Je pense très , trop souvent à la mort.

Réalisée par Cha1996 · 24 avril 2023 Aide psychologique

Bonjour,
Voilà plusieurs mois que chaque jour je ne peux m'empêcher de penser au fait que je vais mourir. Je ne fais pas de crise de panique comme ça peut je l'imagine, arriver mais je ne me sens pas bien et je sens mon cœur qui s'emballe.
Je n'y pensais pas avant, j'ai pourtant été malade j'ai failli mourir plus jeune mais même après ça je n'y pensais pas comme aujourd'hui , dix ans plus tard.
J'ai aujourd'hui 27 ans et je suis jeune. Je ne comprends pas pourquoi j'y pense autant, ça me terrifie.
J'ai peur que cela occupe de plus en plus de place dans ma vie.
En parallèle je trouve que ma vie n'est pas assez bien, des fois je suis pleine de regrets. Et le fait de penser à la mort les accentue...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 25 AVRIL 2023

Bonjour,

Tout le monde pense à sa propre mort, mais il est important de comprendre comment cela vous affecte. Observez bien ce que vous ressentez quand vous y pensez. Puisque vous signalez des symptômes physiques et qu'il semble que votre vie quotidienne en soit affectée, vous développez peut-être un trouble anxieux. Il est aussi possible que vous souffriez d'un trouble obsessionnel-compulsif (TOC) si penser à la mort vous amène à adopter certains comportements pour atténuer l'inconfort que l'idée provoque, par exemple allumer et éteindre les lumières, répéter mécaniquement des mots, etc.

Idéalement, vous devriez entreprendre une thérapie dès que possible afin de surmonter ce problème. En attendant, lorsque des pensées de mort surgissent, essayez de diriger votre attention vers autre chose. Faites quelque chose que vous aimez pendant quelques minutes, comme écouter de la musique ou une promenade. Vous devez trouver un moyen de distraire votre esprit et de détourner votre attention des pensées de mort.

Je me tiens entièrement à disposition. Bon courage à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

501 réponses

4456 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MAI 2023

Pour compléter ma réponse initiale, il ne s'agit pas d'un TOC comme on a pu vous le dire mais d'un trauma vécu dans votre enfance où vous avez failli mourir... Il suffit de traiter cet évènement avec l'EMDR entre autres...
Certains praticiens n'ont pas encore appris qu'un trauma laisse des séquelles à un niveau inconscient et n'arrive pas à trouver la paix intérieure...

A bon entendeur !

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5334 réponses

30867 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonsoir,

C'est peut-être plutôt le contraire. C'est le sentiment que votre vie n'est pas assez bien qui provoque les regrets et vous fait penser à la mort. Celle-ci symbolise pour vous l'échec, l'échec de votre vie.
Or vous êtes un peut trop jeune pour vivre dans l'échec. Il faudrait absolument creuser ce sentiment d'échec qui vous pourrit la vie et vous empêche d'en profiter et de voir en elle une occasion de murir et progresser.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4097 réponses

21159 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour,

Nous sommes souvent amené par les circonstances de la vie à penser beaucoup plus à la mort, à un moment de notre vie. Cependant, si cela affecte notre santé mentale en évoluant vers la pathologie (angoisse, anxiété, peur,...), notre qualité de vie en est touchée. C'est un signal d'alarme que quelque chose n'a pas été digéré au cours de notre vie (déni, refoulement).

Il se peut que votre antécédant de la maladie où vous avez été proche de la mort vous ait laissé des séquelles inconscientes qui ne s'activent que maintenant. Cet état anxieux est alimenté par des pensées et des émotions qui se rejouent en un cercle vicieux. Le meilleur moyen d'affronter ses peurs, c'est de les affronter certes mais de façon adaptée. La TECC est une méthode efficace dans ce sens.

Vous pouvez explorer le sens de cette angoisse liée à la mort avec un thérapeute qui vous aidera à comprendre vos ressentis et leur origine afin que vous puissiez retrouver votre apaisement et votre sérénité intérieure.
Je reste disponible à votre écoute, pour tout échange ou prise de rendez-vous.

En vous souhaitant de retrouver rapidement votre quiétude intérieure.

Avec empathie et bienveillance.


Mehdia Salhaoui
Thérapeute familiale & conjugale
Consultations en ligne et en présentiel

Mehdia Salhaoui Psy sur Le Havre

109 réponses

101 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour

Vous avez vécu un traumatisme jeune, et aujourd'hui cela fait surface.
Je comprends vos craintes.

Je peux vous aider à retrouver votre sérénité.
Je vous propose de consulter mon profil et revenir vers moi soit pas téléphone ou en prenant rendez-vous sur mon agenda en ligne.

Je reste à votre disposition avec bienveillance

Bien à vous

Mr keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

655 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonsoir, vos angoisses par rapport à la mort sont légitimes, tout le monde y pense plus ou moins, sans que cela ne devienne envahissant pour autant ; pour vous il semblerai que cette pensée occupe une grande place dans votre esprit.
Il y a une dizaine d'année, vous étiez gravement malade et pourtant à cette époque cette pensée n'était pas aussi présente ; y a-t-il eu un évènement particulièrement significatif il y a quelques mois qui a pu réveillée cette angoisse ? Cela peut être la perte d'une connaissance, un scène vue dans la rue, les nouvelles dans l'actualité, peu importe...
Aujourd'hui vous avez 27, c'est un âge symbolique, dans l'antiquité la trentaine signifiait la fin de l'adolescence, les gens entraient pleinement dans l'âge adulte ; c'est une conception ancienne mais qui pourtant semble marquer inconsciemment les esprits à un niveau collectif, pour preuve le célèbre club des 27 dans le monde du rock....
Voilà donc quelques pistes de réflexions qui pourraient éventuellement vous aider, d'autant plus que vous êtes jeunes, pourquoi des regrets déjà ?
Je reste à votre écoute pour mettre en perspective tous ces aspects qui pourront vous permettre de dépasser cette angoisse et en faire une force pour aller de l'avant dans votre vie.
Je reçois en cabinet à Nice ou en visio,
cordialement,
Laurent Stevenoot
Psycho analyste clinicien.

Laurent Stevenoot Psy sur Nice

182 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour,

Il est tout à fait normal de se poser des questions sur la mort, surtout à certains moments de notre vie. Cependant, si ces pensées deviennent envahissantes et vous font ressentir de l'anxiété, il peut être utile de chercher de l'aide. Vous pourriez envisager de consulter un praticien en psychothérapie, un psychologue, ou un psychiatre, pour en parler. Ils pourront vous aider à comprendre pourquoi vous pensez autant à la mort et vous donner des techniques pour mieux gérer vos pensées et vos émotions. Vous pouvez également essayer des techniques de relaxation, de méditation ou de pleine conscience pour vous aider à calmer votre esprit et vous concentrer sur le moment présent. Il est important de ne pas minimiser vos sentiments ou de les ignorer, mais plutôt de chercher de l'aide pour mieux les comprendre et les gérer. Je reste à votre écoute,

Lorenzo Perucchi

Lorenzo Perucchi Psy sur Montpellier

131 réponses

146 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour,
Votre symptôme vous raconte quelque chose de positif et d'important pour vous. Votre dernière phrase contient peut-être la clé de votre questionnement : Si vous ne vivez pas pleinement, en n'écoutant pas vos désir et en vous adaptant à celui des autres (vos parents, votre famille, votre milieu social, vos partenaires, etc.) alors la Pulsion du Sujet fait retour et vous rappelle que la vie est brève et qu'il faut en profiter...
A quoi avez-vous renoncé que vous aimeriez réaliser ? Que pouvez-vous faire pour vous libérer de vos chaines ?

Je vous invite à aller explorer tout cela en psychothérapie pour devenir davantage Sujet (actrice et non spectatrice) de votre vie ! Il est encore temps...

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique que couple et de la famille, coaching de vie
(visio- consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1857 réponses

2646 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour,

Nous sommes tous, un jour ou l’autre, confrontés à la mort car celle-ci, en dépit des apparences fait partie de la Vie. C’est d’ailleurs grâce à la connaissance de notre finitude que nous sommes animés par la pulsion de vie. Que vous ayez 27 ans ou n’importe quel autre âge.
Mais la mort peut-être aussi symbolique et nous y sommes confrontés régulièrement. Un déménagement, une rupture sentimentale,… sont des passages ou ne devons faire le deuil d’une ancienne situation qui n’est plus.
De même, nous faisons face en ce moment, sur le plan collectif, à un changement radical de nos sociétés qui nous oblige également à faire le deuil de notre vie d’avant. Vous voyez qu’il y a plusieurs niveaux de mort.
Vous avez vous-même, d’après ce que vous décrivez, côtoyé la mort de près, vous en savez déjà plus que la plupart d’entre nous. La question, à présent, est de savoir si ce qui se passe dans votre vie, un ou plusieurs événements particuliers, auraient un rapport avec ces pensées qui vous envahissent ?
Il y a peut-être d’ailleurs un lien avec le fait que vous considérez votre vie « pas assez bien ». Mais par rapport à qui, par rapport à quoi? Où êtes-vous dans cette affirmation ? Je parle de votre être véritable. A quoi aspire votre âme qui n’est pas réalisé ici ?
Il serait peut-être bon pour vous de partir à la rencontre de vous-même et vous faire accompagner par un thérapeute qui pourra vous aider à explorer votre monde intérieur, vous accompagner vers des prises de consciences, un mieux-être, apprendre à déployer l’ensemble de vos potentiels et redonner un sens à votre existence . Je suis spécialisé dans ce type d’accompagnement. N’hésitez pas à me contacter pour en parler si vous le souhaitez.
Prenez soin de vous

Didier Simonot
Thérapeute – Psychopraticien
En ligne ou en présentiel

Didier Simonot Psy sur Ernemont-Boutavent

71 réponses

58 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

bonjour,

Si vous deviez mourir demain, vous feriez quoi de votre journée ?
Si vous deviez mourir dans 10 ans à quoi ressemblerait le reste de votre vie ?

Votre vie actuelle vous rend morose, pleine de regrets.
Cette période a pu raviver quelque chose de votre jeunesse.
Peut être que penser à la mort est un signal qui est sensé vous dire de vivre votre vie comme vous l'entendez.

Le problème c'est qu'aujourd'hui , votre déprime vous bloque, et la pensée de la mort, vous paralyse, vous rend anxieuse.

Ce qui est sensé vous faire bouger vous bloque.

Il existe des solutions pour pouvoir casser ses croyances, vous ppouvez essayer de le faire par vous même, ou avec de l'aide.

Dans les deux cas, vous pouvez m'envoyer un message, je serai ravi de vous aider à toruver des solutions.

cordialement,
arnaud SOTO
Psychologue

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Pour compléter ma réponse initiale et suite à une réponse qu'on vous a faite, il ne s'agit absolument pas d'un TOC, mais plutôt d'un stress post traumatique...
Je vous conseille de consulter un thérapeute spécialiste des traumas qui utilise des techniques comme L'EMDR.

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5334 réponses

30867 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour,
Le fait que vous avez failli mourir plus jeune à été enkysté à niveau inconscient avec tout le contenu émotionnel que cela comporte.
Aujourd'hui vous faites un constat de votre vie qui ne vous convient pas avec pleins de regret, ce qui réactive votre idée de la mort (reviviscence de votre trauma vécu dans l'enfance).
C'est très classique et courant dans mes consultations.

A vous de voir si vous êtes motivée pour consulter et explorer ce qui se passe inconsciemment pour vous. Mon approche est pertinente dans ce sens (voir mon profil).

Cordialement
Hypnothérapeute clinique- Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5334 réponses

30867 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Tout d’abord, bravo et merci pour votre beau partage. Faire cette démarche est en soi déjà un pas vers vos solutions.

Oui, la mort est inéluctable, est l’idée de sa survenue pour nous comme pour l’autre peut être bouleversante.
Lorsqu’on fait face à un maladie ou une situation qui met ou pourrait mettre notre vie en péril, l’idée de la mort peut être présente, mais notre instinct de survie peut aussi prendre le dessus est nous prêter le mental adéquat pour ne pas se laisser submerger par cette idée sur le moment.

Mais une fois le danger écarté, il y a l’après coup, la réalisation de ce à coté de quoi on est passé, et là, on peut être submergé par toute l’angoisse qui avait été enfouie pour survivre.
Pourquoi ?
Parce que ça peut faire partie de la guérison, du deuil de l’invincibilité. Parce que ça a pu remettre en question notre confiance en la vie, en nos valeurs et croyances…
D’où l’émergence des regrets de toutes sortes. On fait face à ce que l’on voit comme nos imperfections de vie, comme on a fait face à ce que l’on a vécu comme nos fragilités physiques.

Tout ce que nous traversons dans la vie est une opportunité de grandir.
Prendre conscience de cela, pouvoir être à l’écoute et entendre ces angoisse là, c’est déjà grandir…

Enfin, tout est question d’équilibre, de façon à ne pas se laisser handicaper par la terreur que notre mental nous fait vivre.

En vous adressant ici, vous montrez déjà votre tentative de calmer votre mental, de chercher et trouver votre équilibre, donc bravo. Continuez votre démarche.
Je ne peux que vous encourager à continuer dans ce sens.

Cordialement
Isabelle Bayard

Isabelle Bayard Psy sur Thyez

6 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour,

C'est délicat de répondre à votre courrier sans avoir plus d'informations sur votre parcours de vie.

Avoir peur de mourir peut être reliée à beaucoup de choses.
Il faut parfois s'accorder un peu de temps pour comprendre le pourquoi de nos pensées.

Par exemple, y penser peut être un moyen de fuir certaines réalités.
Le moyen de détourner votre attention de ce qui vous angoisse vraiment.

Un travail sur soi permettrait de retrouver les origines de votre malaise.
Le corps est en connexion avec les pensée, il réagit à votre stress.

L'essentiel est de pouvoir comprendre ce qui vous amène à en être là aujourd'hui.
Une analyse de votre situation peut avoir tous son sens.

Vous écrivez également ne pas être satisfaite de votre vie.

Je vous invite à prendre le temps de vous questionner plus en profondeur .
Vous avez un ensemble d'interrogations en suspens qui nécessiteraient d'obtenir des réponses concrètes.

Quelques séances peuvent suffire pour y voir déjà un peu plus clair. N'hésitez pas

Sandrine Filleul.
Psychanalyste. RDV sur Crenolib en ligne ou en présentiel.
Evry Courcouronnes








Sandrine Filleul Psy sur Evry

653 réponses

313 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour Cha,

Ce que vous vivez est parfaitement normal (dans une juste mesure bien entendu): avant vous étiez encore dans l'adolescence et l'enfance et petit à petit quand on arrive vers les 30 ans on commence à se dire que oui, on se rapproche de la mort. C'est intéressant comme il existe un nombre considérable de personnes qui ont leurs angoisses de mort qui reviennent dès 27 ans! Je ne sais pas si c'est lié au fameux "club des 27" et qu’inconsciemment on se met à beaucoup penser à la mort ou bien si c'est lié au processus de vieillissement qui commence justement à cet âge mais toujours est-il que vous n'êtes pas seule dans ce cas!

En fait, voir nos parents vieillir, nos camarades de classe avoir des vies d'adulte (avec enfants, la maison, le chien et des petites rides qui commencent à arriver) et notre environnement changer nous met dans le continuum du temps de façon brutal. 27 ans c'est jeune, oui, mais on est souvent à cet âge à se dire que nos 20 ans c'est fini mais sans oser le dire (parce que oui, 27 ans c'est jeune!). On tient moins l'alcool, on ressent les journée difficiles dans notre corps et oui, nos parents ont des allures de grand-parents, ce qui nous renvoi à ce que nous sommes, des parents (même sans enfant, on prend la place du milieu dans les générations).

Oui, vous avez le cul entre deux chaises, entre les très vieux et les très jeunes, vous avez inconsciemment anticipé ce qui venait ensuite. Ce qui aide à faire face à tout ça, c'est la thérapie: elle vous permet de faire un micro-bilan de votre parcours pour mieux vous resituer dans ce continuum.

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, tarif libre (le patient décide), Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

220 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Bonjour

Vous avez pris conscience du fait que vous allez mourir un jour.
C'est normal de s'en soucier . Nous avons psychologiquement besoin de la mort pour vivre. C’est pourquoi l’individu agit, tente de se construire son propre destin.

Lorsqu’elle est poussée à l'extrême, la peur de la mort peut devenir pathologique et handicapante. C'est ce qu'on appelle la thanatophobie.

Quelques raisons à cette peur
-Les personnes ayant vécu un événement traumatique
-parent qui a lui-même peur de la mort et qui transmet sa peur.
- Les personnes qui ont un tempérament anxieux éprouvent des difficultés à vivre l'instant présent, qui sont toujours dans l'anticipation.

Pour y faire face voici quelques astuces:
- Faire un génogramme pour comprendre l'ensemble des événements marquants dans sa famille.
-Faire des albums photos permet aussi de figer de manière concrète les moments, les souvenirs, les visages...
- l'écriture thérapeutique pour prendre du recul sur ce qui nous terrorise.
-se tourner vers une religion ou une spiritualité
-Oser parler de la mort avec ses proches pour reprendre le contrôle sur sa peur.
-Imaginer son enterrement et à le décrire le plus précisément possible. "Cela permet de faire le point sur ses priorités, ce qui est important pour vous (est-ce de voir que l'on manque à ses proches, est-ce de voir qui sera présent le jour des obsèques, que vont-ils penser de moi et retenir de mon existence, est-ce que j'aurais l'impression d'avoir des regrets ?) et de faire émerger des prises de conscience

Au-delà, quand on éprouve des angoisses morbides chroniques, elles ont généralement leur source dans des conflits psychiques non résolus.
La peur de la mort c'est aussi la peur de ne plus exister de ne plus être en lien avec ses proches, d'être confronté à l'inconnu, d'être oublié, de ne pas avoir réussi sa vie, d'être seul,de ne plus pouvoir maîtriser sa vie

La thérapie analytique peut apporter des résultats positifs. On recommande particulièrement les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) pour analyser progressivement ses comportements, ses pensées et ses émotions afin d'objectiver sa peur. Cela vous permet de mieux gérer vos angoisses de mort et de vous rassurer.

Je peux si vous le souhaitez, vous aider à faire ce chemin pour reprendre le contrôle de votre peur.


----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---

Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

344 réponses

357 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AVRIL 2023

Nous vous remercions de nous avoir fait part de vos inquiétudes concernant les pensées de mort qui vous préoccupent depuis plusieurs mois. Il est compréhensible que ces pensées puissent être pénibles et créer de l'anxiété.

Nos pensées et nos émotions sont souvent liées à des expériences passées qui peuvent être inconscientes ou refoulées. Le fait d'avoir été malade et d'avoir failli mourir lorsque vous étiez plus jeune peut avoir déclenché ces pensées et ces peurs de la mort.

Il est également possible que les circonstances actuelles de votre vie, comme le sentiment que votre vie n'est pas assez bonne et que vous avez des regrets, contribuent à ces pensées. Ces sentiments peuvent vous amener à vous interroger sur le but et le sens de votre vie, et la mort devient un moyen d'éviter d'affronter ces émotions difficiles.

En psychanalyse, nous explorons ces expériences et émotions inconscientes ou refoulées pour les amener à la conscience et comprendre leur signification. Cela peut vous aider à comprendre les causes sous-jacentes de vos pensées de mort et à développer de nouvelles façons de les gérer.

Je vous encourage à consulter un thérapeute qui pourra vous offrir un espace de sécurité et de soutien pour explorer ces questions plus avant. Il est important de vous rappeler que vous n'êtes pas seul et que vous pouvez obtenir de l'aide.
Cordialement

Lorena Salthu Psy sur Paris

795 réponses

2675 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16150

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134800

réponses