Échelle de Rosenberg : calculez votre estime de soi

Comment se mesure l'estime de soi ? Nous vous proposons l'échelle de Rosenberg.

12 DÉC. 2017 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Échelle de Rosenberg : calculez votre estime de soi

Vous estimez-vous ? Pensez-vous que vous êtes une personne qui a de la valeur ? L'estime de soi est une évaluation de soi par soi ; une estime de soi positive nous permettra de nous sentir bien dans notre peau et dans notre vie, alors qu'une estime de soi basse peut souvent générer des problèmes, voire des troubles dépressifs.

L'estime de soi n'est pas quelque chose de fixe, elle se modifie sans cesse au cours de la vie et des épreuves ou évènements heureux que nous traversons. S'estimer ne signifie pas être égocentrique et ne penser qu'à soi. Au contraire, l'estime de soi permet de considérer sa personne comme précieuse, valable et valide, comme quelqu'un qui mérite sa place et son bonheur dans le monde.

Mesurer son estime de soi

L'échelle de Rosenberg est un outil psychologique développé par Morris Rosenberg, professeur et docteur en sociologie ayant notamment travaillé sur l'estime de soi et l'auto-concept. Son échelle se base sur dix affirmations qui vont permettre de mieux comprendre comment un individu se valorise et la satisfaction qu'il a par rapport à lui-même.

  1. Je sens que je suis une personne de valeur, au moins égale à n'importe qui d'autre
  2. Je pense que je possède un certain nombre de belles qualités
  3. En général, j'ai tendance à penser que je suis un raté
  4. Je suis capable de faire les choses aussi bien que la majorité des gens
  5. Je sens peu de raisons d'être fier de moi
  6. J'ai une attitude positive vis-à-vis de moi-même
  7. Dans l'ensemble, je suis satisfait de moi
  8. J'aimerais avoir plus de respect pour moi-même
  9. Parfois, je me sens vraiment inutile
  10. Il m'arrive de penser que je suis un bon à rien.

Chaque affirmation se répond sur une échelle de 1 à 4 (1 : "pas du tout d'accord", 2 : "plutôt pas d'accord", 3 : "plutôt d'accord", 4 : "tout à fait d'accord"). Vous additionnez ensuite les points obtenus aux questions 1, 2, 4, 6 et 7 (les questions positives). La cotation est inversée pour les questions dites négatives, 3, 5, 8, 9 et 10 : comptez 4 si vous choisissez le 1, 3 si vous choisissez le 2, 2 si vous choisissez le 3 et 4 si vous choisissez le un.

Le score obtenu est entre 10 et 40.

  • Si le score est inférieur à 25, l'estime de soi est très faible, et un travail est souhaitable pour la renforcer
  • Si le score est entre 25 et 30, l'estime de soi est faible, et pourrait bénéficier d'un travail avec un professionnel
  • Si le score est entre 31 et 34, l'estime de soi est dans la moyenne
  • Si le score est entre 35 et 39, l'estime de soi est forte
  • Si le score est supérieur à 39, l'estime de soi est très forte et la personne très affirmée.

À noter que les personnes ayant un score très élevé, et donc une estime de soi forte, ont tendance à être très indulgentes avec elles-mêmes.

À quoi sert cette échelle ?

Initialement destinée aux adolescents, cette échelle a été petit à petit modifiée pour correspondre aux adultes. Ainsi, on a pu grâce à elle évaluer de larges populations au sein de cultures différentes, permettant ainsi de mieux comprendre notre diversité. Il a notamment été découvert que les individus vivant dans des sociétés plutôt individualistes, comme les États-Unis, se sentaient compétentes mais peu satisfaites d'elles-mêmes, alors que des individus vivant dans des sociétés plutôt collectivistes, comme le Japon, se sentaient plus satisfaits au niveau personnel, mais avaient une plus faible sensation de compétence.

Les travaux à grande échelle réalisés avec cet outil ont aussi permis de mettre en avant le fait que les personnes stables émotionnellement et extraverties avaient une plus grande estime de soi, alors que les personnes introverties avaient une plus faible estime de soi.

Nous devons prendre soin de notre estime de soi, car elle est un pilier de notre équilibre, une base qui nous donne envie de nous lancer dans de nouveaux projets, de nous faire confiance et de sortir de notre zone de confort pour nous sentir plus à l'aise au quotidien. Si vous sentez que vous manquez d'estime de vous-même et que vous avez besoin de la travailler, n'hésitez pas à prendre contact avec un professionnel.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Echelle d’Estime de Soi de Rosenberg, IRBMS Institut Régional du Bien-être, de la Médecine et du Sport Santé : https://www.irbms.com/download/documents/echelle-estime-de-soi-de-rosenberg.pdf
  • Psychomedia, Quel est votre niveau d'estime de soi : http://www.psychomedia.qc.ca/tests/echelle-d-estime-de-soi-de-rosenberg

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 53
  • fredo

    bonjour comment on pour trouvé le test fred

  • Nanou

    Je ne trouve pas le test non plus...

  • Sandra

    La confiance en soi se travaille. On peut avoir confiance en soi et être influencé par des tiers qui veulent vous faire douter. Il faut avoir confiance en soi et être sûr de soi.

  • aurélia

    je n'ai pas trouver le test!!!

  • SAM

    Il y a une erreur dans les points du résultats négatif, c'est l'inverse : 1 point si vous choisissez le 4.

  • mona

    test interessant mais pas facile à codifier

  • chacha

    je ne trouve pas le test, merci de m'indiquer comment le faire

  • Co76

    Bonjour, Idem je ne trouve pas le test!

  • stéphanie44

    Bonjour, Merci de bien vouloir m'indiquer où se cache le test

  • Mademoiselle

    Bonjour, j'ai fait 44 en score. Ca me parait tellement énorme, est ce que je l'ai bien fait !!!


Chargement en cours



derniers articles sur confiance en soi