Comment refaire confiance en amour après des déceptions amoureuses ?

Nos expériences en amour, que ce soit avec nos parents et nos partenaires, nous rendent parfois méfiants. Se fier à nouveau à l'amour est un processus qui doit être vécu et traversé.

14 AVRIL 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Comment refaire confiance en amour après des déceptions amoureuses ?

Quand nous sommes enfants, notre tendance naturelle est de faire confiance aux autres. En vieillissant, nos expériences de vie, avec nos parents, d'abord, puis avec les gens autour de nous, font que cette confiance en les autres et en la vie peut devenir de plus en plus petite. Pourquoi ? Et bien, parce que nous découvrons aussi qu'ils peuvent nous nuire et que ce que nous attendons des autres n'est pas toujours ce que nous obtenons.

Quand l'amour fait mal et nous déçoit

En vieillissant, nous apprenons que la vie n'est pas parfaite, que les gens sont imparfaits, et surtout que nos parents ont également tort. Dès le plus jeune âge, nous faisons l'expérience de l'amour et en nous ouvrant à cet amour, nous sommes également exposés à la douleur et à la souffrance.

Quoi que nous fassions, à un moment de notre vie, les personnes que nous aimons (parents, partenaire, enfants, amis, famille) vont nous décevoir, et nous allons aussi les décevoir. Cela se produit parce que nous sommes des êtres imparfaits, que nous faisons des erreurs et en même temps, nous pouvons apprendre de nos erreurs (heureusement, nous avons aussi cette capacité).

Par exemple, lorsque nous découvrons le monde du couple, nous ouvrons nos cœurs, et nous nous permettons de faire confiance à l'autre personne. Nous nous exposons à la fois à ressentir beaucoup de bonheur et de bien-être, et à être des candidats à la douleur. Les deux sont possibles et il est important que nous gardions cela à l'esprit. Lorsque nous mettons de l'amour dans notre vie, nous le nourrissons, l'enrichissons et le remplissons de bons sentiments. Et aussi, à son tour, il y a la possibilité que l'amour se termine, et nous le perdrons. Comment faire à nouveau confiance après avoir été blessé ?

Comment faire de nouveau confiance ?

Oui c'est possible, sinon, nous n'aurions pas plusieurs partenaires tout au long de notre vie. Certains des ingrédients qui peuvent nous aider à nous ouvrir à nouveau à l'amour peuvent être :

  • Reconnaître et accepter nos sentiments : être rejeté, déçu ou trahi peut déclencher des sentiments de tristesse, d'anxiété ou de colère. Il est important de reconnaître ces sentiments, plutôt que d’essayer de les dissiper. Les humains sont câblés pour nouer des relations de confiance et stables avec les autres et pour se tourner vers les personnes que nous aimons pour nous soutenir dans les moments difficiles. Mettre les sentiments en mots et les localiser dans votre corps peut vous aider à vous ancrer. Vous voudrez peut-être aussi vous demander si vos sentiments sont adaptés à la situation ou s'ils pourraient être nourris par des déceptions passées. Essayez de vous concentrer uniquement sur la situation actuelle, à moins que vous ne deviez affronter un schéma fort qui se répète. Un thérapeute peut vous aider à comprendre pourquoi ce schéma se répète.
  • Pour placer notre confiance en les autres, nous devons d'abord nous faire confiance, et pour cela, nous devons sentir que nous voulons bien faire, nous voulons le meilleur pour nous-mêmes.
  • Voir à tout moment nos besoins, savoir les écouter et, surtout, les respecter, nous aidera à commencer à mieux nous traiter. Existe-t-il des moyens de répondre par vous-même aux besoins non satisfaits ? Si vous avez besoin de soutien et d'apaisement, trouvez des moyens de vous apaiser en prenant un bain chaud ou en faisant une promenade dans la nature. Si vous avez besoin d'une aide pratique, pensez à demander à d'autres personnes ou à acheter des services. L'important est de ne pas abandonner et de mijoter dans un ressentiment passif. Pensez à ce qu'un «adulte en bonne santé» ferait dans cette situation. Il peut être utile d'écrire vos sentiments et d'essayer de vous donner de la compassion, plutôt que d'exacerber la douleur en faisant preuve d'autocritique lorsque les autres se comportent mal.

  • Une fois que nous avons récupéré, petit à petit, l'amour de soi, nous pouvons commencer à regarder autour de nous. S'il y a quelqu'un qui nous intéresse, par exemple en tant qu'ami ou en tant que partenaire, nous devons essayer de lâcher nos peurs, et oser sauter dans l'inconnu. Demandez-vous si vos attentes sont raisonnables et si la personne est capable de faire ce que vous attendez. Vous pourrez peut-être ajuster vos attentes et votre comportement en conséquence. Demandez-vous également si vous communiquez clairement et gentiment vos attentes. Essayez toujours d’assumer de la bonne volonté de l'autre à moins qu’il n’y ait une preuve claire du contraire.
  • Apprendre de nos expériences : toute douleur peut nous apprendre une leçon qui nous permettra d'avancer. Si vous vous exprimé clairement et que la personne n’assume pas ses responsabilités ou ne modifie pas son comportement, comment pouvez-vous mieux prendre soin de vous ? Est-il judicieux de voir cette personne moins souvent ou de garder la relation plus décontractée ? Décidez si c'est quelqu'un que vous voulez encore dans votre vie ou si votre énergie est mieux dépensée ailleurs. Vous voudrez peut-être faire savoir à la personne que vous ne tolérerez pas les promesses non tenues, les mensonges ou les traitements irrespectueux répétés. Faites-leur savoir quelles seront les conséquences s'ils continuent de vous maltraiter. Les limites peuvent vous aider à vous sentir en sécurité sur le plan émotionnel et elles aident à restaurer votre estime de soi et le respect de vous-même.

"La peur frappa à la porte. La confiance a ouvert et il n'y avait personne à l'extérieur. "

Si nous faisons un acte de foi dans le nouveau, l'air frais peut entrer dans nos vies. On peut nous faire du mal ? Oui, mais il vaut mieux essayer que de se laisser emporter par la peur. Ouvrez-vous à l'amour et à la confiance, car comme vous, l'autre personne veut aussi le meilleur pour vous.

Nous pouvons risquer de vivre, sachant que nous pourrions être à nouveau déçus et choisir de toujours aimer.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Gilovich, T., Kumar, A.; Jampol, L. (2014). A wonderful life: Experiential Consumption and the Pursuit of Happiness. Journal of Consumer Psychology, 1, 152-165.
  • Maslow, A. H. (1970). Motivation and Personality. Harper
  • Nisbett, R. E.; Wilson, T.D.  (1977). The Halo Effect: Evidence for Unconscious Alteration of Judgments. Journal of Personality and Social Psychology, 35,  250–56. 
  • The Mindful Self-Compassion Workbook: A Proven Way to Accept Yourself, Build Inner Strength, and Thrive Paperback – August 15, 2018 by Kristin Neff  and Christopher Germer 

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • Colette

    Bonjour cet article sur redonner sa confiance après des déceptions ou trahisons en amour ou amitié m'a bcp aidé. J'avoue que j'ai bcp de mal à le mettre en pratique au quotidien je vais être franche je n'y arrive lus avec certaines personnes(famille, amie(s) et ne veux plus de peur d'être blessée à nouveau. Je suis trop gentille et ne sais pas dire non qd on me fait du mal aussi bien physiquement que moralement. Rassurez vs j'exprime ma des mots ou des actes mon ressenti mais à chaque fois qu'il y a désaccord entre la personne et moi quoiqu'elle me dise ou fasse je pardonne la 1ère et lui trouve des excuses pr rapport à son comportement vis-à-vis de moi.. J'en ai plus que marre je vis ça au quotidien avec mon mari depuis quelque temps déjà . Il me rends bcp de services pratiques et il me décrocherait la lune s'il pouvait (aide à lamaison,cuisine ménagecourses) mais je ne dois ps le contrarier car il est très impulsif (harcèlement moral et physique)et me rends responsable à chaque fois qu'il y a désaccord ou conflit j'essaie au mieux de pratiquer la cnv car sinon ça ne s'arrête ps et tourne au pugilat. il ne se remet ps en question malgré qu'il soit conscient après coup de son attitude...je rétablis le dialogue ensuite calmement et pardonne encore et encore en lui laissant une autre chance pr améliorer notre vie conjugale il m'a dit qu'il allait consulter un thérapeute mais je n'ai plus confiance car il me l'a dit tellement de fois en même temps j'ai trp de douleurs morales et physiques que je n'arrive ps à oublier. et là je n' en peux + je ne veux plus de cette emprise dc je songe sérieusement à le quittercest trp lourd j'aà porter je suis consciente d'avoir ma part de responsabilités ds notre relation ainsi avec mes proches ou ami(es)m'ont trahie car je suis très exigeante avec moi même et les autres .mais je ne mérite ps d'être ss cessé rabaissée ou le souffre douleur et surtout la gentille qui accepte et pardonner tjrs.je veux qu'on m'accepte telle que je suis avec mes qualités et défauts. Je suis réaliste et je sais que tt ceci est la conséquence du traumatisme à l'âge de 10ans et que j'ai extérioriser ( écrits et paroles) à tte la famille plus tard( 36ans)vécu ds mon enfance (inceste , alcoolisme et violences de la part de mon papa décédé. depuis plusieurs années hie lj' ai fait la paix avec lui et retrouver une certaine complicité quelque temps avant sa mort mais la culpabilité les blessures st tjrs là ss parler de la confiance en moi perdue¿ j'ai entamé une thérapie qui m'a bcp aidé car j'ai pris conscience que ds le choix de mes partenaires(je suis divorcée avec 2grds enfants et remariée depuisavec 1enfant majeur aussi) j'ai reproduis le même schéma d'amour, d'emprise physique et morale. Je pense reprendre à nouveau ss être persuadée d' acquérir la sérénité la paix( il faudra bcp de temps avant que je sois. en accord avec moi même (physiquement et moralement)je gardes malgré tt espoir car à 62ans.. j'ai encore plein de belles choses et rencontres à vivre. Par avance je vs remercie de votre attention et attends votre réponse avec impatience.. Colette R

derniers articles sur développement personnel