Pourquoi certaines personnes jouent-elles toujours le rôle de victime ?

Savoir reconnaître ce qui se cache derrière le comportement d'une personne qui agit toujours comme une victime est essentiel pour vivre avec ces types de personnes et les aider à agir...

15 AVRIL 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Pourquoi certaines personnes jouent-elles toujours le rôle de victime ?

Nous connaissons tous au moins une personne qui joue le rôle de victime. Elle est la «pauvre», qui blâme toujours l'autre pour ses problèmes et ses malheurs. Cependant, derrière cette stratégie, consciente ou non, il y a une série de facteurs, y compris la difficulté du questionnement. Il est plus facile pour l'agresseur de se mettre dans une position fragile que d'assumer les conséquences de ses actes et de mûrir avec ses échecs.

Il y a des comportements communs aux personnes qui se victimisent. Voici les plus évidents :

  • Ils sont très négatifs et ont du mal à voir le côté positif des situations ;
  • Ils croient que le monde est contre eux ;
  • Ils transforment les petits revers en gros problèmes ;
  • Comme ils ne reconnaissent pas leurs erreurs, ils ne s'excusent jamais ;
  • Ils n'ont aucune empathie envers les autres ;
  • Ils se plaignent tout le temps ;

Connaître les raisons qui mènent ces personnes à se victimiser est essentiel pour sortir du cercle vicieux et ne pas renforcer la victimisation.

Pourquoi jouent-elles le rôle de victime ?

Les personnes qui deviennent victimes ont souvent une faible estime de soi. Ils ne font pas confiance à leur potentiel. Ils croient qu'ils ne sont pas capables de surmonter les obstacles de la vie et de gagner l'admiration des autres par leurs propres efforts. Pour cela, ils essaient de manipuler ce qui sont autour d'eux à travers le sentiment de chagrin. Il y a d'autres raisons qui poussent ces personnes à se victimiser. Parmi eux, les principales, on retrouve :

  • Essayer d'influencer les pensées, les actions et les sentiments des gens. Il n'est pas rare que celui qui joue la victime soit une personne contrôlante. Il cherche à éveiller la souffrance des autres et ainsi générer de la solidarité dans son environnement.
  • Attirer l'attention. Comme il a une carence, celui qui se victimise a besoin de setir qu'on prenne soin de lui. Pour cela, il s'expose comme quelqu'un émotionnellement blessé. En fait, ses problèmes sont toujours graves et urgents.
  • Justifier ses actions. Celui qui joue la victime n'est jamais coupable de rien. Ensuite, théoriquement, il peut  faire ce qu'il veut. Même dans des situations où il n'a pas raison, il change la réalité en sa faveur en blâmant une autre personne ou les circonstances de ce qui lui arrive.
  • Manque de maturité. Ces gens supposent que le monde doit être juste, c'est la façon de penser d'un enfant. Ils ont tendance à projeter les circonstances de leur enfance, où ils étaient vraiment impuissants, dans des situations et des relations actuelles. Ils ne sont pas en mesure de reconnaître que les adultes ont un bagage émotionnel beaucoup plus large que lorsqu'ils étaient petits.

 

Que pouvez-vous changer si vous jouez le rôle de victime ?

La première étape consiste à savoir reconnaître que vous vous comportez ainsi et à vouloir agir différemment. Beaucoup de gens passent toute leur vie à jouer un rôle de victime parce qu'ils se sentent à l'aise de vivre avec d'autres dans une position inférieure. Changer cette façon d'agir n'est pas facile, mais c'est possible.

Petit à petit, il est important de prendre les rênes de votre vie, d'assumer les conséquences de vos choix et de cesser de blâmer les autres pour tout ce qui vous arrive.

Dans ce processus, avoir l'aide d'un psychologue peut être décisif pour réinventer votre façon d'être.

Que pouvez-vous faire si vous vivez avec une personne qui se victimise ?

Lorsque l'autre personne commence à se plaindre, essayez de changer de sujet ou de vous éloigner. Ainsi, elle verra que ce jeu ne fonctionne plus avec vous et quittera probablement la position d'infériorité. Une autre alternative est de lui faire comprendre qu'elle a votre soutien, mais que vous ne pouvez pas résoudre ses problèmes. Soyez patient et ouvrez le dialogue au-delà de la plainte. 

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • Yasmine

    Comme savoir si on joue le rôle de l victime ou pas ? Parceque je vous avoue que j'ai 19ans , je suis en pleine crise existentielle je ne parle a personne mais je me plains toujours on disant que je suis fatiguée de la vie , pas des envies de suicide je suis pas tombé aussi bas , maisbje voudrais juste comprendre est ce que j'ai un problème psychologue au bien c'est juste une petite crise d'adolescence.merciwww.thiziriarr

derniers articles sur développement personnel