Comment donner un sens à son existence? 6 clés utiles

La vie a-t-elle un sens ? Comment donner une signification à son existence quand on a le sentiment de son absurdité ?

20 NOV. 2023 · Dernière modification: HIER · Lecture : min.
Comment donner un sens à son existence? 6 clés utiles

Nous cherchons du sens à la vie pour expliquer notre souffrance. Ce n'est donc pas parce qu'on cherche un sens à notre existence qu'on est malheureux, mais parce qu'on est malheureux qu'on lui cherche un sens. Le sens, c'est se libérer de sa souffrance. L'anxiété, la déprime, le stress, la dépression sont liés de près ou de loin à la question du sens. Ainsi, si vous ne travaillez pas le sens, vous ratez un moyen de guérir de ces pathologies.

Comment trouvons-nous ce sens ?

Voici les clés :

  1. Soyez aligné(e)s avec vos valeurs :  Le sens apparaît dès lors que vos actions sont alignées avec vos valeurs. Les personnes en souffrance ont en effet souvent été déconnectées de leurs valeurs. Pour se reconnecter à vos valeurs, demandez-vous quelles sont les valeurs les plus importantes pour vous et dans quel contexte les incarnez-vous (travail, vie personnelle, loisirs, associations…) ? Vous pouvez également faire ce travail en profondeur en suivant la thérapie d'acceptation et d'engagement ou « thérapie ACT ».
  2. Soyez engagé(e)s : D'après la psychologie positive, les personnes les plus heureuses sont les plus engagées. Par engagées, on entend ici le fait de s'engager dans des activités qui ont du sens pour vous, en lien avec vos valeurs dont on a parlé précédemment. En effet, plus vous avez l'opportunité d'exprimer votre identité dans les activités que vous faites, plus cela enrichit le sens que vous trouvez dans la vie. Cela contribue à nourrir le sentiment d'être aligné et en accord avec soi et ses valeurs. Cela peut-être pratiquer des loisirs, faire partie d'associations, être militant(e) pour une cause, s'engager en politique, etc.  Voici une liste d'activités qui sont les plus associés au fait de trouver un sens dans sa vie : Pratiquer la méditation, Acheter des cadeaux pour les autres, Exprimer sa créativité, Lire, Ecouter les autres, Prier.
  3. Soyez altruistes : Nous disposons tous de 4 ressources : le temps, l'argent, l'énergie et les pensées. Ce qui différencie les personnes c'est l'objectif dans lequel elles investissent ces ressources. Les personnes qui les investissent dans des objectifs altruistes sont beaucoup plus heureuses et trouvent plus de sens à leur vie que celles qui les investissent dans des projets égocentriques. En effet, il y a une hypertrophie de l'individualisme qui est source de mal-être. Les souffrances que l'on ressent sont des souffrances du moi et de l'ego (en dehors des drames qui se produisent évidemment). Il s'agit donc de prendre soin des autres pour être heureux, sans oublier bien sûr de prendre soin de soi. Privilégiez donc toutes les activités/actions/projets qui vous relient aux autres. Sans vous oublier non plus. 
  4. Soyez dans l'instant présent : Dans l'instant présent, il n'y a pas de problème. Les problèmes appartiennent soit au passé, soit à l'avenir. Si vous êtes focus sur le passé, vous risquez d'être dépressifs. Si vous vous focalisez sur l'avenir, vous êtes certainement anxieux. La sérénité est donc dans le présent. Vous pouvez être davantage dans le présent en pratiquant régulièrement la méditation de pleine-conscience ou tout simplement en cherchant à toujours ramener votre attention sur ce qui se passe dans le présent lorsque vous pratiquez une activité et que vous partez dans vos pensées ou que vous vous déconcentrez.                                    Comment trouvons-nous ce sens ?
  5. Trouvez votre ikigaï : Pour trouver un sens à votre vie, il vous faut absolument trouver votre ikigai. Ce mot japonais pourrait être traduit en Français par « raison d'être » ou « joie de vivre ». Autrement dit, ce qui vous donne envie de vous lever le matin ! Cela revient à trouver le point commun entre (1) votre passion (2) votre mission = ce dont le monde a besoin (3) votre profession = ce pour quoi vous pourriez être payé (4) votre vocation = ce pour quoi vous êtes doué(e). De nombreux livres existent pour vous accompagner dans cette réflexion et certains coachs ou psychologues sont formés à cette pratique. Toutefois, vous pouvez y réflechir en autonomie en vous posant les questions suivantes : Si vous étiez à la tête d'une fondation avec budget illimité, que feriez-vous ? Quelle cause défendriez-vous ? / Si vous appreniez que vous allez mourir brutalement dans 18 mois mais que durant ces 18 mois vous serez en parfait état, que feriez-vous de ce temps qui vous reste ?
  6. N'attendez pas de vivre un événement traumatique pour vivre pleinement : Les chocs peuvent aider à donner un sens à sa vie. En effet, les études psychologiques ont montré qu'après un événement traumatique ce qui différencie les personnes qui s'effondrent de celles qui deviennent inspirantes c'est l'aptitude à éprouver de la gratitude. Mais il ne faut pas attendre un « coup dur » pour développer votre aptitude à éprouver de la gratitude car on sait aujourd'hui qu'elle est très bénéfique puisqu'elle augmente l'optimisme et réduit le biais de négativité ou la tendance naturelle de l'être humain à voir davantage le négatif que le positif (le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein).

Vous pouvez augmenter votre aptitude à éprouver de la gratitude (c'est-à-dire être reconnaissant pour les aspects/événements positifs de votre vie) en vous entraînant chaque soir à identifier trois « bonnes choses » de votre journée (ou chaque dimanche cinq « bonnes choses » de votre semaine). Elles peuvent être des plaisirs très simples comme un bon repas, une météo satisfaisante, un compliment reçu, etc…). Il existe même désormais des carnets de gratitude que l'on trouve en magasin déjà prêts où vous n'avez plus qu'à remplir les pages ! Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à lire le livre « 3 kiffs par jour » de Florence Servan-Schreiber.

Pour résumer tout ça, retenez simplement que pour être heureux, il faut que votre vie ait un sens. Le plus important est de vivre sans regrets ni remords, d'être généreux envers les autres tout en prenant soin de soi (et de son esprit), d'instaurer du mouvement dans votre vie et d'être dans le moment présent. Enfin, ce que vous voulez pour vous ou pour votre vie, vous devez le faire. 

PUBLICITÉ

Écrit par

Lisa Morales Jolly

Consultez nos meilleurs spécialistes en développement personnel

Bibliographie

  • Fond, G. (2018). Je fais de ma vie un grand projet. Flammarion.
  • Philosophie Magazine N°174 : La vie a-t-elle un sens ? 2023.
  • Rebeihi, A. (2023). Comment donner un sens à sa vie ? [Émission de radio]. France Inter. https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-du-jeudi-26-octobre-2023-9335102
  • Servan-Schreiber, F. (2023). 3 kifs par jour - nouvelle édition augmentée : et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur ! Marabout.

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur développement personnel

PUBLICITÉ