Contrôlez vos émotions grâce au psoas, muscle de l'âme

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Étirer et assouplir le muscle psoas, dit “muscle de l’âme”, peut résoudre vos problèmes d’anxiété ou d’hypersensibilité !

29 NOV. 2019 · Dernière modification: 30 NOV. 2019 · Lecture : min.
Gagner en bien-être et contrôlez vos émotions en réalisant des étirements du muscle psoas.

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler du muscle psoas et pourtant, prendre particulièrement soin de ce muscle peut vous changer la vie ! Indispensable entre autre au niveau de la mobilité, de l’amplitude des mouvements et de l’équilibre, il est également considéré comme le muscle de l’âme, libérateur des émotions. Alors si vous êtes une personne plutôt anxieuse, hypersensible ou émotive, prenez le temps de découvrir l’importance du muscle psoas et les étirements adéquats qui vous permettront de gagner en bien-être, tant sur le plan physique que psychologique.

Le psoas, muscle de l'âme ou muscle poubelle ?

Où se trouve le muscle psoas ?

Le muscle psoas se trouve dans la région postérieure de l’abdomen, plus précisément au niveau de l’aine : seul muscle reliant le haut et le bas du corps humain, il est indispensable à notre stabilité. Rattachant les cuisses à la colonne vertébrale au niveau de l’os de la hanche, il s’étend de la vertèbre T12 à la lombaire L5. C’est lui qui nous permet notamment de ramener notre genou vers le tronc, mouvement que l’on appelle “flexion de hanche”. C’est également le responsable d’une bonne posture. Comment alors expliquer que ce muscle puisse avoir un impact sur notre santé mentale ?

Le psoas est un muscle situé au niveau de la hanche

Le psoas, muscle de l’âme

Surnommé le muscle de l’âme, le psoas est le reflet de notre état d’esprit de par sa connection au diaphragme. Il a un lien intime avec notre rythme respiratoire, et donc avec notre état émotionnel, ainsi que le tronc cérébral, mieux connu sous le nom de cerveau reptilien. Aussi, plus vous serez stressé(e), plus votre muscle psoas sera tendu. Plus votre psoas sera souple, plus vous serez serein(e).

Pourtant, ce muscle de la hanche n’a pas toujours été considéré à sa juste valeur. En effet, le poas a longtemps été relégué au rang de muscle poubelle, ayant tendance, de par son emplacement à récupérer les toxines présentes dans notre système digestif et déversées par les reins.

Les étirements du psoas permettent de nettoyer ce muscle de la hanche et de réguler ses émotions.

Malheureusement dans notre société actuelle, notre corps (et donc notre muscle psoas ainsi que les muscles environnants : muscle piriforme du bassin dit muscle pyramidal, carré des lombes...) est maltraité de par de mauvaises positions au quotidien (assis face à un ordinateur ou la télévision, collés à notre écran de téléphone), de mauvais équipements (vêtements ou chaussures trop serrés, sièges pas adaptés…), la répétition de mouvements anti naturels et de trop nombreuses sollicitations, source de stress… A celà s'ajoute le constat que nettoyer son psoas ne fait pas partie, à tort, de nos priorités.

Le psoas a donc naturellement tendance à se réduire et/ou se durcir, voire à devenir douloureux, si l’on en prend pas soin en compensant les “agressions extérieures” qu’il subit. C’est ainsi que diverses gênes et blessures peuvent apparaître : douleurs à l’aine après le sport, tendinite du psoas, douleurs cervicales et/ou lombaires, déchirure du psoas, problèmes digestifs, douleurs sacro-iliaques chroniques, menstruations douloureuses, inflammation du muscle psoas, stress et fatigue peuvent alors s’installer et s’amplifier à cause de cette négligence.

Le stress quotidien a tendance à contracter le muscle psoas.

Un psoas sain étant l’assurance d’une meilleure qualité de vie, il est donc véritablement important de détendre son psoas pour gagner en confort à tout niveau, physique et mental. Comment donc étirer ce muscle et si besoin soulager une douleur sacro iliaque  ? Voici quelques exercices pour assouplir ou renforcer votre muscle psoas.

Étirements du psoas

Il existe plusieurs façon de réaliser des étirements du psoas, l’idéal étant de compléter votre routine d’assouplissement par du gainage et des automassages.

Détendre son psoas

Afin de détendre son psoas et d’en optimiser l’assouplissement, il est nécessaire de réaliser des automassages en complément des étirements. Cette recommandation a pour but de décontracter le psoas dans le cas où il soit très dur, en agissant sur un certain nombre d’adhérences que les muscles ont fabriqués au fil du temps.

Détendre son psoas est tout aussi important que de l'étirer.

Allongez-vous sur le dos, les jambes pliées et glissez sur un côté. Cherchez le muscle psoas au sein de la cavité abdominale, qui se trouve entre le nombril et le milieu de la hanche. Appuyez très délicatement mais en profondeur. Si vous levez légèrement le genou, vous devriez sentir le psoas se tendre. Il suffit alors de masser légèrement cette zone, tout en redescendant peu à peu le genou pour étendre complètement le muscle psoas. Répétez la séquence 5 à 6 fois, puis changez de côté.

Etirements en position allongée

Allongé sur le rebord de votre lit, pliez les deux jambes et saisissez le genou de la jambe (située à l’opposée du rebord) que vous allez ramener peu à peu vers vous. Délicatement, laissez glisser l’autre jambe (située du côté du rebord du lit) dans le vide afin d’allonger le psoas. Réalisez plusieurs fois en douceur un mouvement de va-et-vient en pensant toujours à respirer profondément. Puis changez de côté.

Etirements en position debout

Prenez une chaise et placez-la contre un mur. Mettez-vous face à la chaise, et positionnez un pied sur le rebord de la chaise. Gardez-le dos bien droit et avancez le buste vers le mur pour étirer le psoas. Pensez à respirer profondément. Revenez à la position initiale et répétez le mouvement, puis changez de côté.

Etirements au sol

Mettez-vous à genoux, en glissant éventuellement un coussin fin pour éviter les douleurs. Pliez une jambe en gardant le genou dans l’axe du bassin, et avancez le buste tout en gardant le dos bien droit, de sorte à étirer le psoas. Pensez à respirer profondément. Revenez à la position initiale et répétez le mouvement, puis changez de côté.

Renforcement du psoas

Enfin, le gainage, en parallèle des automassages et des étirements du psoas, peut-être un excellent moyen de consolider le psoas sans pour autant le durcir, afin de faire gagner de la stabilité à votre colonne vertébrale.

La prise de conscience de l’importance du psoas et le soin que vous lui porterez ne pourront que vous procurer des bénéfices. Pratiquer ces exercices de façon régulière et en douceur, le tout combiné à des respirations profondes, vous permettra de gagner en souplesse, bien-être et équilibre émotionnel.

Néanmoins, si votre anxiété et/ou votre hyperémotivité persiste, n’hésitez pas à consulter un.e psychologue afin de connaître et traiter la cause de votre mal-être.

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • https://www.healthline.com/health/psoas-stretch-what-it-good#1
  • https://www.healthline.com/health/anxiety/yoga-for-anxiety#hero-pose
  • The Vital Psoas Muscle: Connecting Physical, Emotional, and Spiritual Well-Being de Jo Ann Staugaard-Jones

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur anxiété