Question abandon maternel

Réalisée par Sanade · 9 août 2022 Psychologue ado

Bonjour

Quelles peuvent être les conséquences de l'abandon maternel quand celui-ci intervient à l'adolescence ?

Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 10 AOÛT 2022

Bonsoir Sanade,

Tout dépend de l'âge, de la maturité personnelle, du contexte de l'abandon et de sa compréhension mais aussi de la façon dont l'enfance s'est passée.
Il est donc difficile de vous répondre précisément.
Mais ce n'est jamais en soi une bonne nouvelle qui peut notamment générer un sentiment d'abandon qui se répercute ensuite dans la vie sentimentale. Mais cela peut aussi parfois être un tremplin pour aller plus vite et plus loin.

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4191 réponses

21614 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 AOÛT 2022

Bonjour, effectivement il y a des conséquences peu importe l'âge. Si vous avez besoin de votre relation maternelle cela pourrait avoir comme conséquences de développer le manque affectif voir même une dépression. Tout va dépendre du lien que vous aviez avec votre mère et des besoins de présence .
Cordialement
Fabienne Gacon

Fabienne Gacon Psy sur Bourg-de-Péage

39 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 AOÛT 2022

Bonjour Sandrine,

Tout d'abord, les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets, c'est toute la complexité de l'esprit humain. Ceraines personnes peuvent faire une dépression majeure, d'autre vont enfouir cette blessure , pour continuer à vivre normalement, mais la part blessée manifestera son existence tôt ou tard à travers différentes somatisations. Et d'autres personnes vont fuir les liens, ou les saboter, de peur de réactiver ce schéma....
C'est au cas par cas,

Aléna Sindilaire Psy sur Toulon

259 réponses

464 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AOÛT 2022

Bonjour,
Un abandon maternel peut avoir un impact sur la façon dont vous allez vous attacher dans vos relations amoureuses, ou avec vos enfants.
Cela peut aussi affecter votre estime de vous, et provoquer des angoisses d’insécurité.
Mais tout dépend comment cela a été parlé dans votre famille. Vous ne parlez pas de votre père…
Tout événement de la vie peut être accompagné, parlé que ce soit avec la famille ou un professionnel et ne pas être vécu comme traumatique.

Aurélie LAUMONT
Psychopraticienne

Aurélie Laumont Psy sur Troyes

62 réponses

26 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AOÛT 2022

Bonjour
L'abandon maternel fait question pour vous et j'aurais aimé en savoir plus, de quelle mère s'agit il la vôtre ? Ou êtes vous potentiellement cette mère là? ou craignez vous de l'être? l'abandon est toujours douloureux surtout s'il est qualifié de tel. Parfois il s'agit d'une situation à comprendre pour ne pas se sentir " abandonné " précisément. N'hésitez pas à me contacter pour en parler.

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AOÛT 2022

Bonjour,
le sentiment d'abandon est souvent la porte ouverte à la dévalorisation, dépréciation personnelle, au sentiment de ne pas être digne d'être aimé, de perdre confiance en sa propre valeur, de se dévaloriser.
"Si l'on m'abandonne c'est que je ne suis pas digne d'être aimé, donc pas aimable."
Cela peut être très traumatisant et laisser des séquelles importantes dans la construction de l'identité de la personne, impacter sa légitimité.
La confiance n'est pas innée et le rôle des parents dans le fait de l’éprouver ou pas est primordiale, donc l'abandon peut entraîner un grand déficit de confiance.

Cependant rien n'est irréversible et tout peut évoluer grâce, par exemple à d'autres personnes aimantes, les parents aussi importants soient-ils ne sont pas tout et d'autres relations peuvent apporter sous d'autres formes des raisons de se trouver aimable, et digne de l'être.
La vie est toujours la plus forte et l'amour universel comme son nom l'indique est partout.

il existe aussi en chacun de nous des ressources immenses pour retrouver la confiance que l'on n'a pas reçu de ceux qui auraient pu nous la donner, ne pas trop attendre d'être valorisé par les autres et un grand pas.
Reconnaître sa propre valeur est une piste infini vers le sentiment de confiance.

Un, une, thérapeute bienveillant(e), non jugeant(e), de confiance peux être un(e) formidable allié(e) pour entreprendre un travail de reconstruction d'un égo meurtri par l'abandon.

Bien à vous.
Christophe Gratigny
Psychopraticien ACP certifié par l'IFRDP

Christophe Gratigny Psy sur Montélimar

24 réponses

10 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AOÛT 2022

Bonjour Sanade,

Vous précisez bien que l'abandon par votre mère a eu lieu à l'adolescence.
Mais qu'en est-il de vos premières années ? Votre mère a-t-elle été proche ? Protectrice ? Bienveillante et présente ? Et votre père ? A-t-il joué son rôle dans la construction de votre personnalité ?

Car c'est bien là que se situent les fondements premiers de votre stabilité.

Vous évoquez un abandon à l'adolescence, une période au cours de laquelle l'enfant s'autonomise vis à vis de ses parents, se choisit éventuellement d'autres référents : qu'entendez-vous par là ?

À quels types de besoins votre mère n'a-t-elle pas répondu ?

Une thérapie vous permettrait de clarifier ces questions, et peut-être de relativiser ou de dédramatiser votre ressenti.
Les conséquences que vous évoquez seront alors différentes....

Et peut-être aussi découvrirez-vous d'autres manques qui se réactualisent pendant votre adolescence ?

Je me tiens à votre disposition pour en parler si vous le souhaitez.

Michel Raffoul Psy sur Paris

98 réponses

438 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AOÛT 2022

Sanade bonjour,
Qu’elle grave question que la vôtre.
Les conséquences d’un abandon sont les mêmes quels que soit l’âge et la façon de supporter voire panser les plaies psychique d’un tel acte les traumatismes dus à cet acte dépendent du contexte de l’entourage, des figures de substitution, des aptitudes à avoir confiance en la vie et en soi malgré tout…
L’abandon traumatise la personne abandonnée et bien souvent celle qui abandonne. Même si elle ne peut se l’avouer.
Il peut y avoir un déni un refuge dans le délire, une impossibilité à aller de l’avant à rester dans le monde à croire en l’autre quel qu’il soit puisqu’il y a eu abandon donc tsunami psychique si vous préférez.. la reconstruction est longue elle doit être accompagnée par une thérapie et un entourage bienveillant et inscrit dans une permanence…
L’abandon c est l’impermanence des êtres des sentiments or quand on est dans l’adolescence on est dans la transformation de soi, de son corps, de sa voix, sans en avoir la maîtrise. Donc on est dans une période instable fatigante où l’on sent une vulnérabilité et une fatigabilité énormes. On a justement Espinasse de permanence et surtout pas d’abandon.
Mais pourquoi cette question ? Qu’elle est cette situation douloureuse que motive chez vous cette question? Peut être faudrait il commencer par cela .
Je reste disponible si vous voulez parler et être soutenu (e)
Bien à vous
Marie Isabelle de Maillé

Marie Isabelle de Maillé Psy sur Paris

122 réponses

84 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AOÛT 2022

Mal Être, anxiété,.... parfois dépression.

Brard Thierry Psy sur Villers-Bocage

25 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour
Je pense à une mauvaise estime de soi, une dévalorisation de soi, un sentiment d'insécurité, d'illegitimité, et sans doute des somatisations, une tristesse inexplicable...
Si vous avez besoin d'aide, avec plaisir
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3428 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour,

Les conséquences sont multiples, tout dépend de comment sera vécu et gère cet abandon par l’enfant en question, en rapport avec ce qu’il aura pu construire affectivement avant l’événement.

Une chose est sûr, on n’en sort pas indemne. Cela casse forcément quelque chose, dans l’estime de soi, la confiance en l’autre.
Cela peut déclencher une peur profonde de l’abandon et donc de la dépendance affective ou bien tout l’inverse : une tendance à rejeter tout type de proximité et d’intimité, d’engagement relationnel avec quiconque, pour ne pas être déçu ou rejeter à nouveau, ne jamais souffrir de près ou de loin une autre forme d’abandon ou trahison ou injustice… selon la perception de l’enfant.

Dans tous les cas, cela impacte nécessairement la manière de percevoir l’importance des liens et de les entretenir, les personnes avec qui on les noue. La parentalité, le couple, l’amitié sont des notions qui se construisent en grande partie sur le modèle de nos parents… mais encore une fois, tout dépend des expériences fiâtes pas les individus et de leurs ressources pour les gérer.

Pour travailler dessus, le mieux est d’entreprendre une démarche thérapeutique, afin d’analyser, faire le tri, comprendre, accepter, et se reconstruire. Si vous avez d’autre questions, n’hésitez pas à revenir vers moi. Rendez-vous bien sûr les diverses approches existantes puis prenez contact avec un praticien.

Prenez soin de vous.

Alexandre Thorlet Psy sur Paris

562 réponses

456 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour Sanade,

Votre question laisse la possibilité à de multiples interprétations.
J'ai donc envie de vous demander :
Avez-vous été abandonné ? Projetez-vous d'abandonner votre ado? Est-ce un(e) ado de votre entourage.
Difficile de vous apporter une réponse précise.
La question peut être abordée de différentes façons...
Si ça vous concerne, quels sont les symptômes ressentis aujourd'hui qui vous laissent penser que cet abandon peut en être l'origine?

Si vous projetez d'abandonner votre ado, quels sont les situations, épreuves, croyances, qui vous laissent penser que c'est l'unique solution?

Si c'est pour un ado de votre entourage, qu'est-ce-qui vous inquiète ds cette situation et pourquoi vous en sentez-vous responsable?

Je suis disponible pour en discuter lors d'un rdv si vous le désirez.

Restant à votre écoute.

Charlotte Mattei
Psychopraticienne

Charlotte Mattei Psy sur Nîmes

147 réponses

194 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour,
Il est impossible de répondre à votre question, n'ayant aucune information sur le avant dans la relation avec votre mère et le maintenant...
Qu'appelez vous "abandon maternel" ?...

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5358 réponses

31251 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour Sanade,

Question lourde et complexe, voici, dans un premier temps un premier point sur l'abandon que je vous propose afin de savoir ce dont nous parlons. Bien certainement, une consultation ou une thérapie peuvent être utile mais ici nous manquons cruellement d'indications.

L’abandon peut être vu sous plusieurs formes. Bien qu’il puisse être différent d’un autre, tous les types d’abandon sont enclins à affecter les personnes dans des domaines similaires. Selon Michel Lemay, il y a trois formes d’abandon :
La première, étant plus précisément un abandon émotionnel, est celui d’un parent absent, souvent débordé par le travail. Le parent ne peut pas procurer à l’enfant une constance des moments qu’il partage avec lui. Cette forme d’abandon concerne, le plus souvent, une mère célibataire ayant des relations instables et de courte durée, des problèmes financiers, ou encore, ayant subi un divorce. La présence de la mère est par moments moindre et d’autres étouffante, c’est-à-dire trop conséquente pour l’enfant qui ne reçoit pas avec uniformité l’affection dont il nécessite. Cette instabilité aura des conséquences sur le comportement de l’enfant. Ce type d’abandon est, la plupart du temps, répétitif, c’est-à-dire que le parent (la mère) fait vivre à l’enfant ce que lui-même a vécu.

La deuxième forme d’abandon est celle d’un parent dont la garde de l’enfant lui est impossible. Celui-ci est probablement placé dans une famille d’accueil qui n’est, elle, peut-être pas définitive non plus. Les déplacements fréquents de l’enfant d’un endroit à un autre ne lui permettent pas d’établir des relations fixes et « l’espoir d’une insertion définitive » naîtra à chaque nouveau placement. Par conséquent, une méfiance du l’enfant apparaîtra lors de la création d’une relation avec autrui. Il mettra une certaine distance être lui et les autres. Il s’agit, dans ce cas, d’abandon total et physique
.
La troisième peut être nommée comme un « semi-abandon ». Cet abandon concerne les familles vivant dans l’aisance et souvent submergées par leur travail et peu présentes pour l’enfant. Par conséquent, l’enfant est, pour ainsi dire, élevé par différents serviteurs qui ne sont pas fixes. Il possède tout ce dont il désire, tel que des objets coûteux et toutes sortes d’amusettes. Toutefois, il sera touché par « les mêmes discontinuités affectives que les précédents ». Dues à l’absence parentale et à l’instabilité de ses éducateurs. La fortune familiale dissimule le manque d’attention et de tendresse des parents.

Les formes d’abandon sont nombreuses. Bien qu’elles ne soient pas toutes semblables, leurs conséquences sur la personne vivant l’abandon se rapprochent très fréquemment.

Courage, bien cordialement.
Jean-Michel Martin

Martin Jean-Michel Psy sur Santa-Lucia-di-Moriani

162 réponses

1159 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour,

La période adolescente est bien particulière, car la personne est extrêmement fragile. Pour mieux saisir la vie de l’adolescent, je vous conseille de lire « paroles pour adolescents ou le complexe du homard » de Françoise Dolto.

En ce qui concerne les conséquences d’un abandon maternel à cet âge, il peut s’installer de la dévalorisation de soi, un manque affectif notable voir même une dépendance affective et des problématiques dans les relations avec les autres quel que soit le domaine concerné. Mais il est important de connaître le contexte de cet abandon et ce que la mère avait amené précédemment pour la construction psychique solide de cet adolescent à venir.

Vous souhaitant bonne lecture,
Restant à votre écoute
Bien à vous
Marjorie Lugari Psychanalyste et Aide à la Parentalité

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10855 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour,
Déjà, il est important de faire la distinction entre abandon et rejet car les systèmes de défense que l'on met en place du fait de ces blessures ne sont pas les mêmes. Pour le comprendre je vous invite à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". Vous y trouverez donc la réponse à votre question.
Ensuite, ce que vous évoquez "abandon à l'adolescence" n'est en réalité qu'une réactivation de la blessure d'origine créée pendant l'enfance.
On peut guérir ses blessures originelles et apprendre à s'aimer soi-même pour se libérer de ses fausses croyances (je ne mérite pas d'être aimé) et aimer les autres sans être ni dans l'attente d’être rempli de l'amour de l'autre (dépendance affective), ni dans la peur d'aimer (fuite).
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4491 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour,
Tout dépend de comment c'est construit l'adolescent durant son enfance. Et le lien à la mère qu'il a eu. Le regard de la mère sur l'enfant est primordial dès la toute petite enfance voir les premiers mois. L'enfant va chercher à savoir qui il est dans le regard de la mère et comment se comporter dans un groupe. Une fois qu'il sait qu'il est aimé de sa mère et qu'il a son identité qui commence à savoir qui il est (qualités défaut, traits de caractères, personnalité etc... ), déjà avec cela, çà limitera la casse. Mais pour moi, il faudra tout de même, qu'il consulte pour ne pas laisser une culpabilité grandir. Si tout petit il n’accède pas à de la recapitalisation, c'est à dire à gagner en estime de soi, la culpabilité sera immense et s'accentuera lors de l'abandon. Il se redira c'est de ma faute. Après se sont de grandes lignes que je vous donne. Il faut voir dans le contexte réel. Et ce qui reste la clé pour que ce jeune s'en sorte, c'est de garder un lien avec lui et de communiquer, encore et encore ne pas le lâcher, même s'il ne parle pas. Montrez lui (son tuteur, son père, un parent de la famille, un grand cousin, un grand frère) mais quelqu'un voir des membres de la famille à qui parler. A partir de là le reste se fera. Mais qu'il ait un lien de communication avec son entourage proche ne pas le lâcher.

Gwladys Tanchoux Psy sur Senlisse

3 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour,
Les conséquences peuvent être diverses en fonction de votre vécu d'enfance notamment, de la relation avec votre mère avant l'abandon, etc.... mais il y aura certainement un manque affectif ce qui pourra affecter votre vie sur le long terme.
Une thérapie peut vous aider à prendre conscience de ce qui se joue pour vous à ce moment de votre vie et de prendre les bonnes décisions pour avancer dans votre vie, car ce genre de blessure peut vous amener soit à reproduire la même chose, soit à décider de faire exactement l'inverse. C'est une question de prise de conscience, d'acceptation, en quelque sorte de faire le deuil de la relation idéale avec la mère pour accepter la relation réelle et ses conséquences.
Je suis à votre disposition si vous souhaitez faire un travail la dessus.
Patricia Dassé
Sophrologue et coach en développement personnel

Anonyme-402469 Psy sur Boé

114 réponses

130 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2022

Bonjour à vous,
Nous sommes tous uniques, ce qui veut dire que chaque personne en fonction de sa manière de ressentir et d analyser une situation va réagir différemment.. Il est impossible de savoir à l avance les conséquences psychique d un acte quelque qu’Il soit.
C'est pourquoi je sollicite votre curiosité afin d aller chercher dans votre histoire personnelle et familiale les réponses qui vous ouvriront les portes de la compréhension.
" La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis à vos côtés pour tout renseignement complémentaire. Cordialement. Christine Lorijon.

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1936 réponses

993 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 135950

réponses