Mon fils de 4 ans est ingérable !

Réalisée par Marina · 25 août 2015 Parentalité

Bonjour,

voila je viens vers vous car je ne sais plus quoi faire je suis vraiment désespérée.. J'ai mon fils de 4 ans qui frappe que ce soit moi, son père, son petit frère, ses cousins... Il n'écoute pas, on a beau le punir rien n'y fait au contraire il rigole.. Mais la situation s'empire de jour en jour car le petit frère(qui a 21mois) ne peut rien faire sans que le grand ne vienne le pousser pour le faire tomber, il le frappe,fais des pincettes et ne sait meme plus jouer tranquillement car il ne peut avoir aucun jouet sans qu'il ne lui arrache des mains..


Donc du matin au soir je dois toujours le punir et cette situation me rend triste car je n'ai pas envie qu'il pense que j'aime plus son petit frère alors que je les aime tout les 2 au même point. En plus même dans la famille il y a des tensions car il fait toujours des bêtises donc moi à cause de ca je m'eloigne de tout le monde car plus personne ne le supporte ! Mais moi c'est mon fils et malgré ça ça me fait mal de voir ca.. Je veux l'aider à changer mais je ne sais pas comment faire... Merci pour votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 27 DÉC. 2019

Il est indispensable de consulter pour faire une anamnèse précise de son développement et une histoire de ses troubles.
A til également des difficultés de comportement à l’école ?
Il faudrait éviter les punitions, l’aider a exprimer ses émotions et à comprendre ce qui se passe en lui pour éviter le cercle vicieux .
Peut-être un Trouble oppositionnel avec provocation?
Des bilans à envisager si le tableau clinique persiste malgré un suivi psychologique

Anne LEFEBVRE Psy sur Paris

70 réponses

33 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 SEPT. 2015

Bonjour Madame,
4 ans est l'âge pour beaucoup de têtes blondinettes de LA TERREUR. ..

LeVern Catherine Psy sur Martigues

158 réponses

328 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2015

Bonjour madame, votre situation est difficile , vous êtes partagée entre l'amour de votre fils et le regard des personnes de votre entourage. Cela est tout à fait compréhensible.

La violence chez un enfant de cet âge est souvent signe de souffrance, de mal être, et c'est malheureusement le seul moyen dont il dispose pour calmer ses tensions.
Le sentiment de culpabilité que vous éprouvez est naturel, mais ne vous permet pas d'être objectif sur la situation, pour comprendre les origines d'une telle violence et aider votre fils a y mettre des mots, il serait préférable de vous tourner vers un spécialiste qui vous accompagne dans cette démarche.

Caroline BERNARD Psy sur Saint-Nazaire

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2015

Bonjour Marina,
Il faudrait déjà reprendre l'historique de votre fils aîné- à partir de quand a-t-il ces conduites? - y a-t-il eu un évènement déclencheur (arrivée du frère?)? Le mieux ensuite serait de consulter un pédopsychiatre ou un thérapeute compétent (psychologue, psychanalyste) qui pourra mettre en confiance votre enfant et l'aider à démêler se qui se passe dans son corps et dans sa tête, ce qui ce joue chez lui, entre imaginaire et réalité. Vous pouvez en parallèle lire Françoise Dolto, notamment "Lorsque l'enfant paraît".
Bien cordialement,
Florence Le Brozec

Florence Le Brozec Psy sur Bordeaux

43 réponses

49 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2015

Chère Marina,
Je vous comprendre! Vous avez deux petits enfants et c'est déjà difficile et si un plus le comportement de l'aîné c'est comme vous avez dit c'est épousant. On peut avoir plusieurs raisons pour votre fils: le tempérament,la jalousi pour le frère ,l'hyperactivite'.
Je pense que serais mieux que vous alliez chez un pédopsychiatre qui observe l'enfant et peut comprendre mieux.
Cordialement,
MA.

Monica Allegranzi Psy sur Menton

16 réponses

340 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2015

Bonjour Marina
L'attitude de votre fils est le moyen qu'il utilise pour évacuer et exprimer ce qui le fait souffrir et qu'il ne sait ou ne peut exprimer verbalement. Les punitions n'y changeront rien si ce n'est que renforcer son attitude.
Vous pouvez amener votre fils ou consulter vous-même un psychanalyste pour entamer une thérapie .
Bien cordialement
Catherine Dautel
Psychanalyste

Anonyme-221702 Psy sur Pillac

28 réponses

25 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2015

Bonjour madame
la situation semble vous faire souffrir, faire souffrir les proches, vous ne dites pas ce que vous envisagez pour qu'elle change. Vous sentez vous débordée?que dites vous à votre enfant? A son frère
Pourquoi ne pas consulter, il existe des solutions surtout pour un jeune enfant, il me semblerait utile que vous fassiez appel à un specialiste.
Cordialement
Isabelle Thomas
psychologue psychanalyste

Isabelle Thomas Psy sur Paris

663 réponses

2652 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 AOÛT 2015

Bonsoir Marina,
dites-vous que votre fils est "gérable", que c'est possible, qu'il peut s'apaiser. Votre fils exprime par son comportement quelque chose qui le fait souffrir. Il compte sur sa toute-puissance pour calmer sa souffrance mais plus il rend ses parents impuissants et plus il se sent certainement encore plus mal. Continuez à poser les limites, reprenez la situation en main, c'est cela qui lui fera du bien, qui fera du bien à tout le monde. Certainement que le petit frère a pris quantitativement de la place et votre fils a à comprendre que le quantitatif n'est pas le qualitatif. Accordez lui des plages de temps à lui tout seul. Le petit frère grandit et les choses pourraient se ré-équilibrer puisque qu'il "consommera" moins d'énergie que ne consomme un nourrisson. Et surtout, n'hésitez pas à consulter, à mettre un tiers dans cette situation douloureuse.
Bien à vous,
Violaine Verdoux Darrieumerle

Cabinet de Psychologue Violaine Verdoux Darrieumerle Psy sur Lembeye

28 réponses

75 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2015

Bonjour Marina,

Cette violence est le signe d'une souffrance de votre fils (sans doute de la jalousie) qu'il ne peut pas ou ne sait pas verbaliser. Les punitions l'enferment dans un cercle vicieux.
Le plus simple est de consulter un psychanalyste pour enfant qui lui permettra d'exprimer son mal-être et retrouver un comportement normal.

Cordialement.

Philippe Minier Psy sur Montpellier

58 réponses

190 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2015

Bonjour,

Ce type de comportements est assez fréquent chez les enfants de cet âge, il peut avoir plusieurs origines. Pour aider votre enfant à changer, il faudrait savoir depuis quand il a ce comportement ? Est ce qu’il agit ainsi uniquement avec les membres de sa famille ou fait il de même avec des étrangers ? Lorsqu’il est « agité », met il du temps à retrouver son calme ? Comment est il intégré en classe ? Le plus simple est de vous faire accompagner par un thérapeute.

Bon courage

Anne-Laure Verbaere

Verbaere Anne-Laure, thérapeute parents-enfant, femmes enceintes Psy sur Paris

7 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2015

Bonjour,
L'approche pour les enfants est très specifique. Vous trouverez pas mal d'informations sur notre site internet.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2015

Bonjour Madame,

Vous souffrez des comportements de jalousie de votre fils qui fait tout pour tester votre amour pour lui. Il agresse son petit frère, vous agresse ainsi que le reste de la famille pour se prouver que vous l'aimez malgré tout. Je comprends vos réactions immédiates de punition, conséquence de votre sentiment d'impuissance mais je pense que votre fils à besoin que vous lui disiez clairement que vous l'aimez et que la naissance de votre dernier enfant n'enlève rien à cet amour. Comme vous le dites, une mère peut partager son amour entre plusieurs enfants! Consacrez lui des moments rien que pour lui, il réalisera qu'il compte pour vous.
Vous traversez des moments difficiles, l'aide d'un psychothérapeute vous aidera à mieux vivre cette situation.
Bon courage,

Evelyne Ridnik
Psychothérapeute à Paris 9e

Psychologue Ridnik Psy sur Paris

24 réponses

17 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AOÛT 2015

Bonjour, Madame,

Je comprends votre désespoir, vous décrivez une situation très triste et douloureuse pour toute la famille.
Sans rentrer dans des considérations psychanalytiques peu utiles ici (ou faire des hypothèses différentes des causes possibles...), il me semble que votre grand fils vit une jalousie compréhensive (et qui est "normale" pour tout enfant qui souffre de l'arrivée d'un petit), qui, n'étant pas comprise, expliquée et exprimée comme telle, génère chez lui de la violence.
Ses comportements réactionnels vous gênent et vous énervent (ce qui est aussi compréhensible...), vous le punissez...et vous êtes ainsi rentrés dans un cercle vicieux, puisque plus vous le punissez, plus il se sent "mal aimé", "exclu" et même dans une certaine insécurité.
Pour se prouver qu'il compte pour vous...il fait en sorte d'être à nouveau puni, etc.

La punition ne semble pas avoir résolu le problème..., il vous faut trouver une autre manière de faire.
En quoi consiste la punition, d'ailleurs ? ceci peut avoir également une influence sur le comportement de votre fils.

Il me semble qu'il vous serait utile de demander l'aide d'un thérapeute familial (un jeune enfant seul..., comme un bébé seul... n'existe pas, comme l'écrivait un grand pédopsychiatre psychanalyste, ce qui signifie la nécessité que la thérapie doive inclure au moins ses parents) , avec qui vous allez tous pouvoir dire ce que vous ressentez et pensez dans la situation décrite.
Et vous, parents, vous allez comprendre le poids de vos héritages familiaux à vous, vos réactions dans le contexte familial actuel, et trouver une solution pour que chacun change, trouve et occupe sa place, dans une ambiance plus sereine et de sécurité affective partagée.

Plus vous attendez, plus ça va être difficile de (vous) changer.

Parlez-en avec son père et décidez ensemble de la suite.

Bien cordialement,
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4356 réponses

11953 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses