Ma fille de 2 ans hurle la nuit, comment l'aider ?

Réalisée par lauriedw · 15 févr. 2018 Psychologie enfant

Bonsoir ma fille de deux ans et demi hurle pour s endormir il faut que je donne la main jusqu'à ce qu elle s endorme. Cela a commencé le 06 janvier peu de temps avant que j accouché de sa sœur le 18 janvier.on ne sait plus quoi faire.elle se réveille toute les nuits et viens dans notre lit.impossible de la laisse dans on lit elle hurle à Sen faire presque vomir... pourtant on l'a félicite pour chaque bonne chose.on lui montre qu elle est grande et sait faire bcp de choses.on lui donne un rôle auprès de sa sœur...on fait bcp d activités avec MS c'est fatiguant nous ne trouvons plus une minute le soir pour nous et plus une nuit normale.si vous avez des conseils cela nous aiderait beaucoup.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 2 JANV. 2019

Bonjour Laurie,

Oui, certains petits enfants hurlent, pleurent jusqu'à s'en faire mal. Pour des raisons qui leur appartiennent... que l'on devine parfois, ou que l'on ne devine pas.

Dans les deux cas, il n'y a qu'une bonne méthode : prendre le bébé dans ses bras et calmer ses pleurs en lui parlant, en lui disant que nous avons compris qu'il a besoin de nos bras et de notre amour, et en lui prouvant que cet amour est bien réel puisqu'on ne le remettra dans son lit que lorsqu'il sera calmé. Ce n'est jamais par caprice qu'un petit enfant pleure : c'est la seule façon qu'il a d'exprimer un mal ou une peur... donc il nous faut y être attentifs.

Oui la vie des parents n'est pas simple parfois. Mais nous n'avons pas le choix : nous savons tous désormais que laisser pleurer un enfant est une mauvaise solution , tant pour lui que pour les parents... Pour lui car il se fixe au plus profond de lui des angoisses de solitude, d'abandon, des peurs qui plus tard, lorsqu'il sera grand, se manifesteront sous divers symptômes qui ne seront pas toujours faciles à débusquer.

Alors, prenez votre enfant dans vos bras, assurez-lui votre présence, votre amour, et petit à petit tout va rentrer dans l'ordre. Il faut lui donner le temps d’accepter ce petit enfant tout nouveau qui vient d'arriver au sein de la famille.

Cordialement,
Frédérique Le Ridant
Psychanalyste

Anonyme-331608 Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

169 réponses

997 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2018

Bonjour,
Deux ans, c'est un bébé, un grand bébé mais un bébé quand même !
Elle fait des terreurs nocturnes.
Elle doit être à la fois inquiéte et jalouse.
Essayez de la cajoler, la rassurer et si cela ne suffit pas ; il faut réfléchir au pourquoi et au comment de cela!
Je vous souhaite une force et un courage sans fin!
C.LeVern

LeVern Catherine Psy sur Martigues

158 réponses

328 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2018

Bonjour Madame
C'est un phénomène très courant que votre fille est en train de connaître: angoisse et crise de jalousie. Elle sent qu'elle n'est plus le centre exclusif de votre vie et qu'elle est "déclassée" au profit de sa sœur. Elle a envie de redevenir "bébé" afin de retrouver son ancienne place dans votre vie. Le hurlement provient probablement de mauvais rêves qui la réveillent et chaque fois qu'elle se réveille, elle mesure "la perte" qu'elle a subie avec la venue de sa sœur. La meilleure manière de la sortir de cette situation es de lui témoigner votre amour et de lui prouver, par de petits gestes, qu'elle est toujours au centre de votre vie et que la venue de sa sœur n'a fait que vous la rapprocher davantage. Evitez surtout des gestes qui lui font sentir sa solitude et sa séparation de vous. Mais de toutes façons, ce n'est qu'un état transitoire. Cela vous "épuise" certes, mais dites-vous bien que tous les parents sont passés par là! Bon courage.

Cherni Amor Psy sur Choisy-le-Roi

90 réponses

169 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2018

Bonjour
Je lis qu'il y a un lien entre son angoisse peurs du soir et l'accouchement la naissance de sa petite soeur. Elle a sans doute eu très peur et a toujours très peur d'être abandonné, de vous perdre définitivement. Elle a besoin d'être rassuré, sécurisé. À cet âge vous pouvez jouer avec des marionnettes en rejouant la séance afin qu'elle entende que vous l'aimez que vous n'étiez pas présente pour elle que vous le regrettez lui expliquer pourquoi vous êtes parti à la maternité pour mettre au monde sa petite soeur etc. Cela va prendre du temps elle va comprendre un thérapeute en relation d'aide pour les enfants peut vous aider également, les fleurs de Bach peuvent également l'apaiser et cicatricer le choc émotionnel qu'elle a eu. Je suis à votre écoute si vous avez besoin. Plein de pensées positives cordialement Laetitia Caron thérapeute en hypnose en relation d'aide et conseillère agréée en Fleurs de Bach

Arabelle Gautherie Caron Psy sur Gragnague

29 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2018

Bonjour Madame,

Votre "grande" fille est encore très petite, probablement (et naturellement) encore très liée à vous..., et très inquiète de "perdre" votre amour, pas encore prête à vous "partager" avec sa toute petite soeur qui demande tant de présence et d'attention..., et qui vous laisse si peu de temps pour elle...

Elle manifeste une grande angoisse d'abandon au moment même où elle devrait "s'abandonner" au sommeil.

Comment l'avez-vous préparé à l'arrivée de sa soeur ?
Est-ce que son père s'occupait déjà d'elle ou pas ?

C'est bien de lui expliquer la différence avec le bébé..., mais là n'est pas le problème actuel : elle a besoin d'être rassurée sur votre amour et sur le fait que sa soeur n'est pas là pour prendre sa place auprès de vous.

Il faut bien lui expliquer le changement intervenu dans vos vies, le fait que vous comprenez bien ses inquiétudes, et la rassurer tout en lui disant que vous l'aimez toujours, qu'elle sera toujours votre "première fille", mais que pour la petite c'est comme ça..., est là et elle restera, il faudra l'accepter et lui faire une place..., et que dans quelque temps elle grandira et vous allez à nouveau vous occuper d'elle un peu plus.
Montrez-lui aussi des photos d'elle toute petite, expliquez-lui qu'elle aussi a été bébé et que vous avez été "toute à elle" à l'époque.

Est-ce que le bébé dors avec vous ? a-t-il son lit dans une pièce a coté ? où la "grande" demande le même "traitement" de faveur que le bébé ?

Il faut évidemment beaucoup impliquer le père, qui pourra s'occuper plus de "la grande" en lui apprenant des choses nouvelles, en ayant avec elle ds activités différentes de vous.

Si besoin, consulter un pédopsychiatre ou un(e) thérapeute familial qui pourra vous aider à l'apaiser : une à deux séances devront suffire.

Bon courage pour trouver votre façon de rassurer votre fille !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4354 réponses

11951 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2018

Bonjour Laurie,

Vous semblez avoir compris ce qui s'est passé pour votre fille peu avant la naissance de sa petite soeur en janvier passé: elle a éprouvé la peur de vous perdre ou que vous l'abandonniez au profit du "nouveau bébé".

Vous lui montrez qu'elle est grande et qu'elle a beaucoup de compétences que le bébé n'a pas forcément: mais avez-vous pensé à lui dire qu'elle est encore petite elle aussi - car elle l'est réellement! et qu'elle a le droit d'être encore un peu un bébé qui a besoin d'être réassuré? A la naissance du petit frère ou de la petite soeur, l'aîné régresse bien souvent et s'identifie à l'enfant nouveau-né...
En outre, elle ressent très fortement votre propre fatigue et peut-être anxiété car il n'est pas facile d'être mère de deux enfants tout petits.

Votre petite que vous aimeriez "grande" vit sans doute ce genre de régression. Parlez-lui, rassurez-la le plus possible en lui disant que vous l'aimez comme le nouveau bébé qui est arrivé il y a peu. Essayer de passer du temps avec elle aussi, avec l'aide de son papa bien sûr...

Bonne chance à vous tous dans cette recomposition de votre petite famille.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3933 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologie enfant

Voir plus de psy spécialisés en Psychologie enfant

Autres questions sur Psychologie enfant

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses