5 comportements issus des traumatismes ou blessures de l'enfance

Avez-vous tendance à fuir /rejeter le conflit ? Recevez-vous difficilement des compliments ? Ces traits de vous sont sûrement le signe de blessures de l'enfance...

10 MARS 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

5 comportements issus des traumatismes ou blessures de l'enfance

L'enfance est une étape cruciale de la vie, ce sont là où les impressions psychologiques et physiques reçues laissent des traces durables dans le cerveau. C'est donc pour cela que les traumatismes et blessures de l'enfance restent en nous, nous imprègnent, et qu'on voit leur influence s'étendre tout au long de notre vie. 

Si ces traumatismes/blessures de l'enfance peuvent être surmontés, ils nécessitent généralement une aide thérapeutique ou un développement personnel poussé afin de les démêler et de les apaiser.  Nous allons donc vous parler de certaines caractéristiques qui montrent que des traumatismes de l'enfance n'ont pas été surmontés. Ce sont des indicateurs qui peuvent vous mettre sur la voie, vous faire prendre conscience de votre manière d'agir, et qu'il est temps de faire un travail sur vous pour régler cela.

1 - Vous êtes bloqué.e

Vous ne trouvez pas votre place dans ce monde, dans votre vie. Vous hésitez à dire ce que vous pensez ou ce que vous souhaitez car vous avez peur de le faire ou tout simplement car vous ne pensez à rien.  Ce sentiment est lié au fait que vous vous sentez limité.e au moment de vous affirmer dans de nombreuses situations que vous rencontrez. Vous avez des difficultés pour communiquer avec les autres et vous avez peur des autres. Attention à ne pas confondre avec l'introversion, les personnes introverties, elles, n'ont pas de problème à dire à haute voix ce qu'elles pensent ou ressentent. Vous vous préférez passer inaperçue et ne pas attirer l'attention.

2 - Vous vous irritez / emportez facilement

Vous accumulez facilement de la colère en vous. S'il ne s'agit pas forcément de violence, vous avez tendance à ne pas être très tolérant.e et à réagir de manière agressive. Vous vous sentez toujours sur le point d'exploser même si vous le faites pas. On ressent cela au son de votre voix, dans vos gestes, etc. La colère se transmet par votre façon d'agir bien que vous ne soyez pas forcément agressif/ve.

3 - Vous ne savez pas recevoir les compliments

Si vous avez subi un traumatisme ou avez une blessure de l'enfance, il est fort probable que vous ayez du mal à vous évaluer. Souvent, vous vous sentez très inférieur.e aux autres ou bien le contraire, supérieur.e aux autres. Mais cela n'est qu'une apparence pour le sentiment de supériorité. En effet, c'est un mécanisme mis en place afin de compenser la mauvaise opinion que vous avez de vous-même. Et c'est bien pour cette raison que vous avez du mal à accepter les compliments des autres ou que vous ne savez pas y réagir.  Vous pensez que vous n'êtes jamais suffisament bon.ne, et vous pouvez même aller jusqu'à vous fâcher si on vous dit que vous excellez dans un domaine, car vous prenez cela pour une moquerie ou une tromperie. D'ailleurs, vous comprenez difficilement les personnes qui s'aiment et le montrent.

4 - Vous vous excusez au quotidien

Quand on a subi un traumatisme ou que l'on a une blessure d'enfance, on a trés souvent cette impression que ce que l'on fait ou dit peu ennuyer l'autre ou lui est égale. Et c'est pour cette raison que vous vous excusez très souvent. Quand vous souhaitez parler, quand vous entrez quelque part, quand vous demandez quelque chose, quand vous souhaitez partir, tout est prétexte. Ce comportement montre une éducation restrictive ou humiliante et peu de démonstrations d'affection de la part des figures parentales.  Vous vous sentez comme si vous devez vous excuser de toutes vos actions. 

5- Vous préférez fuir le conflit ou y vivre

Si vous avez vécu au sein d'une famille ou les désaccords et les agressions étaient quotidiennes, vous avez sûrement grandit dans la peur du conflit ou fait une fixation sur ce dernier. C'est ce qui se passe quand n'importe quel mot ou action peut déclencher la crainte d'un conflit.

Quand on craint le conflit, on a tendance à fuir en toute circonstance, et même à taire ses propres convictions pour éviter que l'on nous contredise. Au contraire, si vous recherchez le conflit, vous transformez tout en problème. C'est simplement la répétition de comportements appris durant l'enfance. 

Si certains de ces comportements font échos en vous, sachez qu'ils se résolvent difficilement seuls. Pour travailler sur un de ces points ou sur plusieurs, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel de la psychologie qui saura vous guider et vous apporter des solutions pour que ce.s comportement.s ne vous porte.nt plus préjudice.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 25
  • Val

    C'est juste ce qu'il est écrit...et pas tout les jours a vivre

  • CHLOE52

    J'ai encore tous ces symptômes et pourtant je suis en thérapie depuis près de 30 ans ! (Pas avec les mêmes therapeutes) C'est désespérant

  • Nathalie FOLLMANN

    En tant que hypnothérapeute clinique, je ne partage pas totalement ce qui est dit dans cet article, notamment les types de réaction. Etant moi thérapeute et spécialiste des traumatismes, je vous invite à lire mon article sur le sujet : https://www.psychologue.net/articles/mieux-comprendre-la-memoire-traumatique Ainsi que cet article qui est un complément sur les thérapies à choisir pour traiter les traumatismes : https://www.psychologue.net/articles/quelle-therapie-choisir-psychologue-tcc-edmr-hypnose

  • Sab

    Article formidable mais comme je l’ai déjà dis un psychologue à 50 euros la séance ça fait un sacré trou dans le budget et ça crée des problèmes financiers ce qui occasionne une culpabilité en plus et au final des arrêts constants et si pas d’argent, plus de séance car le psy est gentil et tout mais si pas de sous bah, allez vous faire voir en fait

  • Antonio

    Bonjour à vous tous Merci infiniment pour tout vos articles. Celui-ci me touche énormément car je me suis reconnu dans beaucoup d’exemples. Pourriez-vous me dire si l’ EMDR est efficace pour soulager ou faire éventuellement disparaître des blocages qui sont liés à l’enfance. En vous remerciant par avance. Un très beau et joyeux Noël Bien amicalement Antonio

  • Melodia99

    Je me reconnais dans tous les points, mais ignore par quel point, je pourrai travailler d'abord.

  • Nounours49

    Merci Pour cette analyse

  • Lise

    Je me reconnais totalement dans les points 1, 2, 3 et 4 et ils sont de plus en plus pesant et pourtant j'ai l'impression que mon enfance c'est bien passé. Je pensais que c'était juste des traits de personnalités

  • AnneSo

    Article qui survole le sujet et n'évoque même pas les blessures en question...

  • Soniatouil54

    Bonjour oui alors je le savais mais j'ai pu tout bien comprendre et me remettre en memoire c'est important de bien analyser ce que l'on ressent et j'ai pris plaisir encore à lire merci j'adore


Chargement en cours



derniers articles sur aptitudes sociales