J'ai l'impression que je vais devenir schyzophrène.

Réalisée par denis · 10 avril 2024 Aide psychologique

Bonjour.

J'ignore pour quelle raison, mais j'ai toujours eu un fond très anxieux et hypochondriaque. Je pense être passé par pleins de phases et de périodes concernant un ou plusieurs problèmes de santé graves et fictifs( AVC, cancer, crise cardiaque, tumeur, devenir épileptique etc...) avec bien évidemment son inévitable lot de stresse et d'angoisse qui vient à chaque "découverte" pendant un délai plus ou moins long.

Et comme toute personne hypochondriaque je suis allé consulter mon médecin pour faire diagnostiquer le problème. Heureusement l'explication rassurante de mon médecin qui est très professionnelle a souvent suffit à faire doucement passer ma crise, plus les rdv chez d'autres professionnelles, comme un cardiologue qui ont bien vue que je n'avais aucuns problèmes après m'avoir ausculté le cœur.

Mais là le problème c'est que j'ai depuis plusieurs années une appréhension de devenir schizophrène qui venait et passait de temps en temps, sauf que cette fois ci cette peur à atteint son paroxysme cette nuit, et j'ai littéralement fait une nuit blanche car j'avais frôlé la crise d'angoisse. En faite cela fait au moins un moi que je suis plus anxieux que d'habitude à cause d'une crise d'angoisse que j'ai déclenché en croyant faire un AVC car j'avais une sensation bizarre dans la tête. Je pense que c'est le point déclencheur de ce mois de stresse et d'angoisse, plus mon autre crise de cette nuit, car j'avais lu pas mal de choses sur la schizophrénie, entre autre les signes précurseurs qui favorisent une potentielle entrée dans cette maladie psychiatrique.

Et j'ai réalisé avec effroi que je possédait la plupart de ses signes. Voila la liste ci dessous.

1 Attitude renfermé et solitaire. Ca va faire 2 ans que je me suis complètement isolé et que je ne vois plus personne à part ma famille. Je n'ai quasiment aucun ami et j'ai le sentiment d'en avoir marre des gens à cause de problème dans le passé, j'en suis presque misanthropes. Apparemment certaines personnes pensent qu'il s'agit d'une dépression. Mais honnêtement je n'en sais vraiment trop rien. J'ai connu des périodes ou je me suis senti bien plus mal.

2 de fortes chance d'avoir des trouble cognitif ( TDAH, Dyspraxie, ou trouble du traitement auditif ) Je vais faire les démarches pour comprendre ce qui cloche.

3 Une humeur naturellement angoissé et anxieux.

4 Des traumas du passé ( maltraitance psychologique dans ma famille, harcèlement scolaire, chômage, incapacité de garder un emploi, difficultés relationnelles avec les autres, période de grande pauvreté suite à la mort de mon père ) et encore pleins d'autres joyeusetés.

5 Un côté un peu décalé, original, et artiste.

6 Apparemment il y a de fortes chance que je sois haut potentiel aussi. Il semblerait qu'ils soient plus à risque de développer des schizophrénies à cause de leurs leurs facon de penser et de fonctionner ( mais j'espère que ce n'est pas le cas )

7 émoussement émotionnel et sentiment de vide qui coïncide avec ma période d'isolement dont je commence petit à petit à me dépêtrer. Se serait peut être un symptôme dépressif aussi.

8 Instabilité émotionnelle que j'ai toujours eu. Stresse, angoisse, forte colère etc...

9 Petite période ou j'ai eu des problèmes d'élocution. Mais ca reste assez rare. La plupart du temps j'arrive à parler correctement.

10 Quand j'étais enfants j'avais déjà peur d'attraper des maladies graves, mais je n'avais pas fait de crises hypochondriaques. Par contre je faisais des crises de paniques car j'avais peur d'avoir des hallucination auditives et visuelles.( Oui c'est bizarre comme phobie pour un enfant ).

11 J'ai une tendance à douter de moi, de mon jugement, et de ma perception des choses.

12 Je n'ai aucune estime de moi, ni aucune confiance en moi.

13 J'ai des tendances hypochondriaque, qui peuvent favoriser une potentielles schizophrénie.

14 Et j'ai un sentiment chronique d'inadéquation avec ce monde et le gens.

Et voici la liste de certains symptômes que je n'ai pas.

1 Hérédité ( personne n'est schizophrène dans ma famille )

2 La drogue. Je n'ai pas pris certaines drogues qui peuvent favoriser la venue d'une schizophrénie.

En vérité je pense être potentiellement dans la période prodromique de la schizophrénie. Et ca m'angoisse à mort.

Donc voilà. Ai je raison de m'inquiéter ou pas ?

En tout cas certains de mes symptômes ( comme l'isolement ) sont en réactions à des évènements que j'ai vécu. Et oui le problème avec ces signes c'est qu'il peut y avoir pleins de causes variées à chacun. Qui n'ont peut être rien à avoir avec une potentielle future schizophrénie. Mais je sais aussi que des facteurs externes peuvent aider à déclencher une schizophrénies.

Donc voilà, j'attends vos réponses avec impatience, pour savoir si j'ai raison de m'inquiéter ou pas. Et je vous remercie de m'avoir lu.




Bonjour.

J'ignore pour quelle raison mais j'ai toujours eu un fond très anxieux et hypochondriaque. Je pense être passé par pleins de phases et de périodes concernant un ou plusieurs problèmes de santé graves et fictifs( AVC, cancer, crise cardiaque, tumeur, devenir épileptique etc...) avec bien évidemment son inévitable lot de stresse et d'angoisse qui vient à chaque "découverte" pendant un délai plus ou moins long.

Et comme toute personne hypochondriaque je suis allé consulter mon médecin pour faire diagnostiquer le problème. Heureusement l'explication rassurante de mon médecin qui est très professionnelle a souvent suffit à faire doucement passer ma crise, plus les rdv chez d'autres professionnelles, comme un cardiologue qui ont bien vue que je n'avais aucuns problèmes après m'avoir ausculté le cœur.

Mais là le problème c'est que j'ai depuis plusieurs années une appréhension de devenir schizophrène qui venait et passait de temps en temps, sauf que cette fois ci cette peur à atteint son paroxysme cette nuit, et j'ai littéralement fait une nuit blanche car j'avais frôlé la crise d'angoisse. En faite cela fait au moins un moi que je suis plus anxieux que d'habitude à cause d'une crise d'angoisse que j'ai déclenché en croyant faire un AVC car j'avais une sensation bizarre dans la tête. Je pense que c'est le point déclencheur de ce mois de stresse et d'angoisse, plus mon autre crise de cette nuit, car j'avais lu pas mal de choses sur la schizophrénie, entre autre les signes précurseurs qui favorisent une potentielle entrée dans cette maladie psychiatrique.

Et j'ai réalisé avec effroi que je possédait la plupart de ses signes. Voila la liste ci dessous.

1 Attitude renfermé et solitaire. Ca va faire 2 ans que je me suis complètement isolé et que je ne vois plus personne à part ma famille. Je n'ai quasiment aucun ami et j'ai le sentiment d'en avoir marre des gens à cause de problème dans le passé, j'en suis presque misanthropes. Apparemment certaines personnes pensent qu'il s'agit d'une dépression. Mais honnêtement je n'en sais vraiment trop rien. J'ai connu des périodes ou je me suis senti bien plus mal.

2 de fortes chance d'avoir des trouble cognitif ( TDAH, Dyspraxie, ou trouble du traitement auditif ) Je vais faire les démarches pour comprendre ce qui cloche.

3 Une humeur naturellement angoissé et anxieux.

4 Des traumas du passé ( maltraitance psychologique dans ma famille, harcèlement scolaire, chômage, incapacité de garder un emploi, difficultés relationnelles avec les autres, période de grande pauvreté suite à la mort de mon père ) et encore pleins d'autres joyeusetés.

5 Un côté un peu décalé, original, et artiste.

6 Apparemment il y a de fortes chance que je sois haut potentiel aussi. Il semblerait qu'ils soient plus à risque de développer des schizophrénies à cause de leurs leurs façon de penser et de fonctionner ( mais j'espère que ce n'est pas le cas )

7 émoussement émotionnel et sentiment de vide qui coïncide avec ma période d'isolement dont je commence petit à petit à me dépêtrer. Se serait peut être un symptôme dépressif aussi.

8 Instabilité émotionnelle que j'ai toujours eu. Stresse, angoisse, forte colère etc...

9 Petite période ou j'ai eu des problèmes d'élocution. Mais ca reste assez rare. La plupart du temps j'arrive à parler correctement.

10 Quand j'étais enfants j'avais déjà peur d'attraper des maladies graves, mais je n'avais pas fait de crises hypochondriaques. Par contre je faisais des crises de paniques car j'avais peur d'avoir des hallucination auditives et visuelles.( Oui c'est bizarre comme phobie pour un enfant ).

11 J'ai une tendance à douter de moi, de mon jugement, et de ma perception des choses.

12 Je n'ai aucune estime de moi, ni aucune confiance en moi.

13 J'ai des tendances hypochondriaque, qui peuvent favoriser une potentielles schizophrénie.

14 Et j'ai un sentiment chronique d'inadéquation avec ce monde et le gens.

Et voici la liste de certains symptômes que je n'ai pas.

1 Hérédité ( personne n'est schizophrène dans ma famille )

2 La drogue. Je n'ai pas pris certaines drogues qui peuvent favoriser la venue d'une schizophrénie.

En vérité je pense être potentiellement dans la période prodromique de la schizophrénie. Et ca m'angoisse à mort.

Donc voilà. Ai je raison de m'inquiéter ou pas ?

En tout cas certains de mes symptômes ( comme l'isolement ) sont en réactions à des évènements que j'ai vécu. Et oui le problème avec ces signes c'est qu'il peut y avoir pleins de causes variées à chacun. Qui n'ont peut être rien à avoir avec une potentielle future schizophrénie. Mais je sais aussi que des facteurs externes peuvent aider à déclencher une schizophrénies.

Donc voilà, j'attends vos réponses avec impatience, pour savoir si j'ai raison de m'inquiéter ou pas. Et je vous remercie de m'avoir lu.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 20 AVRIL 2024

Bonjour,

J'imagine que ça doit être très perturbant de porter ces pensées intrusives dans votre quotidien. Mais ne vous inquiétez pas. Ces pensées en elles-mêmes ne constituent pas des facteurs de développement de la schizophrénie. Vos symptômes ressemblent davantage à une grave crise d’angoisse qu’à l’apparition d’une schizophrénie.

Recherchez une psychothérapie pour que, avec l'aide d'un.e thérapeute, vous puissiez mieux gérer ces idées qui vous causent tant de problèmes. Vos émotions semblent désorganisées, dans le processus thérapeutique vous pourrez savoir d'où viennent les pensées.

Je reste à disposition si besoin,

Cordialement,
Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

527 réponses

4838 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 AVRIL 2024

Bonjour Denis,
Je retiens cette phrase qui résume tout le reste : "j'ai toujours eu un fond très anxieux et hypochondriaque".
Maintenant il serait utile de trouver un praticien qui sache travailler sur l'origine de ces troubles. Une approche hypnotique et pluridisciplinaire (voir mon profil) me semble le plus adaptée. Une thérapie uniquement verbale n'aura aucun intérêt.

Cette anticipation de la maladie reflète un marqueur de beaucoup de traumas souvent inconscients.
Encore une fois, sans remonter le fils de votre histoire et le traiter avec des techniques appropriées, vous resterez coincé dans ses pensées irrationnelles et ces schémas dysfonctionnels.

Si cela peut vous rassurer, je rencontre régulièrement des personnes comme vous dans mon Cabinet.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique



Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5356 réponses

31173 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 AVRIL 2024

Bonjour,

Je tiens d'abord à vous remercier d'avoir partagé ouvertement vos inquiétudes et vos préoccupations. Il est évident que vous avez une profonde réflexion sur vous-même et sur les défis auxquels vous êtes confronté actuellement. Je comprends à quel point cette situation peut être angoissante et déroutante pour vous.

Il est important de reconnaître que les symptômes que vous décrivez peuvent être le reflet d'une variété de facteurs, y compris des expériences passées difficiles, des traits de personnalité, des troubles anxieux et des préoccupations de santé mentale. Le fait de se sentir isolé, d'avoir des troubles cognitifs, des traumatismes du passé et des problèmes émotionnels peut certainement contribuer à une anxiété accrue et à des préoccupations concernant votre santé mentale.

Cependant, il est également important de garder à l'esprit que l'autodiagnostic peut parfois être source d'anxiété supplémentaire et qu'il est essentiel de consulter un professionnel de la santé mentale qualifié pour obtenir une évaluation précise.

Il est également crucial de souligner que le choix du professionnel de la santé mentale se fait souvent par ressenti. Trouver un thérapeute avec lequel vous vous sentez à l'aise et en confiance peut faciliter le processus de guérison et vous aider à aborder vos préoccupations de manière efficace.

En attendant, il peut être utile de mettre en place des stratégies d'adaptation pour gérer votre anxiété et vos préoccupations. Cela peut inclure la pratique de techniques de relaxation, la participation à des activités qui vous apportent du bien-être, et le maintien d'un réseau de soutien solide composé de proches, d'amis et de professionnels de la santé.

Je tiens à vous rappeler que vous n'êtes pas seul dans ce cheminement et qu'il existe des ressources et un soutien disponibles pour vous accompagner. N'hésitez pas à chercher de l'aide et à prendre soin de vous.

Bien à vous,

Kévin Monteiro Psy sur Pérols

36 réponses

61 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2024

Bonjour,

Je retiens de votre long courrier deux éléments majeurs:

Vous êtes hypocondriaque et de ce fait votre corps transcrit la peur de la maladie et deriirère celle-ci l'angoisse de mort.
Vous surveillez par voie de conséquence chaque signe renvoyé par votre organisme et même les médecins vous rassurant ne parviennent pas à vous apaiser par leurs diagnostics où il n'existe pas de réel problème sur le plan somatique.

Vous avez une anxiété extrême, là est votre problème central, il s'agit de vous amener à comprendre la raison de votre angoisse, depuis quand et si il existe des éléments déclencheurs dans votre vécu pour vous faire atteindre ce paroxysme de l'anxiété à travers des attaques de panique que vous avez "frôlées" ( je cite vos termes) et non réellement là aussi subies.

Dernier point, vous vous êtes plus récemment focalisé sur la pathologie lourde de la psychose, spécifiquement la schyzophrénie, en vous mettant vous-même une étiquette que seul un médecin psychiatre a le droit de poser, pas vous à travers vos recherches et vos recoupements dans l'énonciation des critères de cete maladie où la part héréditaire et le volet environnemental de la personne entrent en ligne de compte. Un schizophrène vit dans son univers, il agit selon ses besoins, il ne se préoccupe pas des autres car l'essentiel est de satisfaire ses pulsions, son principe de plaisir, il n'est donc pas dans la "réalité" de tout un chacun.

Je n'ai pas vu votre âge mais cette pathologie commence à réellement se percevoir à la fin de l'adolescence même si certains facteurs sont perceptibles par les professionnels en santé mentale bien avant.

Je vous invite à consulter un psychiatre pour vous alléger du poids de votre conviction au sujet de la psychose énoncée mais ausis de vous faire aider sur le plan de votre très grande anxiété par un thérapeute pour abaisser cet état de profon mal-être perdurant.

Je reste à votre écoute, en téléconsultation, avec bienveillance et empathie.

Bien cordialament.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Praticienne e Psychothérapie intégrative
Thérapeute TCC ( Trèes grande anxiété, stress post-traumatique)

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9150 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2024

Bonjour, et merci pour votre témoignage à cœur ouvert !

La plupart des symptômes que vous décrivez peuvent être rattachés à bien d’autres troubles ou pathologies que la schizophrénie.

Sur le plan clinique, la schizophrénie se caractérise notamment par des anomalies dans au moins un des cinq domaines suivants : idées délirantes, hallucinations, discours désorganisé, comportement grossièrement désorganisé ou catatonique. Vous ne semblez souffrir d’aucun d’entre eux ! en revanche, si vous avez vraiment besoin d’être rassuré sur ce diagnostic, vous pouvez consulter un psychiatre. Cela devrait calmer vos angoisses.

Justement : concernant vos angoisses, votre isolement social, vos peurs, votre obsession envers les maladies, vous devriez entamer une thérapie afin de comprendre pourquoi tous ces symptômes se manifestent. Liés entre eux et corrélés à votre passé, ils sont des réponses que votre psychisme a mis en place pour vous protéger et/ou vous alerter.
En décortiquant votre histoire avec un thérapeute avec qui vous vous sentirez en confiance, vous pourrez mettre le doigt sur les causes, et surtout faire en sorte qu’elles n’affectent plus autant votre quotidien! Car cela doit être vraiment très difficile de vivre avec toutes ces manifestations…

Je reste à votre entière disposition si besoin, et vous souhaite de trouver rapidement le chemin de la guérison.

Anaïs | Psychopraticienne | Consultations en visioconférence et tarif libre (à partir de 20€/ séance, le patient décide)

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 AVRIL 2024

Votre inquiétude quant à la possibilité de développer une schizophrénie est renforcée par votre tendance à l'anxiété et à l'hypocondrie, où la peur de la maladie façonne profondément vos perceptions. Il est important de noter que, bien que vous vous reconnaissiez dans de nombreux symptômes énumérés sur divers sites, la schizophrénie se manifeste généralement à un âge plus jeune, et non à l'âge adulte. Ce détail peut vous rassurer.

En outre, de nombreux symptômes que vous mentionnez, comme l'isolement et l'instabilité émotionnelle, peuvent également se manifester dans le cadre d'une dépression ou d'un trouble anxieux, et non exclusivement dans celui de la schizophrénie. Il peut s'agir de réactions aux difficultés de la vie et non d'une phase prodromique d'un trouble grave.

Il est essentiel de se rappeler que le diagnostic de la schizophrénie ou de tout autre trouble mental complexe nécessite une évaluation approfondie par un professionnel de la santé mentale, et pas seulement une auto-évaluation à partir d'une liste de symptômes. Je vous encourage à discuter de ces craintes dans un cadre favorable. Envisagez une première consultation gratuite avec moi, au cours de laquelle nous pourrons commencer à démêler ces préoccupations, en nous concentrant sur un diagnostic précis et une prise en charge efficace.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

815 réponses

2776 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2024

Bonjour Denis,
Un conseil, allez en psychothérapie car vous souffrez, c'est sûr. Quant au diagnostic de Schizophrénie, vous semblez bien en contact avec la réalité même si certains aspects de celle-ci vous angoissent. Avec du travail psychothérapeutique, cela peut s'améliorer.
Bon courage à vous
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

352 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour Denis,

C’est regrettable que vous n’indiquez pas votre âge… : sachez que la schizophrénie se déclenche à l’adolescence (vers 17 ans) et pas à l’âge adulte.

Votre anxiété croissante vous provoque des angoisses et votre mal être constant font naître des peurs déraisonnables de type hypocondriaque, dont celle de devenir schizophrène.

Or, toute différence avec les autres n’est pas un signe de maladie mentale.
De plus, votre passé familial vous a certainement touché et a fait que vous n’avez pas acquis une sécurité intérieure et une confiance en vous qui auraient pu vous permettre de ne pas douter de vos propres perceptions.

Un de mes anciens patients qui était aussi très anxieux (et un peu hypocondriaque) me disait au début de sa thérapie que lors de ses crises d’angoisse il craignait de … « devenir fou ».

Il serait bon que vous soignez votre passé, votre anxiété et vos autres freins à mener une vie sereine et sortir aussi de votre isolement affectif : trouvez le courage et les moyens de vous offrir l’occasion d’aller mieux.

N’ayez donc pas peur, vous n’allez pas devenir schizophrène.
Par contre, méfiez vous de rester enfermé dans vos angoisses qui vous rendent malheureux.

Je vous souhaite d’aller bien et d’en être conscient.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4350 réponses

11940 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour Denis.

Je ne pense pas qu'il faille vous inquiéter pour l'éventuelle déclenche d'une schizophrénie.
Cependant si vous souhaitez être totalement rassuré il vous faudra aller consulter un psychiatre qui pourra poser un diagnostic.

Je pense que votre angoisse, votre hypocondrie et votre isolement social qui sont étroitement liés sont bien plus préoccupants.
C'est un travail thérapeutique qui vous permettra d'aborder ces problématiques, pour en trouver les sources et les résoudre qui se trouvent sans doute dans les évènements que vous avez vécu. Il faudrait pouvoir les revisiter.

La thérapie narrative est une bonne indication pour votre situation, je me tiens à votre disposition si vous souhaitiez en savoir plus sur ce sujet, n'hésitez pas à me contacter.

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

415 réponses

199 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour,

Il n'y a pas d'évidence que vous releviez d'une structuration psychotique.
Vous êtes surtout très angoissé et en manque de confiance. Tous les symptômes que vous décrivez, y compris celui de la peur de devenir schizophrène, sont produits par votre angoisse. Vous êtes tout le temps en train d'essayer de contrôler la situation et pour vous rassurer vous préférez toujours prévoir le pire. C'est un cercle vicieux alors que vous pourriez être si bien sans vous poser toutes ces questions. Essayez de repérer que vous vous empêchez vous même de vivre. Il faut que votre désir de vie paisible et sereine soit plus fort que votre besoin de tout contrôler et de tout prévenir.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21593 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour Denis,

Dans ce courrier, votre inconscient nous a signalé que tous ces symptômes sont bien reliés à de l'angoisse et non à un état allant vers de la psychose donc schizophrénie. Vous avez écrit "cela fait au moins un moi (un mois) que je suis plus anxieux". Vous vous exprimez sans fautes d'orthographe et je considère donc que celle-ci est un lapsus. Vous avez un seul MOI et c'est parfait !! Le schizophrène lui en a plusieurs...

Pour amoindrir vos angoisses, fruit de votre imagination, il faudrait donc en connaître l'origine.
Vous consultez souvent le médecin mais avez-vous déjà parlé à un thérapeute ?? Au vu de l'importance de votre stress, cela me semble nécessaire.
Je vous invite à aller visiter mon site "un psychanalyste en ligne" et si la psychanalyse vous intéresse, n'hésitez pas à entrer en contact avec moi.

Cordialement
Catherine Cadou - Psychanalyste

Catherine Cadou Psy sur Les Angles

244 réponses

996 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses