Les émotions : amies ou ennemies ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

En tant qu'êtres humains nous cherchons à être rationnels pour expliquer les situations, mais les émotions sont souvent les moteurs de nos actions.

26 AOÛT 2019 · Lecture : min.
Les émotions : amies ou ennemies ?

"N’oublions pas que les petites émotions sont les capitaines de nos vies et que nous leur obéissons sans même nous en rendre compte" - Vincent Van Gogh

Les émotions sont un état complexe de l’organisme caractérisé par une excitation ou une perturbation qui prédispose à une réponse organisée, ces émotions sont générées comme réponse à un événement externe ou interne.

On pense généralement qu’une émotion comporte (au moins) trois systèmes de réponse qui sont :

  • cognitif/subjectif ;
  • comportemental/expressif ;
  • physiologique/adaptatif.

Pour comprendre l’émotion, il est important de tenir compte de ces trois dimensions en mettant l’accent sur l’une des émotions dans une situation donnée.

Parfois les émotions sont difficiles à définir verbalement. Il faut donc garder à l’esprit que nous ne pouvons pas seulement exprimer nos sentiments oralement. Si nous voulons savoir dans quel état d’esprit quelqu’un se trouve, il est parfois préférable d’observer. La posture corporelle que nous adoptons ou notre expression faciale sont, en de nombreuses occasions, beaucoup plus informatives qu’un "je suis triste".

Les émotions ont des fonctions qui les rendent utiles et qui permettent aux gens de réagir de manière efficace, en fonction de la situation ou de la personnalité, en gardant à l’esprit que même les émotions les plus désagréables ont des fonctions importantes dans l’adaptation sociale et dans les ajustements personnels.

Les émotions ont trois fonctions principales

  1. Fonction adaptative : Préparer l’organisme à mettre en œuvre efficacement un comportement particulier répondant aux prescriptions environnementales, mais aussi mobiliser l’énergie nécessaire et orienter les comportements vers un objectif donné. Par exemple, les émotions suscitées par le fait de voir quelqu’un de proche pleurer a pour fonction de nous rapprocher et nous intéresser à ce qui arrive à la personne.
  2. Fonction sociale : Les émotions communiquent nos états d’âme et expriment notre humeur. Cela facilite l’interaction avec les personnes, en permettant de prévoir les comportements associés à celles-ci et de favoriser les processus de relations interpersonnelles.
  3. Fonction de motivation : Il s’agit d’une combinaison entre direction et d’intensité, où l’émotion remplit d’énergie le comportement motivé et un comportement doté d’émotions, c’est-à-dire que tout comportement motivé produit une réaction émotionnelle. D’un autre côté, les émotions sont l’essence de la motivation. Elles déterminent l’apparition de ce type de comportements, les dotent de plus ou moins d’intensité et les guident dans l’une ou l’autre direction.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur aptitudes sociales