propres difficultés. Néanmoins, ils ne vous ont pas expliqué quand vous étiez enfant, que certains comportements sont interdits.
Aujourd'hui vous le savez et vous avez envie de réparer auprès de votre frère.
C'est une belle décision. Ce n'est pas évident d'échanger sur ce sujet sur le site.
Je reste à votre disposition pour d'autres renseignements.
Bien chaleureusement, Juliette.

Kim-Vân Nguyen-Dinh Psy sur Paris

191 réponses

209 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette,
Et merci à toi d'avoir écrit ce message ici.
Ce que tu ressens vis-à-vis de toi même est très fort et très sombre.. Ce que tu as fait te dégoûte profondément, et, à la lumière de ce que tu sais aujourd'hui, tu te dis que tu as été.. que tu es un monstre..
Sache que je peux être en empathie avec cette sensation profonde et viscérale, qui est source d'angoisses pour toi aujourd'hui.
Pour autant, je ne crois pas que tu sois un monstre. Tu prends conscience de quelque chose qu'il t'es difficile de gérer seule aujourd'hui. Tu ressens le besoin d'en parler à ton frère, que tu souhaites protéger au maximum.
Je peux te suggérer de prendre quelques séances avec un.e professionnel.le pour que tu puisse clarifier pour toi où tu en es, avant de faire le pas de le lui en parler.
Je reste à ton écoute si tu as d'autres questions.
Sébastien,
psychopraticien centré sur la personne et la relation, en ligne ou en présentiel.

Sébastien Irola Psy sur Le Peyrat

217 réponses

352 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette,

Avant d'en parler à votre frère, et si vous avez de bonnes relations avec vos parents, je pense que vous pourriez leur en parler, ainsi qu'à un psy pour faire le point.
La mémoire transforme les souvenirs, même s'il est possible que ce que vous racontez ait eu lieu. Les enfants ont en effet des pulsions sexuelles. Ils imitent de plus ce qu'ils ont vu faire (ou ce qu'on leur a fait) par leurs parents, dans un film ...
Mais votre sentiment violent de culpabilité a peut-être une autre origine. Cela se traite, ne restez pas avec ça en vous.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff Psy sur Paris

809 réponses

616 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour
Il faut vous faire accompagner pour surmonter honte et culpabilité, en parler en effet à un moment ou un autre en famille pour surmonter ces réminiscences : l’accès à ces images erotiques vous a submergée , seule dans le silence ....sans adultes pour mettre des mots

Anne LEFEBVRE Psy sur Paris

70 réponses

33 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour Juliette,
Vous avez fait le pas de nous écrire, c'est très courageux.
Peut-être parlerez-vous avec votre frère, mais avant il me semble opportun de pouvoir parler avec un - e thérapeute, de chercher avec lui - elle, dans quel contexte cela s'est produit, pourquoi etc... Vous parlez du divorce de vos parents, peut-être étaient-ils absorbés par leurs propres difficultés, peut-être y avait-il une ambiance propice à ce qui se serait passé entre votre frère et vous.
La honte et la culpabilité que vous ressentez prouvent que vous n'êtes pas un monstre, mais que vous êtes une personne responsable.
Vous ne dites pas votre âge aujourd'hui? Et ce qui a pu réveiller ces souvenirs, quel est le contexte d'aujourd'hui qui aurait pu favoriser cette remontée?
Vraiment faites-vous aider pour comprendre ce qui s'est passé, pour pouvoir en parler de façon "juste" avec votre frère, voire une séance avec lui et votre thérapeute (à décider ultérieurement), et enfin trouver l'apaisement en vous.
Cdt
Inès AVOT LILLE et LONGUENESSE

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3395 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2020

Bonjour
Le regard que vous portez sur votre enfance est celui d’une adulte. Il peut arriver que le temps et les souvenirs modifient parfois la réalité des faits, que ce soit pour les enjoliver ou pour les noircir.
Au delà, la question est peut-être quoi faire de tout celà comme « En parler à votre frère ou pas ? »

Un accompagnement dans votre questionnement peut effectivement être bénéfique.
Pierre Cherprenet psycho/hypnothérapeute cabinet Emogest.

Pierre Cherprenet Psy sur Lezay

16 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses