Je ne peux plus vovre avec ma belle-fille de 14 ans

Réalisée par Bidibou · 5 mars 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Il y a 5 ans, je me suis mise en couple avec la maman d'une enfant alors âgée de 9 ans, sachant que moi-même j'avais une petite petite fille de 2 ans.
Tout s'est très passé jusqu'à ce que nous emmenagions ensemble il y a 3 ans.
A partir de ce moment là, les choses se sont compliquées.
Sa maman, qui ne s'est jamais opposée à mon autorité, est elle-même permissive, la pensant mature pour son âge et à toujours lui laisser le bénéfice du doute et une pleine autonomie.
Son père est quasi inexistant et la prend une journée, à son bon vouloir, quand ca l'arrange. On n'a jamais donc pu compter sur lui.
Pour ma part, j'ai toujours considéré qu'un enfant avait besoin d'un cadre, surtout à cet age-là, et j'ai voulu lui donner un cadre éducatif qui dès lors, a bouleversé nos relations.
Elle n'a jamais supporté que je controle ses devoirs, surveille ses notes, lui demande de prendre sa douche, de ranger sa chambre où débarrasser la table, alors même que sa mère ne lui a jamais demandé ça.
Au fil de ces 3 années, nos relations se sont donc détériorées et sont aujourd'hui invivables.
Apres introspection, je me rends compte que j'ai pris un rôle que je n'aurai jamais dû prendre : celui de ses parents.
Mais que devais-je faire? Rien?
Ceci-dit, serait-ce pire aujourd'hui ?
Elle nous en fait baver (Fugue, pseudo TS "2 cachets avalés", scolarité déplorable, psy depuis 3 ans mais rien ne change...)
Le fait est qu'aujourd'hui, je ne la supporte plus.
Elle est manipulatrice, arrogante, méchante, se croit supérieure à tout le monde et se permet de donner des leçons de vie aux adultes alors que du haut de ses 14 ans elle n'a rien vécu.
Tout lui est dû, sans contrepartie bien sûr, et chaque refus est un cataclysme.
Elle est incapable de se remettre en cause et tout ce qui se passe dans sa vie est toujours la faute des autres.
Son hygiene est déplorable ( une douche par semaine, jamais de lavage de dents, une chambre qui ressemble à un squat de drogués).
Elle fume (cigarettes, shit), elle n'aide pas à la maison, si ce n'est mettre la vaisselle au lave vaisselle de temps en temps.
Lors de nos conflits elle est insultante et n'a aucun respect pour moi.
Lors de notre dernière dispute, alors même que j'ai gardé un calme olympien tout le long (et je me demande encore comment j'ai fait!) elle est allée jusqu'à hurler qu'elle me haïssait, que sa mère avait des œillères me concernant et a fini par m'insulter en me disant "Va te faire en.....".
Ma femme réagit quand je me fâche, mais davantage pour nous préserver que dans l'intérêt de sa fille.
Aujourd'hui je suis épuisée au terme de 3 ans de lutte.
J'ai tout tenté : le dialogue, l'ouverture, la confiance, la fermeté, les punitions, mais rien n'y fait.
A ce jour, et afin de me préserver ainsi que ma fille de 7 ans, je n'ai plus aucune communication avec elle et je l'ignore.
Mais pour autant cela me ronge car c'est très tendu et donc invivables pour le reste de la famille.
Ce que je vais dire est malheureux mais je n'aime plus cette enfant, elle m'en a trop fait subir et j'ai atteint avec elle mon point de non retour car je sais que tout ca est en elle et qu'elle ne changera jamais.
J'ai la boule au ventre quand je dois rentrer chez moi et mon couple est au bord de la rupture (alors que nous nous aimons tellement et que notre seule source de dispute est sa fille)
Cependant ma priorité reste ma fille, et même si je fais tout pour la préserver de cette situation, elle se rend bien compte des choses.
Je ne sais plus quoi faire : rester ou partir?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 6 MARS 2023

Bonjour à vous

Je comprends en effet que votre situation soit délicate et soit devenue douloureuse aujourd'hui.
Vous avez raison lorsque vous dîtes qu'un enfant a besoin d'un cadre pour grandir. C'est important de lui donner des références pour qu'il puisse ensuite comparer et trouver par lui même ce qui lui convient. Il faut, pour le parent, accepter alors que l'enfant s'oppose au cadre proposé et c'est là que pour certains parents, cette opposition est insupportable et qu'ils préfèrent ne pas mettre de cadre pour ne pas risquer le conflit. Mais alors l'enfant n'a pas de référence et est comme désorienté. Il a besoin, pour se construire, de se "confronter" et si il n'y a pas de cadre, il n'y a rien auquel se confronter (en l'occurence, votre belle-fille se confronte aujourd'hui à ce qui est solide jusqu'à présent : votre couple).
C'est normalement le rôle du père de poser le cadre. Lorsque ça n'est pas possible, cela peut être fait par un membre de la famille, grand-père, oncle ou beau-père ou même par un professeur, ou un animateur que l'enfant va croiser sur sa route.
C'est donc important de vous déculpabiliser à ce niveau : vous avez très bien fait de votre côté et vous avez fait ce que vous avez senti bon pour elle jusqu'à présent.
Vous aimez votre conjointe et vous l'avez accompagnée dans l'éducation de sa fille.
Aujourd'hui, votre belle-fille prend des décisions qui ne vous conviennent pas, son attitude vous dépasse et cela provoque des conflits entre vous et elle. Votre point de "non-retour" est atteint. Cela se comprend également parfaitement.
Malgré tout, cela ne doit plus entraver votre couple. C'est important de revenir sur votre priorité aujourd'hui. Cette jeune fille a 14 ans. Elle est adolescente et marche vers sa vie d'adulte. Aujourd'hui votre rôle n'est plus le même. C'est à elle de prendre ses responsabilités et d'assumer ses actes. Plus elle va grandir, moins vous aurez d'emprise sur elle. Et ça sera pareil ensuite avec votre propre fille.
Si votre priorité est votre couple alors je vous invite à communiquer au mieux avec votre compagne et accepter aujourd'hui de vous mettre "en retrait" par rapport à cette jeune fille. Favorisez la communication au sein du couple, entretenez votre relation en passant du temps à 2. Offrez vous des bons moments pour montrer aux enfants que ce qu'ils font n'affectent en rien votre couple. Si vous parvenez à mettre en place cela avec votre compagne, cela va rassurer naturellement les enfants (les 2!) et naturellement ils cesseront de se confronter et se tourneront vers leur propre construction.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner et aller plus loin dans cette recherche de votre "posture juste" et vous souhaite sincèrement de trouver réponse à cette situation.

Prenez soin de vous
Hélène Chambris
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1251 réponses

2369 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MARS 2023

Bonjour

A moins que cela vous ait été demandé par votre compagne vous auriez effectivement dû ne pas investir dans l'éducation de cette enfant.
Ceci étant dit ce n'est pas cela qui a généré son caractère. Ses réactions vis à vis de vous sont des manières de vous dire de ne pas vous occuper de ce qui ne vous regarde pas, dans la mesure où elle perçoit que l'éducation de ses parents est très différente de la votre.
Avant de prendre quelque décision que ce soit vous devriez avoir une discussion avec votre compagne pour lui expliquer les craintes que vous avez pour votre fille mais aussi pour votre relation à toutes les deux.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4191 réponses

21611 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MARS 2023

Bonjour Bidibou,

Votre message est très touchant et j'entends à la fois votre désarroi, votre colère et votre sentiment d'impuissance face à cette situation, j'ai envie de dire face à cette jeune ado.
Juste quelques réflexions qui me viennent :
- Cette jeune fille est en souffrance. La violence/colère qu'elle vous envoie ne vous est peut-être pas destinée. Vous êtes possiblement le bouc-émissaire. C'est une hypothèse. Ces comportements sont des comportements d'alerte "voyez comme je vais mal, comme je suis mal" qu'elle envoie à ses parents. Vous avez face à vous à une jeune personne en souffrance.
- En effet vous n'êtes pas le père de cette jeune fille. Vous êtes une figure parentale mais pas le père. Vous êtes surtout "l'homme de sa mère". Ce n'est pas à vous de vous substituer au père absent.
- Il est très probable que cette jeune ado soit en insécurité intérieure du fait de l'absence de cadre (responsabilité du père et de la mère). C'est encore une hypothèse. Vous semblez avoir tenté de poser un cadre de substitution. La réaction à été violente. Peut-être que votre soucis de poser un cadre a mis en lumière l'absence du père. C'est peut-être l'origine de la colère de votre belle-fille.

voici ce que je vous suggère :
Avant tout ne jamais dire un mot négatif sur le père de cette jeune fille.
Entamer un travail personnel avec un psy pour comprendre ce qui se joue en vous face à l'attitude de cette jeune ado. Elle vient vous percuter à un endroit sensible, douloureux . C'est en lien avec votre histoire personnelle, votre propre enfance et vos valeurs. Quand elle vient percuter cet endroit c'est vous qui souffrez et vous ne voyez plus la jeune ado en souffrance. Dans cette relation, c'est vous l'adulte. Vous avez la possibilité de vous remettre en question et de questionner cette relation. C'est beaucoup plus difficile pour en ado qui est en construction et en recherche d'identité et de sécurité.
Je reste à votre écoute,

Bien à vous,

Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

196 réponses

103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour Bidibou,
Je vais retenir cette phrase dans vos propos : " cette enfant m'en a fait trop subir, je sais que tout ça est en elle et qu'elle ne changera jamais".
Auriez vous perdu de vue ce qu'est l'adolescence ? vous savez cette période pendant laquelle on n'est plus enfant, mais pas encore adulte, ce passage si déconcertant, bouleversant, pendant lequel la sensibilité est exacerbée ? vous aimeriez que cette enfant se cale à votre façon de voir les choses, qu'elle vous obéisse mais vous éludez totalement la façon dont elle a pu se construire avec un papa apparemment absent, une maman peut-être un peu démissionnaire et une belle mère (vous) qui sort de son rôle et veut imposer ses schémas. C'est contre tout cela que votre belle fille se révolte et comme personne n'entend sa souffrance, elle utilise des moyens qui sont certes contre productifs, mais destinés à attirer l’attention. Vous dites avoir tout essayé, mais c'est d’abord à ses parents de prendre leurs responsabilités : comprenez vous que cette jeune fille puisse mal vivre le fait d'être "pilotée" par une autre personne que ses parents ? Quand vous dites qu'elle refuse de se remettre en question, êtes vous capable, vous adulte, de donner l'exemple ? qu'avez vous essayé de faire en discutant avec elle ? de la ramener à la "raison" ou bien de l'écouter, tout simplement ?
Ensuite, on voit que vous avez fini par la prendre en grippe et cela ne fait que renforcer ce sentiment de rejet qu'elle éprouve.
Je vous invite donc à réfléchir à cela, vous encourage à consulter pour vous aider à avoir une vision différente des choses et vous savez, la seule chose dont les enfants ont besoin pour grandir, c'est d'amour.
En revanche, si vous avez des difficultés à vous remettre vous aussi en question, il serait peut-être préférable d'envisager pour le moment de résider séparément pour que le climat s'apaise. Votre propre fille a effectivement besoin de grandir dans un contexte plus serein.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4488 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour Monsieur,

Vos difficultés proviennent principalement de la différence de vision sur l’éducation qui existe entre vous et votre compagne.

Sachez que même dans les familles où il n’y a pas eu de séparation et les deux parents éduquent ensemble leurs enfants, le conflit principal du couple prend naissance quand les parents ne sont pas d’accord sur comment faire et quel cadre imposer.

Donc, cette jeune fille dont le comportement montre à la fois une grande souffrance, un rejet des limites et des difficultés à accepter les frustrations, ne fait que « profiter » à sa façon adolescente de l’absence de coordination entre vous et sa mère.

C’est d’ailleurs une question qui se pose : que pense la mère du comportement de sa fille ?
Attends elle « tout » et trop des autres ? La psy, vous, les professeurs, …?!

De plus, effectivement vous semblez avoir vous même voulu trop bien faire…, en tentant de prendre une place laissée libre par ses deux parents.

Cette jeune fille est à un âge où elle a vraiment besoin que le cadre soit solide et bien tenu.

Il me semble que, si la relation avec votre compagne mérite d’être « sauvée », une thérapie de couple assortie de quelques séances familiales (avec vos deux enfants) seraient très aidantes pour changer la dynamique du (dys)fonctionnement de votre famille.
Cela permettra à chacun d’exprimer son point de vue, d’expliquer et comprendre les ressorts de son attitude, à la lumière de son passé familial.

La condition d’obtenir de bons résultats (un changement radical qui semble nécessaire) c’est la motivation de vous, adultes, de rester ensemble, de voir vos filles être bien dans leurs peaux et leurs vies, et de vivre tous ensemble plus sereinement, et chacun à sa place.

Mon expérience montre qu’une des solutions qui fonctionne avec un adolescent ayant le comportement de votre belle fille est de l’envoyer (le temps nécessaire à s’adapter à une vraie discipline de vie) dans un internat où le personnel est apte à bien encadrer les jeunes.

Je vous conseille de prendre le temps de parler ouvertement et calmement à votre compagne de tout ce que vous ressentez, ce qui vous inquiète et ce que vous désirez voir changer dans l’intérêt de tous.
Vous déciderez ensemble si vous tentez ce dernier recours qui est la thérapie familiale et de couple, ou vous vous séparez directement…, si vous considérez que pour vous c’est devenu invivable et même « dangereux » (en termes d’exemple négatif et d’ambiance générale) pour votre fille.

Je vous souhaite d’arriver à aider votre compagne à prendre conscience de la gravité de la situation et de ses implications pour tout le monde.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4356 réponses

11953 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,
il est vrai que votre situation n'est pas enviable. Vous dites avoir pris une position qui n'était pas la vôtre mais en même temps qui aurait pris cette place si vous ne l'aviez pas fait ?
Il est évident qu'un enfant a besoin d'un cadre et malgré celui que vous aviez mis, il semble que cette demoiselle en a fait qu'à sa tête.
Il est fort compréhensible que vous en ayez plein les bottes. Dans la situation actuelle, que fait la maman ? est-elle démissionnaire ou vous soutient elle ?
Que pense aussi la maman de la situation ? Honnêtement si vous baissez les bras il est vrai que la situation familiale ne va pas s'améliorer et l'exemple pour votre propre enfant ne va pas être terrible.
il devient urgent de faire une thérapie familiale afin de remettre le clocher au milieu du village.
Il vous faut maintenir le cap pour votre fille et aussi pour votre couple.
n'hésitez pas à nous contacter afin de mettre en place une thérapie qui va vous permettre de garder votre famille dans les meilleures dispositions.
natacha Verseaux

Natacha Verseaux Psy sur Amiens

32 réponses

23 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,
je pense qu'il serait judicieux de faire une thérapie de couple.

Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,

ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapie
Thérapie de couple



 Cabinet Thérapias
                           Florence ANEZO
                                 Thérapies
             Enfants-Adolescents- Adultes-Couples 

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,
Votre belle fille est entre l'adolescente et la jeune adulte et vous avez raison, le cadre est important dans la construction de l'adulte mais pas seulement. Vous êtes confronté à l’absence de cadre de la part de son père et avait endossé le rôle du parent cadrant.
Bravo pour ceci.
Vous vivez de plein fouet la crise d'adolescence de votre belle fille d'autant plus musclée que vous incarnez l'autorité. La crise d'adolescence permet à l'enfant de se construire une identité propre en dépassant le cadre imposé par les parents lors de l'enfance.
L'ado repousse les limites afin de sentir l'amour inconditionnel de ses parents. C'est précisément cet amour qui le rassure.
La période que vous vivez est très compliquée car vous êtes en même temps le gardien du cadre de votre belle fille mais vous vous sentez illégitime face à la violence de ses réactions. Même si vous ne le ressentez pas actuellement, soyez sûr que votre belle fille a besoin de vous en tant que parent cadrant et aussi en tant que parent aimant.
Face à ce tsunami, il faut vous préserver, préserver votre fille et votre conjointe tout en ne lâchant pas l'affaire avec votre belle fille. S'écarter un temps pour trouver de l'oxygène peut être un moyen mais je vous conseille de vous tourner vers un professionnel de l'accompagnement psychologique qui pourra vous aider en fonction de votre situation et de la situation de votre couple et vous proposer des séance individuelles et familiales.
Bien à vous.
Frédéric Vezzosi

Frédéric Vezzosi Psy sur Bron

97 réponses

316 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,
Tout d'abord je vous envoie toute ma compassion pour cette situation qui doit être extrêmement difficile à vivre, comme vous en témoignez.
Concernant votre question principale : rester ou partir, bien évidemment, la réponse vous appartient, selon vos propres critères et vos propres limites. Peut-être y a-t-il encore des cartes à jouer : vous parlez de psy, y va-t-elle seule ou avec sa mère ? Peut-être qu'une thérapie familiale pourrait vous aider à améliorer la situation. En effet, il faut toujours voir le comportement d'un enfant au regard de son contexte familial, scolaire, social... Vous dites que son père est absent, elle doit certainement en pâtir et souffrir de blessures d'attachement.
Vous dites aussi que sa mère pose visiblement peu de cadre et de limites. Mais ces limites, loin d'être des "punitions" sont en réalité une structure rassurante et fondamentales pour un enfant. Lorsqu'il n'y a pas de cadre, pas de structure, que les comportements inadaptés de l'enfant ne sont pas repris, alors l'enfant ne peut jamais apprendre et ne peut jamais s'appuyer sur cette structure parentale chancelante, ce qui est anxiogène. Et tout cela peut se faire avec de la bienveillance !
La thérapie familiale pourrait vous et les aider à remettre dans l'ordre dans le relationnel. Vous avez votre part de responsabilité, puisque vous êtes une famille recomposée, vous avez aussi un rôle parental à jouer par rapport à cette ado. Pour autant, en effet vous ne pouvez pas remplacer les parents. C'est donc bien normal que cette jeune fille soit dans l'opposition et le rejet si vous tentez d'imposer des choses qui ne lui ont jamais été imposées ni mêmes expliquées par ses propres parents.

Une fois que cela est posé, recentrez-vous sur vous-même : qu'avez-vous besoin de vivre au quotidien et que vous ne vivez pas ?
Pouvez-vous partager ces besoins avec votre conjointe ? De la même manière, la questionner elle sur comment elle vit cette situation, quels sont ses besoins ? Quelles actions pouvez-vous mettre en place pour y répondre ?
Il y a aussi les besoins de votre belle-fille. Même si vous pensez être dans une impasse, ses colères et son rejet sont avant tout la preuve que certains de ses besoins ne sont pas satisfaits. Serait-il envisageable de trouver, pour chaque situation problématique, des zones d'équilibre où chacun.e pourrait trouver satisfaction ?

Je comprends que vous ressentiez de l'épuisement et cette sensation de ne plus pouvoir rien faire, mais il n'en est rien. Vous avez surement besoin, d'abord, d'y voir plus clair, de faire le tri avec vous-même ou un.e thérapeute si cela vous semble nécessaire, pour aller vers plus de dialogue, avec tous les membres de la famille.

Je vous souhaite de trouver l'apaisement que vous recherchez et reste à votre écoute si vous en ressentez l'élan.
Bien cordialement,

Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne DNMS & EFT à Montpellier
Pleine conscience enfants & adultes

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

93 réponses

263 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,

En effet, votre priorité est votre fille qui n’a absolument rien demandé. Ensuite, votre seconde priorité est votre bien-être physique et mental. Cette situation vous fait même redouter de rentrer dans votre foyer. C’est un comble.
Aujourd’hui, il est indispensable de faire une mise au point avec votre compagne. Soit, elle fait en sorte que sa fille fasse profil bas et ne vous agresse plus ainsi (et de votre côté, laissez là sous la responsabilité de ses parents après tout). L’autre option et ce sera aussi celle que vous devrez prendre si votre partenaire ne fait rien, ce sera de quitter ce foyer qui malheureusement ne vous apporte plus que de la souffrance et du danger pour votre fille.
Si vous le souhaitez, je peux vous aider dans cet échange que vous devez avoir à votre compagne. Si vous pensez en avoir besoin, n’hésitez pas à me contacter.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N'hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma pratique en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3451 réponses

3455 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,
Il semble en effet que vous ayez beaucoup investi cette relation, tout autant voire plus que la relation avec votre compagne et mère de la jeune fille.
Vous avez endossé le rôle du père et de la mère plutôt effacée en ce qui concerne l’éducation de sa fille.
Vous vous êtes débattu tout seul dans une situation qui n’était pas viable à long terme et vous voilà 5 ans plus tard, déçu, désappointé et perdu quant à la suite à donner.
Vous ne dites rien de la situation avec votre compagne ? Comment vit-elle l’adolescence de sa fille ? Comment parvenez vous à rester unis face à tant de conflits ?
J’ai l’impression en vous lisant que vous vous apprêtez à quitter votre belle fille, mais ce n’est pas avec elle que vous faites couple.
Parlez avec la mère de votre état d’esprit et si la communication est trop difficile faites appel à un thérapeute de couple ou familial si vous pensez devoir intégrer vos enfants dans la thérapie.
Bien sûr que cette ambiance est nocive pour tout le monde y compris la petite de 7 ans qui doit subir un climat de tension difficile et qui voit son père débordé et peu disponible pour elle.
La séparation peut être une solution en effet si rester n’est plus vivable vous pourriez l’envisager en dernier ressort.
Je vous invite à parler à cœur ouvert à votre compagne comme vous venez de le faire ici, restaurer le dialogue partout où c’est possible, il ne peut rien sortir de bon d’une situation de blocage.
Bon courage
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,

J'ai bien entendu votre grande difficulté à vous positionner dans cette recompositon familiale où votre belle-fille de 14 ans désormais a de grosses difficultés relationnelles et comportementales mais il relève exclusivement de la mère de cette jeune fille de dialoguer sainement et calmement avec elle, pas de vous.
Effectivement, si cette dernière s'est laissée supplanter par sa fille depuis le début, et sans réels cadres posés, à l'adolescence, cela devient très délicat et bien tardif mais sachez que c'est à l'adolescence que se rejoue l'enfance. Rien n'est perdu. Mais cela relève de la prise réelle de place et de rôle de votre compagne.
C'est un cercle vicieux, vous vous fâchez et cela suscite dispute, l'ado en use et abuse....
Au fond d'elle, vous a-t-elle réellement un jour accordé une place?
Son père est absent de ce circuit éducatif, sa mère vit a priori avec de la culpablité et de la souffrance en voulant "imposer" quoi que ce soit à sa fille, donc elle cède.

Je vous invite à avoir une discussion sans nuages avec votre compagne déjà ( ou de nouveau) pour lui faire prendre conscience que sa place de mère comporte aussi de dire non et de savoir frustrer, de poser enfin des limites et de ne pas se laisser dominer de la sorte faute de quoi votre couple finira par exploser malgré votre amour profond. Il faut assainir les liens de cette systémie familiale, que chacun prenne son rôle et que l'ambiance délétère pour tous cesse.

Je suis à votre écoute si vous souhaitez en téléconsultation d'aide à la parentalité en toute bienveillance et neutralité.

Courage et ne vous énervez pas, c'est ce qu'attend votre belle-fille, vous contrer et garder aussi l'exclusivité de sa maman dans cette révolution de l'adolescence.

Bien chaleureusement.

Bénédicte Escaron
Thérapeute d'aide à la parentalité
Psychanalyste
Praticienne en Psychothérapie.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9170 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2023

Bonjour,
Il est clair que vous avez traversé des moments difficiles au cours de ces trois dernières années et qu'il est compréhensible que vous vous sentiez épuisé et à bout de souffle. Cependant, il est important de prendre du recul et de voir la situation dans son ensemble pour pouvoir prendre une décision éclairée.

La première étape serait peut-être d'essayer de trouver une solution qui conviendrait à tous les membres de la famille, y compris votre belle-fille. Bien qu'il puisse sembler que rien n'y fait, il est important de se rappeler que les enfants et les adolescents ont besoin d'une direction et de limites claires pour se développer et grandir. Peut-être pourriez-vous travailler avec un conseiller familial ou un thérapeute pour trouver des moyens de communiquer efficacement et de créer des règles et des attentes pour votre belle-fille, tout en évitant les conflits et les frustrations.

Il est également important de trouver des moyens de gérer votre propre stress et votre propre épuisement. Il pourrait être utile de parler à un thérapeute ou à un conseiller pour discuter de vos sentiments et de votre situation, et pour apprendre des stratégies pour mieux gérer votre stress et votre anxiété.

Enfin, il est important de se rappeler que vous avez des choix et des options. Si vous sentez que la situation est trop difficile à gérer et que vous ne pouvez pas trouver de solution qui fonctionne pour tous les membres de la famille, il est peut-être temps de considérer d'autres options, telles que la séparation. Quoi que vous décidiez, il est important de prendre soin de vous et de votre famille, et de chercher du soutien si nécessaire.
Je reste à votre disposition, garder courage.
Très bonne journée !
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
Eft,PNL,EMDR

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

938 réponses

1109 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses