Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Lettre d'un pervers narcissique conscient

Réalisée par Jules le 22 sept. 2017 5 réponses  · Trouble de la personnalité

Aidez moi. Je pense aidez moi mais j'agis tout va bien. Je ne suis pas un malheureux fier, mais un pervers narcissique, je déteste ce terme, il est effrayant. Je préfère utiliser l'expression garçon maladroit. Je ne fais pas exprès de tout détruire autour de moi, ce serait stupide, le retour de flamme est réel, les dégâts que je cause, j'en subit les conséquences également.

Je suis un monstre, je ne porte que très peu d'intérêt pour ma famille, et ca je m'en rend compte depuis une dizaine de mois, depuis que l'amour est arrivé dans ma vie, tout a radicalement changer, et pour une fois, je n'avais rien prévu. J'ai eu une soudaine envie de vouloir impressionner quelqu'un, rendre cette personne fière, et non par des moyens brutaux, je voulais devenir un homme, un vrai, pour qu'elle soit fière. Mais je n'y arrive pas. J'ai lu quelque part que les pervers narcissiques sont condamnés à être d'éternel gamin, qu'ils ne prendront jamais de plomb de la tête.

En France, les pervers narcissique ne représenterais que 2 à 3% de la population, mais combien en sont conscient? Enfin, réellement je veux dire, je ne parle pas de ce pervers narcissique qui justifie ses sauts d'humeurs en rejetant la faute sur son travail, ou ses proches, comme le ferait beaucoup d'entre "nous". Non moi je me demande, combien de PN sont conscient de l'être? Combien sont conscients qu'ils ne connaîtrons jamais le bonheur puisqu'à peine ils l'effleurent, ils le détruisent.

Alors c'est ça? Nous sommes condamnés à ne rien toucher par peur de laecasser?

Je vais vous dire moi, ce que ressent un PN conscient de son trouble de la personnalité, il ressent ce que j'appelle une profonde culpabilité poussée: la haine envers soi-même, la tristesse causée par soi-même, la honte de réaliser ce qu'il a fait, et tout autre aspect de la culpabilité. C'est un peu comme si vous faisiez toutes les bêtises possibles et imaginables en même temps, tout le temps. Voilà ce qu'est un PN conscient de ce qu'il est.

Malgré ça je garde espoir, je l'aime, je l'aime malgré tout ce que je fais de mal, j'ai cette facette de moi que j'aime à appeler "naturelle" d'une part parce qu'elle est éprise d'une personne vraiment charmante, clairement formidable meme, et d'autre part, parce que c'est la partie de moi calme, celle qui prend du recul avant que "les autres" ne rappliquent, celle qui relativise et qui fais en sorte de bien faire les choses, celle qui accorde de l'importance aux personnes qui en ont.

Maintenant que j'ai réalisé ce que j'ai, je sais qu'une seule personne peut m'aider, une seule. Cette personne je l'ai détruite; rabaissée, frappée, insultée et j'en passe...

Cette personne est détruite mais j'ai quand même ce moyen de pression qui lui dit: "ai encore de la force pour nous, si tu m'aides ça ira mieux"

Un monstre, et le mot est faible!

À toutes les personnes proches d'un PN; on vous dis de partout de fuir les pervers narcissique, mais aidez les, n'oubliez pas que ce besoin de contrôler, de manipuler provient d'un profond mal-être, alors au même titre qu'il profite de vos points faibles pour vous piquer, profitez du siens pour le changer, et jouissez de la personne que vous aimez maintenant qu'elle est naturellement douce et proche de vous. Le combat sera rude, mais n'abandonnez jamais, vous avez deux choix, fuir face à ce fou et le laisser faire d'autre victime (qui seront peut être encore moins fortes que vous!), ou exploiter votre position en tant que proche, ôter ce fardeau et libérer le proche que vous aimez.

S'il vous plaît, aidez moi/nous.

bonheur

Meilleure réponse

Bonjour Jules,

Je ne sais pas si j'ai bien compris (votre message est quand même assez confus...) mais il me semble qu'il serait plus adressé à quelqu'un que vous avez profondément blessé.
Cette personne... ("détruite, rabaissée, frappée, insultée..." comme vous l'écrivez vous même...), à qui les autres conseillent de vous fuir, vous souhaitez la récupérer, pour qu'elle continue à vous servir..., .en affirmant que vos actes s'expliquent par le profond mal être existant au fond de vous.
Vous écrivez qu'elle seule aurait le pouvoir de vous aider : comment une personne détruite par vos paroles et actes pourrait-elle vous aider ?
Je crois qu'elle doit être dans un tel état..., qu'elle a certainement besoin de se faire aider à comprendre ce qui lui est arrivé et comment s'en sortir.

Quoi que vous ayez fait..., quoi que vous pensez de vous même (que vous ayez les caractéristiques des "PN" ou pas...), il me semble que le seul moyen de vous en sortir, de vous libérer de vos "démons" (le "monstre" qui serait en vous...) et d'investir et VOUS investir à dans une réelle "thérapie de fond".
Seulement un bon thérapeute qui accepte de vous prendre en charge et à qui vous ferez confiance peut vous aider à soigner vos propres blessures..., afin de ne plus en infliger aux autres, et aussi à vous même.
Cela va être dur..., très dur même, et vous devez pouvoir supporter les remises en questions..., après avoir compris vos souffrances à vous.

Bon courage... : démontrez-vous à vous même que vous êtes motivé pour mener ce "combat"..., avec vous même, pour vous même et tous ceux qui croisent votre chemin !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Jules
Votre témoignage est très éclairant et traduit la puissance de votre réflexion tant sur vos symptômes que sur leurs effets, souvent non voulus, sur celles et ceux qui vous entourent ;
J’imagine que cet appel à l’aide pour vous et votre couple a fait l’objet d’un échange avec la personne aimée ;
Suffisamment acceptée, votre profonde culpabilité pourrait être l’amorce qui vous permettrait de moins brutaliser l’autre dont vous avez mesuré que la capacité à supporter l’inacceptable a ses limites saines ;
Certainement avez-vous pris des décisions qui pour l’instant ne semblent pas avoir été exécutées ; aussi compte-tenu de la conscience de ce que vous voulez atténuer en vous ne pourriez-vous pas libérer davantage cette facette naturelle qui n’attend que votre reconnaissance ;
De même pour que la personne importante que vous reconnaissez comme telle atténue les ressentiments il faudra certainement éradiquer la crainte de la récidive ; et cela ne dépend pas que de vous ; vous le savez les effets de nos traumatismes durent à l’intensité de leurs empreintes en nous ;
Évidemment un accompagnement pourrait être une piste à ne pas négliger mais encore faudra-t-il que vous validiez la méthodologie ;
Au total votre maturité ( sachez que je ne valide pas Scaduto comme périmé) devrait vous permettre de cheminer vers l’émergence à laquelle vous aspirez ;
Dominique Grossi Praticien des thérapies brèves à Limoges

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 SEPT. 2017

Logo Dominique Grossi Dominique Grossi

63 réponses

48 J'aime

Bonjour Jules, beaucoup d'éléments dans votre message..Tout d'abord, se définir comme étant d'un type psychopathologique parce qu'on a rassemblé des indices sur...Internet me parait une démarche hasardeuse voire problématique...Personne n'est défini par son fonctionnement psychique seulement et ce qui compte c'est la réalité de ce que vous vivez et ici de votre relation.
Ce que je retiens de très important dans ce que vous dites,( au delà de la description du pervers narcissique et du côté destructeu rde son comportement que vous en faites) , c'est le fait que c'est parce qu'il a été lui même privé de sa liberté, de son autonomie, de sa différence qu'il va essayer de trouver ce qui lui manque chez son partenaire.
Cela me parait un bon point de départ si vous souhaitez continuer le cheminement pour sortir de ce fonctionnement ...
Cordialement, Catherine TUDAL. Psychologue.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 SEPT. 2017

Logo TUDAL Catherine TUDAL Catherine

237 réponses

1702 J'aime

Bonsoir, ma réponse ayant "disparu" je fais un nouveau message.
Votre démarche démontre une prise de conscience même si le diagnostic par internet et la presse spécialisée est toujours aléatoire...
Pervers narcissique est la pathologie à la mode...Le fait de vouloir avoir une emprise sur l'autre,de vouloir lui prendre sa joie de vivre, sa bienveillance, sa naïveté, son innocence est parfois le fait de personne à qui on a également fait subir une violence psychique certaine. Violence qui ne passa pas forcément par les coups et les insultes mais qui consiste à nier leur personne et leur désir propre, à les prendre comme"objet" soumis au désir de l'autre. Pas d'autonomie ni de différence possible et au bout d'un moment le désir de vivre s'amenuise. Ils n'arrivent à se maintenir en vie qu'en trouvant une personne à qui prendre ce qui leur manque sans pouvoir avoir de compassion pour sa souffrance. Manipuler peut être un réflexe de survie bien ancré... Commencer à s'interroger sur son fonctionnement est un bon début, arrêter de dépendre de celui qu'on fait souffrir et lui restituer son autonomie (sa liberté?) est un début de réparation acceptable...
Bon courage à vous. Cordialement, Catherine TUDAL. Psychologue.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

25 SEPT. 2017

Logo TUDAL Catherine TUDAL Catherine

237 réponses

1702 J'aime

La conscience que vous avez déjà de votre trouble est un pas très significatif. L'émergence d'un " moi conscient" distinct des facettes évoquées. Vous avez déjà perçu qu il existe plusieurs facettes dans votre personnalité. Ce sont les subpersonnalités. Oui, le psychisme est multiple, et il est tissé d'Ombre et de Lumière. Un thérapeute formé peut s'adresser directement à ces facettes car elles sont des entités autonomes. Et cette autonomie leur donne une force qui nous dépasse , et prend le pas sur la volonté. Les approches telles que le Voice Dialogue ou l'IFS ( Inner Family System) permettent une approche différente de la personne, en passant par ces facettes qui la compose. Les subpersonnalités perçues comme " monstrueuses " sont des énergies vrillées , qui elles mêmes cherchent à être vues pour être accueillies et apaisées.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

23 SEPT. 2017

Logo Aléna Sindilaire Aléna Sindilaire

161 réponses

317 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Suis je victime d'une personne pervers narcissique? J'ai besoin d'aide

5 réponses, dernière réponse le 05 Septembre 2017

Sortir de l'emprise d'un pervers narcissique - divorce - enfant

5 réponses, dernière réponse le 14 Août 2016

Vivre avec un pervers narcissique suite

7 réponses, dernière réponse le 15 Mars 2016

Côtoyer un pervers narcissique

4 réponses, dernière réponse le 30 Août 2015

Associations aide pervers narcissiques

5 réponses, dernière réponse le 21 Avril 2015

Besoin d'aide, Pervers narcissique

2 réponses, dernière réponse le 08 Août 2019

Cause pervers narcissiques

5 réponses, dernière réponse le 31 Mars 2015

je n'ai pas réussi à quitter ma femme qui est un pervers narcissique

3 réponses, dernière réponse le 07 Août 2017

Pervers narcissique faut il en parer au Medecin traitant ?

5 réponses, dernière réponse le 22 Septembre 2017

Je pense être avec un pervers narcissique mais comment en être sûre?

12 réponses, dernière réponse le 12 Octobre 2017