Comportement malaisant de mon petit frère ado

Réalisée par Elise8907 · 28 déc. 2020 Aide psychologique

Bonjour,

J’ai 17 ans d’écart avec mon petit frère qui s’apprête à fêter ses 12 ans. Dans les derniers mois, j’ai eu l’occasion de noter un changement de comportement de sa part vis-à-vis de moi qui me met très mal à l’aise. Alors qu’on avait une relation tout à fait classique, un petit câlin et un petit bisou fraternel sur la joue pour se dire bonjour quand on se voyait, cela fait trois fois qu’en l’absence de toute autre personne dans la pièce, il a un comportement étrange avec moi. La première fois, je devais le surveiller une petite demi heure et alors que d’habitude il ne réclame jamais d’affection il m’a demandé de venir m’asseoir à côté de lui pour me faire un câlin que j’ai cette fois-ci trouvé malaisant. Il n’arrêtait pas de gigoter pour changer de position comme s’il cherchait la bonne façon de m’enlacer, laissait tantôt une main très bas dans mon dos, tantôt l’autre main sur ma cuisse. Sur le moment j’ai franchement cru rêver, je me suis dit que c’était moi qui extrapolais, mais jamais il n’avait eu ce genre de comportement avant. Une seconde fois, il a profité de l’absence de quelques secondes de ma mère pour recommencer, et m’a lâchée aussitôt qu’elle est revenue. Pour le tester, je lui ai demandé la fois suivante un câlin devant tout le monde et il a cette fois été comme d’habitude, ni plus ni moins. La dernière fois était hier où il m’a surprise en sortant des toilettes (il m’attendait en fait pour pouvoir me refaire un câlin avec la main ballante à la limite de mes fesses, sachant que personne d’autre n’allait être dans le couloir à ce moment-là).C’est à chaque fois tellement furtif que je crois rêver et que surtout je n’ose rien dire. Une fois j’ai remonté directement son bras sans rien dire mais apparemment il n’a pas compris le message. Ca me met super mal à l’aise parce que j’ai vraiment l’impression d’halluciner. Mon frère a seulement 11 ans, je me dis qu’il est jeune, et qu’en même temps c’est fou qu’il n’ait pas compris que ça ne se fait pas. Je ne trouve nulle part d’histoire similaire à la mienne. J’aimerais lui faire une remarque pour le remettre en place la prochaine fois que ça se passe mais je me dis que si jamais ma mère m’entendait, elle risque de carrément me prendre pour une folle et me dire que j’ai un problème de croire une telle chose possible de mon frère à peine ado. Sauf que je n’ai pas rêvé et que cette situation qui s’est reproduite trois fois en quelques mois me met très mal à l’aise.

Je précise aussi que je me suis rendue compte l’année dernière que j’ai vécu dans un climat incestuel (je suis bien sûr la seule de la famille à le remarquer), ce qui me donne une raison de plus d’être mal à l’aise dans cette situation (mère fusionnelle étouffante, pas de barrière entre générations, pas d’individualisation, pas de respect de l’intimité de l’autre, nudité considérée comme normale... pour exemple mon frère dont je parle ici dort encore avec elle la nuit à l’aube de ses 12 ans !).

Que me conseilleriez-vous de faire ? Je n’ose franchement pas aborder le sujet avec ma mère et en même temps je me dis que c’est peut-être moi qui hallucine…

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 29 DÉC. 2020

Bonjour Elise,
Il est en effet possible que votre petit frère soit dans un comportement inapproprié envers vous. Toutefois, vous avez 17 ans, vous êtes suffisamment assez grande pour le réprimander pour ses gestes que vous trouvez déplacés. Donc même si je pense que ce que vous exprimez est tout à fait possible et vrai, j'ai un peu de mal à comprendre votre attitude comme si vous étiez coupable...
Vous dites que vous avez peur que votre mère vous prenne pour une folle, mais cela peut rester entre votre frère et vous.
Vous dites que votre frère de 11/12 ans dort avec votre mère, et vous rajoutez que chez vous, il n'y a pas d'intimité, la nudité est considérée comme normale. Vous insinuez que votre mère dort nue avec votre petit frère ?... S'il s'agit de cela, effectivement, il y a climat incestueux dans votre famille. Je constate que le père est absent ?...

Je vous conseille dans un 1er temps de remettre votre petit frère à sa place. Et vous pouvez également dire à votre mère que la place de votre petit frère n'est pas dans son lit.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5365 réponses

31383 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Elise bonjour,

Je comprends que le cadre pas de limite dans lequel vous avez éduqué ne vous a pas du tout convenu. Est ce que vous aviez besoin d'exister pour vous même, d'intimité, du respect de votre corps, de respect tout court, d'espace, du cadre sécurisant donné par des adultes, de règles ?
Je comprends que cette éducation vous a bien impactée puisque l'attitude de votre frère fait ressortir du mal être chez vous en lien avec votre histoire, vous parlez de climat incestueux c'est fort ! et à 29 ans vous n'êtes pas en capacité de dire vos limites à un enfant de 11 ans. Je pense que votre frère cherche les limites, car les limites donnent de la sécurité et la sécurité c'est essentiel, c'est un besoin primordial, donc lui donner des limites est un beau cadeau que vous pouvez lui faire, même si c'est pas confortable à vivre, c'est constructif. Vous pouvez intervenir auprès de votre frère du haut de vos 29 ans et non de votre part enfant qui est démuni et ne sais pas comment faire pour faire valoir ses limites.
Je crains que si vous en parlez à votre mère elle soit dans le déni puisque c'est sa normalité. Après si vous sentez votre frère en danger comme vous parlez de climat incestueux, que votre frère dors avec sa mère et qu'il n'y a pas de limites ! Vous seule connaissez votre vécu, pressentez ce qui se passe.
Si vous avez besoin d'être accompagnée pour explorer tout ce que cela fait remonter en vous, je suis disponible, bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

880 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Bonjour vous avez raison de vouloir trouver une solution. Vous pourriez en parler avec votre petit frère dès que la situation se reproduit en lui expliquant qu'il y a des gestes qui ne se font pas entre frères et sœurs. Puis vous pourriez en parler à votre mère peut être en lui faisant lire des articles sur l'âge maximum pour qu'un enfant dorme avec sa mère. Si elle refuse proposez lui 1 séance avec un thérapeute familial pour qu'elle comprenne que son comportement n'est pas adapté et à des conséquences. Bon courage si besoin vous pouvez me contacter par téléphone

Sandrine Nede Psy sur Bordeaux

415 réponses

208 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Bonjour Elise,
Je pense qu'il vous faudrait provoquer une discussion avec votre frère pour lui exprimer votre façon de voir les choses et vos ressentis, il sait très bien ce qu'il fait mais comme vous le soulignez, le mode de fonctionnement familial ne lui a pas permis d'intégrer certains codes : s'il dort encore avec votre mère, c'est qu'il s'est construit avec des schémas particuliers et qu'il n'en n'a pas conscience ou bien qu'il est conditionné. Le fait que vous ne lui opposiez pas de véritable résistance lui donne par ailleurs le pouvoir d'agir ainsi avec vous.
Il serait bon également que vous ayez une discussion avec votre mère qui ne semble pas prendre la mesure de ce qu'il se passe : que craignez vous ? Vous avez le droit de ne pas adhérer à ses schémas éducatifs. Si vous avez besoin d'aide pour vous affirmer, n'hésitez pas à consulter l'un ou l'une d'entre nous.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4502 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Bonjour Élise,
retirer la main de votre petit frère de là où elle ne devrait pas se trouver, ne semble pas suffisant pour qu'il comprenne, alors dites-le lui simplement.

Anonyme-318660 Psy sur Retournac

490 réponses

740 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Bonjour élise,
Vous ne pouvez halluciner ce qui se passe et vous n'avez en aucun cas à douter de ce comportement tendancieux de votre frère. Qu'il teste des choses à l'entrée dans l'adolescence avec tout le bouleversement hormonal notamment, ne justifie pas que vous en fassiez les frais.
Vous n'avez pas à douter de votre ressenti. Si vous sentez que quelque chose ne va pas, il faut le dire.
peut-être directement à votre frère quand cela se produit et si vous êtes "comme endormi" un moment, une fois cela passé.
Même et surtout si vous êtes dans un contexte incestuel, il serait important de vous faire aider. Les centre médicaux psychologiques ou les maisons des ados ont des consultations gratuites.
Prenez soin de vous

Danielle Richard Psy sur Mondeville

101 réponses

61 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Bonjour,
Non, vous n'hallucinez pas, ne doutez pas de vous.
Effectivement il règne un climat incestuel dans la famille.
Sans doute n'habitez-vous plus avec eux, donc vous êtes une adulte et vous pouvez fixer des limites à votre frère, clairement; et exprimer ce qui ne vous convient pas lorsque vous êtes en présence de votre famille.
Je pense qu'un soutien de notre part pourrait vous faire prendre confiance en vous, par rapport à toutes ces choses qui vous choquent.
Affirmez qui vous êtes, ce qui ne vous convient pas, ce que vous refusez, il est essentiel que vous vous respectiez et que vous vous fassiez respecter.
Je vous accompagne volontiers, au tél, sur Skype ou en présentiel
Cdt
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3434 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2020

Bonjour Elise,
Vous êtes gênée par la situation et c'est tout à fait compréhensible, comment avez vous découvert ce climat incestuel? Avez vous commencé une thérapie de votre côté?
Déjà dans un premier temps, je pense que vous faites votre vie en dehors du foyer, donc même si votre mère et votre frère ont des comportements étranges, pour le moment concentrez vous sur vos ressentis.
Dans un second temps, vous percevez que votre frère va trop loin, signifiez lui clairement, il est en âge de comprendre vos exigences quitte à ne plus faire de câlin du tout, vous n'êtes plus obligés d'être si tactiles entre vous. Gardez vos distances.
Nous pouvons creuser davantage et travailler sur votre positionnement si vous le souhaitez.
A très bientôt
Excellente journée

Marjorie LUGARI - Praticien en psychothérapie - Psychanalyste - Sexothérapeute
Retrouvez moi en télé consultation aussi sur Doctolib ou Whatsapp

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10858 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2020

Bonjour Élise,
je pense que le comportement de votre frère est lié au climat incestuel qui règne dans votre famille. En effet il n'est pas normal que votre frère dorme encore avec votre mère (si j'ai bien compris)
ne demandez pas à votre famille de changer ou de comprendre ce qui se fait ou ne se fait pas, car votre mère, frère ne voit de mal dans ce qu'ils font.
Par contre à vous de leur exprimer quelles sont vos limites et vos besoins. Vous devez leur demander de respecter votre intimité, à votre frère vous devez lui exprimer oralement et physiquement (comme lorsque vous lui avez remonté son bras) que nous n'accepter pas ses gestes , même furtifs. Vous devez poser vos limites. Cela ne sera pas forcement facile ou accepter par votre famille au départ car ils vont avoir du mal à comprendre que vous ne soyez pas dans la même vision qu'eux.
Mais vous devez vous faire respecter car avec le temps ils l'accepteront.
Cela peut aussi aider votre petit frère qui va pouvoir a son tour se poser des questions vis à vis du comportement de sa mère mais aussi et c'est très important comprendre quel comportement on doit avoir vis à vis des femmes.
Je reste à votre disposition si vous souhaitez plus de précisions.
Cordialement

Matthieu Roché Psy sur La Rochelle

3 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses