Accepter de ne pas avoir de chance

Réalisée par cherrypims · 18 mai 2024 Aide psychologique

Bonjour.

J'ai 37 ans et je n'ai jamais eu de chance.
On ne m'a diagnostiquée Borderline et TSA que depuis l'an dernier.
Mais toute ma vie j'ai souffert sans savoir pourquoi.
Je n'arrivais pas à me faire d'amis.
De plus, j'ai des origines, je suis petite, j'étais boulotte. J'ai été méchamment harcelée au collège.
J'ai subi la grossophobie, le racisme.
Comme je hurlais souvent sans raison étant gamine, pour exprimer soit ma frustration ou l'incompréhension, ma famille pensait que c'était des caprices.
Adolescente quand j'étais harcelée je disais rien, je gardais tout, et je lâchais tout à la maison (casser ou lancer des objets, cris, auto mutilation)
Mes parents ont divorcé et mon père disait "c'est ta faute si je suis parti à cause de tes crises, tu feras rien de ta vie oublie que t'as un père" alors qu'il est parti pour une autre. Super le PAPA.
J'ai 2 soeurs 1 frère.
Une de mes soeurs me donnait des baffes pour me faire taire. Vu que pour elle c'était des caprices.
Eux 3 ont réussi dans leur vie.
Moi pas. J'arrive pas à garder un boulot à cause de mes troubles. On me jette de partout. Je suis reconnue ENFIN RQTH.
J'ai une passion qui est la musique mais la aussi ca ne marche pas parce que, c'est pas faut d'avoir essayé, toute ma vie j'ai essayé de faire des rencontres, d'avoir des contacts, même ne serait ce que de former un petit groupe de musique. Meme pas ça. Donc je me produis seule mais j'ai AUCUNE REPONSE de nulle part parce que je suis seule et que je suis PAS CREDIBLE.
Chanter c'était d'abord un plaisir mais je voulais arrondir mes fins de mois. Yen a pleins qui y arrivent. Ils n'en vivent pas mais font au moins 2 dates par mois. Et pourquoi MOI personne ne m'appelle malgré une communication et un professionnalisme au top?
Pourquoi la chance ne frappe jamais ?
Non seulement j'ai été harcelée, ma famille ne comprenait pas, ma passion impossible de la pratiquer, impossible d'avoir une relation stable amoureuse mais je mérite pas UN PEU DE CHANCE ? JE SUIS A BOUT !
Et quand la fratrie a compris que je souffrais réellement, le diagnostic, refusent de s'excuser pour que cela m'apaise. Ils m'ont dit je cite "c'est au médecin qui n'a rien découvert de faire des excuses, pas nous". SUPER LA FAMILLE.
Et après on me demande de faire comme si de rien n'était pendant les fêtes ?
J'ai fait 2 TS. La 2ème, en 2020, ma mère m'a sauvée, et bien encore aujourd'hui je lui dis qu'elle aurait du me laisser mourir.
Parce que d'être là à 37 ans, ne plus savoir quoi faire de sa vie, vers quoi se diriger, c'est bon quoi.
Les groupes de parole j'évite je suis pas là pour relativiser et éponger les soucis des autres.
Je suis suivie par une thérapeute spécialisée dans le trouble bordeline et le TSA depuis décembre 2023 mais ca fait depuis mon adolescence que je vois des psy en tout genre, ai essayé des thérapies alternatives. J'essaye, je tente. Je laisse tomber.
J'étais sous traitement pendant des années et je me suis sevrée l'an dernier. Parce qu'avec ou sans traitement, honnêtement je voyais plus de différence, à part 15 kg en plus. Ca me shootait au début et après les crises étaient quand même présentes.
Je n'ai pas d'autres réelles passions.
Le seul milieu de métier qui peut me correspondre c'est l'administratif. Mais on veut pas de moi.
Voilà c'est tout.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 19 MAI 2024

Bonjour Cherrypims,

En effet, vous n'avez pas eu de chance, c'est le moins que l'on puisse dire.
La chance et la malchance sont des réalités. La vie n'est pas juste, elle est faite de drames qui ne dépendent pas de nous, à commencer par la santé, le lieu et le milieu où l'on naît.

Il y a beaucoup de recherches aujourd'hui sur le trouble borderline, qui est un trouble douloureux, reconnu, mieux pris en charge, et également sur le trouble du spectre autistique. Que diriez-vous de lire des livres dessus ? Ne pensez-vous pas que cela pourrait vous intéresser ? Cela vous permettrait de vous recentrer sur la réalité, afin de pouvoir à la fois la comprendre, l'accepter et la prendre à bras-le-corps pour la dépasser. Lisez, recentrez-vous sur vous, apaisez-vous en intégrant ce qui fait de vous ce que vous êtes. Ensuite, vous pourrez aller vers les autres plus sereinement (travail associatif ?). Il y a des ressources en vous que vous n'avez pas encore découvertes, que vos épreuves ont voilées.

Car ce qui me frappe dans votre courrier, c'est que vous vous sentez inutile, abandonnée. Ce qui vous manque, c'est de trouver un levier pour actionner le moteur. Votre diagnostic est tardif, mais il est là, et vous savez désormais que vous n'êtes ni capricieuse ni invivable, des mots sont posés sur votre souffrance. Nous ne pouvons construire que dans la réalité, à partir d'elle. Votre maladie vous donne aussi des caractéristiques (sensibilité, sincérité, et vous avez su exprimer à votre famille ce que vous ressentez) que les autres n'ont pas et que l'on sent dans ce que vous écrivez.

La maladie est révoltante, car injuste et elle nous renvoie à notre impuissance. Il nous faut lâcher prise alors que nous voudrions être libres, audacieux, créatifs. Mais il y a d'autres voies, que vous découvrirez progressivement, quand vous accepterez votre différence, et de ne pas avoir une vie toute lisse.

On peut aussi concevoir que les personnes qui vous malmènent ou vous "donnent des baffes" n'ont pas de chance, pas la chance de avoir se maîtriser et d'être généreuses. Le problème est du côté de ceux qui vont souffrir ; ceux qui souffrent peuvent encore avoir des portes de sorties.

S'il y a de la malchance, c'est qu'il y a aussi de la chance. D'ailleurs, vous semblez savoir reconnaître les deux. L'important est de savoir voir et saisir les opportunités, même dans les petites choses, auxquelles d'autres se greffent ensuite. Par exemple, la reconnaissance de votre handicap est une chance, vous le dites. Vous savez aussi ce qui ne vous convient pas (les thérapies de groupe, Reconnaître les choses et être reconnu change tout. Quand vous irez mieux, la chance arrivera, et vous en ferez quelque chose de bien.

Deux choses pourraient vous permettre d'aller mieux : une prise en charge sur le plan alimentaire (quand vous vous plairez physiquement et que vous verrez le pouvoir transformateur que vous avez, cela sera un changement qui en entraînera d'autres) ; et peut-être un changement de psychiatre ? Si vous sentez que vous n'avancez pas, trouvez-en un autre, il faut que vous sentiez une libération). Mieux vaut trouver la bonne personne qu ' "essayer des psys en tous genres".

Vous verrez, quand vous voudrez de vous, on voudra de vous aussi ! Commencez par des petits pas clairs, ne vous dispersez pas.

Et votre maman, quel soutien pouvez-vous espérer de son côté ?

Bien à vous, la vie est devant, même si vous ne l'imaginez pas pour l'instant.

VM

Valérie Maréchal Psy sur Metz

81 réponses

219 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2024

Bonjour Cherrypims,
Si je reformule, vous avez toujours été le souffre-douleur et la bête de foire dans votre famille, à l'école, dans le travail et avec les psy qui vous ont collé plein d'étiquettes. De ce que vous décrivez, vous avez pris très très cher dans votre enfance et cela continue à vous suivre aujourd'hui.
Vous dites : "ça fait depuis mon adolescence que je vois des psy en tout genre, ai essayé des thérapies alternatives. J'essaye, je tente. Je laisse tomber."
Mon conseil : Tentez, essayez et prenez la responsabilité de ne pas laisser tomber!
La thérapie peut vous sortir de ce cercle infernal de souffrance, mais il va falloir travailler dur et recontacter des affects désagréables ressenties dans l'enfance et bloqués. A vous de jouer!
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

358 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2024

Bonjour à vous,

Oui , en effet il y a une grande souffrance en vous. Je vous propose de changer de chemin pour vous diriger sur une route plus positive, en effet vous avez fait le tour de tout ce qui est possible d'un point de vue médical et vous constatez qu'il n'y a pas de résultat. Je vous invite à vous mettre derrière la caméra pour regarder le film de votre vie ainsi vous pourrez changer les scènes qui ne vous conviennent pas. Après tout vous connaissez tellement votre histoire que vous pouvez mettre le mot FIN afin de recommencer une autre histoire. Lorsque l'on est perdu, il est préférable de reprendre à zéro. Je vous invite à rechercher un autre sénario et de vous positionner en tant que créatrice. Sachez que prendre conscience de certaines réalités, nous permet d'éteindre des boutons définitivement.
Je vous envoie des étincelles de lumière, de douceur, de force, pour trouver le courage d'ouvrir les portes de la compréhension, et de la connaissance de soi ! Ma devise " TOUT EST POSSIBLE"
Je vous remercie de votre confiance. Cordialement.
Christine LORIJON

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1964 réponses

1004 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2024

Bonjour Cherrypims.
Dans un premier temps, je souhaite vous remercier de votre confiance. J'imagine que ce n'est pas facile, en ayant vu des psy en tout genre depuis l'adolescence qui pour la plupart ne vous ont pas, ou en tout cas pas suffisamment, aidée, de laisser un message ici.
Vous décrivez, et ce depuis l'enfance, une vie de rejet et de violences, et surtout d'incompréhension (la façon dont votre mal-être extrême et votre besoin d'aide s'exprimaient vous ont valu des reproches, voire du dénigrement et des représailles), que ce soit à l'extérieur ou au sein de votre famille.
J'entends aujourd'hui, dans votre message, une sensation de double peine : non seulement vous avez énormément souffert, au point de faire deux tentatives de suicide (et même de regretter d'avoir été sauvée la deuxième fois), mais en plus vous êtes comme privée, malgré vos efforts, de tout ce qui pourrait vous épanouir, comme des prestations musicales rémunérées ou une relation amoureuse.
Aujourd'hui, en plus de l'intense sentiment d'injustice qui vous fait tant souffrir, vous êtes découragée car vos efforts pour votre santé mentale, pour réussir professionnellement, ou même pour une reconnaissance de la part des autres (la qualité de travailleur handicapée obtenue tardivement, l'absence d'excuses de la part de votre famille...), ne semblent mener nulle part, jusqu'à vous faire dire que vous ne savez pas quoi faire de votre vie.
Je vois pourtant, dans votre récit, des avancées, des points positifs. Les diagnostics de TSA et de trouble borderline, récents, ont par exemple, j'imagine, changé des choses pour vous (peut-être aussi, par ailleurs, en réveillant des blessures passées). Ces diagnostics donnent des explications sur vos difficultés à aller vers les autres, donc des pistes pour progressivement, les atténuer. Vous pouvez aussi mettre les mots de racisme et de grossophobie sur le harcèlement que vous avez vécu dans l'enfance, ce qui vous permet d'ajouter la dimension systémique à votre regard. Je vois aussi que vous parvenez à vous investir dans votre passion pour la musique, en ayant confiance et dans vos compétences et dans votre professionnalisme y compris pour communiquer, même si, dans tous les sens du terme, ça ne paye pas, vous avez réussi à vous sevrer d'un traitement médicamenteux, ...
Il ne s'agit en aucun cas de minimiser vos difficultés et votre souffrance, ce que personne n'a la légitimité de faire, mais d'observer que dans une situation qui peut sembler bloquée (vous avez même subi des revers... par exemple vous avez eu un diagnostic MAIS votre famille ne reconnait pas qu'ils ont été injustes à votre égard), il y a des mouvements, si insignifiants (et probablement beaucoup trop lents) qu'ils puissent paraître, et ces mouvements peuvent en enclencher d'autres. Je pense à une citation de Bansky qui m'est très précieuse : "Si vous êtes fatigué, pensez à vous reposer, et pas à abandonner". Céder au découragement aujourd'hui, ça peut aussi être un moyen de vous enlever, temporairement, une certaine pression, pour reprendre tout ce que vous avez déjà mis en place jusqu'ici quand vous aurez plus d'énergie, ou quand vous aurez retrouver au moins une part d'optimisme, que vous avez en vous car je vois à quel point vous avez lutté depuis le début.
Grégoire Taconet
Psychopraticien en Approche Centrée sur la Personne
Consultations en cabinet à Lyon, ou en visio

Grégoire Taconet Psy sur Lyon

63 réponses

31 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2024

Bonjour,

Vous dites que vous n'avez pas de chance, mais c'est une question de point de vue. On vous a diagnostiqué de multiples troubles et il semble que vous ayez eu une vie difficile, mais il y a des gens qui souffrent de troubles/maladies aussi graves ou plus graves et qui ne disent pas qu'ils n'ont pas de chance. Vous pouvez parfaitement cultiver une vision plus positive de vous-même et constater que vous avez plusieurs raisons d’accepter que vous méritez l’amour, le respect et le succès.

Vous ne pouvez pas contrôler les événements et les personnes qui vous entourent. Vous ne pouvez contrôler que les éléments qui font de vous ce que vous êtes, tels que vos pensées, vos émotions, vos sentiments, idéaux , vos comportements, vos idéaux. Votre voix critique intérieure semble être punitive, vous réprimandant pour chaque erreur que vous faites et ne vous permettant pas de vivre de bonnes expériences, affirmant que vous ne les méritez pas. Mais tout cela peut être inversé en thérapie à l’aide de plusieurs outils.

Je suis à votre entière disposition pour un accompagnement en distanciel ou en cabinet, bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

541 réponses

5018 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2024

Bonjour Madame,

Si vous vous comparez à vos sœurs et à votre frère…, oui, vous pouvez affirmer qu’à priori ils ont eu plus de chance que vous, puisqu’ils ont réussi à être plus intégrés dans la société.

Votre famille ne vous a pas compris et vous avez vécu beaucoup de rejets, ce qui a laissé des traces dans votre façon de voir le monde et les autres, déjà mise à mal par vos souffrances.

Je crois que ce qui peut être plus pesant ce sont les traits autistiques qui vous créent probablement de l’anxiété, qui vous empêchent de comprendre les autres et vous faire comprendre par eux, et aussi vous faire des amis.

Vous avez de la chance d’avoir rencontré les médecins qui ont pu poser les diagnostics et vous orienter vers la reconnaissante de votre handicap social.

Vous avez aussi de la chance d’avoir trouvé une thérapeute spécialisée dans vos troubles : ne lâchez pas cette thérapie qui vous aidera à mieux vous connaître et à faire avec vos limites, voire même à vous adapter mieux à l’environnement.

Beaucoup de personnes ayant un trouble du spectre autistique ont besoin de médicaments antidépresseurs toute leur vie, pour être moins affectés par les réactions d’incompréhension des autres, moins fatigués et stressés par les interactions sociales. Ne refusez pas d’en reprendre si vous sentez que la dépression vous gagne : les TS ne sont pas une solution à vos problèmes.

Analysez et parlez avec votre thérapeute de tout ce que vous avez écrit ici.
Continuez à faire de la musique pour votre propre plaisir, et ayez une activité qui ne vous sollicite pas trop socialement.
Tentez de vous ouvrir aux autres : si vous ne voulez pas entendre vos soucis…, comment voulez vous vous faire des amis ?!

Je vous souhaite de dépasser cette vision très négative de votre vie, et de trouver des nouvelles sources de joie.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4388 réponses

12032 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2024

Bonjour à vous

Je comprends que vous avez grandi dans un milieu familial qui vous a souvent dévalorisée, maltraitée. J'entends qu'il y a vraiment eu de la violence chez vous, qu'elle soit verbale, physique et psychologique. Cela a dû vous créer beaucoup de souffrance et de sensation d'être seule et mal comprise. Et ça ne vous a pas permis de vous construire une bonne estime de vous ni de trouver votre place. Puis cela s'est répété dans le milieu scolaire, où vous avez subi du harcélement.
Biensûr les médecins peuvent vous diagnostiquer tout un tas de choses mais vous "mettre dans toutes ces cases", c'est comme si vous deviez justifier à votre entourage pourquoi vous êtes "comme ça". Je ne trouve pas ça juste pour vous.
Avant d'être tous ces diagnostics, vous êtes un être humain qui a besoin de se sentir aimé et apprécié pour ce qu'il est. Vous êtes DIGNE D'ÊTRE AIMÉE comme n'importe quel autre être humain sur cette planète et personne n'a besoin de justifier quoique ce soit pour cela. Vous avez VOTRE place dans cette société, avec ou sans l'accord de votre entourage.
Ce qui est important aujourd'hui c'est de trouver LA personne qui vous convient pour être accompagnée en thérapie longue, car c'est sur le long terme avec un vrai travail en profondeur, que vous sentirez la différence. Vous devez aller "réparer" toutes vos blessures affectives et prendre le temps de co construire une vraie relation avec votre thérapeute pour vous sentir de plus en plus en confiance avec lui. Vous engager sur le long terme avec un seul thérapeute est beaucoup plus efficace que d'essayer différentes méthodes et de passer de l'un à l'autre.
Vous pouvez donc vous posez ces différentes questions pour faire un choix ajusté :
-voulez vous être accompagnée par un homme ou par une femme ?
-voulez vous du distanciel ou du présentiel ?
-si c'est du présentiel regardez autour de chez vous de façon à ce que son cabinet soit facile d'accés.
-enfin choisissez une thérapie longue telle que la Gestalt-thérapie ou la psychothérapie dite analytique. Personnellement je vous recommande la gestalt-thérapie car elle inclue le travail de conscience du corps et des émotions, ce qui dans votre cas, semble mieux vous correspondre.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2371 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour ,
la chance (ou la malchance )n'a pas sa place ici . Des tas de "petits" sont d'une nature joyeuse ,par ex .
Essayez de vous faire des ami(e)s car là aussi être grand ,petit ,maigre ou gros ,peu importe ,le tout est de bien s'entendre ,de s'aider . Observer autour de vous ,beaucoup de petits sont avec des grands par ex .les borderline culpabilisent et pensent toujours être différents , seuls et sans chance . Non !! mais il faut aller de l'avant ,vous dire que vous avez de la valeur (chant ,musique ),tant pis si certains ne le voient pas . Ne laissez pas tomber le psy comme ça ,il faut toujours du temps ,ne l'oubliez jamais ,c'est difficile mais l'essentiel est d'être mieux après .
Bon courage à vous et très cordialement à vous

Catherine Pourtein Psy sur Buxerolles

659 réponses

397 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Cherrypims, je lis ton message et je suis touché.
Je te réponds ce qui me vient ...comme ça.
Si tu as le sentiment que je ne te comprends pas, je te prie de m'excuser.
je crois comprendre tellement ta souffrance qui te donne peut être envie de hurler contre la vie.
ok, tu cherches des signes qui justifient ta différence -
Et si toute ta vie n’était que recherche de signes positifs de ton entourage, familial, amical ou social.
Mais, les réponses que tu reçois te font mal, te semblent inadaptées et renforcent ton sentiment de ne pas être comprise.
Et les TS ? quelles douleurs as-tu ressenties pour imaginer que le bonheur pouvait être dans un autre monde, monde qui enfin accepterait ta différence...Il me semble que ce n'est pas la bonne réponse.
J'imagine ton sentiment de culpabilité de ne pas être "comme il faut".
Si tu n’avais pas de réponse à la question quotidienne : « pourquoi ne suis-je pas comprise, pas acceptée? », c’est sans doute que cette question n’était pas la bonne.
Mais alors quelle question qui pouvait susciter la marche en avant et non la recherche des raisons de ton sentiment de culpabilité.
Et si une nouvelle vie démarrait enfin aujourd’hui ?..ta vie avec ce qu'il y a de génial chez toi, et non celle qui est attendue par ton entourage...
Voilà ma première réaction, et bien sûr nous pouvons en parler.
Olivier

Olivier Campredon Psy sur Neuilly-sur-Seine

10 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour,

Vous parler dans votre texte de diagnostics de trouble Borderline et TSA.
Le trouble borderline c’est un mot que l’on utilise dans le langage courant pour désigner des personnes qui peuvent exploser d’un moment à l’autre. Mais c’est surtout un vrai trouble que l’on commence à mieux traiter.
Il s'agit souvent d'apprendre à gérer un état émotionnel ce qui ne doit pas être facile pour vous au regard de vos mots /maux....

Néanmoins, vous avez de la volonté et je suis convaincue que vous pouvez, avec des thérapies cognitives et analytiques, arriver à gérer votre état émotionnel.

Aussi, le suivi d'une psychothérapie peut vous permettre d'aller mieux. Les thérapies reconnues comme les plus efficaces sont la « thérapie comportementale dialectique » (TDC) ou la « thérapie des schémas ». Elles permettent de mettre en place de nouvelles habitudes et de mieux contrôler l'impulsivité.

Le chemin n'est pas sans embûches. Il faut au moins deux ans, pour parler clair, pour qu'un changement s'amorce, soyez patiente !
Il vous faudra aller à la source des problèmes très loin, à leur commencement. On peut y arriver ensemble en soutenant votre avancée.

Vous verrez des signes d'amélioration ....et vous commencerez à vous s'entourer de gens nouveaux, en vous reconstruisant et par là même construire de nouvelles relations et une nouvelle vie.

Avec l'âge, les épreuves de la vie, leur côté « cocotte-minute » se calme. Peut-être ferez vous encore des colères ! mais, j'en suis convaincue vous pourrez aller bien !

Votre traitements ne nécessite pas forcément le recours aux médicaments, seul le suivi d'une psychothérapie permet aux Etats limites d'aller mieux. Les thérapies reconnues comme les plus efficaces sont la « thérapie comportementale dialectique » (TDC) ou la « thérapie des schémas ». Elles permettent au patient de mettre en place de nouvelles habitudes et de mieux contrôler son impulsivité.


Il peut vous être proposer une thérapie sur 6 mois, associant thérapie de groupe et thérapie individuelle. Les psychothérapeutes spécialement formés ne sont pas évidents à trouver. Pourtant, c'est vers eux qu'il vaut mieux se tourner.

Vous devez pouvoir vous ouvrir en toute confiance et vous sentir compris. Choisissez celui avec lequel / le vous vous sentirez le mieux pris en charge.

Je vous propose de lire le guide « Borderline : cahier pratique de thérapie à domicile » (Odile Jacob, 22, 90 €) . Ce livre fournit des outils pour améliorer votre quotidien. Il a été écrit par le Dr Déborah Ducasse et Véronique Brand-Arpon qui ont monté, pour information un service dédié au CHU de Montpellier. C'est un exemple ! une proposition....

Je reste à votre écoute pour aller à la génèse de votre vie et remonter avec vous toutes les étapes et élaborer un futur ouvert vers une nouvelle vie.

Elisabeth GIACALONE Psy sur Aix-en-Provence

12 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour,

Il vous a effectivement été très dommageable qu'un diagnostic plus précoce soit établi, ce qui d'ailleurs n'était pas complètement bien connu à l'époque.
Votre souffrance actuelle vient essentiellement de votre pathologie. Pour être proche de personnes borderline il est important de bien comprendre comment on fonctionne en tant que borderline et surtout accepter cette situation comme un handicap, exactement comme un handicap physique, parce que tout handicap impose une limitation, notamment par rapport à son environnement. Le borderline est très instable émotionnellement, il a du mal à se trouver et souffre d'un grand vide intérieur. Il passe d'un élan affectif très fort à un rejet tout aussi fort et tout aussi rapide.
En plus le monde extérieur n'est pas toujours bienveillant, parce que le borderline peut lui paraître bizarre, comme l'autisme d'ailleurs.
Continuez bien de vous faire accompagner. Ne rejetez pas systématiquement le besoin d'un traitement stabilisateur de l'humeur. Acceptez et apprenez à reconnaitre vos limites. Appuyez vous sur les personnes qui connaissent bien cette pathologie et sont bienveillantes avec vous, ne vous coupez pas d'elles.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21810 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour Cherrypims,

Je vous propose de m'appeler pour que nous puissions échanger sur vos attentes et besoins rapport à votre parcours et vos espoirs pour votre vie.
Je vous souhaite de prendre bien soin de vous.

Sandra SIBILLE

Sandra SIBILLE Psy sur Mérignac

9 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour Cherrypims
Vous avez eu un parcours difficile , vous avez déjà une première réponse , diagnostiquée tsa
Cote positif une passion la musique
Je suis spécialisée dans l’autisme j’ai un diplôme universitaire et je peux essayer de vous accompagner si vs le souhaitez

Prenez soin d vous

Oublal Massira Psy sur Levallois-Perret

2 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour Madame, Je suis touchée par votre souffrance et je lis que vous en connaissez les causes psycho-affectives qui, dès votre enfance, ont provoqué un état émotionnel intense incompris, pire, votre entourage vous a accablée de surcroît avec violence physique, et votre père vous accuse de sa décision : triple peine ! Dans votre environnement proche, passé ou présent, je me demande si vous avez des personnes en qui vous avez confiance, qui vous apprécient, vous portent de l'attention ? Je vous invite à y penser, et de vous en rapprocher pour celles qui sont dans votre vie actuelle. En ce qui concerne la prescription médicale, je vous encourage à reconsulter votre médecin pour parler de votre sevrage, afin qu'il puisse vous proposer une autre alternative qui convienne à vos symptômes et sans effet délétère sur le poids, il y a plusieurs sortes de médicaments dans ce domaine. Cela en attendant de vous stabiliser émotionnellement et vous réparer avec la thérapie en cours, puisque vous êtes suivie par un thérapeute spécialisé, j'espère que vous avez des améliorations ? Tout en sachant qu'il s'agit de réparer l'enfant que vous avez été, désensibiliser les émotions et cognitions dévalorisantes intenses et répétées vécues qui sont des traumatismes de développement et répondre aux besoins psycho-affectifs insatisfaits de la petite fille, adolescente, jeune adulte et adulte... c'est un processus, je vous encourage vivement à persévérer en, vous ouvrant la possibilité de vous sentir mieux progressivement et d'avoir votre place ! Je vous remercie pour votre attention. Très sincèrement, Thérèse Badonnel Ferry - Relation d'aide associée à la psycho-énergétique

Thérèse Badonnel Ferry Psy sur Verneuil-sur-Seine

101 réponses

89 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MAI 2024

Bonjour Cherryprims,

La première chose que je souhaite vous dire est que je suis sincèrement désolée pour ce qui vous est arrivé. Vous avez vécu une grande souffrance dans l'incompréhension et un diagnostic tardif.
Il est important que vous soyez aidée et que vous ne restiez pas seule.
Vous semblez être dans un cercle dévalorisant qui vous convainc d'être sans chance : vous êtes en vie, sensible (la musique qui accompagne votre vie le prouve) avec une communication et un professionnalisme au top (ce que vous écrivez), intelligente (votre message le prouve) : ce sont des atouts importants.
Il me semble important de comprendre pourquoi vous laisser tomber ce que vous tentez pour vous en sortir. Vous semblez manquez de confiance en vous, ce qui est compréhensible par rapport à ce que vous avez vécu et qui vous empêcherait d'avancer, c comme si vous étiez bloquée dans un passé qui n'est plus - puisque c'est passé - mais qui continue d'être présent.
Je vous propose d'échanger rapidement une heure ensemble : cela est gratuit, ne vous engage à rien. Le but est de faire connaissance, de développer un peu plus ce que vous avez écrit et d'autre part de vous permettre d'évaluer votre désir que nous travaillions ensemble. Je suis convaincue qu'il y a une sortie vers un mieux pour vous et votre vie : votre message le laisse sous entendre.
Je vous souhaite une belle journée, tournée vers un avenir meilleur.
Sincèrement,
Hannah

Hannah CAP Psy sur La Roche-sur-Yon

6 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses