7 symptômes pour identifier un trouble de la personnalité évitante : comment y faire face ?

Le trouble de la personnalité évitante consiste à avoir des difficultés à socialiser avec les autres. Comment pouvons-nous l'identifier ? Et que pouvons-nous faire pour y faire face ?

14 SEPT. 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Personnalité évitante

Éviter les critiques, le rejet ou les situations embarrassantes est une attitude à laquelle nous pouvons tous nous identifier. Cependant, dans certains cas, une personne qui connaît certains problèmes sociaux peut finir par se sentir hypersensible au rejet, ce qui l'amène à éviter de toute façon les interactions avec les autres. Dans ces cas, on peut dire qu'une personne souffre d'un trouble de la personnalité évitante.

Qu'est-ce que le trouble de la personnalité évitante ?

Le trouble de la personnalité évitante est un trouble de santé mentale connu sous le nom de trouble de la personnalité. Ces troubles impliquent généralement un comportement durable, en dehors des normes socialement "acceptables", qui cause de la détresse à la personne qui en souffre.

Ce type de trouble est regroupé avec d'autres troubles de la personnalité caractérisés principalement par des sentiments de nervosité et de peur. Dans le cas du trouble de la personnalité évitante, les personnes se sentent souvent inadéquates et très sensibles au fait d'être jugées négativement par les autres. En fait, bien qu'ils souhaitent interagir avec les autres, ils finissent par éviter les interactions sociales en raison de leur peur intense d'être rejetés par les autres.

Symptômes du trouble de la personnalité évitante

Les principaux symptômes qui peuvent indiquer que vous souffrez de ce trouble sont les suivants :

  1. Peur de la critique ou du rejet : les personnes atteintes de ce trouble évitent souvent certaines activités professionnelles, sociales ou scolaires par peur de la critique ou du rejet. En d'autres termes, ils peuvent avoir l'impression que les autres ne veulent pas qu'ils les accompagnent ou s'imaginer souvent "inférieurs" aux autres.
  2. Ils évitent les conflits : Essayer de plaire aux autres à tout prix, malgré les conséquences que cela peut avoir pour la personne, peut être le signe d'un problème social.
  3. Ils évitent de prendre des décisions : Une personne ayant une personnalité évitante peut éprouver des difficultés à prendre des décisions, même si celles-ci n'ont pas un grand impact sur sa vie décisions, même si celles-ci n'ont pas beaucoup d'impact sur leur vie quotidienne.
  4. Manque d'estime de soi : dans de nombreux cas, ce trouble est le signe que la personne souffre d'un manque d'estime de soi. Cela implique qu'une personne ayant une personnalité évitante peut se sentir inférieure aux autres, ne pas avoir suffisamment confiance en elle pour établir des contacts sociaux, entre autres comportements similaires.
  5. Faible confiance en les autres : Ce trouble social rend souvent difficile les relations avec les autres, car les personnes qui en souffrent ont souvent peu confiance dans les autres. Cela peut se produire parce que ce trouble peut amener les gens à mal interpréter certaines situations sociales comme étant négatives.
  6. Difficulté à quitter leur zone de confort : Un autre signe qui peut indiquer un trouble de la personnalité évitante est la tendance à se trouver dans des situations ou des espaces où la personne se sent complètement "à l'aise".
  7. Auto-isolement : L'inhibition sociale peut aller si loin que les gens finissent par s'isoler chez eux, évitant les autres à cause de leurs peurs ou de leurs inquiétudes.

Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, il est probable que vous souffriez du trouble de la personnalité évitante. En cas de doute, il est important de consulter un psychologue professionnel.

Trouble de la personnalité évitante

Comment le diagnostique-t-on ?

Le trouble de la personnalité évitante ne peut être diagnostiqué que par un professionnel de la santé mentale selon les critères décrits dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-V). Ce trouble est généralement diagnostiqué chez les adultes, car les enfants peuvent être timides parce que leur personnalité n'est pas encore développée. Les critères décrits dans le DSM-5 sont les suivants :

  • Évitement des activités professionnelles impliquant des contacts sociaux importants par peur des critiques, de la désapprobation ou du rejet 4
  • Refus de s'engager avec les autres à moins d'être sûr qu'ils l'apprécieront.
  • Se retenir dans les relations intimes par peur du ridicule ou de l'humiliation.
  • Inquiétude face aux critiques ou au rejet dans les situations sociales 4
  • Inhibition dans les nouvelles situations sociales en raison d'un sentiment d'inadéquation.
  • Sentiments d'inadéquation sociale, de manque d'attrait ou d'infériorité par rapport aux autres 4
  • Hésitation à prendre des risques ou à faire de nouvelles choses par peur de l'embarras.

Pourquoi cette inhibition sociale ?

Des études indiquent que le trouble de la personnalité évitante peut être dû à des facteurs génétiques, environnementaux, sociaux et psychologiques. L'un des facteurs les plus fréquemment observés chez les patients atteints de ce trouble est le fait d'avoir subi des violences émotionnelles pendant l'enfance, par le biais de moqueries ou d'un manque d'affection de la part des parents. En outre, d'autres troubles de la santé mentale peuvent coexister avec le trouble de la personnalité évitante :

  • Phobie sociale : Une expérience d'anxiété très envahissante et de timidité extrême dans des situations sociales courantes.
  • Trouble de la personnalité dépendante : Les personnes atteintes de ce trouble ont tendance à se fier excessivement aux autres, tant pour obtenir des conseils que pour prendre leurs propres décisions.
  • Trouble de la personnalité borderline : Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité borderline éprouvent de nombreuses difficultés dans différents domaines, qu'il s'agisse des relations sociales, de l'humeur ou de l'image de soi.

De nombreux symptômes du trouble de la personnalité évitante sont partagés avec d'autres pathologies telles que la phobie sociale généralisée. C'est pourquoi les troubles peuvent très facilement être confondus.

Quel est le traitement du trouble de la personnalité évitante ?

Dans une grande proportion des cas, les personnes souffrant du trouble de la personnalité évitante ne cherchent souvent pas à se faire soigner. Pourtant, lorsqu'ils le font, ils s'adressent souvent à un professionnel pour un problème de vie spécifique, ce qui signifie qu'ils interrompent le traitement lorsque ce problème est résolu.

D'autre part, le trouble de la personnalité évitante peut être difficile à traiter car il est difficile à détecter. De plus, les perspectives des personnes atteintes du trouble de la personnalité évitante qui ne cherchent pas à se faire soigner sont souvent assez sombres, car dans la plupart des cas, ces personnes s'isolent et utilisent l'évitement comme seule stratégie d'adaptation.

Dans les cas où le traitement est reçu en conjonction avec un professionnel de la santé mentale, la plupart des personnes sont capables de réduire leurs symptômes et d'augmenter leurs stratégies de contrôle des symptômes. Ainsi, bien qu'une personne atteinte de ce trouble puisse paraître timide dans certaines situations sociales, elle sera capable de maîtriser les pensées négatives qui la limitent dans ces circonstances.

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Avoidant Personality Disorder. Cleveland Clinic. https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/9761-avoidant-personality-disorder
  • Quilty, S (2021). Avoidant Personality Disorder. Web MD. https://www.webmd.com/mental-health/avoidant-personality-disorders
  • Cuncic, A (2020). What Is Avoidant Personality Disorder (AVPD)? Very Well Mind. https://www.verywellmind.com/avoidant-personality-disorder-4172959

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur trouble de la personnalité