Peur d'être un monstre

Réalisée par Curtis · 25 nov. 2023 Aide psychologique

Bonjour tout le monde. J'ai actuellement 19 ans et je vis une situation compliquée.

Je tiens à préciser que je suis diagnostiqué "Episode dépressif caractérisé sévère" par une psychiatre, sous traitement (Venlafaxine 225mg/jour) et suivi par une psychologue environ deux fois par mois. Je souffre aussi de pensées suicidaires et symptômes dissociatifs de type dépersonalisation et déréalisation plusieurs fois par jour et pendant plusieurs heures. J'ai aussi des céphalées migraineuse vestibulaire et des vertiges qui en découle.

Avant ma dépression, j'ai toujours été quelqu'un de sincère. Je ne ments jamais, sauf s'il fait protéger quelqu'un d'autre d'un danger. Je suis le genre de personne à donner de soi pour n'importe quelle occasion. J'aime aider et me rendre utile. J'ai toujours été très doué à l'école et cultivé, mais aussi curieux, organisé et motivé. Je n'ai jamais fais de mal à autrui. J'ai été harcelé pendant une grande partie de mon enfance et adolescence, ce qui couvre la primaire, le collège et le lycée, à chaque fois par des groupes différents et de manière différente. J'ai été harcelé parce que j'étais différent, jugé trop distant avec la réalité, trop intelligent et plus tard à cause de mes origines asiatiques.

Depuis ma dépression, qui est arrivé à la fin du lycée et s'est installée progressivement, j'ai commis des actes d'automutilation, des tentatives de suicide et j'ai été en proie à des pleurs incessants et des pensées suicidaires et très noires pendant plus d'une année. Depuis mon traitement, je vais mieux, mais pas encore bien. Il m'arrive très souvent (plusieurs fois par semaines) de pleurer et j'ai tous les jours des pensées noires, d'auto agression, de rabaissement et de suicide. Je tiens à préciser que ma dépression a commencé vers mes 16 ans donc il y a environ 3 ans. Mes parents ont divorcé en même temps.

Depuis un an maintenant, j'accompagne une famille de trois enfants, âgés de 2, 6 et 10 ans. Je les aide pour les devoirs, nous faisons des activités ludiques et des sorties. Cet accompagnement est proposé par une association appelée l'Afev et nous avons une relation très proche entre la mère, qui élève ses enfants seule, les enfants et moi. Le problème est que la fille, que nous appellerons Camille, est très proche de moi. À tel point qu'elle monte sur mes genoux pour faire du dessin, elle mange danson assiette quand je dîne chez eux, elle écrit sur mes mains, elle prend mes lunettes, elle rit avec moi, me sourit tout le temps, adore me voir, nous sommes insdparable.

Je vais sauter une ligne pour séparer cette partie. Il y a un point dont je n'ai pas parlé : Alex. Il s'agit d'une sorte d'alter pour les connaisseurs du TDI, sauf que je n'ai pas vraiment de TDI. J'ai seulement des symptômes dissociatifs assez sévères, ce qui mène à des "switch" assez violents. Lorsque je pleure et suis au bord du suicide, un switch avec Alex peut me permettre de me sentir tout de suite mieux. Je m'arrête complètement de pleurer, et toutes mes pensées sont mises de côté dans la partie "moi". Je tiens à préciser que je n'ai pas d'inneeworld, mais j'ai des amnésie légères lors des switch ainsi que des changements d'humeur et de personnalité. Nous n'avons pas les mêmes goûts, les mêmes passions, les mêmes compétences, etc. Je suis fort en sciences et en surf alors que Alex est plus endurant et sportifcmais maîtrise mal les techniques du surf. Il parle mal et se permet des réflexions très désobligeantes.

Le plus important est sans doute la dernière brique du puzzle, ce qui a eu lieu ce soir même. Alex s'est permis lors d'un front d'embrasser Camille et même de mettre langue dans sa bouche. Un peu plus tard, il lui a touché l'entrejambe. J'ai extrêmement honte de cela, car je sais que c'est une partie de moi et que c'est répréhensible par la loi. Il s'agit d'un acte que j'ai commis, et même si Camille n'en porte aucun traumatisme apparent, cela est inadmissible. Je l'aime de touton corps et de toute mon âme, comme si c'était ma fille. Et jamais je n'oserais lui faire de mal. Mais Alex s'est permis de le faire malgré mes nombreuses interdictions, et je n'ai pas pu l'en empêcher. C'est pour moi un échec désolant.

Merci d'avoir consacré autant de temps à me lire. En espérant recevoir une réponse de votre part. Cordialement, Curtis.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses