Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Aide, renseignement : psychologue + tatouage ? (Profitons de l'occasion)

Réalisée par Océane le 25 janv. 2017 9 réponses  · Psychologue à domicile

Bonjour / Bonsoir à vous.


Je me présente, je m'appelle Océane, j'ai 18 ans et je suis actuellement en terminale.

Je sens le jugement venir déjà mais soit, en toute innocence s'il vous plait, j'aurais besoin de quelques renseignemements.


J'aimerais en fait étudier la psychologie après le lycée. J'en suis sûre, il s'agit bel et bien de ma vocation, et je compte atteindre mes objectifs.


La "complication", si l'on peut qualifier cela de la sorte, est la suivante, j'ai également un autre projet qui me tient à coeur. J'ai prévu de me faire tatouer. Il s'agit aussi d'une résolution, je suis déterminée et certaine de le faire.



Honnêtement, même si je ne suis pas du tout renseignée sur le sujet (je vous le confie), je ne doute pas une seule seconde de l'incompatibilité de ces deux facteurs, et j'ai pleinement conscience de l'image et de l'attitude plus qu'irréprochables qu'un proffessionel, et notamment un psychologue, se doit de tenir et de conserver, du moins tout autant qu'il exercera.


Néanmoins, je ne vous cache pas que j'aurais espéré un "échappatoire".

Il n'y en a probablement pas, mais j'aimerais quand même qu'on me clarifie la chose, et je ne parle pas seulement des tatouages : y a t-il des "codes à suivre", des "interdits", des mal vus ? Peu importe la nature !

Je manque cruellement d'informations, et je ne demande qu'à savoir. Il est évident que je n'abandonnerais pas mon projet proffessionnel pour l'autre, et je ne voudrais le compromettre. En aucun cas.


En vous remerciant d'avance de votre compréhension et de votre rôle dans l'éclaircissement de ce point.

Meilleure réponse

Bonjour

Se tatouer c'est peut être vivre son corps comme un palimpseste où l'on veut inscrire de manière presque indélébile une image, un texte, qui représente X chose mais qui pour nous symbolise beaucoup. Comme un sceau sur un moi-peau, couche superficielle de notre être. Est ce que je l'inscris sur mon schéma ou mon image corporelle? L'endroit, la taille, le symbole choisi ont du sens. Est ce que c'est un signe distinctif intime qui dit quelque chose de moi qui ne peut être vu que par un autre que j'invite à regarder? Est ce que c'est un tatouage sur tout le corps où je me crée une autre image corporelle au regard de mon schéma corporelle? Donc un signe distinctif vu de tous ou bien soumis et imposé à tous? A travers cela je vous signe qui je suis (enfin ce que je crois savoir de moi-même) et du même coup de je rentre dans une catégorie bien déterminée, celle des tatoués.

Donc, en fonction du tatouage, de sa taille, de sa position sur votre corps cela aura une incidence sur l'autre. Si c'est dans des parties qui ne donnent pas à voir (on fait rarement des séances en maillot de bain, mais je sais qu'il existe des psychothérapeutes à San Francisco aux USA qui enlèvent même le maillot) cela ne gênera ni vos patients ni vos collègues. Si c'est un tatouage imposant, il est probable que celui puisse gêner vos patients et certains de vos collègues.

Pour ma part, je pense que nous avons tous maille à partir avec nos préjugés, si nous pouvions aller le plus souvent possible au-delà, en leur laissant le moins de place possible, nous ferions de belles rencontres.
Mais l'homme peut-il se guérir de ses préjugés?

Bonne continuation et beaucoup de courage pour vos études.

Cordialement,

R. Perinetti

Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Je suis psychologue clinicienne depuis plus de 15 ans et un tatouage !
Je vous souhaite de réussir dans vos projets.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2017

Logo Colas Nathalie Colas Nathalie

33 réponses

83 J'aime

Bonjour Océane, tout en étant d'accord avec l'ensemble des réponses, je ne peux m^empêcher de me demander si on ne commence pas par la fin? Quand une personne envisage de devenir psychologue, c'est tout un cheminement personnel qu'il faut envisager et qui ne fiat pas l'économie du pourquoi, de la recherche du sens de l'engagement et de tout un travail sur soi-même...Le tatouage n'est pas un geste anodin...c'est plutôt ça que je mettrais au travail...Pour les patients, il est sûr qu'on ne peut pas être un thérapeute universel et que avec ce que nous sommes , intérieur et extérieur, une rencontre se fait ou pas! Il faut une relation de confiance. Les préjugés qui nous empêchent d'entrer en relation (et nous en protègent) sont nombreux et on peut toujours trouver une bonne raison de ne pas continuer une thérapie...Si cela vous est nécessaire et que cela vous définit à vos yeux, je ne vois pas de problème majeur. Reste que si cela apparait comme trop puissant comme interpellation de la personne qui vous regarde, demandez vous si c'est bien ce que vous voulez obtenir. Cordialement. Catherine TUDAL. Psychologue.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JANV. 2017

Logo TUDAL Catherine TUDAL Catherine

237 réponses

1698 J'aime

Bonjour Océane,

Vous vous posez des questions, et c’est toujours une bonne chose. De plus, vous semblez faire preuve de beaucoup de détermination, aussi bien dans votre choix de vous faire tatouer que de celui de vos études. Mais ces deux choix vous semblent incompatibles.

Tout d’abord, faisons rapidement le point sur la situation. Selon un article de 2015 sur slate.fr, se référant à un sondage de l’IFOP en 2010, le phénomène du tatouage touche maintenant 10% de la population française, toutes tranches d’âge confondues. Autrement dit, une personne sur dix que vous croisez est tatouée, que cela soit visible ou pas. Ce pourcentage passe à 20% pour les 25-34 ans. La proportion de Français non tatoués souhaitant sauter le pas est de 22% pour les 18 à 24 ans, votre tranche d’âge. Aux Etats-Unis, 23% des américains sont tatoués. Il ne s’agit plus d’une démarche marginale, mais plutôt d’une manière de parler de soi, plus que de se distinguer.

La façon dont vous parlez de votre difficulté à choisir semble indiquer que la problématique tourne autour de l’image de soi : « qu’est-ce que l’autre va penser de moi ? ». Et derrière cette question fondamentale, il y a celle du rejet éventuel par ceux qui ont de nous une image négative. C’est pourquoi le tatouage semble pour vous, en tant que future psychologue, être un obstacle à se faire accepter par le patient. Sachez que ces problématiques d’image de soi reviennent régulièrement dans le travail thérapeutique (que je vous encourage à faire vous-même un jour si vous souhaitez recevoir des gens en consultation thérapeutique). Nous y sommes tous confrontés quotidiennement. Ce qu’il faut savoir, c’est que vous n’êtes pas responsable de la manière dont les autres réagissent à l’image que vous donnez de vous. S’il est vrai que certaines personnes pourront réagir négativement à votre image (rejet), il est vrai aussi que certains y réagiront positivement (confiance). Vous ne pouvez pas contrôler cela. Votre tatouage, visible, sera une composante de votre image. Assumez cette image ! C’est votre choix, et bien il fait partie de vous. Ce à quoi le patient réagira toujours positivement, c’est à votre manière d’assumer ce que vous êtes ! Autrement dit, même si votre tatouage ne plaît pas à votre patient, votre manière d’assumer votre tatouage lui plaira, et cela aura toujours un impact positif (conscient ou pas) sur lui.
Pour résumer, je dirais que pour le patient, la manière dont le psychologue assume ce qu’il est, est bien plus importante que l’image extérieure qu’il donne.

Continuez à vous posez de bonnes questions.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2017

Logo MICHALIK Joël MICHALIK Joël

3 réponses

18 J'aime

Bonsoir Océane,

Quelle belle idée que de vouloir étudier la psychologie!
Si vous le désirez, vous y arriverez, vous exprimez en tout cas un bel enthousiasme!

Prenez votre temps, les études sont longues, et vous ferez peu à peu votre chemin dans les approches théoriques. N'oubliez pas aussi que vous pouvez vous engager vous-même dans une thérapie: un travail sur soi-même est (selon moi en tout cas) un pré-requis...

Quant au tatouage: pourquoi n'optez-vous pas pour les parties du corps qui ne sont pas visibles? Tout est affaire de proportion et d'équilibre... Un petit tatouage à l'intérieur d'un poignet, sur un petit bout de doigt ne fera de mal à personne... Je dirais pour ma part que la règle est celle de la "discrétion", tout simplement.

Vous avez bien raison de poser toutes ces questions et n'hésitez pas si vous en avez d'autres.

Bonne chance à vous!
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2017

Logo Fabienne Verstraeten Fabienne Verstraeten

967 réponses

3655 J'aime

Bonjour,
Bravo en premier d'avoir des projets si importants à votre jeun âge! Je vous félicite de tout mon Coeur! Pour être un bon praticien et vraiment á l'écoute de autres il faudrait en premier avoir eu le courage d'écouter vous même et de suivre votre instinct! Donc si pour être bien pour vous ça veut dire vous faire un tatouage, faites le sans penser aux ressentis des autres: Vos futurs patients auront besoin de votre écoute et de votre empathie et ils ne verront pas les "éventuels tatouages" si vous saurez etre là pour eux, si vous saurez au dz la de tout jugement! Ce n'est pas votre aspect physique qui fera la qualité de votre travail, ma la passion que vous y mettrez á le faire! Donc soyez vous même et les patients se sentiront á l'aise grâce au fait que vous etes bien avec vous même! Bravo encore et continuez à suivre votre coeur-psy! Bien á vous Livia Clara-Vilnat

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1069 réponses

4081 J'aime

Bonjour Oceane,
Vous voulez des renseignements c'est très bien. Comme dans toute profession, il faut savoir se présenter, s'adapter aux autres et à l'environnement professionnel. Le psychologue doit pouvoir laisser la personne à l'aise pour lui permettre de se sentir bien pour parler, et en toute confiance sans se sentir jugée, etc. Ceci implique que le psychologue doit avoir certaines qualités, être naturel, empathique, bienveillant, savoir recevoir et écouter, . Sa présentation physique compte évidemment, par ex. trop extravagant peut gêner certaines personnes, donc il faut être le plus naturel, simple, neutre possible. Avoir un pouvoir de donner la parole a Autrui , qu'il puisse se sentir assez bien avec le psy pour parler des choses les plus importantes et difficiles pour lui, ceci passe par là aussi. Dans un entretien avec le psy il y communication verbale mais aussi non verbale ...
Donc avoir des tatouages peut ne pas avoir d'impacts avec certaines personnes, et avoir des impactes négatifs avec d'autres, cela dépend du tatouage, je pense qu'un petit tatouage ne donnera aucun impact négatif ou positif.
Si vos projets vous tiennent a cœur, je vous conseillerais de faire des tatouages discrets, ou bien des tatouages que vous puissiez cacher en cas de besoin. N'oubliez pas vous êtes jeune, vous aurez besoin de faire des stages, et plus tard, vous passerez des entretiens professionnels, pensez y.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2017

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2351 J'aime

Bonjour Oceane,
Tout d'abord il est bien que vous preniez des renseignements avant de vous lancer. Personnellement je suis psychopraticienne et tatouée je serais donc mal placée pour dire que cela est incompatible. L'un est visible au niveau du bras et sincèrement je ne crois pas que cela soit problématique pour mes patients. Ce qui est important c'est que le regard soit bienveillant, que l'attitude soit neutre et que le praticien soit professionnel. Le travail thérapeutique est une alliance entre patient et thérapeute, le patient doit trouver un praticien avec lequel il se sent en confiance. Vos patients vous choisirons pour vos compétences et votre savoir être pas pour les vêtements que vous portez ou les tatouages que vous aurez.
Malgré tout ayez une bonne réflexion avant de vous faire tatouer c'est un acte qui n'est pas sans conséquences car difficilement effaçable.

A votre écoute

Christine Bonald
Psychopraticien

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2017

Logo BONALD Christine BONALD Christine

5 réponses

14 J'aime

Bonjour,
Déjà c’est bien de vous renseigner sur l’image que peut renvoyer un psychologue à ses patients, mais il y a aussi les collègues avec qui vous pourriez être amenée à travailler. Et c’est vrai que dans tout milieu professionnel il y a des codes, même si ceux ci évoluent au gré des époques, des modes etc....
Comme on ne sait rien de votre projet de tatouage, difficile de vous répondre. Entre le petit cœur dans le dos et la tête d’aigle sur le front, il y a de la marge !!!
D’une manière générale, je dirais, tant dans l’attitude, le look, le comportement, le psychologue se doit d’être discret, sobre, neutre, afin que le patient n’ait pas à ajuster son comportement à celui censé être en phase avec celui du psy.
Parfois des patients nous disent « Je ne sais pas ce qu’il faut dire... »
Et la réponse est : « Vous dites comme ça vous vient.... »
Nous n’avons pas à juger a priori, mais pour cela le patient ne doit pas se sentir non plus jugé a priori selon ce qu’il perçoit de nous.... donc, neutralité, empathie, et ensuite on s’adapte.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2017

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1860 réponses

5517 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Renseignement sur le métier de psychologue spécialisé dans le couple

8 réponses, dernière réponse le 18 Novembre 2015

Besoin d 'aide - se relever d'une relation perverse

5 réponses, dernière réponse le 06 Février 2019

Quelle aide pour la gestion de la colère ?

8 réponses, dernière réponse le 25 Avril 2017

Consultation d'un psychologue sans avis des deux parents ?

1 réponse, dernière réponse le 06 Juillet 2018

Ou trouver un psychologue spécialiste aux addictions internet, jeux videos?

2 réponses, dernière réponse le 13 Septembre 2013

Psychologue, non respect du code déontologique, la justice instrumentalisé.

2 réponses, dernière réponse le 20 Décembre 2017

Suis-je faite pour devenir psychologue?

6 réponses, dernière réponse le 23 Octobre 2015