Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Quelle différence entre trouble dissociatif et dissociation ?

Un trouble dissociatif peut faire partie d'une vraie pathologie, mais tout dépend du degré de dissociation.

8 août 2017 Troubles psychologiques - Lecture : min.

psychologues

Il y a beaucoup de confusion concernant ces termes de dissociation. Il est important de comprendre que c’est le degré de dissociation qui définira si l’individu se trouve dans un trouble pathologique ou pas.

La dissociation provoquée ou dissociation adaptative normale

Dissociation provoquée

Elle s’utilise généralement dans le cadre de l’hypnose médicale, comme en anesthésie (hypno-sédation), ou dans le contrôle de la douleur (hypno-analgésie), ou dans le cadre de l'hypnose thérapeutique. Elle permet d’amener non seulement un sentiment d’apaisement, de sécurité, mais aussi faciliter une intervention médicale.

Dissociation adaptative

Il s’agit d’une dissociation commune à tout un chacun, qui ne relève pas d’un trouble pathologique. C’est-à-dire que chaque individu s’adaptera suivant le contexte de sa vie.  Une femme, pourra passer du rôle de mère, à une chef d’entreprise, ou à une meilleure amie. Idem pour un homme. 

Les troubles dissociatifs problématiques

Les troubles dissociatifs peuvent être induits par : 

  • Des troubles de la personnalité (type paranoïa, borderline, antisociale, obsessionnelle/compulsive,…) ;
  • Des troubles psychotiques (type schizophrénie, bipolarité,…) ;
  • Des  Etat du Moi dissociatifs qui apparaissent souvent à la suite de traumatismes du passé. Une partie de l’individu reste bloquée au moment du traumatisme et va influencer de manière inconsciente la personne dans sa vie actuelle en la maintenant dans des comportements inappropriés ou un malaise diffus.
  • Dépersonnalisation/déréalisation : la sensation que votre corps n'est pas réel, qu'il change ou se dissout, l'impression de devenir fou, induit la plupart du temps par des drogues ou par une attaque de panique sévère. Cela amène la confusion ou une altération d'identité, qui traduit un trouble dissociatif sévère mais ponctuel.

Ce trouble de la dépersonnalisation se décompose de la manière suivante :

  •  Déréalisation : le monde dans lequel vous vivez vous paraît irréel, et il arrive que l'on voit des objets autour de soi qui changent de forme, de taille ou de couleur. Vous avez la sensation que les personnes autour de vous sont ou agissent comme des robots.
  • Confusion d'identité : vous n'avez pas de conscience claire de la personne que vous êtes, et vous pouvez sentir une lutte ou un conflit interne qui ne permet pas de définir réellement qui vous êtes.
  • Altération de l'identité : celle-ci se manifeste lorsque vous subissez des changements brusques dans votre rôle ou votre identité, ce qui fait que votre comportement se modifie notoirement pour les autres. 

Ainsi, la dissociation ne se vit pas d'une seule manière. Il en existe cinq types, énoncés ci-dessus. Mais la dissociation la plus courante est celle relative aux Etats du Moi dissociatifs.

iman.jpg

Ces situations vécues de manière isolée ne donnent pas de signal d'alerte : cependant, lorsqu'elles se transforment en conduites réitérées et/ou habituelles qui interfèrent dans votre travail, vos études, votre vie sociale ou familiale, il est nécessaire de consulter.

femme.jpg

Les effets les plus évidents de ce type de troubles sont en relation avec une altération de la perception, dans la manière dont vous vous comportez, dont vous pensez, dont vous vous sentez, y compris dans votre mémoire et votre corps. Ainsi, une personne peut présenter une amnésie dissociative, un trouble de dépersonnalisation, une fuite dissociative, un trouble dissociatif de l'identité ou un trouble dissociatif relatif à des traumatismes.

Si vous avez souvent la sensation que les personnes qui vous connaissent sont des inconnus, si vous ne savez pas qui vous êtes, si vous vous êtes retrouvé dans un lieu sans savoir comment vous y étiez arrivé, si vous utilisez constamment une nouvelle écriture lorsque vous écrivez quelque chose ou si vous avez la sensation que vous et/ou tout ce qui vous entoure est fictif, il est recommandé de consulter un thérapeute spécialisé dans les troubles dissociatifs. Un psychiatre est souvent recommandé pour poser un diagnostic.

Voulez-vous en savoir plus sur ce thème ? Commentez cet article ou contactez les experts en santé mentale inscrits sur Psychologue.net.

Photos : Unsplash 

1 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi