Secret de famille : en parler ou pas

Réalisée par Evelyne · 13 avril 2023 Aide psychologique

Bonjour, ma soeur m'a confié avoir eu une relation sexuelle avec mon frère. Cela s'est passé alors qu'elle dinait avec mon frère chez lui. Je précise qu'ils sont tous les 2 adultes (plus de 40 ans...). Ils avaient visiblement beaucoup bu tous les 2 et ce n'est pas très clair pour moi dans quelle mesure elle était parfaitement consentante ou pas (ses souvenirs semblent un peu confus, du fait de l'alcool et/ou du trauma que cela peut représenter). Ils avaient convenu tous les 2 de garder le secret mais c'était visiblement trop lourd pour elle et elle m'en a parlé, en me faisant promettre de n'en rien dire à personne. J'ai pour l'instant respecté ma promesse mais cela est très difficile pour moi car cela me perturbe beaucoup personnellement. De plus, je suis thérapeute et je connais le pouvoir destructeur des secrets dans une famille, notamment pour les générations suivantes (ma soeur et mon frère ont tous les 2 des enfants). Je me demande si je dois en parler à mon frère, lui dire que je suis au courant (pour éviter toute "récidive", pour limiter l'emprise du secret, au moins dans notre relation ?). Je vois beaucoup de littérature sur les incestes entre frère et soeur dans l'enfance, mais rien lorsque cela se passe l'age adulte. Quid lorsque l'on est dans la position du dépositaire du secret ? Bref, un conseil de professionnel m'aiderait beaucoup sur la meilleure attitude à avoir. Merci d'avance.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 15 AVRIL 2023

Bonjour
Il y a deux volets à votre situation. Celle du secret et celle de l’inceste . L’un est délicat l’autre est tabou.

C'est une situation très difficile à gérer. Il est compréhensible que le fait de garder ce secret soit un poids pour vous. Il est important de trouver un moyen de gérer cela de manière appropriée.

Tout d'abord, il est important de prendre soin de votre propre bien-être émotionnel. Vous pouvez envisager de parler à un thérapeute pour vous aider à gérer vos sentiments et à trouver des moyens de faire face à cette situation.

Ensuite, vous pouvez envisager de parler à votre frère et à votre sœur de manière respectueuse et calme. Il peut être utile de leur expliquer que vous êtes inquiet pour leur bien-être émotionnel et pour l'impact potentiel que cela peut avoir sur leur relation. Cependant, il est important de ne pas juger ou blâmer, mais plutôt d'exprimer votre préoccupation et d'écouter leurs perspectives.

Il peut également être utile de considérer les implications de cette relation pour les autres membres de la famille et de discuter de manière appropriée avec eux si nécessaire.

Enfin, il est important de respecter la décision de votre sœur de vous en parler et de ne pas divulguer cette information à d'autres personnes sans son consentement. Garder des secrets peut être difficile, mais respecter la confidentialité est important pour maintenir la confiance dans les relations familiales.

Je reste à votre écoute,
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,

Vous êtes certes du métier mais vous vivez la situation donc je ne vais pas vous dire que vous maitrisez la situation en bottant en touche, ce serait comme de demander à un type de se faire son propre massage cardiaque sous prétexte qu'il est cardiologue!

Un secret est un élément étranger que quelqu'un vous confie, il vous charge de ce poids. Alors oui, on a l'habitude de se prendre la charge émotionnelle d'une catharsis, et les secrets on sait quoi en faire quand ce sont nos patients. Il y a le cadre, les supervisions, les intervisions et s'en détacher est plus aisé que quand on est dans le cas que vous évoquez.

D'un point de vue parfaitement extérieur, je pense qu'il a dû se passer quelque chose avant cette fameuse soirée, j'ai du mal à imaginer que l'alcool désinhibe au point qu'un frère et sa sœur n'entrent dans cette intimité. Je pense que votre frère et votre sœur ont un passé incestueux, même si il n'y a pas eu d'acte à proprement parlé, ça a pu être un geste, des pensées, une attitude ou des fantasmes partagés.

Ce secret et ce poids, ce n'est pas à vous, vous allez devoir déposer ce qu'il vous fait dans le cadre d'une thérapie. Pour ce qui est de votre frère et de votre sœur, une systémie s'impose à mon goût, les secrets dans les familles font énormément de dégâts et ce peut être sur plusieurs générations.

Courage à vous et n'hésitez pas en cas de besoin.

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, tarif libre (le patient décide), Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

225 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2023

bonjour
je comprends que cette situation puisse être complexe et difficile à gérer pour vous en tant que dépositaire d'un secret impliquant une relation sexuelle entre votre frère et votre sœur. Il est important de reconnaître que chaque situation est unique et qu'il n'y a pas de réponse simple à cette question.

En tant que professionnel de la santé mentale, je vous encourage à envisager de prendre rendez-vous en ligne à mon cabinet pour discuter de cette situation en profondeur et obtenir un soutien professionnel personnalisé. Il est important de pouvoir exprimer vos émotions, vos préoccupations et vos questions dans un espace confidentiel et sécurisé.

Il est également important de prendre en considération le consentement dans cette situation, compte tenu de l'alcool qui a été consommé et des éventuels souvenirs confus de votre sœur. Si vous avez des préoccupations concernant la possibilité d'un manque de consentement dans cette situation, il peut être nécessaire d'envisager de consulter un professionnel du droit ou un conseiller en matière de violences sexuelles pour obtenir des informations et des conseils juridiques appropriés.

En ce qui concerne la question de savoir si vous devriez parler à votre frère, il est important de réfléchir à vos motivations et à vos intentions. Parler à votre frère pourrait être une option à considérer dans le but de prévenir d'autres comportements potentiellement inappropriés, de limiter l'emprise du secret et de favoriser une communication ouverte et honnête au sein de votre famille. Cependant, il est également important de reconnaître que cela peut être une décision difficile à prendre et qu'elle peut avoir des conséquences sur vos relations familiales.

Dans tous les cas, il est important de respecter les limites et les choix de votre sœur en matière de confidentialité. Avant de prendre une décision, il peut être utile d'explorer vos propres sentiments et motivations, de consulter un professionnel de la santé mentale pour obtenir un soutien et des conseils appropriés, et de prendre en considération les besoins et les préférences de votre sœur dans cette situation.

Je vous encourage vivement à prendre rendez-vous en ligne à mon cabinet pour discuter de cette situation plus en détail et obtenir un soutien professionnel adapté à votre situation spécifique. La thérapie peut vous aider à mieux comprendre vos émotions, à naviguer dans des situations complexes et à trouver des moyens de protéger votre propre bien-être tout en respectant les besoins et les choix de votre famille.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2023

ReBonjour Madame,

Je rajoute à ma réponse à votre troublante question (concernant la situation familiale grave qui vous perturbe à juste titre) d’autres conseils de lecture : tous les livres de Bruno Clavier, dont « les fantômes familiaux », « l’inceste ne fait pas de bruits » et « ils ne savaient pas…/ pourquoi la psy a négligé les violences sexuelles ».
Ce psychanalyste et psychologue clinicien a osé écrire (de la place d’un psy qui a été lui même victime des violences sexuelles) sur l’histoire familiale « secrète » de Freud dont le vécu d’inceste paternel peut expliquer ses positions vis à vis ce sujet si difficile. Et par la suite sa théorie sur l’inceste a empêché les psys à bien accompagner et aider les victimes venues dans leurs cabinets.

Je souhaite à tous bonne lecture de ces livres indispensables.
sp


Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4356 réponses

11954 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AVRIL 2023

Bonsoir Evelyne,

Pour l'instant c'est un secret qui vous a été confié. En tant que tel il ne constitue pas aujourd'hui ce qu'on appelle un secret de famille.
Il s'agit pour l'instant d'un secret entre deux personnes adultes qui n'ont de compte à rendre qu'à elles mêmes dans la mesure où cela n'impacte personne d'autre. Vous êtes dépositaire de ce secret mais pas la mandataire. Je pense que si vous en parler c'est à ce moment là que cela risque de devenir un secret de famille avec ses conséquences toxiques.
Je reste personnellement à votre disposition.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4191 réponses

21611 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AVRIL 2023

Bonjour Madame,

Je comprends votre soucis et votre difficulté de vous situer et d’agir dans cette lourde situation.

Ce qui me semble le plus important c’est d’aider votre sœur et votre frère à comprendre la portée de leur acte, puisque même adultes cela « parle » de la non intégration des repères familiaux et des limites saines.
Donc, cela peut affecter directement leur enfants par le biais de leur propre fonctionnement psychique.

Il y a certainement quelque chose de votre histoire familiale (vos places, les comportements des parents, mais aussi toutes les transmissions transgenerationnelles) qui se « joue » là.
Et cela vous concerne aussi.

Je pense que le mieux serait de pouvoir leur en parler, et aussi que chacun puisse être aidé (par des psys qui savent aborder et traiter ces sujets) à comprendre les raisons profondes de cet acte (s’il a été singulier…) et sa gravité, même à l’âge adulte.
Une thérapie familiale peut vous être très utile, mais je ne crois pas qu’elle soit possible dans l’immédiat.

Quand à vous, je vous recommande la lecture d’un livre qui s’appelle « les incestes » de jean Luc Viaux, et aussi de parler à un psy qui vous connaît et avec qui vous êtes en confiance.

Je vous souhaite de trouver la meilleure manière de traiter ce « secret » très lourd et pesant afin de ne pas risquer la poursuite de ce type d’interdit structurant pour une famille.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4356 réponses

11954 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,

Je suis très touchée par votre message et je peux parfaitement comprendre que vous soyez perturbée et chamboulée. Comme l'ont souligné mes collègues, ce secret ne vous appartient pas et il est important de pouvoir en reparler à votre sœur pour qu'elle reprenne cette responsabilité, sans pour autant la faire culpabiliser de cela bien sûr. J'imagine que de son côté, de la honte doit surement être présente liée à ce tabou de l'inceste. A ce titre, je lui conseillerai donc fortement d'aller consulter un.e professionnel.le qui pourra l'aider à verbaliser et faire le point. D'en parler ou non à votre frère, tout dépend de l'objectif que vous aurez en ayant cette conversation. Qu'attendez-vous de lui ? Vous sentez-vous dans une posture où vous pensez devoir protéger votre sœur ?

En même temps de tout cela, je questionne la potentielle résurgence de cet acte. Est-ce un acte isolé maintenant à l'âge adulte, ou y'a-t-il déjà eu des événements pendant leur enfance et leur adolescence (entre eux ou avec un autre membre de la famille, ou même des agressions sur/de la part de personnes extérieures à la famille) ? Quelles sont vos positions respectives dans la fratrie ? Quelle est leur différence d'âge ? Vous questionnez le consentement de votre sœur : votre frère peut-il avoir une emprise sur elle d'une manière ou d'une autre ? (âge, figure d'autorité ou parentale, comportement, événements dans leurs enfance, rôles et croyances attribuées etc.)

Lorsque l'inceste arrive, cela requestionne également toute la systémie familiale : où sont vos parents, vos grands-parents, quelle est leur histoire ? Leurs relations ? Quelle est votre éducation et la leur ? Y'a-t-il déjà eu des agressions ou abus chez une personne ou une autre dans votre famille ?

Enfin, concernant la protection des enfants de ce secret de famille, il s'agit aussi et surtout de vérifier que cela ne pourrait pas arriver à l'un d'entre eux. En effet, si cette limite n'est pas claire pour l'un ou l'autre des parents, c'est quelque chose qu'ils pourraient peut-être, pas forcément faire subir aux enfants, mais leur transmettre, même inconsciemment : Limites du corps et de l'intimité, des tabous, du consentement etc. Il y a secret lorsque tout le monde se tait et que cela transpire tellement que ça peut impacter les autres générations. Mais si chacun des protagonistes gère cet événement en tant qu'adulte responsable (en allant notamment voire des thérapeutes), alors cela va minimiser les "risques" de secret.

Je vous souhaite du courage et beaucoup de compassion pour vous-même et votre fratrie dans cette phase délicate et douloureuse. Puissiez-vous trouver un chemin apaisant et de guérison.

Bien chaleureusement,

Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne EFT & DNMS à Montpellier
Traumas, blessures d'attachement & VSS

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

93 réponses

263 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,

L'inceste ente adultes responsables ne regarde que ces adultes. Car si c'est un interdit culturel ce n'est en aucun cas un délit ! C'est pour cela que vous ne trouvez pas beaucoup de littérature...
Ce qui pose problème pour les générations qui suivent ce sont les secrets de famille qui protègent des parents coupables d'actes incestueux sur des mineurs (pédophilie), qui eux sont des délits, souvent traumatiques. Lorsque les bourreau restent impuni et les victimes non reconnues, cela se transmet de manière inconsciente.
Il n'y a rien de cela dans la situation que vous décrivez.

Il aurait mieux valu que votre soeur aille en parler à un psy. Qu'elle ne l'ait pas fait et ai préféré vous en parler dit sans doute quelque chose de votre système de fratrie, qui se rejoue à cette occasion... Avant d'aller en parler à votre frère je vous invite à aller en parler à un.e psy.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching parental

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1859 réponses

2654 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne
Il est probable qu'ils aient été ''agis'' par un schéma inconscient transgenerationnel.
Cela s'est sans doute produit dans la génération d'au dessus. Un inceste vient rarement de nulle part
Je suis spécialisée dans l'accompagnement des violences physiques, psychologiques et sexuelles, et je vous reçois en rdv présentiel ou visio pour pouvoir en parler. Je dirais que vous êtes victime d'être dépositaire de ce secret, et que votre frère et votre sœur sont victimes d'un schéma qui ne leur appartient pas
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3428 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour,
En tant que thérapeute, il vous faut mettre en miroir ce que cette histoire vous permet de comprendre dans votre sphère professionnelle.

Quant à votre sœur, elle peut consulter une tierce personne si elle le souhaite afin de déculpabiliser et de travailler sur les mécanismes d'évitement, par exemple.

Cordialement,
Fouzia FOUFA

Fouzia FOUFA Psy sur Marseille

100 réponses

216 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,

Puisque vous êtes vous-même thérapeute, vous savez donc que vous avez connaissance d’un secret, mais qu’il ne vous appartient pas. Vous ne pouvez donc pas en disposer à votre guise. Votre sœur n’a pas supporté ce secret trop lourd pour ses épaules et vous a partagé sa charge.
Pour libérer un peu la vôtre, vous souhaitez dire à votre frère que vous êtes au courant. Pour cela, je vous invite à demander l’autorisation à votre sœur.
Pour le reste par rapport à la moralité, il vous serait préférable simplement d’exprimer votre avis. Mais en réalité, cela ne regarde que votre frère et votre sœur. Gardez en tête qu’ils sont majeurs et que leurs mœurs les regardent.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3451 réponses

3468 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,

Votre frère a demandé le silence à votre sœur, cela a été trop lourd pour elle, et c’est pour cela qu’elle vous en a parlé. A son tour elle vous demande le silence, et vous faites le constat que c’est également trop lourd pour vous… Vous avez donc la réponse, il est nécessaire pour votre équilibre mental/moral/physique/psychique, d’en parler.
La question suivante est donc d’en parler à qui, comment et dans quel objectif ?

Vous posez aussi la question de l’inceste pendant l’enfance et à l’âge adulte.
Effectivement, c’est très souvent dans l’enfance que cela se passe. Pour autant adulte ou pas, consentant ou pas, il s’agit bien d’un passage à l’acte incestueux, et les répercussions me semblent toutes aussi graves.
Avez-vous vérifié que ce passage à l’acte n’avait pas déjà eu lieu pendnat l’enfance ? Soit entre votre frère et votre sœur, soit avec d’autres membres de votre famille. Il y a bien souvent des transmissions, vous le dites, et par conséquent aller rechercher dans les ascendants et dans l’histoire de famille peut faire sens.

Dans un premier temps, il serait peut-être mieux d’en reparler avec votre sœur, lui dire que vous êtes mal à l’aise avec ce secret, lui dire que vous avez l’intention de le livrer et le mieux serait en concertation avec elle. Parlez-lui des répercussions sur les descendants.
Si elle ne veut rien entendre, alors probablement qu’en parler avec votre frère serait l’étape suivante.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1907 réponses

2129 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,
En effet, être dépositaire d'un tel secret n'est pas la meilleure place...
Pour sortir de cette boucle, je pense qu'il serait utile d'en parler à votre frère en lui disant que vous savez, que vous ne le jugez pas mais que vous ne souhaitez plus avoir cette position de gardienne du secret, que cela ne vous appartient pas.
Par contre, que ce soit pour vous, votre sœur ou votre frère, n'hésitez pas à consulter individuellement si vous sentez que l'évènement reste impacté en vous.

Voilà mon conseil,

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5358 réponses

31243 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,

Merci pour votre partage.
Apparemment la situation que vous évoquez ne s'est passée qu'une fois et a eu lieu entre adultes consentants. Votre sœur est consciente qu'il s'agit d'un inceste, elle vous en a d'ailleurs parlé, et cette parole en soi dilue l'aspect secret de la situation. Elle s'est confiée à vous et vous a fait confiance. À mon sens la façon dont votre sœur et votre frère vont gérer cet événement leur appartient, c'est leur histoire, c'est à eux de décider de la façon dont ils souhaitent le vivre. Vous êtes dépositaire de la parole de votre sœur et vous pouvez déposer de votre côté ce que cette révélation vous a fait et comment vous la vivez, c'est parfaitement légitime. Mais révéler ce "secret" qui n'a qu'une occurrence et ne va pas forcément impacter les générations futures ne me semble pas la priorité aujourd'hui. Il s'agit pour vous déjà de traverser ce que cette confidence vous a fait éprouver.

Bien à vous,

Agnès Foissac
Analyste Psycho-Organique

Agnès Foissac Psy sur Nantes

95 réponses

86 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Je comprends à quel point cette situation est difficile et pénible pour vous. Il est important de reconnaître d'abord vos propres sentiments et réactions face à la situation avant d'envisager les mesures à prendre.

Il est compréhensible que vous vous sentiez en conflit avec le fait de garder le secret et le préjudice potentiel que cela pourrait causer à la dynamique familiale. Toutefois, il est important d'aborder cette situation avec sensibilité et de respecter la vie privée et l'autonomie de votre sœur.

Avant d'agir, il peut être utile d'avoir une conversation avec votre sœur sur ce qu'elle ressent et sur ce qu'elle souhaite faire à l'avenir. Il est important d'aborder cette conversation sans jugement ni reproche, et de donner la priorité à son bien-être et à son autonomie dans la situation.

Si votre sœur est disposée à le faire, il peut être bénéfique pour elle de suivre une thérapie afin d'analyser ses sentiments et ses expériences liés à l'incident. En tant que thérapeute, vous savez qu'il peut y avoir beaucoup de dynamiques inconscientes en jeu entre eux, qui se sont manifestées par la consommation d'alcool et l'abaissement des barrières conscientes ; il peut être utile de l'adresser à un collègue qui pourra lui donner un point de vue objectif et non biaisé.

En ce qui concerne le fait de le dire à votre frère, il est important de réfléchir aux conséquences potentielles et de déterminer si cela serait utile ou nuisible à long terme. Il peut être utile de consulter un collègue ou un superviseur pour discuter de la meilleure ligne de conduite à adopter, en tenant compte de la dynamique familiale spécifique et des facteurs culturels en jeu.

En fin de compte, comme il s'agit d'adultes, il est important de donner la priorité au bien-être et à l'autonomie de toutes les parties concernées et d'aborder la situation avec sensibilité, empathie et respect de la vie privée.

Lorena Salthu Psy sur Paris

816 réponses

2789 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2023

Bonjour Evelyne,
A la lecture de votre message, je comprends bien que vous vous trouvez dans une situation vraiment délicate, d'autant plus que vous réfléchissez à partir de deux positions: celle de soeur et de membre de la famille et celle de thérapeute.
Si vous n'étiez pas de la famille, quelle serait votre position ? Considéreriez-vous qu'il s'agit d'un secret de famille ? Cela se discute car tout secret entre deux personnes d'une famille ne fabrique pas forcément "un secret de famille".
Ensuite, vous vous posez des questions sur le consentement de votre soeur. Là encore, en tant que soeur, votre positionnement n'est pas neutre. Si vous étiez thérapeute, ce type d'interrogation qui vous viendrait-il?
Vous dites que vous voulez en parler à votre frère. Dans quel objectif ? Lui faire savoir que vous savez? Ou avez-vous une autre idée ?
Vous parlez de traumatisme lors d'inceste. C'est clair que cela peut arriver. Mais ici, est-ce le cas? Ou bien y a-t-il de la honte? D'autres problèmes irrésolus dans vos enfances?
Je pense que vous avez vraiment besoin d'aller faire une supervision avec un autre professionnel pour tirer cela au clair avant de faire quoique ce soit. La prudence s'impose d'autant qu'il n'y a pas de danger imminent et immédiat.
Je suis à votre disposition si vous n'avez pas de superviseur.
Nathalie Bogren

Nathalie Goursolas Bogren Psy sur Sallanches

68 réponses

69 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses