Ado 17 ans agressif

Réalisée par Mamie 27 · 6 avril 2023 Psychologue ado

mon Petit-fils de 17 ans et demi n'a pas connu son père qui a mis sa mère dehors pendant qu'elle était enceinte de lui avec son grand-frère de 18 mois à l'époque. L'enfant a grandit avec sa mère et moi et mon compagnon de l'époque. Tout se passait bien. Ma fille a refait sa vie et a eu une petite fille. Mon Petit-fils se retrouve au milieu, cela me paraît important de le dire, peut-être qu'il ne trouve pas sa place. De puis 8 ou 9 mois maintenant Il se comporte de manière très agressive avec sa mere, son frere,sa soeur son beau-père, et se dit mal aimé. il peut être docile une journée et le lendemain insulter tout le monde s'il ne trouve pas son téléphone par exemple. il profère alors insultes menaces envers son entourage. il fugue. il ment , il vole ses parents, etc...
Récemment il a cassé la voiture de sa mère de, il a cassé un appareil électroménager de colère, il a proféré des insultes que je peux repéter ici... il a menacé de mort tous le monde. A plusieurs reprises ma fille a fait intervenir la police. A la suite des dégradations sur sa voiture, le gamin s'est enfuit. La police l'a interpellé à la demande de ma fille. Il a été placé 10 h en gav. Ça l'a marqué je crois. Il a peur d'y retourner. Dans sa déposition il a reconnu tous les faits et a reconnu que lorsqu'il est en colère il a envie de frapper et ne peux se contenir. Il a également reconnu qu'il était conscient que son comportement determinait le comportement des autres à son égard. Je ne sais pas comment l'aider, aider ma fille, nous vivons éloignés les uns des autres.
Pour dernière info, c'est la première fois qu'il ne ment pas dans une déclaration. Précédemment lors d'un entretien avec l'officier de police, il a retourné toutes les fautes sur ses parents... aidez-moi svp que je puisse l'aider en retour.
Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 AVRIL 2023

Bonjour Madame,

L'agressivité et la colère de votre petit fils révèlent sa souffrance psychique et le sentiment d'abandon,de rejet lié à ce que votre propre fille a subi lorsqu'elle était enceinte de lui et que le géniteur lui a fait vivre, le même rejet, l'abandon.
Vous, votre fille, votre compagnon avez tenté de combler l'absence de la figure paternelle mais même si ensuite votre petit fils a eu une autre présence masculine de par son beau père, il a été très délicat pour lui de construire son identité passant par l'identification au père chez un garçon notamment.
En pleine adolescence, Il se révolte, il se confronte aux limites et au cadre incarnés désormais par la Loi.
Il provoque les réactions de votre famille à l'extrême pour vous montrer qu'il n'a pas eu les deux piliers parentaux en dépit de personnes l'entourant.
Votre fille a de plus recomposé un couple et eu une autre enfant. Peut-être perçoit il dans ce couple ce qu'il aurait aimé avoir lui des sa naissance....

Votre petit fils a un grand besoin d'avoir une prise en charge thérapeutique pour décharger toute sa colère, sa tristesse se cache derrière entre autre. Seul un thérapeute pourra l'aider à comprendre ses réactions et sa violence, en toute neutralité. Ce n'est pas le rôle de la famille qui elle observe toujours une part affective induisant un biais.

Il vous exprime son grand mal être et peut être pourquoi lui n'a t il pas du sa place dans un couple parental ayant créé une base de sécurité et lui ayant appris à maîtriser progressivement ses émotions.

Je reste à votre écoute en téléconsultation si vous en ressentez le besoin pour vous éclairer avec beaucoup d'empathie.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Praticienne en psychothérapie
Thérapeute d'aide à la parentalité et systemie familiale
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9317 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour, votre petit-fils est visiblement en souffrance et le moyen qu'il a trouvé pour l'extériorisé est de commettre des actes délictueux qui sont en quelques sortes un appel au secours. Le fait de commettre des dégradations est une façon pour lui de trouver des limites qui pourront le contenir. Lorsqu'il a été confronté à la police il a eu peur ce qui est une bonne chose, il a apparemment trouvé quelqu'un qui a réussi à lui fixer des limites.
Le fait d'avoir vécu quelques instabilités familiales durant son enfance a probablement du le marquer, il n'arrive pas à trouver un environnement familial suffisamment récure dans lequel il a ses repères, il dit lui-même se sentir mal aimé. Peu importe que ce soit vrai ou pas, c'est sa perception est c'est comme cela qu'il l'exprime.
Il serait souhaitable qu'il bénéficie d'un accompagnement avec un professionnel avec qui il pourra parlé de ce qui le préoccupe, de ses angoisses.
Je reste à votre écoute en cabinet à Nice ou en Visio,
cordialement,
Laurent Stevenoot
Psycho analyste clinicien.

Laurent Stevenoot Psy sur Nice

189 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour à vous

Votre message est très touchant et je ressens que cela n'est pas facile pour vous. Vous vous inquiétez beaucoup pour votre petit fils et pour votre fille.
Vous dites que votre petit fils se retrouve "au milieu" : que voulez vous dire par là ? Il semble en effet qu'il soit en souffrance pour réagir ainsi et oui, cela vient à la fois du contexte familial danslequel l'enfant a grandi et également de la façon dont il l'a vécu, car chaque enfant est différent.
Il faut, dans ce cas, prendre le temps d'aller voir ce qu'il se passe en lui dans ces moments là : qu'est ce qui active sa colère, à quel souvenir cela le renvoie, qu'est ce qu'il se raconte lorsqu'il est dans cet état, ...
Votre petit-fils, s'il en est d'accord, peut se faire accompagner par un professionnel thérapeute qui peut l'aider à comprendre cette colère et cette agressivité qui le dépasse. Mais cette démarche doit venir de lui.
Je me tiens à votre disposition pour l'accompagner.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2370 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour Mamie

Ce garçon a besoin d'être accompagné afin de déterminer ce qui cause en lui cette colère contre ses parents. Ces colères sont des appels à l'aide mais il faut aussi s'assurer qu'il n'y ait pas d'éléments pathologiques. En tout cas sa mère a bien fait d'avertir la police et cette dernière a bien joué son jeu. Cela lui a servi de limite, limite qui ne lui a peut-être pas été inculquée auparavant.
Faites le suivre. Il a besoin de limite mais aussi de parler.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21788 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour,
c'est la transition du passage à l'âge adolescence adulte qui veut

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour Madame,

Votre petit fils a certainement souffert de ne pas avoir été reconnu par son géniteur et de ne pas avoir eu de père, dont la fonction c’est justement de représenter la loi et de mettre des limites contenantes et rassurantes.

Votre fille a visiblement bien fait de faire appel à la police pour lui signifier qu’il ne peut pas continuer comme cela.

De mon point de vue il serait bon que votre fille engage une thérapie familiale, où des séances à « géométrie variable » (le jeune homme en question, sa mère et son frère/ les 2 adultes détenant le rôle de parents / toute la famille réunie, la fratrie,…) pourront aider votre petit fils à exprimer son mal être et à être entendu, et à chacun à dire ce qu’il a dire et à prendre sa place et petit à petit les amener tous vers une meilleure entente.

Étant donné votre place dans le vie de vos petits fils vous pouvez aussi y participer au moins une fois.

Votre petit fils peut aussi bénéficier d’une thérapie individuelle, mais cela n’aiderait pas les autres à le comprendre, ni à changer leurs attitudes envers lui, ce qui est un aspect du problème.

L’âge joue aussi, et les parents doivent tenir bon tout en construisant un lien de confiance avec cet (encore) enfant.

Je vous souhaite de pouvoir contribuer à l’apaisement des colères de votre petit fils.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4382 réponses

12022 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour,
Il serait intéressant de le questionner sur la représentation qu'il s'est faite de son père.
Cela n'a pas dû être facile car le grand frère rentrait dans l'identification au père, dans sa psychogénèse alors que lui, n'a pas connu son père. Comment avez-vous géré la phase du non, de l'apprentissage, ce que vous vouliez ou ne vouliez pas qu'il fasse à partir de ses 18 mois ?
Il recherche le père, La Bonne Loi, limites que la police lui a mises.
La thérapie peut l'aider. Il peut également s'inscrire à des sports tel que l'aïkido ou la boxe. D'une part, cela lui permettra de sortir la rage qui l'habite et d'autre part le coach lui apprendra à respecter un cadre et se canaliser.

Cordialement,
Fouzia FOUFA

Fouzia FOUFA Psy sur Marseille

100 réponses

217 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour Mamie27,
La situation que vous décrivez est difficile. Votre petit-fils a visiblement des colères assez violentes et votre fille a eu raison de lui poser les limites et faire intervenir la police car contenir des accès de violence d'adolescents de cet âge peut vite déborder et devenir dangereux quand on en vient aux mains. Comme vous le mentionnez dans la fin de votre message, apparemment, votre petit-fils a eu une prise de conscience sur le fait qu'il a une part à jouer dans la situation.
Mon expérience m'a montré qu'il arrive que des adolescents "revisitent" leur histoire avec un nouveau regard et qu'ils en éprouvent une grands souffrance car tout à coup, ils se rendent compte de ce qu'ils ont vécu.
Par exemple, certains enfants semblent vivre assez bien une séparation quand ils sont très petits. Tout va bien. Puis, vers l'adolescence, les premiers amours, ils "revisitent" la séparation avec un autre regard: quand on est amoureux, on peut être quitté…
là, on peut faire l'hypothèse qu'il vit des choses extrêmement compliquées car il voit sa sœur qui a ce qu'il n'a pas: un père et il prend aussi peut-être conscience de ce que son père a fait, en tant qu'homme: abandonner un enfant. Et comme il a 17 ans, il se rend compte tout à coup de ce que veut dire abandonner un enfant encore pas né, un enfant vulnérable. Il a vécu les choses dans sa peau d'enfant. là il les comprend mais à la place de son père. Il est donc tout à fait possible que cette colère soit liée à ce type de prise de conscience.
Je pense que votre petit fils a vraiment besoin de parler à un thérapeute pour verbaliser ses ressentis, pouvoir parler sans retenu et sans crainte de dire des choses qui blessent et se rassurer sur le fait qu'il n'est pas obligé d'être comme son père biologique. Il peut être un homme différent. La colère peut aussi tout à fait cacher une profonde tristesse.
Si vous parlez facilement avec votre petit fils, proposez lui d'aller parler avec quelqu'un. Encouragez-le. Dites lui que dans la vie, la plus grande force, c'est de se faire aider quand on en a besoin.
Prenez soin de vous et de votre famille
Nathalie Bogren

Nathalie Goursolas Bogren Psy sur Sallanches

68 réponses

69 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2023

Bonjour Mamie,

Cet enfant semble en colère mais de ce que je lis, il est sans doute surtout très triste. Les comportements à risque ou même violents à cet âge souligne un besoin de cadre, il provoque pour avoir ce cadre. Il est la deuxième alternative d'un manque de père, la première c'est quelqu'un qui se met une pression de dingue, un Surmoi de fou et qui finit névrosé.

On dit souvent que la faute revient à la mère dans le fantasme de la psychologie mais le rôle du père est central. Cet enfant va avoir besoin d'une thérapie mais le problème c'est qu'il va falloir qu'il accepte de la suivre. Le rapport de force est ce qu'il cherchait, il l'a eu avec la police, maintenant il faudrait qu'il évite de rechercher à tester les limites.

Ce qui est rassurant c'est qu'il a commencé à se confier à la police, il va juste falloir qu'il accepte de continuer.

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne à tarif libre (le patient décide) Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

226 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2023

Bonjour Madame,

La mère de vote petit-fils a fait ce qu'il fallait pour ramener son fils dans le principe de Réalité, qui lui fait défaut, afin de l'amener à assumer les conséquences de ses actes. La loi (et la Police qui en est garante) est en place de père (donc de tiers) pour cet ado, qui a manqué de la fonction paternante.
Il lui faut apprendre à savoir faire avec la frustration et tenir compte d'autrui, tout en maintenant son besoin d'opposition, lié à l'adolescence. Je ne pense pas que vous puissiez l'aider davantage, car vous êtes partie prenante.

Ce qui peut l'aider en revanche, c'est de trouver un espace de parole auprès d'un psychothérapeute masculin, qui lui apportera les re-pères dont il a manqué. Il pourra explorer également avec lui ce qu'il se raconte de son histoire et de son géniteur, afin de guérir de cette blessure.
Je vous invite d'ailleurs à ne plus utiliser le terme de "père" pour parler de l'homme qui n'a pas voulu en prendre soin, et qui n'est que son "géniteur".

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du coupe et de la famille, coaching parental

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1861 réponses

2660 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2023

Bonjour, Il est compréhensible que vous soyez préoccupé par le comportement de votre petit-fils et que vous cherchiez à l'aider. En tant que psychologue clinicienne, je vous recommanderais vivement de conseiller à votre fille de rechercher l'aide d'un professionnel de la santé mentale pour votre petit-fils.
Il semble que votre petit-fils ait été confronté à des défis émotionnels et comportementaux difficiles, notamment une agression et des tendances à la fugue et au vol. Il peut également ressentir un sentiment d'abandon et de rejet, étant donné les circonstances de l'absence de son père. Un psychologue peut aider à évaluer et à traiter ces problèmes et aider votre petit-fils à mieux comprendre ses émotions et ses comportements.
En outre, un psychologue peut travailler avec votre petit-fils pour développer des compétences d'adaptation saines et des mécanismes d'adaptation pour gérer la colère, la frustration et le stress, ainsi que pour renforcer les relations familiales et les relations sociales.
Il est important que votre petit-fils reçoive un soutien professionnel dès que possible pour prévenir une escalade de son comportement et aider à stabiliser sa situation. Vous pouvez également offrir votre soutien à votre fille en lui proposant d'aider à rechercher un psychologue et en l'encourageant à suivre une thérapie familiale pour soutenir la dynamique familiale.
Je vous souhaite tout le meilleur dans votre recherche de soutien pour votre petit-fils et votre famille.

N'hésitez pas à me contacter
Mélanie Maillot
Psychologue clinicienne et psychothérapeute

Mélanie Maillot Psy sur Saint-Paul (La Réunion)

126 réponses

60 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2023

Bonjour,

Merci de nous avoir partagé votre témoignage sur la situation de votre petit-fils. Il est normal de ressentir de l'inquiétude et de la frustration face à des comportements agressifs et inappropriés de la part d'un être cher, surtout lorsqu'il est question d'un enfant ou d'un adolescent.

La situation que vous décrivez est très préoccupante et peut avoir des conséquences importantes sur le bien-être de votre petit-fils et de sa famille. Si elle n'est pas traitée, cette situation peut conduire à des problèmes plus graves, tels que la violence, la toxicomanie, la dépression et l'anxiété.

Il est important de se rappeler que votre petit-fils est probablement confronté à des défis et à des émotions complexes qui peuvent le pousser à se comporter de manière agressive. Il est donc crucial d'aborder la situation avec empathie et compréhension plutôt que de le juger.

Il est également important de souligner que votre petit-fils n'est pas seul dans cette situation. Votre fille, son beau-père et les autres membres de sa famille sont également affectés par son comportement. Il est donc important de travailler ensemble pour résoudre ce problème.

En ce qui concerne un plan étape par étape, je vous suggère de prendre contact avec un psychologue spécialisé dans les troubles du comportement chez les adolescents. Ils seront en mesure de fournir des conseils pratiques et des stratégies pour aider votre petit-fils à faire face à ses émotions et à son comportement, ainsi que pour aider votre famille à gérer la situation.

Je suis également disponible pour discuter en privé si vous avez des questions ou si vous avez besoin de soutien supplémentaire. N'hésitez pas à m'envoyer un message pour en savoir plus.

Cliquez sur contacter

Cordialement,

Arnaud SOTO
Psychologue, Praticien EMDR

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2023

bonjour
En tant que psychothérapeute, je comprends que la situation avec votre petit-fils est préoccupante et qu'il présente des comportements agressifs et destructeurs. Il semble y avoir des éléments familiaux complexes, notamment l'absence de son père et la dynamique entre sa mère, son frère, sa sœur et son beau-père, qui pourraient influencer son comportement.

Il est encourageant de constater que votre petit-fils a reconnu ses comportements et leur impact sur les autres lors de sa déposition. Cela montre qu'il est conscient de ses actions et de leur impact sur son environnement. En tant que psychothérapeute, je vous conseillerais de rechercher l'aide d'un professionnel de la santé mentale, tel qu'un psychothérapeute ou un psychologue, pour évaluer et comprendre les facteurs sous-jacents qui contribuent au comportement de votre petit-fils.

Une thérapie individuelle pour votre petit-fils pourrait l'aider à développer des compétences d'autorégulation émotionnelle, à améliorer sa communication et à trouver des moyens plus appropriés de gérer sa colère et sa frustration. Il pourrait également bénéficier d'un soutien familial pour aider à améliorer la dynamique familiale et à renforcer les relations avec sa mère, son frère, sa sœur et son beau-père.

Il est important de rechercher un professionnel qualifié et expérimenté dans le traitement des adolescents présentant des comportements agressifs et destructeurs. Une thérapie en ligne pourrait être une option pratique pour vous, étant donné que vous êtes éloignés les uns des autres. Je vous encourage vivement à prendre rendez-vous en ligne avec un professionnel de la santé mentale pour obtenir un soutien approprié pour votre petit-fils et votre famille dans cette situation difficile.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2023

Bonjour
L’agressivité et les provocations de votre petit fils sont le signe d’une souffrance intérieure qu’il ne parvient pas à extérioriser, à mettre en mot. Sa douleur ressort donc par des attitudes, des comportements de violence et d’agressivité.
Il ne parvient pas à canaliser ses émotions (colère ? Tristesse ?) et recherche ses limites . Ce faisant il pousse toujours plus loin à la recherche d’une Autorité capable de lui fixer des limites à ses débordements qu’il n’est pas en capacité de contenir.
Pourquoi ? Lui seule à la réponse . Sa vie depuis sa naissance a ce jour ou il traverses l’adolescence détient sûrement les clefs.
Essayez de lui proposer un accompagnement, un espace d’expression pour parler en toute confidentialité de ce qui le tourmente . Quelques séances de psychothérapie pourraient avoir beaucoup de bienfait sur lui.
S’il dit qu’il se sent mal-aimé c’est probablement ce qu’il ressent au fond de lui. Ça mérite d’être écouté et entendu .
Je reste à votre écoute,
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2362 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2023

Bonjour,
Je suis désolée d'apprendre les difficultés rencontrées par votre petit-fils et votre famille. Il semble que votre petit-fils soit aux prises avec des émotions intenses et une colère qu'il ne sait peut-être pas comment gérer. Le fait qu'il se sente mal aimé et qu'il ait exprimé le désir de faire du mal aux autres est inquiétant et indique qu'il est peut-être en grande détresse.

Il est important de se rappeler que le comportement de votre petit-fils n'est pas le reflet de son caractère ou de sa personnalité, mais plutôt une indication de son état émotionnel actuel. Le fait qu'il ait admis son comportement et reconnu son impact sur les autres est une étape positive, car cela indique une volonté d'assumer la responsabilité de ses actes et de changer son comportement.

Une approche possible pour aider votre petit-fils est de l'encourager à demander l'aide d'un thérapeute. Un professionnel qualifié peut aider votre petit-fils à apprendre à gérer ses émotions et à développer des capacités d'adaptation saines.

Il est également important que votre fille et son partenaire fixent des limites claires et des conséquences au comportement de votre petit-fils. Il peut s'agir de limiter son accès à la technologie, de fixer des couvre-feux et de faire respecter les conséquences d'un comportement destructeur. Cependant, il est important de renforcer positivement son comportement lorsqu'il se comporte de manière appropriée et qu'il fait des progrès.

Enfin, il est important que votre petit-fils se sente aimé et soutenu. Encouragez-le à poursuivre des activités qui lui plaisent et donnez-lui l'occasion de passer du temps avec des modèles positifs, tels que des membres de la famille ou des mentors.

J'espère que ces suggestions vous seront utiles et je vous souhaite, à vous et à votre famille, le meilleur.

Lorena Salthu Psy sur Paris

819 réponses

2815 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses