Pourquoi ai-je peur de ne pas me sentir bien chez les autres ?

Réalisée par mimi · 18 mai 2023 Aide psychologique

Bonjour, voici la situation : j'ai beaucoup de peurs à aller chez mes amis pour profiter d'un repas ou d'une soirée.

Dans un ordre de "priorité" :
- j'ai peur de ne pas me sentir à l'aise lorsque je vais chez mes amis,
- j'ai peur à un moment donné d'avoir envie de partir pour X ou Y raisons mais de ne pas pouvoir car il est tard par exemple,
- j'ai peur de manquer de quelque chose, d'avoir besoin de quelque chose qui se trouverait chez moi et que je n'aurais pas pensé à amener (et qu'ils n'auraient pas chez eux).

Je ne sais pas à quel moment tout cela à commencé à se manifester car auparavant je voyais mes amis uniquement à l'extérieur.

En mars j'ai commencé à aller chez eux en journée pour "tester" et ça c'était plutôt bien passé. Même si j'ai l'impression de devoir absolument avoir un échappatoire rapide au cas où je ne me sente pas bien et que je veuille rentrer chez moi. (Parfois je n'étais pas très à l'aise car ce sont des environnements que je ne connais pas et des fonctionnements de vie totalement différents du mien, voir le strict opposé).

Maintenant j'en suis à l'étape "suivante" qui est que je suis invitée à des repas / des soirées avec la proposition de rester dormir chez eux. J'en ai très envie car je m'amuse beaucoup, j'aime mes amis et je suis à l'aise avec eux en tant que personne, mais derrière ça je refuse tout le temps de rester plus longtemps car mes peurs reviennent par dessus.
Et puis je rentre chez moi et je crois que je ne me culpabilise pas trop sur ça, car j'ai l'impression de faire ce qui est mieux pour mes angoisses. Même si j'aimerais pouvoir profiter sans avoir toutes ces questions. J'ai l'impression de me sur protéger ou d'être coincée dans cette situation (qui va surement me faire souffrir à la longue).

Je pensais que cela venait de l'environnement (un chez soi est très personnel, je me sens peut être mal à l'aise car je rentre dans une sphère personnelle ?) mais cela m'est arrivé aussi lorsqu'un ami m'a proposé de venir le visiter en vacances dans un gîte.

Et je ne peux malheureusement pas inviter mes amis chez moi car je suis actuellement hébergée par ma famille donc je n'ai pas réellement de chez moi pour pouvoir accueillir (si dans l'éventualité, cette option-là ne m'angoisserait pas aussi pour des raisons similaires)

Voilà donc mes questionnements aujourd'hui :

- j'aimerais arriver à mettre des mots sur ce que je vis (pour pouvoir en parler clairement et simplement à mes amis et pour me comprendre moi-même)

- j'aimerais trouver une ou des solutions qui me permettraient de moins anticiper tout cela (j'y vais déjà petit à petit sans me forcer mais je ne veux pas rester coincée à ne voir mes amis qu'à l'extérieur si c'est la seule chose qui m'est possible)

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 19 MAI 2023

Bonjour Mimi,

Je vous remercie pour votre message et je perçois une réelle prise de conscience et une véritable dynamique de mise en mouvement, c’est très positif.

Ce que vous décrivez s’apparente à de l’anxiété sociale. L’anxiété n’est pas à forcément négative. Une petite touche d’anxiété n’a jamais été à voir négativement. Lorsque l’anxiété est trop basse, la personne est moins motivée et risque de moins atteindre ses objectifs. Lorsqu’elle est présente à juste dose, l’anxiété stimule et permet d’atteindre ses objectifs. La peur est trop souvent considérée comme une faiblesse, alors qu’il est normal de ressentir cette émotion. L’idée n’est pas de ne plus la ressentir, mais plutôt d’apprendre à mieux composer avec elle.

L’une des premières étapes à mettre en place est de s’exposer graduellement aux situations anxiogènes et c’est exactement ce que vous avez déjà mis en place, je vous encourage à poursuivre en ce sens.

Les embûches de la pensée sont ces discours internes que vous tenez à propos de vous ou des autres et de tous ces scénarios catastrophiques que vous imaginez en anticipant une situation sociale. Écouter ces pensées précisément vous force à éviter plutôt que d’affronter. Évidemment, il est impossible de vous arrêter de penser, mais vous pouvez choisir de ne pas écouter ces scénarios et de positionner votre attention sur ce qui se passe dans le présent, l’instant (techniques d’ancrage).

Une grande partie de l’anxiété sociale vient du fait que l’on se prend trop au sérieux (perfectionnisme) et que l’on veut trop faire bonne impression. Je vous laisse y réfléchir et je reste à votre écoute

Marjorie Lugari * psychanalyste * praticien en psychothérapie * sexothérapeute * visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10837 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIN 2023

Bonjour Mimi,

Je pense prématuré de vous apporter une réponse toute faite à votre peur voire souffrance car je n'ai pas eu l'occasion de vous accompagner. Je peux vous ammener à libérer cette peur de part ma psychanalyse car je peux entrevoir d'ou cela provient et il est tout à fait possible de dénouer ce blocage qui vous suit au quotidien. Je vous invite à me joindre, je reste à votre disposition. Prenez soin de vous.

Stéphanie Afonso Psy sur Evry

163 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIN 2023

Bojour Mimi,
J'ai pris en compte votre retour, n'hésitez pas à me rencontrer, je pourrais vous apporter une solution à travers ma psychanalyse. Prenez soin de vous.

Cordialement
Afonso Stephanie
Psychanalyste

Stéphanie Afonso Psy sur Evry

163 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIN 2023

Bojour Marina,
J'ai pris en compte votre retour et n'hésitez pas à me rencontrer, je pourrais vous apporter une solution à travers ma psychanalyse. Prenez soin de vous.

Cordialement
Afonso Stephanie
Psychanalyste

Stéphanie Afonso Psy sur Evry

163 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIN 2023

Bojour Mimi,
J'ai pris en compte votre retour et n'hésitez pas à me rencontrer, je pourrais vous apporter une solution à travers ma psychanalyse. Prenez soin de vous.

Cordialement
Afonso Stephanie

Stéphanie Afonso Psy sur Evry

163 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 MAI 2023

Bonjour Mimi,

Ce sont vos angoisses qui vous empêchent de profiter pleinement de vos amis et de passer du temps avec eux chez eux.
Comme si le seul endroit où vous sentez bien (et en sécurité…) serait chez vous, voir chez vos parents.

Oui, vous semblez vous protéger du changement, de l’imprévu, de l’inconnu.

Et vous avez raison d’imaginer qu’il faudrait vous « déconditionner » en essayant de faire ce qui vous stresse par petites étapes : faites vous aider par un-e thérapeute qui pratique les TCC.
Il faudra accepter de faire certains efforts pour changer les idées et croyances qui vous bloquent, et vous faire confiance.

Je vous souhaite de pouvoir vous sentir bien et en sécurité avec vous même et les autres, chez les autres aussi.
sp


Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4267 réponses

11745 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour

Ce que vous avez commencé de faire est déjà bien. Vous faites de la thérapie comportementale sans le savoir. En effet ce genre d'angoisse se traite par exposition progressive.
Vous pourriez aussi en parler à un thérapeute dans une démarche plus analytique pour comprendre l'angoisse profonde qui sous-tend tout cela. Depuis quand cette situation est apparue, après quel événement ? Il faut creuser et voir comment vous pouvez aussi vous débarrasser de l'origine de l'angoisse.
Si cela est très envahissant parlez en à votre médecin qui pourra vous prescrire un traitement anti-phobique.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4097 réponses

21159 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2023

Bonjour,

Vous ne souffrez pas du tout "d'anxiété sociale", puisque ce n'est pas la relation à l'autre qui est en jeu mais plutôt la peur de l'inconnu, et la peur d'avoir peur en dehors de votre zone de confort.
Cela s'apparente d'avantage au syndrome de la cabane, un trouble anxieux proche de l'agoraphobie.

Vous avez réussi à franchir la première étape pour vous en sortir, et ça "s'était plutôt bien passé". Seulement vous bloquez à l'étape suivante car vous faites "ce qui est mieux pour vos angoisses" (c'est à dire pour les maintenir !), mais pas ce qui est mieux pour les dépasser.
Il vous faut pour cela procéder de la même manière, en vous exposant progressivement aux situations que vous redoutez (TCC), pour faire l'expérience réussi que rien de fâcheux ne vous arrive, ce qui fera tomber vos croyances (sketches anxieux).

Je vous invite à vous faire accompagner par une psychothérapeute qui pourra vous aider à comprendre le sens de ce symptôme, ) à mettre en place les parades pour les dépasser tout en vous donnant quelques outils pour mieux gérer et dépasser votre anxiété.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, psychopathologie clinique, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel, gestion du stress et des émotions

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1857 réponses

2646 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour à vous.

Je vous remercie de ce partage. Je comprends que vous avez du mal à vous sentir à l'aise lorsque vous êtes invitée chez des amis. J'entends aussi que vous pourriez ressentir un certain manque lorsque vous êtes chez d'autres personnes. Il y a une certaine gêne finalement à s'adapter à un environnement "privé".
Vous dites que vous ne pouvez pas inviter de personnes chez vous, étant héberger par votre famille. Est-ce que dans votre sphère familiale, il est courant d'inviter du monde à la maison, de recevoir des gens et d'être invité ?
Vous pourriez ne pas être très "habituée" à cela et peut être que, si votre famille avait été très à l'aise avec ça, cela serait plus facile pour vous.
Peut-être également avez vous eu des expériences passées qui n'ont pas été bien vécues et que cela est resté gravé en vous.
Je trouve très bien et même très courageux de votre part de vous écouter et d'accepter lorsque c'est "suffisant" pour vous. Vous pouvez également, si vous vous sentez en confiance, exprimer ce que vous ressentez à vos amis afin de partager sur ce sujet. je pense que vous n'êtes pas la seule à ne pas être parfaitement à l'aise dans un endroit qui n'est pas le votre.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner davantage dans cette recherche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1238 réponses

2359 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour,
Cet "inconfort" est-il assez récent ou bien l'avez vous toujours plus ou moins éprouvé ? par exemple, pouviez vous dormir chez une copine lorsque vous étiez enfant ?
Je pense que la cause est ancienne et qu'elle remonte aux premières années de votre vie : vous avez peut-être grandi avec ce sentiment d'insécurité. Il se peut que votre éducation vous ait conditionnée, peut-être vos parents (ou l'un des deux) vous ont-ils transmis leurs propres angoisses, vous ont sur protégée, ou avez vous connu une situation un peu traumatisante. Puisque cela ne vous apparaît pas naturellement, je vous encourage à consulter.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4448 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour Mimi
Effectivement vous avez besoin de parler de vos angoisses à l'un l'une d'entre nous, pour être moins stressée.
Mais vous êtes très bienveillante envers vous même car vous respectez les limites de ce qui vous est supportable. C'est bon signe.
Je pense qu'il ne vous faut pas bcp de séances pour ne plus appréhender les situations que vous ne pouvez pas contrôler
Je vous aide avec plaisir sur votre difficulté
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3403 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour Mimi,

Ce que vous faites est une forme d'agoraphobie, une phobie ou anxiété sociale. Si vous mettez en place des procédés d'évitement vous allez cristalliser cette anxiété donc vous exposer comme vous le faites, même si ce n'est pas très agréable, est la meilleure des solutions que vous êtes en train d'appliquer naturellement!

Une thérapie vous permettrait de savoir d'où est venue la première anxiété pour mieux l'identifier.

Quentin GARDRAT, psychothérapie en ligne, tarif libre (le patient décide), Philothérapie.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

220 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour mimi,

L'apparition de ses symptômes semble être un bon point de départ pour démarrer une thérapie...

Ce que vous décrivez s'apparente à une anxiété sociale (ne cherchez pas ce diagnostic sur internet il risquerait de vous angoisser davantage) et ce n'est pas grave ! L'important n'est pas de savoir de quoi vous souffrez mais de s'inscrire dans un processus de guérison pour aller vers le mieux être en société comme avec vous-même !

Je vous enjoins vivement à me contacter via la messagerie privée de mon profil comme j'ai beaucoup d'intérêt pour le type de symptôme que vous décrivez et ait à coeur de vous accompagner !

Bien à vous,

Camille Cohen, psychologue clinicienne.

Camille Cohen Psy sur Paris

36 réponses

40 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Nous vous remercions de nous avoir fait part de vos inquiétudes et de vos craintes concernant les visites chez vos amis et les repas ou soirées en leur compagnie. Il est compréhensible que ces craintes affectent votre capacité à vous engager pleinement et à vous immerger dans ces situations sociales. Examinons quelques pistes et solutions possibles.

Tout d'abord, il est important de reconnaître que ces craintes peuvent provenir d'une source psychologique plus profonde. La peur de l'inconfort, le besoin d'une fuite rapide et la peur de manquer quelque chose peuvent être révélateurs de problèmes sous-jacents liés au contrôle, à la méconnaissance ou au besoin de sécurité. Explorer ces sentiments avec un thérapeute, Le TCC (thérapie comportementale) peut également vous aider à mieux comprendre leur origine et la façon dont ils se manifestent dans vos expériences actuelles.

La mise en mots de vos expériences est une étape cruciale vers la connaissance de soi et une communication efficace. Envisagez de tenir un journal ou de réfléchir à vos émotions avant et après chaque rencontre sociale. Cette pratique vous aidera à identifier les schémas, les déclencheurs et les pensées et sentiments sous-jacents. Elle peut également vous donner une perspective plus claire lorsque vous discutez de vos expériences avec vos amis.

Pour répondre à vos préoccupations concernant l'anticipation et la gestion de ces angoisses, l'exposition progressive peut être une stratégie efficace. Vous avez déjà pris des mesures en vous rendant chez vos amis pendant la journée, ce qui est louable. Poursuivez ce processus à un rythme qui vous convient. Commencez par prolonger votre séjour pendant de courtes périodes, puis augmentez progressivement la durée. Cela vous permet de vous acclimater à l'environnement et d'acquérir de l'assurance dans la gestion de tout inconfort qui pourrait survenir.

En outre, communiquez ouvertement avec vos amis au sujet de vos sentiments et de vos craintes. Faites-leur part de votre désir de passer plus de temps avec eux et de vos difficultés à le faire. Les vrais amis vous comprendront et vous soutiendront, en vous rassurant et en trouvant des moyens de répondre à vos besoins. La création d'un espace sûr et compréhensif au sein de vos amitiés peut contribuer à atténuer l'anxiété.

N'oubliez pas qu'il faut de la patience et de l'auto-compassion pour faire face à ces angoisses. Il est essentiel de vous remettre en question sans vous accabler ni vous forcer à des changements immédiats. En demandant l'aide d'un professionnel, en vous exprimant et en vous exposant progressivement à ces situations, vous pourrez acquérir une meilleure connaissance de vous-même et développer des stratégies qui vous permettront de profiter de la vie sociale sans vous inquiéter outre mesure.

Nous vous souhaitons bonne chance dans votre quête d'un plus grand confort et d'un plus grand plaisir dans les situations sociales.

Lorena Salthu Psy sur Paris

795 réponses

2675 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour
De ce que vous écrivez et de ce que je peux en percevoir ce que vous vivez s’appelle de l’anxiété sociale. Vous êtes mal à l’aise et ressentez de l’anxiété, voire des angoisses chaque fois que vous quittez votre zone de confort.
C’est ainsi que même si vous prenez du plaisir à l’extérieur, au bout d’un certain temps notamment au moment du coucher, le moment le plus intime, le moment de se retrouver avec vous-même, vous ressentez des angoisses à ne pas pouvoir retourner dans votre zone de confort, pour y retrouver votre sérénité, votre apaisement.
Vous dites que vous ne voulez pas vous forcer bien sûr cela n’est jamais agréable mais attention tout de même. Si vous ne vous exposez pas à ce genre de situation plus souvent et de façon naturelle, vous risquez de développer une phobie sociale pour avoir trop mis de stratégies d’évitement à votre angoisse .
En effet, votre cerveau finira par intégrer définitivement que « être chez les autres = danger », et en conséquence petit à petit, à chaque fois que vous serez chez les autres, votre cerveau vous enverra un signal de danger par le biais de symptômes tels que sensation de malaise, maux de tête, vertige, accélération du rythme cardiaque, mains moites, souffle court, et puis peut-être un jour attaque de panique ou crise d’angoisse .
Vous pourriez peut-être vous demander quand cela a-t-il commencé ? comment cela se passait pour vous dans l’enfance ? Petite étiez-vous déjà de nature plutôt timide et réservée ? et à l’adolescence comment s’est passé le passage de la puberté à l’adolescence et puis de l’âge adulte ? Et dans votre famille, est-ce que votre mère, votre père ou même votre grand-mère ou grand-père ont du mal à vivre chez les autres ? est-ce que dans la famille on vit plus généralement « entre soi » ?
Aucun de ces symptômes que vous allez expérimenter lors de ses petits malaises n’est grave, ils sont simplement susceptibles de vous empêcher de vivre votre vie normalement. Ce qui est fort dommage.
Et si vous voulez connaître un peu mieux ce trouble, et éviter qu’il ne s’installe durablement ou qu’il n’augmente bien sûr vous pouvez-vous faire aider en consultant un thérapeute.
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Spécialistes des Troubles de l’anxiété TAG/Phobie
Thérapie par Réalité Virtuelle

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour,
Tout d'abord félicitations car vos questionnements sont judicieux et montrent votre volonté de sortir de vos angoisses.
Vous éprouvez une grande anxiété sociale qui vous gêne dans la relation avec vos amis dès lors que vous êtes dans leur propre intimité, dans leur propre foyer. Il serait intéressant d'explorer la cause de cette anxiété et de la traiter.
L'hypnotherapie et la TCC donnent de très bons résultats pour ce genre de peur.
Je reste à votre disposition pour en parler.
Prenez soin de vous.
Bien cdt
Linda Hadji
Hypnothérapeute

Linda Hadji Psy sur Morsang-sur-Orge

31 réponses

50 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2023

Bonjour, merci de nous avoir partagé votre situation.

Je comprends que vous éprouvez des peurs lorsque vous vous rendez chez vos amis pour profiter d'un repas ou d'une soirée. Ces peurs semblent se manifester sous différentes formes, notamment la peur de ne pas vous sentir à l'aise, la peur de ne pas pouvoir partir si vous le souhaitez ou la peur de manquer de quelque chose dont vous auriez besoin. Vous souhaitez pouvoir profiter pleinement de ces moments sans être constamment préoccupé par ces inquiétudes.

Il est tout à fait normal de ressentir une certaine appréhension lorsqu'on se retrouve dans des environnements et des modes de vie différents des nôtres. Cependant, il est important de ne pas laisser ces peurs vous empêcher de vivre des expériences enrichissantes et de renforcer vos liens d'amitié.

Pour commencer, il peut être utile de mettre des mots sur ce que vous ressentez afin de mieux comprendre vos propres émotions. Prenez le temps d'explorer ces peurs et essayez de déterminer si elles sont liées à des expériences passées ou à des croyances limitantes. En comprenant mieux l'origine de ces peurs, vous serez en mesure d'en parler clairement et simplement à vos amis, ce qui favorisera une meilleure compréhension mutuelle.

En ce qui concerne les solutions, il est encourageant de constater que vous avez déjà commencé à vous confronter progressivement à ces situations en vous rendant chez vos amis en journée. Continuez à aller à votre propre rythme et n'hésitez pas à vous accorder des moments pour vous sentir à l'aise dans ces environnements différents. Vous pouvez également envisager des exercices de relaxation ou des techniques de respiration pour vous aider à vous détendre lorsque vous vous trouvez dans ces situations.

Il peut également être bénéfique d'explorer les pensées sous-jacentes à ces peurs. Posez-vous des questions sur les raisons pour lesquelles vous vous sentez mal à l'aise ou pourquoi vous avez besoin d'un échappatoire. En identifiant ces pensées et en les remettant en question, vous pourrez développer des perspectives plus positives et vous sentir plus en confiance lors de ces rassemblements.

N'oubliez pas que vous pouvez toujours me contacter en privé pour approfondir cette discussion et élaborer des stratégies personnalisées pour surmonter ces peurs. Je suis là pour vous aider à trouver des solutions adaptées à votre situation spécifique.

Cliquez sur Contactez.

Cordialement,

Arnaud SOTO,
psychologue, praticien EMDR.

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16150

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134800

réponses