Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Psychologie des personnages de Game of Thrones

L'ultime saison de Game of Thrones est sur le point de se terminer : 10 ans d'intrigue, de meurtres, batailles, etc. Quel est le profil psychologique des personnages les plus importants ?

14 mai 2019 Actualités - Lecture : min.

psychologues

Il ne manque plus qu’un chapitre pour la finale de la dernière saison de Game of Thrones, série à succès de HBO basée sur la saga Ice and Fire Chanson de G.R.R. Martin. Dimanche prochain, lundi matin en Europe, se concluront dix ans d’intrigues politiques, cruelles et assassinats spectaculaires, danses d’amour et de haine, batailles inoubliables et luttes continues pour savoir qui sera le roi ou la reine de Westeros. Avec l’aide du psychiatre José Mendoza Velásquez, de l’université nationale autonome du Mexique, nous allons essayer de décrire certains des personnages les plus emblématiques de la série en nous focalisant sur l'évaluation de leur personnalité, en utilisant le DSM-V comme manuel de diagnostic de référence.

Bien sûr cette description ne peut pas être tout à fait exacte puisque nous ne connaissons pas personnellement les personnages et ne connaissons que les éléments de leur histoire que la série nous offre, c’est-à-dire que nous n’aurons pas une certitude absolue mais nous allons essayer de mener à bien cette expérience.

Tyrion Lannister

C’est un personnage qui a beaucoup évolué tout au long de son parcours dans la série, passant d’un homme ivre et client fidèle de bordels à un conseiller ou Main de la Reine Daenerys.  

Sa mère est décédée pendant son accouchement et son état physique lui a valu le rejet de presque tous ses proches, y compris son père. Avec ce dernier, il alterne généralement entre deux comportements : d’une part, il cherche à obtenir son approbation, mais d’autre part, il agit de manière totalement contraire aux principes de son père. En le tuant, il se libère et commence son parcours de développement personnel.

Le besoin extrême d’approbation de la part des autres et la recherche d'attention sont des éléments typiques du trouble hystérique de la personnalité. Les symptômes de ce trouble sont souvent synonymes d’égo, les sujets ne reconnaissent pas que d’autres puissent percevoir leur comportement comme manipulateur, excessif ou superficiel. Cela conduit à développer des difficultés dans les relations sociales en ayant à faire face à la colère et à la mauvaise humeur.  

shutterstock-705028693.jpg

Les sujets présentant ce trouble sont manipulateurs, fascinants, séduisants et impulsifs. Ils expriment leurs émotions de façon si exagérée qu’ils tendent à être attractifs et affectent l’aspect rationnel des élections leurs choix.

Si nous repensons au Tyrion des derniers épisodes, il s'agit d'un homme qui essaie d'obtenir l'approbation de sa reine à chaque instant, mais qui continue à prendre des mauvaises décisions, qui le conduisent à ressentir un énorme découragement car il est incapable de convaincre les autres.

Daenerys Targaryen

C’est l’un des personnages qui a le plus grandi au cours des huit saisons de la série.Elle naît comme une petite fille vendue par son frère, mais elle comprend immédiatement comment prendre de l’espace et du pouvoir, conquérir de grandes armées et être aimée de ses sujets. Daenerys, cependant, semble manifester des symptômes associés au trouble de la personnalité narcissique caractérisé par des idées grandioses liées à la conviction qu’elle mérite un traitement spécial, qu’elle a des talents uniques, brillants et attractifs.

got1.jpg

 Les caractéristiques d’un trouble narcissique sont :

  • fantasmes de succès illimité, pouvoir et charme ;
  • conviction de ne pas être suffisamment apprécié.e ;
  • demande excessive d’admiration pour ses propres qualités ;
  • tendance à exploiter les autres ;
  • manque d’empathie ;
  • sentiments de mépris et attitudes arrogantes et présomptueuses.

Malgré cela, Daenerys a fait preuve d’empathie à de nombreuses reprises, avec les esclaves qu’elle a libérés, avec ses conseillers et ses amis, prenant soin d’eux comme une mère”. Cependant il lui est de plus en plus difficile de se rendre compte qu’il y a quelqu’un qui peut obtenir plus d’approbation qu'elle de la part des autres. Rappelons-nous que son rêve, son seul but dans la vie, ce qui l’a maintenue en vie jusqu’à présent, prendre le trône de fer et être la Reine de Westeros, peut lui être enlevé par Jon Snow/Aegon Targaryen.  

Jorah Mormont

Il est habile et intelligent, mais en même temps dépendant de sa reine. Malgré son amour non réciproque pour la reine Daenerys, il décide de la suivre et de rester près d’elle pour la protéger à tout prix jusqu’au bout.

En général, les personnes atteintes de troubles de la personnalité dépendante choisissent des partenaires avec des personnalités fortes, souvent narcissiques, qui adoptent des comportements dominants à leur égard et qui, dans certains cas, peuvent devenir abusifs (ici ce n’est pas le cas).

got2.jpg

La crainte de perdre cette personne, d’être abandonné et de rester seul, caractéristique du trouble de la personnalité dépendante, fait que ces personnes sont des victimes potentielles de manipulation et d’abus. Il leur est difficile d’exprimer leur désaccord et de prendre des décisions indépendamment des autres parce qu’ils ont peur et paniquent à l’idée de faire quelque chose de leur côté, sans l’aide de personne.

Arya Stark

La petite fille de la première saison, qui savait déjà qu’elle n’était pas une dame, n’existe plus. La vie l’a mise face à tant de défis qui l’ont éloignée de plus en plus de la version souhaitée par sa mère, Catelyn Tully-Stark. Quand Arya rentre chez elle, elle se méfie de tout le monde, même de sa propre famille, habituée à penser toujours au pire, à douter de tout le monde et obsédée par la vengeance. Ces caractéristiques nous ont fait aimer Arya, mais, pour le psychiatre Velásquez, il n’y a aucun doute que cela la relie au trouble de la personnalité paranoïaque.

shutterstock-448428061.jpg

 Les sujets avec cette personnalité pensent que les autres vont les trahir, les blesser et les tromper, même sans aucune preuve pour justifier ces pensées. Ils s’inquiètent et commencent à juger méticuleusement le comportement des autres, en espérant toujours le pire; ils ont à peine confiance ou deviennent intime avec les autres, car ils craignent que d’autres puissent utiliser leurs faiblesses contre eux.

Les personnes atteintes de ce trouble sont rancunières pendant de longues périodes et ne sont pas prêtes à pardonner la moindre erreur. Pensez juste à Arya et à sa "liste de morts” qui l’accompagne tout au long de son voyage : à plusieurs reprises, nous la voyons s’endormir en répétant à voix haute les noms de toutes les personnes qu’elle va tuer pour satisfaire sa soif de vengeance. Nous ne pouvons évidemment pas dire qu’Arya est née comme ça, mais que les circonstances de la vie l’ont conduite à être aussi prudente avec la vie. 

Joffrey Baratheon

Nous finirons avec Joffrey Baratheon. Étant donné son jeune âge, nous pouvons dire qu’il a les symptômes associés à un trouble du comportement dû à sa tendance à être agressif et autoritaire :

  • la volonté et le plaisir d’intimider les autres ;
  • une certaine cruauté et plaisir à infliger des souffrances physiques aux autres ;
  • l’utilisation d’armes ou d’autres objets pour causer des dommages physiques à d’autres (tels que couteaux, bâtons).

got4.jpg

Vous souvenez-vous quand son oncle Tyrion Lannister a mis deux jeunes femmes dans sa chambre ? Ce qui s’est passé n’a pas été très agréable pour les deux filles qui ont été menacées par une arbalète par le roi et ont été forcées de se blesser physiquement.

Les troubles du comportement sont courants chez les enfants et les adolescents et, à l’âge adulte, ils présentent des caractéristiques similaires à celles d’un trouble de la personnalité antisociale caractérisé par une attitude de mépris, d'indifférence et violation des droits. La personne atteinte de troubles antisociaux manifeste son hostilité et/ou commet des agressions physiques et tend à manipuler les autres.

Bibliographie

  • DSM-V Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.
  • "Game of Thrones" de psychanalyse, José J. Mendoza Velásquez, MD ;Bernardo Schubsky; Mariana lopez Mejia
  • Game of Thrones, série télévision.

Article écrit par la Dr. Guendalina Giurso, enregistrée à l’Ordre des psychologues de Lombardie.  

Photos : Shutterstock

1 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi