Peur dans mon rôle de Maman

Réalisée par Maë · 21 juin 2023 Parentalité

Bonjour,
Je viens me confier ici car je n'ai pas d'autre écoute..
Je suis Maman depuis maintenant 1 an et plus les jours passent plus je me sens dépassée par mes peurs, mes angoisses..
J'ai eu une enfance extrêmement difficile avec une mère absente et décédée très tôt..trop tôt..
Je me suis toujours dit que je ne pourrai jamais devenir Maman car je ne voulais absolument pas reproduire les mêmes erreurs que mes parents.
Mais j'ai rencontré mon mari et nous avons eu une petite fille.
J'ai eu énormément de doutes pendant ma grossesse sur le genre de Maman que je serai pour elle. Je n'ai absolument aucune confiance en moi, en regardant les réseaux ou en voyant certains témoignages, la grossesse et devenir Maman a changé beaucoup de femmes, leur a redonné confiance. Moi j'ai l'impression que c'est tout le contraire, plus ça va et plus je doute de moi, de mon rôle de Maman.
J'ai beaucoup de mal à me dire ''TU ES CAPABLE''.
Je ne veux pas reproduire le même schéma parental que j'ai subi étant enfant..mais mes peurs prennent le dessus et je ne sais pas comment m'en sortir.
Merci de m'avoir lu..une Maman un peu perdue..

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 25 JUIN 2023

Bonjour Maë,

Votre première phrase est à mon sens très importante.

En effet, lorsque l’on devient parent, on peut rapidement se sentir dépassé et seul dans ce nouveau rôle. Il est, à mon sens, essentiel d’avoir une ou plusieurs personnes à qui se confier :
-Les cercles de parents sont très bien pour briser la solitude et rencontrer des personnes avec les mêmes questionnements que vous.
-La thérapie individuelle est indispensable pour faire une introspection et mettre à distance des schémas familiaux dont on ne veut plus et devenir le parent que l’on aurait aimé avoir. Cela permettra également de travailler sur votre confiance en vous et d’obtenir rapidement des résultats grâce à une thérapie brève.

Un petit conseil surtout : couper les réseaux sociaux qui ne montrent qu’une version idéalisée et tronquée de la réalité. Ils alimentent le mal être parental.
Accepter d’être cette Maman parfaitement imparfaite ; c’est dans notre imperfection que réside notre humanité.
Ce sont des premiers éléments de réponse, mais n'hésitez pas à me contacter pour un accompagnement plus approfondi.
Bien à vous,
Céline Uriet
Coach Parentale
https://www.instagram.com/happyfamily_by_celine

Céline Uriet Psy sur Genas

17 réponses

494 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIL. 2023

Bonjour Mae,
C'est dans le doute que l'on construit, a dit quelqu'un , trop de doutes restent inconfortable mais quelle richesse vous allez apporter à votre petite fille .
Le rôle de parent ne s'apprend pas , il n'y a pas d'école , aussi cela est semé d'embuches mais aussi de très belles réussites .
Repérer ce que vous faites pour votre petite fille et ce qui lui amène du plaisir (sourires...) et nourrissez vous de ces petits bonheurs .

Et un conseil les réseaux sociaux , "ce n'est pas la vraie vie " tout est calculé, mis en scène alors ne vous comparez pas , mais admirez votre richesse dans les yeux de votre fille et ceux de son papa.

Peut-être vous faudra-t-il envisager une thérapie pour soigner vos blessures passées , tout au moins les mettre en mots ..afin de vous dégager de vos peurs .
Bon courage et bon apprentissage de votre rôle de maman

Valérie LEPRETRE , Psychanalyste et psychopraticienne

Valérie Lepretre Psy sur Boulogne-sur-Mer

132 réponses

111 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JUIL. 2023

Bonjour Maë,

Votre témoignage m'émeut, et j'imagine la souffrance qui est la vôtre de voir ce petit être et de ne pas vous sentir capable de l'accompagner sur le chemin de la vie.
Nous transportons dans nos corps, dans nos relations, dans nos façons d'agir, tout ce que nous n'avons pas pu régler, et les évènements stresssants comme la naissance d'un enfant réactivent ces vieilles blessures et nous font rejouer ces scénarios connus.

Vous avez des doutes, toutes les mamans en ont et c'est plutôt si vous n'en aviez aucun qu'il faudrait s'inquiéter !
Mais si ces doutes prennent le dessus, si vos peurs vous empêchent d'être une maman sereine et qui prend du plaisir, il serait certainement judicieux ce consulter un thérapeute. Cela vous aidera à démêler le passé du présent, vous permettra de trouver les ressources pour être une maman que vous voulez être, et votre fille par ricochet en récoltera les bénéfices.

Je vous souhaite de retrouver le chemin Maë, et je pense à vous.

Estelle Teillaud
Gestalt Thérapie
Coaching CNV PNL
En visio et en présentiel à Rueil-Malmaison

Estelle Teillaud Psy sur Rueil-Malmaison

59 réponses

385 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JUIL. 2023

Merci pour votre témoignage,

Beaucoup de femmes et d'hommes se retrouve dans votre situation.

La venue d'un enfant fait ressurgir des failles, des blessures, des peurs de l'enfance.

Surtout ne pas hésiter à se faire aider dans ces cas là pour comprendre, dépasser, refermer certaines blessures et ne pas transmettre au bébé les séquelles d'une histoire fragilisée.

C'est une belle opportunité pour retrouver une estime de soi .

Faire un travail sur soi c'est se donner l'opportunité de ne plus être sous l'influence d'une histoire d'enfance déstabilisante.
A tout moment il est possible de reprendre les rennes de sa vie avec un peu de courage, de volonté , de persévérance .

S. Filleul.

Sandrine Filleul Psy sur Evry

659 réponses

327 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JUIL. 2023

Bonjour Maë,
D’après ce que vous décrivez, la perte de votre maman, qui fait que vous n’avez pas eu de modèle sur lequel vous appuyer, et vos angoisses, montrent que ce ne sont pas vos compétences de maman qui sont inquiétée, mais votre petite fille intérieure. Celle que nous portons tous et toutes en nous, et qui porte tout son vécu avec ses joies, ses peines et ses traumatismes. C’est elle qu’il faut aller voir en séance avec un thérapeute, l’écouter, l’accompagner et la guérir. C’est elle qui souffre, et c’est logique que cette douleur vienne alors que vous êtes vous-même devenue maman.
Donc rassurez-vous, vous allez être une super maman, riche des expériences accumulées. Mais il faut que vous alliez voir votre petite fille. Voilà mon conseil.
J’espère que ma réponse vous aura éclairée, je vous souhaite une excellente journée.
Frédérique Zanini.

Frédérique Zanini Psy sur Auch

5 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JUIL. 2023

Bonjour,
Pour être à votre place de mère, il serait recommandé d'être vous-même avec vos qualités et vos défauts. Se comparer à d'autres vous éloignent de ce que vous êtes. Vous êtes deux et votre mari peut vous accompagner dans ce chemin de jeunes parents.
Si vous souhaitez faire une démarche thérapeutique, je peux vous accompagner afin de sortir de vos blocages actuels.

Cordialement,
Fouzia FOUFA

Fouzia FOUFA Psy sur Marseille

100 réponses

218 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2023

Bonjour,

Je vous remercie de partager vos préoccupations et vos sentiments ici. Il est tout à fait normal de ressentir des doutes, des peurs et de l'incertitude en tant que nouvelle maman, surtout lorsque vous avez vécu une enfance difficile.

L'expérience que vous avez eue avec vos parents a clairement laissé une empreinte sur vous et a suscité des craintes quant à reproduire les mêmes schémas parentaux. Vous avez à cœur de ne pas commettre les mêmes erreurs et de fournir un environnement aimant et sécurisant à votre petite fille.

Il est important de comprendre que chaque personne est unique et que chaque parcours de parentalité est différent. Les réseaux sociaux et les témoignages peuvent souvent donner l'impression que tout le monde sait exactement ce qu'il fait, mais en réalité, la plupart des parents ressentent également des doutes et des moments d'insécurité.

La confiance en soi en tant que parent se développe avec le temps et l'expérience. Vous êtes déjà consciente de vos peurs et de vos désirs de faire les choses différemment, ce qui est un premier pas important. Il est également essentiel de vous donner de la compassion et de la bienveillance envers vous-même pendant ce processus.

N'oubliez pas que vous êtes une personne aimante et attentionnée, prête à faire de votre mieux pour votre enfant. Vous pouvez chercher du soutien auprès de professionnels de la petite enfance, comme des pédiatres ou des psychologues spécialisés en parentalité, qui peuvent vous aider à acquérir des compétences et à développer votre confiance en tant que mère.

Il peut également être bénéfique de vous entourer d'autres parents, que ce soit dans votre cercle d'amis ou dans des groupes de soutien. L'échange d'expériences et de conseils avec des personnes qui traversent des situations similaires peut vous apporter un soutien émotionnel et vous rassurer quant à vos capacités parentales.

Rappelez-vous que vous êtes en constante évolution en tant que mère, et il est normal d'avoir des hauts et des bas. Soyez patiente avec vous-même, célébrez vos réussites, même les plus petites, et pardonnez-vous lorsque vous faites des erreurs.

Vous êtes une maman aimante et dévouée, et je suis convaincu que vous avez les ressources nécessaires pour surmonter vos doutes et offrir à votre enfant un amour et un soutien inconditionnels.

N'hésitez pas à revenir ici chaque fois que vous avez besoin de vous exprimer. Vous n'êtes pas seule, et il y a des personnes prêtes à vous écouter et à vous soutenir dans votre parcours de parentalité.

Prenez soin de vous et de votre petite fille. Vous êtes sur la bonne voie.

Eric Merle Psy sur Marly-le-Roi

39 réponses

75 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIL. 2023

Bonjour
votre message est très émouvant. Vous vous êtes toujours sentie "incapable" d'être maman ce qui explique vos doutes actuels. Car même pour quelqu'un n 'ayant pas vos appréhensions de départ, devenir mère génère systématiquement des remises en questions, des doutes et des peurs. Votre sentiment est donc un sentiment courant. On devient maman avec l'expérience et le temps et la parentalité est un univers de doutes et de remise en question. Vous parlez de votre shéma parental sans en dire suffisamment. Je vous encourage à chercher en vous les raisons qui vous font douter à ce point. Le fait de se poser des questions est déjà une preuve de l'amour que vous portez à votre fille.
Katia Brisset

Katia Brisset Psy sur Bordeaux

20 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2023

Bonjour,

J’entends vos préoccupations quant à votre sentiment d’être perdue et de rencontrer des difficultés à cerner votre position de mère. Il est normal de ressentir des doutes et des peurs en tant que parent, d’autant que pour vous, il s’agit d’une part de votre premier enfant, mais vous identifiez également que votre enfance qui a été difficile à vivre peut avoir laissé certaines fragilités quant à l’image parentale. Il est possible que les transformations induites par le fait de devenir mère vous renvoient justement à votre enfance, à vos parents, et en particulier à votre propre mère en tant que modèle d’inspiration, dans ce qu’il charrie de positif mais aussi de négatif. Il peut être bénéfique de rechercher un soutien et un accompagnement pour vous aider à gérer ces sentiments, trouver votre place, et à développer davantage d’assurance dans ce nouveau rôle que vous vivez. Une aide professionnelle en la personne d’un.e psychologue peut vous offrir un espace sécurisant, bienveillant, et sans jugements pour explorer ces questions et vous aider à trouver en vous les ressources sur lesquelles vous appuyer afin de vous sentir plus affirmée, confiante, et vous permettre ainsi d'avancer plus sereinement et épanouie dans ce nouveau chapitre de votre vie. N'hésitez pas à demander de l'aide, vous n'êtes pas seule dans cette situation.

Vous pouvez prendre contact avec moi si vous souhaitez approfondir cet échange. Je reste à votre écoute pour vous accompagner et vous aider à éclaircir vos questionnements.

Bien à vous.

Mégane Meslier – Psychologue clinicienne

Mégane Meslier Psy sur Vert-Saint-Denis

126 réponses

941 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIN 2023

Bonjour et merci pour ce partage,

Je comprends que votre enfance n'a pas été facile et que vous ne souhaitiez pas reproduire le schéma de vos parents et erreurs de ce que vous dites.

et cette phrase est interessante :

"Mais j'ai rencontré mon mari et nous avons eu une petite fille. " un peu comme un accident, comme on tombe amoureux...

Dans un couple parental, il y a le role parterant (les règles, le cadre, parfois le coté très stricte...) et le role maternant (celui des calins, de la tendresse), de quel rôle vous sentez vous le plus proche ?
Et voir comment l'autre rôle que celui qui vous est naturel peut être occupé (partiellement par vous , votre compagnon ?),
Ensuite il y a un besoin d'accepter le fait que le passé vous a marqué, construit évidemment, mais que votre présent, la manière dont vous décidez que les choses changent pour vous, vont nourrir la personne future que vbous allez devenir.. et la thérapie est la pour ça.

A disposition pour échanger
Bien à vous
Jean Michel BLENET


Jean Michel Blenet Psy sur Montpellier

42 réponses

16 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JUIN 2023

Bonjour Maë,

Ah la maternité! Quel beau moment! Vous avez du coup un sourire sur les lèvres à chaque moment que Dieu vous donne avec votre petite. Oui, vous êtes maintenant apaisée et sereine, cette petite est la plus belle chose du monde et au fond de votre cœur, vous savez que désormais, votre rôle de parent sera le plus important, parce que le plus beau!

Bon, tout ça c'est très beau et très mignon mais ce n'est vrai que dans les pubs pour nous vendre de la lessive ou des couches et dans les films un peu cucul qui passent au moment de Noël ou durant les sagas de l'été. Dans la vraie vie, un enfant c'est flipper H24 de tout faire de travers, dire Adieu à notre sommeil, composer sur le planning, gérer le budget et oui, surtout, être un bon parent, ce qui se résume à ne pas trop déglinguer le bébé qu'on a entre les pâtes! Le pire c'est qu'on ne peut pas dire "euh non en fait j'en veux plus c'est trop de pression, trop de fatigue et puis je préfère partir aux Maldives c'est moins pénible". Maintenant qu'on sait ça, qu'est-ce qu'on fait de votre situation?

Votre manque de confiance peut être gérer en thérapie, vous travaillerez dessus et ça vous fera du bien mais aussi, l'aide à la parentalité est précieuse! Pour ma part j'ai une phrase qui résume le truc: "Faire un enfant c'est comme faire des pâtes, la vaisselle ou dresser un chien, peu importe ce que vous faites il y aura toujours un débile pour vous dire comment faire (parce que lui ne fait pas comme vous)!".

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, Tarif Libre (le patient décide), Philothérapie.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

229 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JUIN 2023

Bonjour merci pour votre message.

Il y’a en vous cette croyances que vous n’êtes pas capable d’être une bonne maman car l’exemple de la vôtre autrement l’expérience de référence que vous avez eut n’est pas dans votre idéal.

La première choses est d’apprendre à être une maman tous comme on apprend un métier.
Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire et d’être il y’a la votre et c’est parfait ainsi.

Afin de vous retrouver il y’a deux ou trois questions à se poser :
Qu’est-ce que c’est pour vous d’être une bonne maman ?

En quoi vous n’êtes pas capable selon vous de tenir ce rôle ?

Dans un monde idéal au top du top ça se passerait comment selon vous si vous aviez pleinement confiance ?

Afin de vous aider à vous remettre au centre votre vie , reprendre confiance en vous et changer votre système de croyances pour plus de sérénités dans votre vie je me tiens à votre disposition.

Cordialement David Sellier

David Sellier Psy sur Yutz

191 réponses

117 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Madame,

Toutes les femmes se posent beaucoup de questions et ont des peurs lors de l’arrivée de leur premier enfant.
Elles parlent peu de leurs doutes… sur les réseaux sociaux où la règle sous-entendue est de se montrer sous son mieux jour.

Vos angoisses sont découplées par l’absence d’une mère qui puisse vous guider un peu, et aussi par ce que vous semblez avoir manqué dans votre enfance : des modèles parentaux positifs et rassurants.

Mais vous avez su vous débrouiller avec votre fille pendant sa première année de vie, appuyez vous sur ce constat pour reprendre un peu plus de confiance en vos compétences de mère.

Sachez que personne n’est une mère parfaite…, et d’ailleurs ceci ne serait pas souhaitable pour aucun enfant. Un grand pédopsychiatre et psychanalyste anglais a parlé de la nécessité d’être une mère « suffisamment bonne » : vous devez certainement l’être, ce n’est que votre manque de confiance en vous qui vous fait douter.

Vous décrivez quand même une grande souffrance qui vient de votre enfance : pour votre bien-être d’abord, et pour celui de vos proches ensuite vous avez l’intérêt d’aller parler de votre lourd passé et de vos angoisses à un-e thérapeute.

Vous pouvez aussi échanger sur tout ce qui vous interroge et inquiète avec d’autres mères, avec des amies, des femmes de votre famille,…, et même avec votre conjoint.

Je vous souhaite d’être fière de votre fille et … de sa mère.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4436 réponses

12216 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë,

Tout d'abord, je tiens à vous dire que c'est très bien de verbaliser vos préoccupations et vos inquiétudes en tant que maman. Il est important de trouver un espace où vous pouvez vous exprimer et être écoutée (ici sur psychologue.net mais aussi peut-être dans votre quotidien avec vos proches, une amie/copine, une collègue, ou un membre de votre famille par exemple ?). Vous mentionnez n'avoir personne à qui vous confier...

Je lis que votre enfance a été difficile et qu'elle a laissé des traces sur l'adulte que vous êtes aujourd'hui.
Sachez tout d'abord qu'il est normal d'avoir des peurs et des angoisses quant à votre rôle de maman. C'est nouveau pour vous.
Et puis l'expérience que vous avez vécue avec votre propre mère a laissé une empreinte sur vous, et il est naturel que vous ne souhaitiez pas reproduire les mêmes erreurs.
Cependant, ces peurs et ces doutes ne signifient pas que vous allez nécessairement reproduire les schémas parentaux que vous avez connus. Vous avez la capacité de prendre conscience de vos expériences passées et d'utiliser ces connaissances pour créer un environnement différent pour votre petite fille.

Il est important que vous sachiez que chaque personne et chaque parent est unique.
Comparer votre expérience à celle des autres, notamment sur les réseaux sociaux ou à travers des témoignages peut être vraiment néfaste en plus du fait que les images véhiculées sont souvent trompeuses et ne reflètent pas nécessairement la réalité de chacun.
La maternité est une expérience individuelle, chaque personne la vit différemment et il n'y a pas de modèle parfait ou universel à suivre.
Il est normal d'avoir des doutes et des incertitudes, et cela ne signifie pas que vous êtes incapable d'être une bonne mère.
Le fait que vous vous remettiez en question et que vous soyez consciente de vos peurs est déjà très important. Bravo pour cela !
Cela montre votre désir de faire les choses différemment et de créer une relation saine avec votre enfant. Vous pouvez utiliser cette prise de conscience pour travailler sur vous-même et chercher des moyens de développer votre confiance en tant que mère.

Une option à considérer est de chercher un soutien supplémentaire, tel qu'une thérapie individuelle ou un groupe de soutien pour les parents. Un professionnel de la santé mentale spécialisé dans les questions familiales et parentales peut vous aider à explorer vos inquiétudes plus en profondeur et à développer des stratégies pour gérer vos peurs.
Les groupes de soutien pourront vous offrir quant à eux également l'opportunité d'échanger avec d'autres parents (des mamans notamment) qui pourraient partager des expériences similaires et vous apporter un soutien mutuel.

Maë, vous n'êtes pas condamnée à reproduire les mêmes schémas. Prenez bien le temps de vous connaître en tant que maman et cherchez du soutien lorsque vous en avez besoin. Rappelez-vous aussi que vous avez la capacité d'être une mère aimante et attentionnée.

Roseline Arbelet
Psychanalyste et thérapeute intégrative

Roseline Arbelet Psy sur Boulogne-Billancourt

29 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë,

Tout d'abord, je tiens à vous dire que c'est très bien de verbaliser vos préoccupations et vos inquiétudes en tant que maman. Il est important de trouver un espace où vous pouvez vous exprimer et être écoutée (ici sur psychologue.net mais aussi dans votre quotidien avec vos proches, une amie ou un membre de votre famille par exemple).

Je lis que votre enfance a été difficile et qu'elle a laissé des traces sur l'adulte que vous êtes aujourd'hui.
Sachez tout d'abord qu'il est normal d'avoir des peurs et des angoisses quant à votre rôle de maman. C'est nouveau pour vous.
Et puis l'expérience que vous avez vécue avec votre propre mère a laissé une empreinte sur vous, et il est naturel que vous ne souhaitiez pas reproduire les mêmes erreurs.
Cependant, ces peurs et ces doutes ne signifient pas que vous allez nécessairement reproduire les schémas parentaux que vous avez connus. Vous avez la capacité de prendre conscience de vos expériences passées et d'utiliser ces connaissances pour créer un environnement différent pour votre petite fille.

Il est important que vous sachiez que chaque personne et chaque parent est unique.
Comparer votre expérience à celle des autres, notamment sur les réseaux sociaux ou à travers des témoignages peut être vraiment néfaste en plus du fait que les images véhiculées sont souvent trompeuses et ne reflètent pas nécessairement la réalité de chacun.
La maternité est une expérience individuelle, chaque personne la vit différemment et il n'y a pas de modèle parfait ou universel à suivre.
Il est normal d'avoir des doutes et des incertitudes, et cela ne signifie pas que vous êtes incapable d'être une bonne mère.
Le fait que vous vous remettiez en question et que vous soyez consciente de vos peurs est déjà très important. Bravo pour cela !
Cela montre votre désir de faire les choses différemment et de créer une relation saine avec votre enfant. Vous pouvez utiliser cette prise de conscience pour travailler sur vous-même et chercher des moyens de développer votre confiance en tant que mère.

Une option à considérer est de chercher un soutien supplémentaire, tel qu'une thérapie individuelle ou un groupe de soutien pour les parents. Un professionnel de la santé mentale spécialisé dans les questions familiales et parentales peut vous aider à explorer vos inquiétudes plus en profondeur et à développer des stratégies pour gérer vos peurs.
Les groupes de soutien pourront vous offrir quant à eux également l'opportunité d'échanger avec d'autres parents (des mamans notamment) qui pourraient partager des expériences similaires et vous apporter un soutien mutuel.

Maë, vous n'êtes pas condamnée à reproduire les mêmes schémas. Prenez bien le temps de vous connaître en tant que maman et cherchez du soutien lorsque vous en avez besoin. Rappelez-vous aussi que vous avez la capacité d'être une mère aimante et attentionnée.

Roseline Arbelet
Psychanalyste et thérapeute intégrative

Roseline Arbelet Psy sur Boulogne-Billancourt

29 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonsoir Maë,

Je suis à votre écoute pour vous libérer de vos angoisses liées à ce que vous avez vécu, vous libérer du regard des autres, de la comparaison.
Quoiqu'il arrive, je vois en vous lisant que vous êtes devenu maman. Que dit votre époux de vos angoisses, est ce son regard est rassurant ?
J'aimerais beaucoup accompagner la jeune maman que vous êtes (eh oui :) !
Bonne soirée à vous
Charlotte Drahy

Charlotte Drahy Psy sur Boulogne-Billancourt

521 réponses

253 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë

Il n'y a pas vraiment de raison que vous ne puissiez dépasser ce problème.
Il faudrait commencer par parler un peu de votre enfance, de vos relations avec vos parents notamment.
Cela devrait permettre de mieux comprendre le manque de confiance que vous avez en vous et d'extirper vos angoisses.
Ce n'est pas tant vous qui allez élevé votre enfant mais plutôt lui ou elle qui va faire de vous une maman.
Ne vous inquiétez pas trop et parlez en.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4281 réponses

22136 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë, que d'émotions à lire votre message ! Vous identifiez les difficultés que vous avez rencontrées avec votre propre mère comme la cause de vos difficultés que vous ressentez aujourd'hui avec votre fille de 1 an. Les exemples affichés sur les réseaux ne vous aident pas et vous vous sentez désemparée avec vos peurs et vos angoisses. Cependant, je ressens que vous ne comptez pas vous laisser faire par ce qui serait une fatalité et que le "tu en es capable" que vous affichez en lettres capitales est le message que vous vous adressez à vous-même pour ne pas reproduire le schéma parental que vous redoutez. Vous avez fait le premier pas qui est de demander de l'aide face à ces émotions non désirées qui vous habitent. Je suis certain qu'un soutien thérapeutique vous aidera.

Je vous souhaite bon courage, vous avez toute ma sympathie

Fabrice Eberhardt
Gestalt-Thérapeute

Fabrice Eberhardt Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

62 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour

Il arrive très fréquemment que les mamans se demandent si elles seront une bonne mère.
Il y a la pression qui nous est mise par les moyens de communication modernes. Vous citez les réseaux sociaux. Pour attirer le lecteur il est mieux de raconter des histoires extraordinaires. Mais la vraie vie est dans l'ordinaire. Et oui être une maman suppose des responsabilités.

Dans votre cas il y a cette enfance qui fait surgir des doutes, des peurs de reproduire ce que vous avez connu vous même.
Il est nécessaire de travailler sur ce passé pour vous ôter ces peurs. Un bon thérapeute pourra vous aider à comprendre votre fonctionnement et apprendre à gérer vos angoisses pour ne plus gâcher ce merveilleux cadeau d'avoir un enfant.

En TCC on travaille sur les schémas et comment en sortir.
Je peux vous accompagner à la découverte de vous même pour changer ce qui est nécessaire. Je pratique entre autres les TCC (thérapies cognitives et comportementales) qui, bien que thérapies brèves, vous permettent de comprendre et réapprendre à votre cerveau un autre fonctionnement.

J'aurai plaisir à vous accompagner sur votre beau chemin.

----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---





Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

345 réponses

361 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maé
Ce n'est pas facile d'être maman. Il n'y a pas de mode d'emploi et chacun trouve sa route en tâtonnant. Evidemment, c'est souvent plus facile quand on a eu une enfance à peu-près heureuse et si on a des parents sur qui s'identifier mais cela reste tout à fait normal de douter et de se poser des questions.
D'après ce que vous écrivez, vous avez l'impression que les autres mères trouvent facilement leur voie, ont confiance en elles et tout se passe bien pour elles surtout qu'elles donnent à voir des choses parfaites sur les réseaux.... Je vous rassure tout de suite (si je peux dire), d'autres mères aussi rencontrent des difficultés car c'est une grosse responsabilité d'élever un enfant. Vu le nombre de personnes qui viennent me consulter pour leurs difficultés, ne croyez pas que vous êtes seule et que toutes les autres sont meilleures que vous! Les posts insta ou autres ne sont la preuve de rien du tout à part la capacité de se mettre en scène.
La meilleure façon de se sortir de ce schéma est d'en parler avec un professionnel qui saura écouter vos peurs sans jugement et vous aider à éclaircir vos pensées et vos souhaits pour votre enfant.
Vous pouvez vous adresser à des psys, la PMI, votre médecin traitant pour vous orienter ou des professionnels en ligne.
Ne restez pas seule avec vos préoccupations et vos angoisses. Il y a des solutions pour trouver un peu de sérénité et de plaisir dans votre rôle de mère.
Prenez soin de vous
Nathalie Bogren
consultante en éducation
Maitre en psychologie du développement et de l'éducation

Nathalie Goursolas Bogren Psy sur Sallanches

68 réponses

71 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë,
J'ai lu votre message avec beaucoup d'attention. Il me semble que vous avez bien identifié l'origine de votre angoisse et de vos peurs. Il est très probable , à la lecture des informations que vous nous donnez, qu'une partie de vous est débordée émotionnellement suite à ce que vous avez pu ressentir pendant votre enfance.
Vous avez donc un petit travail à faire sur vous pour bien identifier la partie de vous qui se sent incapable afin de pouvoir la rassurer. la rassurer comment ? en vous ouvrant aux autres parties de vous : celles qui ont confiance, celles qui vous ont permis de devenir la femme que vous êtes, responsable, capable de se remettre en question, créative, courageuse etc... Ce sont les parties de vous que vous connaissiez avant la naissance de votre enfant, avant que la partie qui "ne se sent pas capable" fasse irruption, réactivée par la maternité.
Vous pouvez vous faire aider par un(e) psychothérapeute, vous allez rapidement y parvenir.
Je reste à votre écoute,
Bien à vous,

Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

197 réponses

105 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë,

Merci d’avoir partagé ce que vous ressentez en tant que maman. Effectivement, devenir maman n’est pas facile. On se pose beaucoup de questions, des peurs surgissent. Vous voulez faire de votre mieux sans reproduire le schéma parental qui vous a fait souffrir lorsque vous étiez enfant et cela est tout à fait normal.

Aujourd’hui, vos peurs et vos angoisses vous font perdre confiance en vous et accentuent les doutes sur votre rôle de maman. Pour vous permettre d’avancer, un travail sur vos peurs me semble nécessaire. Sachez que la peur est un indicateur qui veut vous alerter sur un danger. La peur attend une réponse de votre part pour vous protéger de ce danger. Être accompagnée dans la gestion de vos peurs avec un professionnelle serait bénéfique.

Je me tiens à votre disposition, en présentiel ou en visio, pour vous aider dans votre démarche, qui peut paraitre paradoxale, de prendre confiance en vous en écoutant vos peurs.

Bien à vous,
Claire Correia
Thérapie Brève Systémique

Claire Correia Psy sur Bièvres

48 réponses

29 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë,
La première grossesse est une expérience individuelle qui renvoie, consciemment ou non , à sa relation avec ses parents et notamment avec sa mère.
Vous avez eu une mère absente et décédée tôt, il est donc tout à fait normal que vous ayez été inquiète et de vous être interrogée sur le type de Maman que vous alliez devenir car, contrairement à d'autres, tout est à inventer pour vous ! et comme il s'agit de votre enfant, vous souhaitez le faire bien.
Dès lors que vous vous sentez dépassée, et que vous doutez de vous, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un thérapeute.
D'une part pour revenir sur votre enfance et vous libérer des émotions négatives et "étiquettes" dévalorisantes qui semblent vous bloquer aujourd'hui.
D'autre part, pour vous accompagner dans vote rôle de mère et vous faire gagner en confiance en vous.
Je reste à votre disposition si vous le souhaitez.
Bien à vous
Flore DUFAU

Flore Dufau Psy sur Saint-Lunaire

183 réponses

462 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour,
Merci pour votre message.

Ce qui me vient là:
Cela s'ajusterait certainement après un premier échange mais suite à ce que vous décrivez, je vous proposerai à votre rythme d'aller apaiser les épisodes marquants de votre enfance en lien peut-être avec la confiance que vous vous accordez et vos discours internes.
Puis, au cours des rendez-vous suivants, dans les parenthèses sécurisées des séances, il serait possibles de détailler et de rencontrer vos peurs et vos angoisses.
... et découvrir, ce qu'il y a derrière, quand vous êtes sortie des schémas qui ne vous appartiennent pas. Quels espaces de créations s'ouvrent?

A votre disposition pour en parler.

Bien cordialement,

Pierre Heurtaux
Hypnose - Visio - Cabinet

Pierre Heurtaux Psy sur Neuilly-sur-Seine

10 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2023

Bonjour Maë

J'entends que vous êtes maman depuis peu et que vous avez peur de reproduire votre schéma parental. Vous avez perdu votre mère très tôt et je ressens qu'il y a d'autres choses qui vous sont arrivées ?
Pouvez-vous écrire tout ce que vous ne voulez pas reproduire ?
Vous pouvez vous faire une liste complète par écrit en prenant soin d'aller chercher tous les détails.
Cela vous permettra de vous "associer" à votre peur, plutôt que de vouloir qu'elle disparaisse.
Une fois que vous aurez bien compris tout le message qu'elle vous délivre alors vous pourrez lister :
comment vous seriez si vous étiez une mère suffisamment bonne pour votre enfant ?
Essayez de faire les phrases les plus positives possible. Evitez les forme négative du type : "je ne veux pas être..."
Il n'y a pas de maman parfaite mais chaque maman est unique et vous pouvez vous dire que "votre enfant ne vous a pas choisi par hasard" et que l'aventure que vous allez vivre avec lui vous fera grandir ensemble.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2382 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16350

psychologues

questions 13500

questions

réponses 137100

réponses