J'ai peur de devenir fou

Réalisée par jpp · 26 août 2021 Aide psychologique

Bonjour. Je me présente. Je suis un homme de 24 ans et je souffre depuis 3 ans de crises d'angoisse et de panique assez régulières.

Depuis que j'ai vu des gens de ma famille être atteints ou mourir de cancers ou d'autres maladies, je me suis toujours dit que moi ou une autre personne de mon entourage serions la ou les prochaine(s) personne(s) à souffrir de cette maladie ou d'une autre maladie voire d'en partir.

Lorsque j'étais jeune, j'étais sujet à divers TOC physiques (toucher un nombre pair de fois un objet...) mais ça s'est un peu calmé avec le temps.
Ce qui ne s'est pas calmé avec le temps, ce sont les pensées obsessionnelles. Elles sont de toutes sortes et elles s'imposent parfois à moi. Elles s'introduisent parfois dans mon esprit sans que je les demande. Il m'arrive parfois de penser en boucle à des noms de maladies qui me font très peur et ça peut parfois me faire plonger dans des crises d'angoisse. Dès que j'entends parler d'une maladie, j'ai peur que moi ou mes proches l'ayons un jour et ça alimente mes craintes et mes obsessions. Je pense aussi souvent parfois en boucle à ce que les gens pensent de moi, à me demander s'ils me jugent, à me dire que je ne mérite pas mes amis, que je ne suis pas à ma place et que donc parfois je les rejette de manière plus ou moins consciente. Parfois je pense en boucle à des musiques... etc...

Si je dis que j'ai peur de devenir fou, c'est que j'ai l'impression que mes pensées obsessionnelles se sont développées dans d'autres domaines que la santé ou le social. Il peut m'arriver parfois en public d'avoir des pensées violentes. Je me dis d'un seul coup "imagine si tu sautais du pont" "imagine si tu frappais quelqu'un" voire des pensées obscènes ou plus violentes encore qui m'effraient tout autant que les pensées sur les maladies voire plus. Je ne suis jamais passé à l'acte et j'espère ne jamais le faire mais j'ai très peur de mes pensées.
Parfois ça se calme, parfois ça revient et c'est terriblement angoissant. J'essaie d'accepter ces pensées au lieu de les combattre, de me dire que ce ne sont que des pensées et que ce n'est pas la réalité et ça les fait parfois diminuer en intensité mais c'est parfois extrêmement dur tellement c'est désagréable et il m'arrive de retomber en état de crise d'angoisse. Ces nouvelles pensées obsessionnelles sont assez récentes. En tous cas leur intensité plus forte est plus récente.

Une autre chose qui fait que j'ai peur de devenir fou, c'est que dernièrement, pour la 2e fois en 2 ans, au moment de m'endormir, j'ai entendu des "voix". J'entendais les voix de mes amis que j'avais vu quelques heures auparavant dire des bouts de phrase et, au moment de m'endormir, la voix d'une de mes amies plus forte que les autres me demander si je dormais alors qu'il n'y avait évidemment personne dans ma chambre. Je ne sais pas si ce sont des véritables voix que j'entends ou si ce sont mes pensées mais plus fortes que d'habitude on va dire. Toujours est-il que ça m'effraie extrêmement fort. Cet élément et le fait que mes crises d'angoisse et de panique se passent souvent la nuit avant de dormir font que j'ai développé une grande peur d'aller dormir. C'est le moment où je dois couper toutes distractions, où je dois être seul avec moi-même et je le supporte de moins en moins car j'ai très peur que tous ces éléments que j'ai cité se produisent. Je me dis parfois que je ne pourrais plus jamais dormir, que je ne pourrais jamais avoir une vie agréable. Je dors assez peu. Je suis de plus en plus fatigué.
Je me lance à corps perdu dans le travail. Quand je suis concentré sur le travail, le plus souvent, je ne pense à rien d'autre. Je ne pense qu'au travail. Mais dès que la journée de travail s'arrête, toutes ces pensées reviennent en force. Et je supporte de moins en moins cela et la fatigue qui s'accumule.
Depuis les fois où j'ai entendu ces voix ou ces pensées plus fortes que les autres (je ne sais pas ce que c'est, d'où ça vient et si ça va se généraliser et se renforcer et ça aussi c'est effrayant) je me dis que mon état ne fait que s'empirer, que je suis en train de devenir fou, que je suis en train de devenir schizophrène ou pire encore. Chaque bruit que j'entends, je me demande s'il est réel ou s'il vient de ma tête. Mes parents me disent que j'ai une très bonne audition et du coup je passe mon temps à chercher l'origine d'un bruit. Je passe mon temps à me demander si je n'entends pas des voix dans chaque bruit que j'entends, si mes pensées sont en réalité des voix qui me parlent, si je ne les entends pas de plus en plus fort au fil du temps.
Je pense parfois à des mots, à des faits totalement aléatoires et à tous moments. Je passe mon temps à me demander si je ne suis pas malade, si mes proches ne sont pas malades, si je ne deviens pas fou, si personne ne me juge...

Je suis suivi depuis 3 ans dans un CMP par une psychologue. Après une séance, j'ai l'impression que ça va mieux. Mais mes démons reviennent vite. Depuis 1 an, elle cherche à me faire rencontrer un collègue psychiatre. J'ai d'abord refusé, pensant que cela acterait définitivement le fait que je suis fou et qu'il ne me prescrirait que des médicaments qui "me shooteraient" et qui ne régleraient pas mon problème de fond et que celui-ci reviendrait voire en plus fort après un arrêt des médicaments. Je ne veux pas être dépendant de médicaments toute ma vie avec des effets secondaires. Je vois assez de gens proches en prendre. Mais après 1 an d'hésitations et de recul, j'ai décidé de sauter le pas. Je veux savoir ce que j'ai. J'en ai assez de me faire des diagnostics seul. Je veux que ça bouge. Car je ne peux plus vivre comme ça. Je ne peux rien construire sur le plan pro et perso dans cet état. J'ai peur de perdre les gens que j'aime et qu'on me laisse seul avec cette folie. J'ai peur de mourir seul.
Parfois, mes pensées obsessionnelles portent sur le suicide. Je pense en boucle au suicide mais sans jamais le faire de peur de me louper, de ce qu'il y a après ou de provoquer du chagrin pour mes parents principalement. Mais le jour où ils ne seront plus là, je ne sais pas ce que je ferai. Mes proches ne supportent plus de me voir comme ça. Et moi aussi.
Je n'arrête pas de me demander désormais si mes pensées sont des voix. Je suis si fatigué. Je n'en peux plus. J'enchaîne les crises d'angoisse. Mon rendez-vous chez le psychiatre est pour fin octobre mais j'espère arriver à tenir jusque là.
J'ai déjà vu des professionnels hors CMP mais ça n'arrangeait rien car, ces thérapies étant payantes, j'avais l'impression d'être un gouffre financier pour moi et mes parents et cela m'angoissait terriblement. De ce fait, ça annulait tous les bénéfices que ces thérapies pouvaient procurer alors que j'avais beaucoup apprécié certaines. J'ai l'impression de ne pas être légitime à me plaindre face à la souffrance de certains proches atteints de cancer.

Je suis sincèrement navré pour ce pavé qui doit être très ennuyant à lire mais je ne peux plus vivre comme ça. Je suis fatigué. J'ai de plus en plus de mal à avoir une vie pro et perso tout en luttant contre ça. Parfois je n'ai plus envie de rien. Je ne veux pas être schizophrène ou avoir quoi que ce soit d'autre. Je veux que ces pensées et/ou ces voix intrusives disparaissent. Je ne sais plus trop quoi faire. J'ai l'impression que mon état ne fait que s'empirer de plus en plus vite et que j'ai de plus en plus de maladies mentales et que je n'aurai jamais une vie "normale".

Voilà. Désolé pour ce pavé qui était très ennuyant et prenez tous soin de vous. Au revoir.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 28 AOÛT 2021

Bonjour Monsieur,
Je vous félicite d’avoir eu le courage de nous écrire votre désarroi, et croyez bien que votre situation ne m’a pas du tout ennuyée, mais j’ai plutôt perçu un poids énorme que vous portez au quotidien.
Le fait que vous l’écriviez et que vous vous questionnez prouve, s’il le fallait, que vous n’êtes pas fou ! Mais vous êtes en grande souffrance et en effet, vous devez être fatigué de porter ces poids.
Aller voir un psychiatre, prendre un traitement pour alléger ces questions et ces pensées, manifeste que vous êtes capable de reconnaître une fragilité et de vous laisser aider efficacement. C’est tout simplement humain. Tout homme, toute femme a un jour à reconnaître une ou des fragilités, et à faire appel à l’aide d’un ou de plusieurs « autres ». De plus prendre un traitement maintenant, ne veut pas dire que vous auriez à le prendre toujours.
Ce que vous dites laisse penser qu’il y a eu bien des blessures dans votre enfance, votre petite enfance et même au temps de la grossesse de votre mère. Il me semble essentiel de vous faire aider médicalement, et aussi de faire une démarche de type analytique, mais en face à face, avec un psychanalyste qui parle avec le patient, pour écouter et découvrir ce que vous avez vécu et qui aujourd’hui se manifeste à travers vos pensées, les gestes obsessionnels, les voix. Les deux démarches sont importantes, elles doivent se faire en parallèle.
Je vous encourage beaucoup dans ce sens, car la vie vaut d’être reconnue et vécue avec légèreté, en s’étant libéré de tous les carcans qui rendent le quotidien trop difficile.

Bien cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

171 réponses

979 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2021

Bonjour,

Toutes les sensations que vous ressentez ne sont absolument pas agréables et il est tout à fait normal que vous aillez envie de vous en débarrasser.

Vous avez peut être l'impression d'avoir perdu le contrôle de vous même.

Il est vrai que nous avons parfois plusieurs voix qui s'expriment dans nos pensées.

Le but est d'apprendre à s'écouter. Que veulent me dire ces angoisses?
Seul ce n'est pas facile car nous n'avons pas le recul nécessaire et souvent on tourne en rond.

Se faire accompagner a un coût, c'est certain mais c'est un investissement pour votre bien être futur.

Ne pas pouvoir travailler a un coût, un coût qui peut vous faire sombrer plus loin encore.
Il y a des choix à faire.
Certain professionnels proposent des tarifs tout à fait accessibles.

Je propose des séances à 50 euros et adapte leur nombre selon les moyens de chacun, en sachant qu'il faut un certain rythme pour faire bouger les choses.
Une séance par mois, à mes yeux , ne sert à rien.

Faites vous aider et ne baissez pas les bras.

Vous pouvez me contacter par ce site ou Doctolib si vous le désirez.

Cordialement.
S. Filleul

Sandrine Filleul Psy sur Evry

653 réponses

313 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2021

Bonjour JPP,

Ce que vous décrivez sont des pensées obsessionnelles étendues à plusieurs domaines de la vie, des tocs et des crises d'angoisse, qui vous empêchent de vivre et même de dormir. Le manque de sommeil risque d'aggraver votre état.
Un traitement médicamenteux ne peut que vous faire du bien : il sera adapté au fur et a mesure de l'évolution positive de votre thérapie.
Oui, quand la souffrance est grande le coût financier et l'investissement personnel en thérapie est important..., mais c'est la condition pour aller mieux.
Ce que vous décrivez s'inscrit dans une histoire familiale..., et vous aurez intérêt à faire une thérapie familiale aussi, avec vos parents. Il est fort probable qu'ils aient des angoisses aussi, ou autres symptômes psychiques gênants que vous partagez peut être.
Quand à la "peur de devenir fou"..., elle fait partie de vos autres peurs... Et puis, une part de vous sait que certaines de vos idées sont illogiques..., mais une autre s'impose avec son manque de logique et c'est celle ci que vous vivez comme la menace de la folie.
Non, vous n'êtes pas "fou" ni vous vous risquez de le devenir..., mais vous en proie aux manifestations d'une névrose des plus sévères, qui doit être bien soignée par tous les moyens.
Donc..., ne vous laissez pas gagné par vos angoisses, mais faites les reculer grâce aux soins multiples qui vous sont conseillés : médicaments pour apaiser les crises d'angoisse actuelles et la psychothérapie pour sortir durablement de vos souffrances.
Je vous souhaite d'arriver petit à petit à aller mieux et à croire en vos capacités de vous en sortir.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4266 réponses

11716 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2021

Bonjour,
Nous sommes là pour écouter, personne donc ne peut nous ennuyer.
Je pense que la consultation avec le psychiatre pourra vous rassurer, peut-être qu'un traitement (demandez qu'il soit léger), vous aidera à canaliser ces pensées obsessionnelles.
Cela dit, la solution chimique n'est pas la panacée, elle doit s'accompagner d'une véritable thérapie qui vous permettrait d'identifier les causes de vos angoisses. Nous sommes nombreux sur cette plateforme, je vous encourage à consulter nos différents profils, certains d'entre nous (j'en fais partie) proposent des thérapies brèves.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4440 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2021

Bonjour JPP,

Vous souffrez de troubles obsessionnels multiples et ce n'est pas marrant.

Vous en avez suffisamment conscience pour qu'on parle ici plutôt d'une névrose. Non vous n'êtes pas fou si tant est que cela signifie quelque chose.

Il faut juste voir si vos "voix" sont des hallucinations auditives réelles ou de fortes suggestibilités.

Je pense que c'est bien de voir un psychiatre pour éventuellement recevoir un traitement qui vous soulage un peu car vous êtes actuellement "débordé". D'autre part le traitement peut favoriser une thérapie plus calme. Les thérapies comportementales sont bien adaptées à ces troubles et peuvent donner des résultats rapides.

Bon courage à vous

Michel

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4098 réponses

21099 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2021

Bonjour,
Merci pour votre message. Je vous encourage à vous faire accompagner en CMP, pour parler et atténuer votre fatigue mentale.
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3395 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses