quelle thérapie choisisr?

Réalisée par Pierre-Yves · 29 févr. 2024 Aide psychologique

Bonjour, je suis complétement perdu et je ne sais quelle thérapie envisager. à 42 ans l'ai été diagnostiqué HPI, en même temps le psychologue que je voyait m'a ouvert les yeux sur le comportement toxique de mon ex-femme et la guerre qu'elle allait mener pour me détruire si je voulais la quitter. Cela n'a pas manqué. en 2020 après l'enfermement du COVID j'ai pété un plomb (crise maniaque) qui m'a mené à l'hôpital ou j'ai été diagnostiqué bipolaire: ca fait beaucoup en très peu de temps.
aujourd'hui je souffre à la fois de la solitude, de manque/dépendance affective, de dépression, de procrastination. J'ai perdu confiance en moi à tous les niveaux. j'ai lu tout et son contraire sur les TCC, j'ai vu 3 psychiatres qui semble n'avoir que des réponses médicamenteuses: quelle thérapie et quelle stratégie me conseillez vous pour essayer de sortir de cette boucle infernale?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 5 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,
A travers votre message, je vois la détermination à trouver un nouveau chemin de paix et de confiance en vous. Face à la complexité de la situation décrite, il est compréhensible que vous vous sentiez perdu. La première étape consiste à reconnaître votre résilience face à ces défis et votre "atypicité".

La thérapie cognitive-comportementale (TCC) peut être efficace pour gérer certains symptômes comme la dépression et la procrastination, en vous aidant à modifier les pensées et comportements néfastes. Cependant, étant donné la diversité de vos besoins, une approche humaniste et avec un professionnel qui sache travailler avec les caractéristiques des personnes diagnostiquée HPI qui mets l'accent sur la connaissance de soi et l’acceptation des différences pourrait être plus bénéfique. En effet, cela vous permettra de développer votre confiance en vous et votre autonomie par rapport à vos défis.

N'hésitez pas à me contacter pour avoir du soutien supplémentaire, j'aide régulièrement les personnes HPI et HPE à retrouver du pouvoir sur leurs vies relationnelles. Prenez soin de vous, vous le méritez pleinement.
En restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne suite !

Bien chaleureusement,
Samnang SENG - Spécialiste des Relations Affectives - Thérapies en ligne

Samnang Seng Psy sur Toulouse

333 réponses

826 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MARS 2024

Pour compléter ma réponse initiale, je vous vous conseille de lire mon article sur les différentes approches thérapeutiques pour vous éclairer davantage. : Quelle thérapie choisir : Psychologue, TCC, EDMR, Hypnose

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5394 réponses

31783 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MARS 2024

Bonjour,
Je suis sincèrement désolée d'apprendre les difficultés auxquelles vous êtes confronté en ce moment. Il est compréhensible que vous vous sentiez perdu et submergé par les difficultés qui se sont accumulées dans votre vie.
Dans votre situation, il est essentiel de trouver un thérapeute avec lequel vous vous sentirez en confiance et en sécurité. La relation thérapeutique est un élément crucial du processus de thérapie, et il est important de prendre le temps de trouver un professionnel avec lequel vous vous sentirez à l'aise pour partager vos expériences et vos émotions.
Vous avez mentionné avoir vu plusieurs psychiatres qui semblent se concentrer principalement sur des réponses médicamenteuses. En particulier dans le cas des troubles bipolaires, les médicaments sont nécessaires pour stabiliser les symptômes. Cependant, vous pouvez également combiner cela avec une thérapie adaptée, comme les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC), qui peuvent vous aider à développer des stratégies pour faire face aux défis émotionnels et comportementaux que vous rencontrez.
Les TCC peuvent être particulièrement bénéfiques pour les personnes souffrant de troubles bipolaires, car elles offrent des techniques pratiques pour gérer les pensées et les comportements qui peuvent influencer les fluctuations de l'humeur. Par exemple, en identifiant les pensées négatives ou les schémas de pensée qui peuvent déclencher des épisodes maniaques ou dépressifs, vous pouvez apprendre à les modifier et à développer des habitudes plus saines.
En outre, les TCC peuvent vous aider à faire face à d'autres difficultés que vous avez mentionnées, telles que la procrastination, la dépression et les problèmes relationnels. En travaillant avec un thérapeute formé aux TCC, vous pouvez explorer ces points de manière approfondie et développer des compétences pour les surmonter.
Les Thérapies Cognitives et Comportementales ne sont pas la seule thérapie qui pourrait vous aider. Il existe différentes approches thérapeutiques qui peuvent être efficaces en fonction de vos besoins. Je vous encourage à continuer à explorer vos options et à trouver un professionnel qui peut vous offrir le soutien dont vous avez besoin pour surmonter cette période difficile.
Bien cordialement,
Nathalie ARSICAUD Psychologue et psychothérapeute en Thérapies Cognitives et Comportementales

Nathalie ARSICAUD Psy sur Gond-Pontouvre

4 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Il est très probable que vous reproduisiez des schémas inconscients, un rôle et une image de vous-mêmes depuis votre enfance dans lequel vous restez enfermé.
L'accompagnement de la transformation de vos mémoires émotionnelles inconscientes, individuelle, familiale et collectives et la reprogrammation de votre subconscient, vous serez bénéfique. Comme dans chaque évolution de soi, il est très important de s'impliquer et de s'investir dans le programme. Bien à vous, Jonathan Desjours.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

753 réponses

548 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2024

Bonjour,

Je tiens tout d'abord à exprimer ma compassion pour les défis que vous traversez actuellement. Il est indéniable que vous avez vécu des expériences extrêmement éprouvantes et qu'il est tout à fait compréhensible que vous vous sentiez perdu dans cette situation.

Le fait d'avoir été diagnostiqué HPI (Haut Potentiel Intellectuel) et bipolaire, en plus des difficultés relationnelles avec votre ex-femme et les conséquences de la crise maniaque que vous avez traversée, peut être très bouleversant et difficile à gérer. Vous avez déjà pris des mesures importantes en cherchant de l'aide, en consultant des psychiatres et en explorant différentes options thérapeutiques.

Dans cette situation complexe, il est crucial de trouver une approche thérapeutique qui soit adaptée à vos besoins spécifiques et qui puisse vous aider à surmonter les défis que vous rencontrez. Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) peuvent être bénéfiques pour aborder des problèmes tels que la dépression, la procrastination et les schémas de pensée négatifs, mais elles ne sont pas la seule option.

En tant que thérapeute analytique et psychanalyste, je crois en une approche holistique qui prend en compte les aspects émotionnels, relationnels et psychologiques de votre expérience. Une thérapie analytique pourrait vous offrir un espace sûr et soutenant pour explorer en profondeur les racines de vos difficultés, y compris les traumatismes passés, les schémas de comportement et les dynamiques relationnelles. Cela peut vous aider à mieux comprendre vos émotions, à identifier les schémas répétitifs qui peuvent contribuer à votre détresse, et à développer des stratégies pour les surmonter. Cela permet également d'explorer les différentes facettes de votre vécu et de votre personnalité, en cherchant à trouver des réponses et des solutions qui vous permettront de vous sentir plus en paix et plus épanoui dans votre vie.

Je vous encourage à envisager une thérapie analytique comme une option pour vous accompagner dans votre cheminement vers le bien-être émotionnel et la guérison.

Prenez soin de vous,

Kévin Monteiro
Psychothérapie analytique / Présentiel - Visio

Kévin Monteiro Psy sur Pérols

36 réponses

62 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MARS 2024

Bonjour Pierre Yves,
En ce qui concerne le fait d'être bipolaire nécessite une prise en charge médicamenteuse par un médecin psychiatre. En revanche une thérapie complémentaire peut être envisagée. La thérapie cognitivo-comportementale est une thérapie brève qui peut aider mais l'analyse, l'introspection est salvatrice.
J'ai une pratique en thérapie analytique et j'utilise parfois certains outils comme les TCC, le stress post traumatique, l'aide à la parentalité, outils pour lesquels je suis formée aussi. Ma première consultation ou téléconsultation est gratuite.
Prenez bien soin de vous,
Nathalie Dodret, psychopraticienne (analyse, TCC, post trauma....)
Conscience et liberté d'esprit

Nathalie Dodret Psy sur Carentan

61 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Je suis vraiment désolé de tout ce que vous avez traversé. Il est tout à fait compréhensible que vous vous sentiez perdu face à une telle accumulation de défis. Je veux vous assurer qu'il y a de l'espoir et des solutions possibles pour vous aider à vous sentir mieux.

Avec votre diagnostic de HPI et de trouble bipolaire, ainsi que les problèmes avec votre ex-femme, je pense qu'une approche qui combine différentes méthodes pourrait vous convenir. Cela pourrait inclure la psychothérapie analytique pour explorer en profondeur vos sentiments et expériences, ainsi que des techniques de gestion du stress et de renforcement de la confiance en soi.

Une stratégie concrète que je vous propose est de commencer par fixer un rendez-vous pour une première consultation gratuite. Lors de cette rencontre, nous pourrons discuter de vos objectifs et élaborer un plan d'action adapté à votre situation. Ce plan pourrait inclure des séances de thérapie régulières, des exercices de relaxation et des outils pratiques pour faire face à vos difficultés au quotidien.

Ensemble, nous pouvons travailler pour vous aider à sortir de cette boucle infernale et à retrouver un sentiment de bien-être.

N'hésitez pas à me contacter pour fixer un rendez-vous ou si vous avez des questions supplémentaires.

Bien à vous.

Aurore Gautier
Psychopraticienne analyse § Sexologue clinicienne
Sophrologue § Musicothérapeute

Aurore GAUTIER Psy sur Contes

16 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MARS 2024

Bonjour,

Vous énoncez plusieurs axiomatique dans votre message.

Votre surdouance:
Ce diagnsotic a-t-il été posé suite à des doutes sur votre manière de percevoir les situations, vous adapter aux autres, qu'est-ce qui vous a conduit à passer les tests exactement et vos sentez-vous "différent"? En souffrez-vous?

Votre état de bipolarité, de type 1, je suppose.
La voie de la pharmacopée est un passage nécessaire et seul un médecin psychiatre y est habilité mais vous pouvez en parallèle effectuer une psychothérapie analytique en mettnt des mots sur vos maux, l'analyse est salvatrice et elle apprend à sisir qui nous sommes, pourquoi nous pensons et agissons d'un emanière qui nous est propre, elle est un tavail introspectif incontournable pour ne pas rester en surface avec maintes thérapies dites "brèves" où la causalité du problème n'est jamais réglée. Les Tcc apaisent l'anxiété par exemple mais elles ne recherchent jamais la raison de cet état d'être qui n'est que souffrance psychique.

Votre dépendnace affective:
c'est une faille à creuser que seule la thérapie analytique peut vous conduire à cerner, elle remonte à votre construction identitaire et à votre socle d'attachement. A comprendre en analyse.

Le comportement toxique de votre femme, sn agir envers vous générant un point de rupture que vous orez encore en vous et devant être résolu par la parole et une grande écoute toujousr en thérapie analytique.

L'impact du repli sur vous lors de la pandémie et les conséquences sur votré psyché.

Vous avez plusieurs champs à investiguer en profondeur par la psychanalyse cher Monsieur tout en poursuivant bien entendu votre traitement médicamenteux pour la pathologie névrotique qu'est votre dépression.

Je vous recommande la psychanalayse, otil le plus adéquate à mon sens dans votre démarche introspective multi-factorielle pour vous éclairer au plus juste sans fausses promesses.

Je reste à voter écoute en téléconsultation si vous le souhaitez, avec empathie et bienveillance.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9613 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2024

Bonjour Pierre- Yves,

Je suis désolée d'entendre tout ce que vous avez traversé. Il semble que vous ayez été confronté à des défis considérables et que vous cherchiez maintenant des solutions pour avancer. Je vous en félicite!

Tout d'abord, je tiens à souligner que vous avez déjà franchi une étape importante en cherchant de l'aide et en explorant différentes options pour vous sentir mieux. C'est un signe de force et de résilience, même si cela peut sembler difficile en ce moment.

Compte tenu de votre diagnostic de trouble bipolaire, il est compréhensible que les psychiatres aient d'abord envisagé des options médicamenteuses. Les médicaments peuvent jouer un rôle important dans la gestion des symptômes, mais ils ne constituent souvent qu'une partie de la solution.

En ce qui concerne la thérapie, les TCC (thérapies cognitivo-comportementales) peuvent être très efficaces pour traiter la dépression, la procrastination et d'autres difficultés que vous rencontrez. Les TCC se concentrent sur la modification des pensées et des comportements néfastes, ce qui peut aider à briser les schémas négatifs et à développer des stratégies d'adaptation plus positives. Je souligne le fait , que chaque professionnel, est diffèrent, je souhaite que vous trouviez celui qui vous convient.

Cependant, il est également important de trouver un thérapeute qui comprend vos besoins spécifiques, y compris votre diagnostic de trouble bipolaire. Vous pourriez envisager de chercher un thérapeute spécialisé dans les troubles de l'humeur ou les TCC, et n'hésitez pas à poser des questions sur leur expérience et leur approche de traitement.

En plus de la thérapie, l'importance de l'auto soins ne peut être sous-estimée. Cela peut inclure la pratique régulière d'exercice physique, la gestion du stress par la méditation ou la relaxation, le maintien de relations sociales positives et le développement de stratégies pour mieux gérer les périodes de solitude ou de dépendance affective.

Enfin, soyez patient avec vous-même. La guérison prend du temps et peut nécessiter plusieurs tentatives pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Continuez à chercher du soutien, à explorer vos options et à rester ouvert aux possibilités de croissance et de rétablissement.il existe différente approche a vous de trouver celle qui vous convient.

Vous n'êtes pas seul dans cette lutte, et il y a de l'espoir pour un avenir plus lumineux.

Je vous souhaite le meilleur dans votre voyage vers la guérison.

Bien à vous.

Thalia Inna
Hypnothérapeute/EMDR
Neuropsycho-praticienne

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

987 réponses

1287 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Le type de thérapie n’est finalement qu’un outil que le thérapeute utilise. Cependant, un outil utilisé dans des mains maladroites ne donnera pas de bons résultats. Il est préférable de trouver le praticien avec qui vous arriverez à bien travailler ensemble. C’est ce qui me semble aujourd’hui le plus important pour vous sortir petit à petit dans l’ornière dans laquelle vous semblez être tombé.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3590 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,
je comprends que vous soyez perdu avec ce que vous vivez. On conseille très souvent d'avoir un suivi psychologique en parallèle d'un accompagnement médicamenteux dispensé par un psychiatre.
Les TCC peuvent répondre à des problématiques de dépression ou de procrastination. De ce que vous décrivez une thérapie humaniste comme la gestalt pourra répondre aussi aux manques dont vous souffrez. La Gestalt est une thérapie humaniste qui travaille sur les émotions, le corps les ressentis. On travaille dans l'Ici et maintenant, car c'est dans cet espace temps que des choix peuvent être faits ainsi que des actions.
L'important est que vous trouviez l'accompagnant avec qui vous créerez une relation de confiance pour vous permettre de regarder ce qui vous active aujourd'hui et vous aider à être plus apaisé et aligné.
Je suis à votre disposition pour vous écouter et échanger
Bien à vous
Anne-Sophie(Gestalt praticienne)

Anne-Sophie Lohio Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

79 réponses

27 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour votre confiance et votre partage. Votre parcours, marqué par de nombreuses épreuves, témoigne d'une grande force et d'une capacité de résilience, même dans des moments difficiles.

A vous lire, il m’apparait une chose que j’aimerais vous partager.
Vous parlez de dépression, de procrastination et de manque de confiance en vous. Toutes ces difficultés ont un point commun, c’est la déconnexion de l’action.

Vous êtes vraisemblablement une personne sensible, le HPI s’accompagnant parfois d’une hypersensibilité qui peut paraître handicapante tant qu’on ne l’a pas encore apprivoisée. Une stratégie de “défense” inconsciente contre ces émotions consiste à remonter dans sa tête, à rationaliser, à filtrer les évènements par la raison dans le but de leur donner du sens mais aussi et surtout de s’éloigner de l’émotion.

Cela nous protège pendant un moment, malheureusement, tout ce qui nous protège finit par nous entraver et il y a deux corollaires à être beaucoup dans sa tête. Le premier c’est qu’on n’est pas beaucoup dans son corps, pas au contact de ses émotions et donc on se coupe complètement d’une partie de soi-même. Le second c’est que tant qu’on réfléchit, on n’agit pas.

Or, la vie, c’est le mouvement.

Les approches “pathologisantes” ont selon moi quelque chose d’enfermant. Vous avez un diagnostic de bipolarité. Très bien. Et alors ? Dans l’histoire que nous raconte la maladie, il n’est question que de limitation, d’incapacité prédictive, ou d’impuissance acquise. Est-ce que quelqu’un dans votre parcours de soin vous a déjà demandé ce que vous aviez envie de vivre ?

Est-ce que avez des projets, professionnels, personnels ? Est-ce que vous savez quel genre de relation vous aimeriez avoir, que ce soit sur le plan affectif, amical ? Est-ce que vous savez comment vous aimeriez vous sentir en vous levant le matin, au cours de votre journée et en vous couchant le soir ? Est-ce que vous avez des objectifs ?

Pour le moment, vous êtes tiraillé entre les avis des uns et des autres mais vous avez le droit de commencer à vous faire confiance dès maintenant pour savoir où et avec quelle personne vous vous sentez bien.

Il n’y a pas de mauvais choix. A part peut-être celui qu’on ne fait pas.

Vous avez besoin d’action, même toute petite au début, peu importe. Et je pense que l’approche qui vous sera la plus bénéfique sera celle qui vous aidera à renforcer une relation saine à l’action.

Vous avez également besoin de renforcer votre estime de vous-même ainsi que votre affirmation de vous. D’apprendre, dans la découverte de qui vous êtes, à oser dire ou demander ce qui est important pour vous sans avoir peur d’être jugé, de déranger, de décevoir, de blesser ou de perdre l’Autre.

Une approche orientée solutions dans le maintien d’un suivi régulier avec votre psychiatre, surtout si vous êtes sous traitement médicamenteux pour le trouble bipolaire, me semble tout indiqué. La collaboration entre les thérapies brèves et la vision médicale peut souvent offrir une approche plus holistique et efficace.

Je me propose d’en échanger avec vous pour vous aider à voir ce qu’on peut faire ensemble. Vous pouvez lire ma fiche, quelques éléments vous parleront peut-être.

Si vous êtes intéressé par une séance de bilan en visio d'une heure, n'hésitez pas à me contacter pour fixer un créneau. Cette séance peut vous aider à mieux comprendre et appréhender vos émotions, et commencer à donner un sens nouveau à votre vie.

Belle fin de journée et au plaisir de vous lire,

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1202 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2024

Bonjour, je pense qu’il était essentiel dans votre cas de distinguer deux choses :
1/ le suivi de votre pathologie avec un psychiatre (qui peut suivre son évolution, vous proposez une béquille médicamenteuse selon vos besoins et les périodes…)
2/ le travail sur vous pour sortir de votre dépression / dépendance affective / procrastination comme vous les citez.

Pour ce second point; plusieurs possibilités s’offrent à vous : TCC, thérapie analytique, art-thérapie, approche corporelle.. etc.
Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode, c’est à vous de définir ce qui vous parle le plus.

Sachez que la thérapie analytique vous permet de revenir sur votre enfance et votre histoire en général pour comprendre comment elles impactent aujourd’hui votre vie quotidienne. Cela permet de faire parler votre inconscient. Si vous avez vécu des traumatismes, il ne s’agit pas de les effacer (c’est impossible) mais d’y mettre du sens et de faire en sorte qu’ils ne se répercutent plus dans vos choix, vos mécanismes…

J’espère que vous trouverez rapidement l’accompagnement qui vous permettra d’avancer. Je reste bien évidemment à votre service si besoin.

Anaïs | Psychopraticienne | En visioconférence | Consultations en tarif libre (dès 20€)

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

242 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour votre confiance et votre partage. Votre parcours, marqué par de nombreuses épreuves, témoigne d'une grande force et d'une capacité de résilience, même dans des moments difficiles.

A vous lire, il m’apparait une chose que j’aimerais vous partager.
Vous parlez de dépression, de procrastination et de manque de confiance en vous. Toutes ces difficultés ont un point commun, c’est la déconnexion de l’action.

Vous êtes vraisemblablement une personne sensible, le HPI s’accompagnant parfois d’une hypersensibilité qui peut paraître handicapante tant qu’on ne l’a pas encore apprivoisée. Une stratégie de “défense” inconsciente contre ces émotions consiste à remonter dans sa tête, à rationaliser, à filtrer les évènements par la raison dans le but de leur donner du sens mais aussi et surtout de s’éloigner de l’émotion.

Cela nous protège pendant un moment, malheureusement, tout ce qui nous protège finit par nous entraver et il y a deux corollaires à être beaucoup dans sa tête. Le premier c’est qu’on n’est pas beaucoup dans son corps, pas au contact de ses émotions et donc on se coupe complètement d’une partie de soi-même. Le second c’est que tant qu’on réfléchit, on n’agit pas.

Or, la vie, c’est le mouvement.

Les approches “pathologisantes” ont selon moi quelque chose d’enfermant. Vous avez un diagnostic de bipolarité. Très bien. Et alors ? Dans l’histoire que nous raconte la maladie, il n’est question que de limitation, d’incapacité prédictive, ou d’impuissance acquise. Est-ce que quelqu’un dans votre parcours de soin vous a déjà demandé ce que vous aviez envie de vivre ?

Est-ce que avez des projets, professionnels, personnels ? Est-ce que vous savez quel genre de relation vous aimeriez avoir, que ce soit sur le plan affectif, amical ? Est-ce que vous savez comment vous aimeriez vous sentir en vous levant le matin, au cours de votre journée et en vous couchant le soir ? Est-ce que vous avez des objectifs ?

Pour le moment, vous êtes tiraillé entre les avis des uns et des autres mais vous avez le droit de commencer à vous faire confiance dès maintenant pour savoir où et avec quelle personne vous vous sentez bien.

Il n’y a pas de mauvais choix. A part peut-être celui qu’on ne fait pas.

Vous avez besoin d’action, même toute petite au début, peu importe. Et je pense que l’approche qui vous sera la plus bénéfique sera celle qui vous aidera à renforcer une relation saine à l’action.

Vous avez également besoin de renforcer votre estime de vous-même ainsi que votre affirmation de vous. D’apprendre, dans la découverte de qui vous êtes, à oser dire ou demander ce qui est important pour vous sans avoir peur d’être jugé, de déranger, de décevoir, de blesser ou de perdre l’Autre.

Une approche orientée solutions dans le maintien d’un suivi régulier avec votre psychiatre, surtout si vous êtes sous traitement médicamenteux pour le trouble bipolaire, me semble toute indiquée. La collaboration entre les thérapies brèves et la vision médicale peut souvent offrir une approche plus holistique et efficace.

Je me propose d’en échanger avec vous pour vous aider à voir ce qu’on peut faire ensemble. Vous pouvez lire ma fiche, quelques éléments vous parleront peut-être.

Si vous êtes intéressé par une séance de bilan en visio d'une heure, n'hésitez pas à me contacter pour fixer un créneau. Cette séance peut vous aider à mieux comprendre et appréhender vos émotions, et commencer à donner un sens nouveau à votre vie.

Belle fin de journée et au plaisir de vous lire,

Boris

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1202 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves, étant donné que vous avez été diagnostiqué bipolaire, un traitement médicamenteux est fortement recommandé ; en parallèle je vous suggère un suivi thérapeutique afin de mieux gérer tout ce que vous évoquez (dépendance affective, dépression, procrastination....).
Effectivement les approches TCC peuvent être utiles, mais elles risquent de ne pas être suffisantes, les approches basées sur les émotions ou bien les approches intégratives sont très bien aussi, personnellement c'est ce que je pratique.
Je reste à votre écoute en cabinet à Nice,
cordialement,
Laurent Stevenoot
Psycho analyste clinicien.

Laurent Stevenoot Psy sur Nice

193 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Les psychiatres que vous avez vu vous proposent des réponses médicamenteuses à juste titre. La bipolarité qui vous a été diagnostiquée nécessite un soutien médicamenteux au long court. Vous ne précisez pas pourquoi vous avez vu ces trois médecins, il serait intéressant de le savoir: est-ce que parce que vous refusez la réponse de la voie médicamenteuse, ou est-ce du fait d'un mauvais relationnel avec es praticiens?

La thérapie est cependant un excellent outil (en complément du traitement) pour vous aider à comprendre ce qui vous amène à cette perte de confiance, et comment la retrouver.

Quelle que soit l'approche proposée par le ou la thérapeute l'important est de vous sentir en confiance dans un espace thérapeutique de bienveillance et de non jugement. Je vous encourage à "essayer", vous finirez par trouver la personne qui vous convient et avec qui vous pourrez mettre en œuvre ce travail d'introspection et d'apprentissage.

Restant à votre écoute

Agnès FAVARD
Psychopraticienne

Consultations en ligne et en cabinet

Agnes Favard Psy sur Gardanne

179 réponses

480 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MARS 2024

Bonjour,

En effet, dans votre cas, entamer un accompagnement avec un.e thérapeute ou un.e psychologue est important en complément du traitement médicamenteux. Cela vous aidera à gérer vos sentiments de manière plus saine, à retrouver votre bien-être émotionnel et à trouver la confiance dont vous avez besoin pour affronter les défis que la vie vous présente.

Quant à la question de savoir quelle approche thérapeutique choisir, il en existe plusieurs qui peuvent vous être utiles. C'est une question d'expérimentation. La TCC peut bien répondre à votre problématique, mais pour qu’elle soit efficace, vou devez avoir une certaine stabilité cognitive et émotionnelle pour pouvoir faire les exercices et effectuer différentes tâches.

D’autres approches comme l’hypnose, l’EMDR, la PNL et d’autres outils de thérapie brève peuvent également être pertinentes. Idéalement, vous devriez choisir un.e professionnel/le qui travaille avec plusieurs approches/techniques. S'il existe une bonne connexion entre vous, vous pouvez alors choisir celle qui vous met le plus à l'aise et le plus confiant et l'essayer.

Je reste à disposition si besoin, bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

563 réponses

5253 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves

Les psychiatre sont des médecins ayant la capacité de poser des diagnostics et de proposer des traitements. Ces réponses médicamenteuses ont pour premier objectif de stabiliser un étant offrant ainsi un meilleur confort de vie, il est bien rare que cela suffise pour réduire les problématiques des patients.

Pour ce qui vous concerne, vous en avez l'intuition, c'est une thérapie qui vous permettra de sortir de cette boucle infernale et ce n'est pas incompatible avec un traitement visant à contenir votre bipolarité.

Une théapie est une rencontre entre un patient, un thérapeute et une approche. Il vous appartient de trouver la bonne combinaison.
Pour ce qui est des approches elles sont multiples, certaine vont s'intéresser plus particulièrement à votre inconscient, d'autre à vos mode de fonctionnement etc...

La thérapie narrative (je vous engage à vous renseigner à son sujet) dans une approche postmoderne et socio-constructioniste s'intéresse à votre histoire de vie et la façon dont vous en faite le récit. Partant de l'idée qu'il n'y a de réalité que subjective et que cette subjectivité se construit dans et par le langage elle propose d'explorer cette subjectivité au cours de conversations dans lesquelles le patient reste l'expert de sa propre vie. Cette exploration le conduit à redevenir acteur sa vie, nous disons qu'il redevient "NarActeur" parque qu'il reprend le contrôle du récit de sa vie.
Initialement le patient délivre une histoire saturée par les problèmes qui l'amène à consulter dans votre cas solitude, manque, procrastination etc... Pour autant il ne se réduit pas à ces problèmes, nous disons qu'ils se sont invités dans la vie du patient qu'ils l'ont recruté. Dés lors avec l'aide du thérapeute le patient va chercher à négocier avec ses problèmes, c'est à dire travailler sur les interactions qu'il a avec pour en devenir moins dépendant. Ce faisant il construit un nouveau récit que nous appelons histoire alternative, dans laquelle les problèmes initiaux se trouvent dissout.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez en savoir plus et approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Je vous souhaite de trouver la thérapie et le thérapeute qui vous conviennent

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

437 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves.
Je vois que vous avez traversé des moments très difficiles, et je suis désolé de lire qu'à tout cela s'ajoute la douleur supplémentaire d'être complètement perdu.
Même si j'aimerais dire le contraire, il n'y a pas de réponse simple à votre question : c'est souvent au cours du travail thérapeutique que les problématiques importantes, la façon d'y faire face, se révèlent, c'est donc rarement possible d'indiquer à l'avance de façon très affirmative que telle approche est plus appropriée que telle autre. La difficulté de s'y retrouver parmi la multiplicité de propositions, ajoutée au fait que chaque thérapeute tendra plus facilement à mettre en avant les atouts de son approche ne serait-ce que parce qu'il la connait mieux, n'arrange rien.
Je crois comprendre que vous vous êtes particulièrement questionné sur les TCC. Les TCC permettent un travail, à différents niveaux, sur les symptômes, avec en particulier des explications sur leurs mécanismes, des exercices à pratiquer pour progressivement les atténuer, ... L'un des avantages, par rapport à vos questionnements, est que la première étape consiste à définir avec le thérapeute des objectifs, un programme pour les atteindre et des critères pour mesurer l'avancée de la thérapie. Vous serez donc probablement fixé, dès cette étape, sur votre désir de continuer ou non! Mon conseil serait donc de tester, si ça ne vous convient pas, vous vous en rendrez très vite compte.
D'autres types de thérapie, qui peuvent par ailleurs être suivies parallèlement à ou après un suivi TCC, proposent un travail plus personnel sur vous : plus que les symptômes, le sujet sera votre subjectivité, les racines plus personnelles de vos souffrances. C'est le cas de l'Approche Centrée sur la Personne, que je pratique, dont l'outil principal est l'écoute empathique et qui permet entre autres de mieux percevoir les dissonnances entre émotions et pensées, ou encore la psychanalyse, évoquée plusieurs fois dans d'autres réponses.
Je pense personnellement qu'un type de thérapie n'est pas meilleur que l'autre, mais que chacun répond à des besoins différents. Quelle que soit l'approche avec laquelle vous décidez finalement d'être accompagnée, il est important de garder en tête que la relation avec le ou la thérapeute est tout aussi important que la méthode utilisée! Si vous avez la sensation que la personne ne vous convient pas, changez, c'est important que la relation soit bonne tout au long de l'accompagnement.
Grégoire Taconet
Psychopraticien en Approche Centrée sur la Personne
Consultations en cabinet à Lyon, ou en visio

Grégoire Taconet Psy sur Lyon

70 réponses

33 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,

Les psychiatres sont avant tout des médecins formés à la biologie du cerveau, et à ce titre prescrivent des traitements pour stabiliser les troubles psycho-pathologiques et soulager la souffrance qui va avec. Peu d'entre eux sont formés à la psychothérapie, et quand ils le sont ce sont souvent les TCCs.
En plus d'un traitement médicamenteux qui peut vous aider à vous stabiliser pendant les phases dépressives, soit dans un premier temps soit à vie (en fonction du type de bipolarité dont vous souffrez), il serait utile de suivre une psychothérapie intégrative comme l'EmètAnalyse, qui propose de travailler d'une part sur l'aspect cognitif de votre souffrance (c'est l'approche des TCCs), d'autre part sur le manque affectif et la manière dont vous pouvez entretenir votre Pulsion de Vie (c'est l'approche des thérapies humanistes, sophrologie, méditation de pleine conscience, hypnose), et enfin sur comment mieux comprendre votre histoire et la manière dont vous vous êtes structuré, pour apprendre à vous en protéger (Thérapie analytique).
La combinaison de ces 3 approches, dans une relation avec un/e thérapeute bienveillant.e, vous permettrait d'avancer.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative d'EmètAnalyse, Thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel, sophrologie et hypnose.
(Visio-consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous).

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1864 réponses

2669 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2024

Bonjour Pierre Yves.
Suivez vous un traitement pour soigner vos troubles bipolaires? Il est important que vous puissiez avoir un traitement afin de limiter les crises maniaques.
Pour ce qui est de votre vie personnelle êtes vous toujours avec votre femme? Vous parlez de sentiment de solitude et de perte de confiance, ces ressentis difficiles et causes de souffrances psychiques pourraient être apaisés grâce à un accompagnement psychothérapeutique.
Je reste à votre écoute pour un premier échange si vous le souhaitez.
Bien à vous.
Charlotte Soyez

Charlotte Soyez Psy sur Paris

257 réponses

82 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2024

Bonsoir,

Tout d'abord, il est important de continuer un suivi avec votre psychiatre et la prise de votre traitement.

En parallèle, vous pouvez commencer une réflexion sur vous-même avec un thérapeute qui vous emmènera à comprendre les raisons cachées de cette dépression.

La psychanalyse est une technique de lecture de l'inconscient qui permet le retour des affects refoulés.
Je vous invite à aller visiter mon site internet "un psychanalyste en ligne" et si la psychanalyse vous intéresse, n'hésitez pas à m'appeler .

Cordialement
Catherine Cadou - Psychanalyste

Catherine Cadou Psy sur Les Angles

254 réponses

1019 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2024

Vos expériences - le diagnostic d'HPI, la prise de conscience de la dynamique toxique de votre ancienne relation, la crise maniaque et maintenant la solitude et la dépression - sont à juste titre accablantes. Il semble que vous ayez traversé beaucoup de choses en peu de temps et que l'approche médicamenteuse n'ait pas entièrement répondu à vos besoins.

Compte tenu de vos antécédents et de vos difficultés actuelles, une thérapie portant à la fois sur vos schémas de pensée et sur la régulation de vos émotions pourrait s'avérer bénéfique. La thérapie intégrative, qui combine des éléments de différentes approches thérapeutiques, pourrait vous convenir.
La psychanalyse vous aidera à explorer les problèmes sous-jacents de votre passé et à comprendre comment ils influencent vos pensées et comportements actuels, potentiellement liés à votre diagnostic et à vos expériences relationnelles. La TCC (thérapie cognitivo-comportementale) vous aidera à aborder les schémas de pensée immédiats qui conduisent à la dépression et à la procrastination, tandis que la TCD (thérapie comportementale dialectique) se concentre sur l'amélioration de la régulation émotionnelle et des relations interpersonnelles.


Il est également important de trouver un thérapeute avec lequel vous vous sentez bien et qui comprend la complexité de vos expériences. La thérapie doit être un partenariat dans lequel vous vous sentez en sécurité et soutenu. Je propose une approche pluridisciplinaire adaptée à votre situation unique, et nous pouvons explorer ces stratégies ensemble. N'hésitez pas à prendre contact avec moi pour une première consultation gratuite afin de discuter de la manière dont nous pouvons entamer votre parcours vers la guérison.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

832 réponses

2893 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2024

Bonjour Pierre-Yves,
Les réponses médicamenteuses sont indispensable si vous souffrez de bipolarité, afin de stabiliser votre humeur. Et cela peut prendre du temps pour trouver le bon dosage, donc ne vous découragez pas. Et vous avez raison, vous avez besoin d'une psychothérapie. Pour cela, choisissez un psychothérapeute ou un psychopraticien, et peu importe la spécialité, ce qui compte c'est le feeling avec le professionnel que vous allez voir. Le premier ne sera peut-être pas le bon, mais vous allez finir par trouver.
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

378 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2024

Bonjour Monsieur,

Beaucoup de personnes souffrant de bipolarité ont une intelligence supérieure à la moyenne.
Cet aspect de votre personnalité peut vous aider à devenir expert de votre maladie et bien réagir pour moduler votre traitement médicamenteux qui est à prendre à vie.

Quand à la thérapie qui peut vous aider, il vous faut probablement commencer par une thérapie psychodynamique (de type analytique) pour parler de tout ce qui vous a fait et vous fait souffrir et enchaîner avec des techniques TCC pour pouvoir vous changer les idées qui vous bloquent et vous font mal.

Et comme vous avez cette particularité HPI il serait bon de choisir un-e thérapeute qui est à l’aise avec ce type de patients.

Je vous souhaite de trouver un bon équilibre psychique qui passe aussi par une sérieuse discipline de vie.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4434 réponses

12190 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2024

Et pour compléter ma réponse initiale, la TCC n'est pas la thérapie de 1ère intention... loin de là !

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5394 réponses

31783 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13350

questions

réponses 136950

réponses