La dépersonnalisation : être spectateur de soi-même

Avoir la sensation d'être déconnecté de soi, de son corps (dépersonnalisation) et/ou de la réalité (déréalisation) peut être désagréable et angoissant... Comment expliquer ce trouble ?

21 NOV. 2019 · Dernière modification: 26 NOV. 2019 · Lecture : min.
Dépersonnalisation et déréalisation : la déconnexion de soi et de la réalité.

Vous avez déjà eu le sentiment d’être le spectateur de vous-même ? d’être déconnecté de l’environnement qui vous entoure ou d’avoir la sensation de le transformer ? Il semblerait que la moitié de la population ait fait l’expérience de la dépersonnalisation ou de la déréalisation de façon temporaire. Cependant, si vous avez subi un choc et que ce trouble persiste, il est important d’en identifier les symptômes et de traiter ce trouble pour tenter de le dissiper.

Vous avez le sentiment d'être déconnecté de vous-même et de la réalité ?

Dépersonnalisation et déréalisation, de quoi s’agit-il ?

La dépersonnalisation est un trouble qui se caractérise par l’impression que l’on se détache, de façon récurrente ou persistante, de son propre corps. Plongé dans une sensation irréelle où l’on perd le contrôle de soi, cette distanciation de soi-même peut revêtir divers aspects à différents degrés : séparation des pensées, du corps entier ou en partie, des sentiments, des sens… Tel un automate ou un zombie, on se sent alors spectateur de soi-même, et dans le cas extrême où le “moi” se divise , on peut alors endosser le double rôle d’observateur/participant.

La déréalisation est quant à elle caractérisée par des épisodes de distanciation du monde, où l’on est comme plongé dans un rêve. L’environnement réel dans lequel on évolue paraît alors artificiel et insipide. La vue, la perception des distances, la taille et la forme des objets mais aussi l'ouïe peuvent en être altérés. Les personnes que l’on connaît peuvent également paraître étranges, voire inconnues. La notion de temps peut également être modifiée. En résumé, ce que l’on voit et ce que l’on entend se déforme, se transforme.

En cas de dépersonnalisation et déréalisation, la réalité se transforme.

Symptômes et développement du trouble

Les symptômes de la dépersonnalisation/déréalisation, peuvent apparaître tout aussi progressivement que soudainement, et de façon chronique ou continue. L’intensité de ces troubles est variable de même que leur durée, pouvant aller de quelques heures ou quelques jours à plusieurs années selon l’état de la personne atteinte.

Comme vu précédemment, et bien qu’il ne soit pas toujours évident pour les personnes atteintes de décrire leurs symptômes, dépersonnalisation et déréalisation sont caractérisées par un sentiment de détachement de soi (pensées, corps, sentiments, sens...) dans le premier cas, et/ou de détachement de l’environnement (entourage, espace…) dans le second cas.

La déréalisation est la sensation d'être plongé dans une réalité autre, comme dans un rêve.

Il est également possible que ces troubles soient accompagnés de maux de tête, voire d’évanouissements. Enfin le stress, l’anxiété, la dépression, le manque de sommeil ou tout environnement provoquant une hyperstimulation ou un état de choc peuvent aggraver les symptômes.

Le trouble apparaît de façon progressive ou soudaine, généralement autour de l’âge de 16 ans, bien qu’il puisse se manifester dès l’enfance. Il se développe également après 20 ans, dans plus de 20% des cas, et seulement dans 5% des cas, après 25 ans. Il est par contre extrêmement rare que le trouble surgisse après 40 ans. Il faut cependant noter que toutes les personnes présentant l’un ou plusieurs de ces symptômes ne sont pas nécessairement atteintes dépersonnalisation ou déréalisation, le mieux pour s’en assurer étant de consulter un spécialiste pour évaluer la présence ou non du trouble.

L'environnement et les formes se modifient en cas de déréalisation.

Les causes de la dépersonnalisation

Le trouble de la dépersonnalisation (ou de la déréalisation) et le développement de ces symptômes sont généralement causés par un stress intense, sévère ou un état d’épuisement avancé. Il survient donc surtout chez les personnes anxieuses et/ou dépressives subissant de fortes pressions (sociales, professionnelles, économiques) ou ayant vécu un choc émotionnel violent comme par exemple :

  • être victime de négligence ou maltraitance affective durant l’enfance,
  • être victime ou témoin de violences physiques,
  • être en charge d’un parent lourdement handicapé (physiquement ou mentalement),
  • être confronté à un danger mettant en danger sa propre vie.
  • être confronté à la mort soudaine d’un être cher.

Enfin, le déclenchement des symptômes peut également être dû à la privation de stimulation sensorielle ou encore à l'absorption de certaines drogues illicites (toxicomanie).

La dépersonnalisation est la sensation d'être spectateur de soi-même.

Traiter la dépersonnalisation et en guérir

Guérir de la dépersonnalisation et/ou de la déréalisation est possible à condition de bien diagnostiquer et traiter ce trouble. Grâce à une évaluation clinique et selon les cas, à la réalisation de tests - tant sur le plan physique que psychologique - permettant d’exclure d’autres causes qui pourraient expliquer l’apparition des symptômes, le médecin peut diagnostiquer le trouble.

Alors qu’il peut disparaître naturellement, le trouble de dépersonnalisation ou de déréalisation peut être mineur si la personne atteinte reste capable de se concentrer et de s’occuper l’esprit. Il ne sera donc traité que s’il persiste et si la personne atteinte en souffre, au point de se sentir déconnectées et d’en être gênée socialement et/ou professionnellement.

Plusieurs techniques ont prouvé leur efficacité pour venir à bout de ce trouble : traitement cognitif, comportemental, techniques de conscience de l’ici-maintenant, psychothérapie psychodynamique… Il est également nécessaire de traiter les problèmes de stress, l’anxiété ou la dépression à la source.

Si vous pensez vivre ce trouble de façon épisodique ou continue, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un spécialiste qui pourra réaliser un suivi et vous recommander un traitement adapté à votre cas.

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • https://www.healthline.com/health/depersonalization-disorder
  • https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/depersonalization-derealization-disorder/symptoms-causes/syc-20352911
  • https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/depersonalization-derealization-disorder/diagnosis-treatment/drc-20352916
  • Psychiatrie de l'adulte de Thérèse Lempérière, André Féline

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur troubles psychologiques