Je pense à trop d'autres choses que sa mort

Réalisée par Marcellin · 20 févr. 2023 Deuil

J'ai perdu un très vieil ami, qui était malade depuis plusieurs années sans que je le sache réellement (du moins quand je l'ai appris il semblait aller mieux).
Quand j'ai appris la nouvelle ce soir même, j'ai beaucoup pleuré, mais mes pensées étaient néanmoins parfois dirigées vers des sujets futiles, même juste après l'avoir su.
Je me suis senti honteux, j'avais l'impression d'être une personne horrible en pensant à autre chose inconsciemment, de rendre triste au final cet ami, de ne pas respecter sa mémoire.
Est-ce normal ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 21 FÉVR. 2023

Bonjour Marcellin?

La réaction face à la perte d'une être cher varie d'une personne à une autre et d'un moment de notre vie aussi ou d'un autre.
Vous éprouvez de la honte et par principe binaire de la culpabilité car vos pensées ont été détournées de cette nouvelle en dépit de vos larmes lorsque vous avez appris la triste nouvelle.
Je tiens à vous dire immédiatement que vous n'êtes pas un être horrible et vous ne salissez pas sa mémoire.
Vous vivez le deuil selon votre état actuel et votre tempérament.
Vous avez été d'abord sidéré et vos émotions sont presque de suite venues se traduire par des larmes puis votre pychisme a préféré fuire, fuire la souffrance du vide laissé, de la douleur.
Vous savez, ne pas pleurer ne signifie pas être insensible, au contraire, vous avez refoulé votre douleur et vos ressentis dans votre partie inconsciente.
Ce ne sont pas souvent ceux qui se répandent le plus lors de l'évènement qui sont les plus touchés.
Vous avez juste inconsciemment mis en place un mécanisme de défense de base de votre psyché.
Vous n'avez rien oublié, rien sali, mais vos pensées sont dirigées vers d'autres sujets pour vous auto-protéger de la douleur qui, elle, existe bel et bien et qu'il va falloir mettre en mots pour que celle-ci ne ressurgisse pas sous une forme ou une autre quand justement vous ne vous y attendez pas ou plus.
Seule la thérapie par la parole, donc analytique va vous aider à passer les étapes de deuil que chacun vit différemment, à son rythme.

Je vous invite à me contacter en téléconsultation pour effectuer cet accompagnement nécessaire à tout traumatisme, le décès est un traumatisme, même si il est souvent expliqué que la mort est la continuité de la vie....
Je suis à votre entière écoute, en toute bienveillance et avec beaucoup d'emâthie.
Ne vous culpabilisez pas. Vous êtes normal.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Praticienne en Psychothérapie

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

8678 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 FÉVR. 2023

Bonjour,
Cette nouvelle est récente.
Le deuil est un processus long et demande du temps pour accepter l'absence le changement et vivre différemment.

Dans un deuil on ne peut pas toujours être dans les larmes dans la pensée de l'autre.. on divague vers d'autres sources pour souffler un peu sinon ce serait impossible. Cela ne veut pas dire que l'on est quelqu un de mauvais de sans cœur.
Laissez vous du temps ne vous jugez pas et soufflez.
Bien à vous,
Prenez soin de vous.
Je reste à votre écoute si Besoin
---------------------------------------------------------------
***Estelle CAMUGLI - Thérapeute Holistique***
Psychopraticienne en relation d'aide
Accompagnement Post Trauma- / Consultante réflexes
Thérapie individuelle et en COUPLE
*** Possibilité de visio***

Estelle Camugli Psy sur Dinan

394 réponses

3278 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2023

Bonjour Marcellin,
Chacun vit le deuil à sa façon. Et peut-être que votre inconscient, parc ces pensées futiles, cherche à vous protéger d'une trop grande tristesse. cela ne veut pas dire que vous n'êtes pas touché par cette disparition et croyez vous que votre ami aimerait vous voir sombrer dans le désespoir ? la meilleure façon de lui rendre hommage est de repenser au contraire aux bons moments que vous avez passés ensemble, c'est comme cela que vous le garderez vivant dans votre cœur.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4428 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2023

Bonjour Marcellin,
Vous n’avez pas à vous sentir honteux, c’est en effet une réaction normale. Lorsque l’on apprend une nouvelle tragique, nous sommes sous le choc, et notre esprit tente de nier la réalité de ce qui se produit car elle est trop douloureuse. Du coup, notre esprit va s’accrocher à des choses extrêmement futile ou pas, l’idée étant de ne pas se rendre compte, et être impacté par ce qui nous fait horreur. Il ne s’agit en aucun cas d’une action volontaire ou égoïste de votre part, ce sont des mécanismes inconscient de protection qui sont à l’œuvre

Je reste à votre écoute avec bienveillance et attention
Xavier Dubouch
Gestalt-Thérapeute, psychopraticien

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

510 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2023

Bonjour,

Merci pour votre partage et sincères condoléances pour la perte de votre ami.
Il y autant de manière de faire son deuil que d'individus. Certaines personnes ont des fous rires pendant des enterrements, ce qui ne signifie pas qu'elles ne sont pas profondément affectées. D'autres ont l'impression de ne rien ressentir, même au moment du décès de très proches. La mort de l'autre c'est aussi la perspective de notre propre mort et l'inéluctable finitude qui nous guette. Nos cerveaux ont chacuns leurs ressources et leurs stratégies pour y faire face. Des pensées parasites ou déplacées peuvent contribuer à la mise à distance. Votre psychisme fait son travail de protection, c'est normal, oui.

Bien à vous,

Agnès Foissac
Analyste Psycho-Organique

Agnès Foissac Psy sur Nantes

94 réponses

86 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 FÉVR. 2023

Bonjour Marcellin,

Toutes mes condoléances pour la perte de votre ami.

La perte d'un être cher est un tel bouleversement que chacun réagit différemment et surtout en fonction des circonstances, de sa propre histoire, de son propre rapport à la mort et de sa capacité à faire face à la réalité de la situation.
Dans votre cas, vous semblez suggérer que son décès a été brutal pour vous, vous le saviez malade mais ne le pensiez pas en danger immédiat.
Votre réaction peut parfaitement s'expliquer par la violence de cette réalité dans votre vie. Afin de faire face à l'impossibilité d'y faire face, votre mental a eu recours à des mécanismes de défense tout à fait "normaux" dans les premiers moments du deuil : la sidération et le déni.
Penser à "autre chose" vous a permis d'entrer progressivement en contact avec cette réalité trop difficile à vivre pour vous si vous l'aviez affrontée frontalement. C'est un mécanisme tout à fait inconscient qui permet de vous préserver.

Aussi, n'ayez pas honte de ce que vous ressentez. Cette réaction signe probablement au contraire l'attachement que vous aviez pour cet ami et votre douleur trop difficile à laisser émerger brutalement.

Cependant, si vous avez des doutes ou si vous vous sentez perdu dans cette situation ou encore si cela persiste, ne restez pas seul face à la douleur et aux questionnements. Je vous encourage à vous faire accompagner, même brièvement, pour comprendre les différentes étapes du deuil et les parcourir du mieux possible.

Je suis à votre écoute si vous souhaitez en parler.
Bien cordialement,

Nathalie Blanchard - psychopraticienne en cabinet en Savoie ou à distance (visioconsultation ou téléphone)

Nathalie Blanchard Psy sur Grignon

84 réponses

73 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Deuil

Voir plus de psy spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134450

réponses