Les passifs-agressifs : ceux qui attaquent par le silence

Vous en avez peut-être croisé un tout au long de votre vie. Ce sont des gens qui n’entrent pas en conflit direct avec vous mais qui finissent par faire ce qu’ils veulent. Parlons-en !

4 SEPT. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Les passifs-agressifs : ceux qui attaquent par le silence

Imaginez cette situation : vous avez besoin que votre collègue vous transmette quelques informations pour pouvoir rédiger un rapport, mais il ne vous les envoie jamais. Vous lui rappelez, et il fait comme si de rien n’était. Votre collègue n’a pas refusé de faire ses obligations, mais il ne l’a pas fait non plus. C’est un passif-agressif.

Il est possible que vous ayez vécu quelque chose de similaire dans la famille ou au travail, car c’est très courant. Cette façon d’agir a différentes causes : manque d’estime de soi, impossibilité de créer des relations saines, peu de compétences sociales. Et ça arrive aussi bien chez les hommes que chez les femmes. En outre, ce type de comportement est difficile à reconnaître et implique un sentiment de douleur pour ceux qui en souffrent.

Faire la sourde oreille, c’est sa spécialité

À première vue, un passif-agressif peut sembler ne pas s’énerver, mais ce n’est pas vrai. Il le fait, mais il ne l’extériorise pas : il utilise le silence pour ignorer la personne et retarder le temps qui lui est compté.

Qu’y a-t-il derrière cette attitude ? La peur de mettre sur la table leurs besoins ou l’impossibilité de dire “non”. Si quelqu’un met le conflit sur la table, il l’évitera.

Le portrait du passif-agressif 

Le passif-agressif veut se sentir en sécurité et qu'on soit derrière lui, mais il ne supporte pas qu’on lui donne des ordres et veut être autonome et libre. Comme nous l’avons dit, il lui est difficile d’exprimer ses désirs, donc quand il ne se sent pas aimé, il utilise des stratégies de non-confrontation : arrêter de parler, disparaître, éteindre son téléphone, ne pas répondre, ne pas prêter attention à l’autre… Quand quelqu’un l’affronte, la personne passive agressive cherchera à s’en sortir dans la discussion, niant même les preuves les plus claires.

C’est une attitude clairement victimiste. Il ne reconnaît pas ce qui lui arrive aux autres, mais il ne le reconnaît même pas lui-même. Le manque d’autocritique et de souplesse prédomine, et le confirme dans ses attitudes :

"c’est le reste du monde qui a tort, pas moi."

Le résultat est que, même si vous n’avez pas parlé à votre partenaire depuis deux jours, vous ne serez conscient que de votre propre douleur, jamais de celle que vous causez.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 16
  • Alta

    Magnifique moi je suis agressif passesif. Mais je ne sais pas comment arrivé ça. Est-ce que vous pouvez explique ? Pourquoi ? reason ? Ex. Longtemps confrontation àvec l'autre et défini une personne que ne me comprends pas.

  • Cinthya

    Mon compagnon punit toujours par le silence. Comment dois-je réagir face à ça ?

  • Célibataire est fière

    Bonjour, Moi et mon père nous nous sommes plus parler pendant 10ans alors que nous habitons ensemble et qu'il me battait. Les seuls phrase que je me souvienne qu'il est prononcée lorsque que je lui ai dit étant ado que je vais me suicider c'est '' que je fais honte à la famille et que je peut aller me suicider'' depuis cela BIEN SUR QUE J'AI PREFERER ME TAIRE QUE DE FAIRE FACE, BIEN SUR QUE JE N'ARRIVER PLUS A EXPRIMER MES EMOTIONS, J'AI AUJOURD'HUI DEUX ENFANTS. JE PREFERE ME TAIRE LE TEMPS QUE JE ME CALME QUE DE LEURS DIRE DES ATTROCITÉ QUI LES MARQUERON A VIE. LE SILENCE SERT A ME PROTEGER AUJOURD'HUI ET A PROTÉGER CE QUE J'AIME. Aujourd'hui encore bien que mon père me parle je n'arrive plus a le répondre que par oui ou non je suis bloqué

  • Meri

    En lisant certains commentaires je me rends compte que certains hommes qui je connais sont comme ça. Je constate aussi qu'ils ont une capacité à remettre l'autre en question et je ne souhaite a personne de vivre avec une personne comme ça parce que ça détruit l'autre....

  • Lysny

    Merci pour cet article. Mon conjoint ne m'a pas parlé et m'a ignoré pendant 6 ans, ça a été très dur. Il ne voulait pas consulter, même en thérapie de couple. J'ai tenu pour notre fille mais je ne souhaite ça à personne. Et puis, il s'est débloqué comme il s'était bloqué, du jour au lendemain. On a enfin pu parler. On essaye de recoller les morceaux. Notre couple tiendra (17 ans qu'on est ensemble) mais dure épreuve...

  • Sara38

    Mon mari est comme ça. Ça me prend bp d'énergie et je souhaite vivement avoir des solutions pour y faire face. Merci

  • Flo~

    Génial bah je suis passif agressif

  • JUNGERMAN

    Je règle ainsi mes conflits. Néanmoins, quand je veux blesser quelqu'un, je discutes choses méchante. Tout ça pour dire que le but de cette technique n'est pas de blesser...

  • Tony Odin

    Avec cette façon d'agir,il n'y a plus d'antagonisme. Le lâcher prise est une autosuggestion consciente.Ne pas répondre aux sollicitations ou ne pas donner suite à ceux qui vous ignorent est une excellente thérapie pour pallier à l'absence de l'autre. Et oui,je sais de quoi j'écris: "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.." Lamartine.

  • Julie

    Bonjour J’ai eu une relation avec ce genre de personne. Prendre la fuite lors de tension plutôt que d’en discuter. Ne pas répondre aux appels ou aux messages. Laisser l’autre dans l’ignorance la plus totale. J’ai durant deux mois essayé de communiquer de proposer des moments pour se voir et discuter. Allant jusqu’à m’excuser car son comportement me faisait penser que j’avais peut-être mal agit. J’ai beaucoup souffert de cette situation, de ce silence de cette ignorance. J’ai fini par lâcher prise et me dire qu’une relation n’est pas possible avec quelqu’un qui prend la fuite au premier conflit ou à la première difficulté. Cette courte période de quelques mois m’a fait beaucoup de mal, a entaché ma confiance en moi mais avec le temps me fait aussi comprendre que dans la vie il faut se delaisser des personnes toxiques qui ne se remettent jamais en question, qui trouvent constamment des excuses ou prétextes et surtout il faut savoir lâcher prise même si ça fait mal même s’il Y a de l’attachement car dans communication toute relation est vouée à l'échec. Et dans ces situations là ne n’est pas nous le problème nous qui avons le mauvais rôle.


Chargement en cours



derniers articles sur trouble de la personnalité