Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Prendre des résolutions, bonne ou mauvaise idée ?

Bientôt la nouvelle année, et peut-être pensez-vous prendre de nouvelles résolutions. Mais est-ce réellement une idée viable?

4 oct. 2018 Actualités - Lecture : min.

psychologues

Le passage de la nouvelle année est un appel au renouveau, le début d'un nouveau cycle, et c'est bien pour cela que tant de personnes choisissent de prendre des résolutions à cette période. Mais est-ce réellement une bonne idée ?

Que sont les résolutions ?

Au moment du Nouvel An, les résolutions que l'on prend concernent souvent notre style de vie : une habitude que l'on souhaite prendre ou abandonner, un défi que l'on se fixe, un objectif à atteindre... Étant en pleine période de renouveau, ces résolutions semblent avoir plus de poids que celles que l'on peut prendre tout au long de l'année. Car même si la nouvelle année nous semble un passage commun, ce cycle nous affecte : le temps qui passe, le renouveau et, quelque part, cette idée d'une nouvelle chance à la naissance d'une nouvelle année.

Nos résolutions partent en général d'une bonne intention : arrêter de fumer, être plus organisé(e), se remettre au sport, économiser... Mais, alors que ce sont des décisions qui partent d'une bonne intention et qui nous semblent bénéfiques, pourquoi est-il si difficile de les tenir ?

Prendre une bonne résolution : mauvaise idée ?

À l'arrivée de la Nouvelle Année foisonnent les articles et conseils vous rappelant qu'il est temps de prendre des bonnes résolutions. Pourtant, en prendre peut être extrêmement difficile et faire plus de mal que de bien.

D'abord, les résolutions supposent que l'on peut décider de changer pour le mieux, comme ça, d'un claquement de doigts (ou presque). Or, les résolutions que l'on prend sont en général complexes, et nous devons mettre en place une réelle discipline pour les tenir. Les objectifs que nous nous fixons sont souvent irréalistes, bien au-delà de nos limites. Découragé(e)s, nous abandonnons donc ces résolutions, et ce n'est pas sans conséquence. Culpabilité de ne pas y être arrivé(e), impression de ne parvenir à rien, regrets et chute de l'estime de soi, sans oublier le fait de devoir faire face à ses anciens échecs...

reso.jpg

Ensuite, que pensons-nous accomplir en prenant une bonne résolution ? Devenir meilleur(e)s, une meilleure version de nous-mêmes, simplement parce que nous l'avons décidé ? Se mettre de tels défis nous met dans une position complexe : nous n'acceptons pas une part de nous-même et souhaitons la modifier. Une résolution, c'est essayer de gommer cette part de nous-même ("je suis fumeur(euse)", je suis dépensier(e)"...). Avant de prendre une résolution, réfléchissez à la raison qui vous pousse à le faire : acceptez d'abord que vous n'êtes pas parfait(e) avant de vouloir vous changer.

Résolutions et développement personnel

D'un autre côté, prendre des résolutions peut être une excellente manière d'avancer dans le développement personnel, à condition d'en choisir qui ne risquent pas de nous culpabiliser. Plutôt que d'opter pour des objectifs qui riment avec contrainte, choisissez ceux qui riment avec bien-être ! En préférant ce type de résolutions, vous réussirez à augmenter l'estime de soi et la confiance en soi qui vous aideront effectivement à atteindre des défis plus complexes par la suite si vous le souhaitez.

Plutôt que de vous mettre des objectifs irréalistes et que vous allez avoir du mal à tenir car ils impliquent une forte dose de négativité et de discipline, pourquoi ne pas prendre des résolutions positives ? Apprenez par exemple à aller au bout de vos envies, à vous détacher du regard des autres, promettez-vous que vous allez prendre plus de temps pour vous et pour faire ce qui vous plaît, profitez des petits instants de bonheur lorsqu'ils se présentent, sans culpabiliser et penser à tout ce que vous devez faire. Et surtout, laissez-vous du temps et de l'espace pour vous aimer, aimer ce qui vous entoure, apprécier tout ce qui fait les petites joies dans votre vie. Faites la paix avec vous-même, mettez la tolérance et l'empathie au coeur de vos vies, et avancez l'esprit ouvert.

Comment tenir une bonne résolution ?

On abandonne facilement une bonne résolution pour plusieurs raisons : la motivation, le manque de précision, le manque de réalisme, les peurs inconscientes ainsi que le manque de récompense.

cle.jpg

Ainsi, si vous décidez de prendre une bonne résolution, vous devez d'abord comprendre ce qui vous motive à prendre cette décision : pensez qu'elle doit provenir d'une réelle envie si vous voulez vraiment vous y tenir, et non d'une peur, et qu'elle ne doit venir que de vous-même. Soyez précis dans le résultat que vous voulez atteindre, afin de pouvoir vous visualiser comme ayant déjà accompli votre objectif. Pour vous discipliner, essayez de mieux vous organiser : notez par exemple dans un agenda le résultat que vous souhaitez atteindre chaque semaine, ou le but de la semaine (fumer un total de deux paquets de cigarettes, puis un et demi, etc.). Fixez-vous un objectif réaliste en admettant vos limites (vous ne pourrez certainement pas arrêter de fumer en deux jours), et encouragez-vous dès que vous avez franchi des étapes !

Pour tenir une bonne résolution, utilisez la technique SMART :

  • Spécifique : un objectif clair et défini en quelques mots
  • Mesurable : gardez un oeil sur votre développement grâce à des indicateurs
  • Acceptable : une résolution en accord avec votre morale, vos valeurs, qui vient du plus profond de vous-même
  • Réaliste : un objectif possible et réel, qui respecte vos limites
  • Temporellement défini : mettez une deadline précise à ce projet.

Une bonne astuce pour mieux tenir vos résolution : lorsque vous en prenez, écrivez une lettre, à vous même, à un ami, comme si vous l'écriviez au 1er janvier de l'année suivante. Expliquez dans cette lettre l'année extraordinaire que vous avez passé, en précisant que vous avez atteint tous les objectifs que vous vous étiez fixés. Mettez la lettre dans une enveloppe, fermez-la et notez dessus "à ouvrir au premier janvier de l'année 20..." ( selon l'année). En ouvrant la lettre l'année suivante, vous serez surpris de voir atteints un bon nombre d'objectifs que vous vous étiez fixés.

Photos : Shutterstock

0 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi