Mon fils de 17 ans ne nous respecte plus et est ingérable

Réalisée par ELISABETH · 19 févr. 2014 Parentalité

Mon fils a commencé cette année à fumer, y compris des substances illicites. Il boit régulièrement en soirée, et nous dit qu'il n'a pas de compte à nous rendre. Il sort quand on lui interdit et fait des abus et, en plus, se montre sur les réseaux sociaux. Il y a même des challenges sur lesdits réseaux. Avec mon mari, on ne sait plus comment le prendre et on finit par être usés par des discussions et disputes incessantes. Il réclame sans cesse plus d'argent, plus et plus de nous mais ne donne rien en échange. Ses notes scolaires se maintiennent par contre. Je ne sais pas comment cela va finir. Comment faire ? Merci pour vos avis

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 25 FÉVR. 2014

Bonsoir Elisabeth,

La période de l'adolescence est une période délicate au cours de laquelle tout un tas de choses se remettent en jeu: questionnements identitaires etc. Tout comme pour la période de l'enfance, il est nécessaire de maintenir un cadre éducatif stable et clair, et de continuer à instaurer des limites.

En tant que parent votre place est difficile car d'un côté vous faites tout votre possible pour offrir à votre adolescent une certaine autonomie en lui donnant de l'argent de poche par exemple ; d'un autre côté vous avez peur pour lui et craignez que la situation ne dégénère et affecte peu à peu les liens qui vous unissent. Mais, vous devez vous affirmer en tant que parent.

Il est clair que votre adolescent est en souffrance et qu'il teste comme tout adolescent, votre capacité à pouvoir le protéger et cela passe donc par la mise en place de limites, de vos limites. Peut-être avez-vous peur que votre fils ne vous aime plus si jamais vous deveniez plus stricte avec lui ? Je vous rassure, ce ne sera pas le cas et avec le temps il vous en remerciera.

Il est utile, pour pouvoir amorcer un changement qui visiblement affecte toute votre familiale, que vous vous fassiez aider par un professionnel.

Bien cordialement,

Sonia OUALI
Docteur en Psychologie
Psychologue pour enfants et adolescents

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MARS 2014

Bonjour,

Votre fils est en pleine crise d'adolescence et cela doit être traité avec un psychologue pour qu'il ne se sente pas débordé dans les moments de crise. La crise de l'adolescence est un passage obligé qui est plus ou moins fort en terme de puissance pour se faire reconnaître dans sa véritable personnalité. C'est le message qu'il veut vous faire passer dans un état permanent de mise en contradiction et de violence verbale au sein de la famille. Votre fils veut exister et s'imposer à vous. Mais la méthode est difficile et avec le soutien d'un psychologue du cognitivo-comportemental cela va s'apaiser dans la compréhension des deux parties.

Cordialement,
Olivier DAWANT
Psychologue à Caenn

Olivier Dawant - Psychologue Psy sur Caen

181 réponses

620 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2014

Bonjour Elisabeth,

Je comprends votre désarroi, c'est souvent dur d'être parent ...Votre fils est en souffrance et les mauvaises habitudes sont visiblement bien installées.Vous ne devez en aucun cas accepter ces mises en danger,ces provocations et ces transgressions car il teste vos limites sans cesse. Une consultation aux premières alertes aurait été bénéfique pour toute la famille car à l'adolescence les jeunes sont très réticents pour se faire aider. Il faut réagir car c'est un engrenage qui risque de ne pas cesser.C'est une période délicate dans laquelle se rejoue des tas de choses de l'enfance et du lien parent/enfant ,il faut savoir décrypter ce mal être, je vous encourage à suivre une thérapie familiale qui vous aidera c'est certain.

Ne baissez surtout pas les bras, même si c'est difficile, il a besoin de votre aide.

Cordialement,
Christie Nester, Cabinet Thérapies Mère Enfant Couple Paris 17ème

Christie Nester Psy sur Paris

119 réponses

612 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2014

Merci pour vos réponses.

On lui donne de l'argent mais de façon raisonnable afin qu'il puisse manger et fumer quelques cigarettes mais nous limitons volontairement. Sauf que nous avons appris qu'il est assez répandu de financer sa consommation de majiruana en transportant ou qu'il y en avait qui revendaient. Nous n'habitons pas dans une zone difficile mais, justement, le trafic se fait aussi là où il y a des moyens. Nous ne voulons pas qu'il entre dans un trafic quelconque non plus. Ce phénomène est plus répandu qu'à notre époque, y compris la consommation.

Quant aux challenges sur les réseaux sociaux : nous découvrons ce nouveau problème qui n'est que ponctuel, espérons-le.
Nous sommes quelques parents à être désorientés par ces problèmes qu'on ne maîtrise pas, soyons lucides, et nous en discutons souvent.

Nous sommes informés par des parents sur les réseaux sociaux et aussi parce que nous maintenons un certain dialogue avec notre fils, même s'il est difficile.

Par contre, on ne peut l'empêcher de sortir physiquement ni par les menaces et punitions. Il le fait quand même. Ils sont nombreux de son âge à se retrouver dehors. On essaye de le persuader, de le raisonner pour qu'il ne boive pas ou n'abuse pas tout court.

Mais il y a des moments où on ne sait plus comment se faire obéir et on a peur de ces abus car ils sont très répandus actuellement. Quant aux réseaux sociaux : la mise en scène peut amener des dérives, comme l'a prouvé l'actualité. Nous sommes donc en recherche de solutions, si elles existent...

Merci encore pour vos conseils

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2014

Bonsoir,

Je comprends votre inquiétude et votre désarroi mais Il manque quelques informations utiles pour vous répondre au mieux.
- Votre fils sort quand vous lui interdisez... Avec quel argent achète-t'il ces substances: tabac, alcool et virées. Vous devez là, poser votre cadre: ne pas donner la possibilité de sortir et de consommer si tel est votre choix, affirmez-le.

- Il se montre sur les réseaux sociaux. Pouvez-vous préciser ce point? et Les challenges... de quoi s'agit-t'il au juste, il vous en parle spontanément pour que vous sachiez?

- Mais Il donne... il donne même toujours de bons résultats scolaires. Ce point n'est pas négociable avec votre autorité parentale bousculée par son "désir d'émancipation", d'autonomie illusoire. Craignez-vous que ses résultats pâtissent de votre recadrage?
Un conseil, rapprochez-vous d'un professionnel qui vous soutienne dans vos difficultés et vous aide à y voir plus dans la dynamique en jeu.

Avec tous mes encouragements,

Magali LAZARO-HERVE

Anonyme-151895 Psy sur Blagnac

75 réponses

180 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2014

Bonjour,

L’adolescence est marquée par un état de crise difficile à vivre pour la famille, certes, mais normale, voire parfois salutaire. Votre fils teste ses limites et vos propres limites (ce qui peut le mettre en danger).
Aussi, il est important que vous demeuriez fermes sur les interdits, quitte à passer pour des rabats-joie. Fumer de l'herbe n'est pas anodin et vous n'avez pas à le lui permettre à la maison. En tant que parents, vous assurez confort et sécurité à vos enfants et vous êtes garants du cadre éducatif.
Comment maintenir un cadre stable au moment de l'adolescence ? Restez fermes.
Répondez aux provocations par vos recommandations, vous demeurerez ainsi dans vos rôles de parents qui rassurent, interdissent, parfois, et ainsi protègent.

Cette opposition pourra générer des conflits. Les conflits sont inévitables et utiles à notre pensée. Ils sont pour l’adolescent qu'est votre fils l’occasion d’exprimer ce qui le distingue de vous, ses parents, et de s’affirmer dans les relations en famille.

S’opposer, permet finalement de composer et de se sentir plus proches. Il peut être tentant alors d’arrondir les angles, mais à l’adolescence il n’y a pas pire que ce qui brouille les repères de générations, une confuse camaraderie ou la tolérance interprétée comme abandon, voire indifférence. N'hésitez pas à demander l'aide, pour vous parents, d'un psychologue-psychothérapeute. Un professionnel peut vous aider à traverser cette zone de turbulence, à rester fermes et garants du cadre. En effet cette position présuppose que vous vous sentiez légitimes dans vos places d’adultes et que vous exprimiez clairement vos demandes, sans détours et sans justifications.

Bien à vous, Chantal Paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

267 réponses

1137 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses