Anxiété, dépression & addiction

Réalisée par Fairouz · 13 mai 2024 Aide psychologique

Bonjour à ceux qui me liront,
Je souhaite entamer une psychothérapie de profondeur car j'ai vécu ma 3e dépression (j'ai 29 ans) et mon voyage intérieur entamé, je touche des zones qui me sont étrangères, et je pense nécessiter une aide pour m'accompagner dans ce développement personnel. Ces dépressions sont ponctuées de forte consommation de cannabis puis de sevrages... Actuellement, je consomme. Ces "deps" comme j'aime bien les voir comme des copines maintenant, lorsqu'elles arrivent, elles me clouent pendant environ 5 à 6 mois. C'est à dire que mes vies avec mon compagnon, ma famille, mes amis, mon travail sont en pause. Arrêt de travail que je prolonge jusqu'à voir la lumière au bout du tunnel... J'ai toujours envie de savoir: quel remède?... si cela était aussi facile. J'ai aussi beaucoup de mal à mettre des mots sur mes maux, aujourd'hui l'émoi est passé donc je m'y essaie.
Pour le cannabis, j'aimerais arrêter cela et pour de bon. Je pense savoir pourquoi et comment j'ai cela dans ma vie et quelques raisons pour lesquelles je pense en ai besoin, c'est un travail de longue haleine, et c'est encore flou.
Passionnée de sciences neurocognitives (fan des confs TED!), je reste impressionée des capacités du cerveau et son élasticité. Par exemple, quand t'as un flash et que tu réalises que toute une construction est basé sur un soclé né d'un traumatisme. Comment y faire face maintenant qu'on sort du déni ?
Plus globalement, pouvez-vous mettre des mots sur ce qu'il m'arrive ? Quels conseils pouvez-vous au moins me transmettre ici ?
Fairouz

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 MAI 2024

Bonjour,

La santé mentale peut être considérablement affectée par la consommation de cannabis. Sa consommation augmente le risque d’apparition d’une dépression, d’un trouble psychotique ou de santé mentale et sa consommation après l’apparition d’un trouble mental aggrave les résultats cliniques. Il n’existe pas de recette magique pour surmonter cette situation, mais en conjonction avec la psychothérapie, des habitudes saines ont le potentiel de vous remonter le moral et de contribuer à une meilleure santé globale.

La dépression nécessite l'aide d'un professionnel de la santé, mais adopter des habitudes positives dans votre plan de traitement améliore votre bien-être mental. Premièrement, une alimentation adéquate peut être bénéfique pour votre cerveau et votre corps, en favorisant un bon fonctionnement, tout comme une activité physique régulière dans le cadre d’une routine visant à surmonter la dépression. Il est essentiel d’établir une routine quotidienne et de fixer des objectifs clairs dans votre vie.

Je reste entièrement à disposition,si nécessaire,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

541 réponses

5018 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JUIN 2024

Bonjour Fairouz,

Merci pour avoir livré cette partie de votre histoire ici.

Vous avez déjà analysé et pris conscience de beaucoup de choses.
Vous semblez également avoir mis le doigt sur le traumatisme à l'origine de vos deps et des comportements qui en découlent.

Sachez que le corps comme l'égo sont très doués pour élaborer toutes sortes de mécanismes de protections pour nous empêcher de vivre ou de re vivres des événements traumatiques.
Je vais prendre pour exemple les cas d'abus sexuels puisque ce sont les cas que je suis le plus habituée à traiter : lors du traumatisme innitial nous sommes en état de sidération, un peu comme un lapin pris dans les phares d'une voiture sur la route, il se passe un bug quelque part en nous et nous sommes comme figé.es par ce qui est en train d'arriver jusqu'à ce que le danger passer.

Lorsque vous arrivez dans vos périodes de deps quelque chose de ce genre semble s'activer en vous, comme un élastique ou une résurgence de votre trauma innitial. Le message enregistré par le cerveau serait probablement quelque chose du genre "c'est cet état de sidération qui m'a permis de survivre à ce que j'ai vécu" et lorsqu'un événement dans votre vie de tous les jours réactive cet état, vous repartez pour un tour.

Evidemment, je ne connais pas votre histoire et ceci n'est que de la théorie.

Le conseil concret que je puisse vous donner avec les éléments dont je dispose serait :

1. Si vous avez identifié le traumatisme innitial : faites vous aider par un professionnel si vous y etes prête. Si vous ne l'êtes pas vous allez saboter votre travail thérapeutique. Je vous proposerais néanmoins quel que soit le trauma vécu de poser un regard bienveillant sur vous même et de factuellement poser les faits. Ecrivez ce qui c'est passé, ce que vous avez ressenti, ce qui c'est passé dans votre tête, quelles étaient vos pensés et vos émotions. Si et seulemnt si vous êtes prête. L'écriture est souvent une première étape thérapeutique.

2. Si vous n'avez pas identifié le trauma innitial : je vous propose de prendre le temps de noter ce qui déclenche vos deps. Quels cas de figure, quelles situations, quelles personnes ou événements, quelles périodes de l'année. Prenez le temps de faire la ligne du temps de vos periodes de deps pour comprendre leurs cycles et ce qui les réveille.

J'espère que cela vous aidera, je vous souhaite le meilleur.

Bien cordialement,

Sandra K-Z

Sandra KILIAN ZAZULAK Psy sur Metz

8 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JUIN 2024

Fairouz, il semble que vous ayez développé une conscience aiguë de vous-même et que vous recherchiez activement des voies de développement personnel. Les schémas que vous avez identifiés - dépression récurrente associée à la consommation de cannabis - mettent en évidence un mécanisme potentiellement adaptatif pour faire face à des défis émotionnels ou psychologiques plus profonds. Cette prise de conscience de votre propre comportement est une première étape cruciale du travail thérapeutique.

Une psychanalyse pourrait vous permettre de mieux comprendre les forces inconscientes à l'origine de ces cycles. En outre, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pourrait vous être particulièrement bénéfique. La TCC se concentre sur l'identification et la modification des schémas de pensée et des comportements négatifs, ce qui semble correspondre à votre objectif de mettre fin à la consommation de cannabis et de gérer la dépression de manière plus efficace.

Je vous invite à explorer ces options dans le cadre d'une thérapie avec moi. La première séance est gratuite et vous donne l'occasion de commencer à aborder ces questions dans un environnement favorable et structuré, en tirant parti de votre passion pour la compréhension du fonctionnement de l'esprit afin d'obtenir des changements tangibles dans votre vie.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Psychanalyste-TCC
Coach de vie-Psyconeuroimmunologist
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

819 réponses

2816 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 MAI 2024

Bonjour Fairouz.

Votre histoire me touche.

Vous avez eu recours au cannabis en réponse à plusieurs dépressions, et vous en avez observé les limites et les inconvénients; d'une part car; cela ne vous a pas permis de résoudre vos problèmes; et d'autre part car l'usage prolongée vous a isolé, et a mis votre vie en suspend, voir en arrêt, dans tous ses secteurs ( compagnon, famille, amis, travail).

Pourquoi le cannabis ne vous a-t-il pas apporté de solution ?

(Nous ne parlons pas ici d'une consommation occasionnelle et/ou " festive ".)

Cela tient au fait que, vous en avez consommer au quotidien, pendant de longues périodes de dépression.
Dans ce cas précis; chaque fois, le THC remet du bois dans la cheminée de la dépression, en alimentant une forme de banalisation du mal-être, avec des phases de soulagement, parfois même, de plaisir éphémère.
Cependant; s'isoler, s'enfermer est vécu comme une chose normale, voir vécu comme une chose nécessaire dans l'espoir d'aller mieux ensuite.

Pour autant, en réalité; cela laissent place à une illusion qui s'installe ("pensée magique") : en consommant on espère que les problèmes que l'on cherche à atténuer, voir à oublier, se résoudront d'eux-même ou même disparaîtront: Non seulement, ils sont p encore là, mais avec le temps ils prennent de plus en plus de place.

Aussi, quand la consommation est une activité centrale, et/ou devient la seule activité vécue comme essentielle au quotidien; assez rapidement l'illusion s'installe à travers l'oubli de soi. Et là question vient d’elle-même :comment résoudre ses problèmes à soi, si l'on est soi-même absent pour soi?.

On voit bien alors qu'il y a là un phénomène connu ; celui du serpent qui se mort la queue.

Aujourd'hui ; vos émotions ne vous semblent plus aussi déstabilisantes qu'auparavant, et vous pensez à faire un travail thérapeutique pour avoir des réponses, et trouver en vous les ressources pour chasser définitivement le cannabis de votre vie.

Bravo, cela prouve que vous êtes sortie du déni.
Et encore bravo, faire une thérapie est le meilleur des choix que vous, Fairouz, pouvez faire.

Pourquoi?

Parce que l'usage de stupéfiant est toujours l'expression issue d'une part d'ombre liée à une ou plusieurs blessure(s) profonde(s) de l'enfance , de l'adolescence, ou bien de la vie du jeune adulte. C'est là, dans votre histoire que se situe l'origine de votre mal, de votre pathologie.

Oui; une thérapie vous aidera à mettre des mots sur vos maux , et à mettre du sens sur vos problèmes et leur(s) origine(s).

Cela vous aidera à regarder de façon précise ce qui se passe pour vous, en lien avec votre besoin de consommer du cannabis.
Vous découvrirez et pourrez nommer quelle(s) part de vous-même cela active; et comment cela agit.
Vous pourrez mettre du sens sur vos émotions pour apprendre à bien les réguler, et sur vos pensées négatives pour les transformer en pensées plus alignées avec vos valeurs.
Vous verrez aussi ,avec votre thérapeute, ce que vous pouvez mettre en place au quotidien, à votre rythme, pour consolider votre chemin de réparation dans un sentiment de sécurité et de paix.

Fairouz; je salue votre prise de conscience et votre volonté déjà perceptible d'avancer dans la connaissance de vous-même, de tout votre Etre véritable.
C'est ainsi que vous pourrez reprendre les rennes de votre vie, et grâce aux ressources qui sont les vôtres , dont vous ignorez encore l'existence, et dont vous apprendrez le bon usage, vous y parviendrez.

Mon conseil aujourd'hui; est de vous inviter à suivre ce que vous dit votre cœur, qui semble vous souffler à l'oreille de commencer une thérapie . Et puisque les neurosciences vous intéressent ; je vous conseille de vous diriger vers un ou une thérapeute en Gestalt Thérapie Intégrative, approche holistique qui intègre les découvertes faites en neurosciences dans sa pratique thérapeutique.

J'espère avoir pu vous apporter un éclairage , et reste à votre écoute.

Bien à vous et bon courage Fairouz.

Chaleureusement.

David TROTEL,
Thérapeute en G.T.I.
pratique en visio ou en présentiel (voir mon profil)

David Trotel Psy sur Crest

14 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MAI 2024

Bonjour,
Vous êtes passionnée de neurosciences et tout ce qui touche à l'esprit humain mais attention à ne pas vous perdre...
Je vous conseille de bien réfléchir sur le professionnel que vous allez choisir, je vous conseille une approche qui va à la source de votre mal être mais aussi une approche structurée pour ne pas vous égarer dans ce qui va vous traverser pendant votre thérapie.
(voir mon profil).
La consommation excessive de cannabis renforce ces périodes dépressives. Elle vous enfument l'esprit, vous perdez le contrôle de votre vie, et vous vous rendez compte qu'au final vous revenez au point zéro sans rien avoir réglé.

A vous lire, j'ai l'impression que vous avez un côté autodestructeur et qu'il vous faut vraiment une aide professionnelle pour faire ce travail intérieur mais pas uniquement verbal, faire résonner les traumas enkystés. Mon approche est particulièrement pertinente dans ce sens.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5366 réponses

31426 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour Fairouz,

Vous êtes en cours de mutation et vous avez besoin de retrouver votre trajectoire de vie, dont vous vous êtes éloignée sûrement par loyauté familiale .

Cette étape initiatique fait assurément partie de votre chemin et vous conduira vers une nouvelle vision de vous même et de la vie.

Je suis spécialisée dans ce travail alchimique des profondeur des âmes égarées et j'incarne le fait que cette plongée dans les profondeur est une opportunité pour renaître à vous même et rayonner qui vous êtes vraiment.

Cette descente m'a amené à assumer ma singularité et en faire une vocation au service des miens.

Si vous recevez mon. message et qu'il vous appelle, je vous invite à consulter ma Chaine You Tube et mon site Differencielle.fr par le biais duquel vous pouvez me contacter,

Bien à vous,
Carole Lepicard

Carole Lepicard Psy sur Grésy-sur-Aix

36 réponses

14 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour Fairouz

Je comprends que vous avez de grosses périodes dépressives et que vous vous interrogez beaucoup sur leur provenance. Vous semblez avoir à coeur de mettre fin à votre consommation de cannabis et je trouve très constructif le fait de vous intéresser aux neurosciences.
Le coeur et le système digestif possédent également des neurones. Votre corps est donc un guide précieux vers votre épanouissement. Dans notre société actuelle, nous misons beaucoup sur le mental et les capacités intellectuelles et nous en oublions notre corps. D'ailleurs 80% des activités professionnelles se passent assis derrière un bureau et on habitue les enfants dès le plus jeune âge à faire surtout fonctionner leurs capacités cérébrales.
Cependant, on a découvert qu'il y avait de multiples intelligences, dont celle du coeur, et que notre système digestif était comme un 2ème cerveau et donc qu'en l'alimentant correctement on multipliait ses capacités de fonctionnement, etc...
C'est pourquoi, initier un accompagnement psychocorporel comme la gestalt thérapie va vous permettre de vous relier à votre corps et à vos émotions et apprendre à vous laisser guider par cela plus que par le mental.
L'angoisse et la dépression arrivent lorsque les pensées négatives sont nourries continuellement et quand vous restez dans votre tête. Vous pouvez donc apprendre par des techniques simples à redescendre dans votre corps afin de percevoir autrement la réalité des choses.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2371 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour Fairouz,

Votre état d'esprit est en alerte de votre situation, et c'est un bon point de départ. Suivez cette intuition, et la vie vous apportera ce dont vous avez besoin. Votre addiction parle de la manière dont vous gérer la dépendance (aussi la séparation du coup) et de la limite entre vous et le monde. Si vous vous y réfugiez, malgré tout le désagrément que cela vous apporte, c'est que vous y trouvez un bénéfice secondaire dont vous n'avez pas conscience.

Les traumatismes sont en effets des évènements dans nos vies qui marquent, et s'ils sont trop fort, dissocient le sujet pour qu'il puisse survivre à l'événement. L'engramme du traumatisme inscrit non seulement le souvenir, mais aussi d'une part les émotions ressentis en angoisse comme futur système d'alerte, et d'autre part, la réduction de sa rationalisation pour augmenter la vigilance et la réactivité. La dissociation des émotions perçue pendant le traumatisme peuvent être recherchée ensuite par la prise de substance pour se retrouver à ne plus ressentir les effets du traumatisme, ou encore d'autre victime, par exemple, retourne auprès de leur bourreau pour se retrouver dans le même état de dissociation pour ne plus ressentir.

Bien entendu, la thérapie n’effacera pas ce que vous avez vécu, mais elle vous permettra de le regarder en face, de vous regarder en face, et d'accepter la part de vous même qui vous fait défaut aujourd'hui et de vivre avec.

Je ne peux que vous conseiller de poursuivre sur le chemin qui vous semble le meilleur.

Je reçois en visio, et en présentiel sur Perpignan et ses environs.
Prenez soin de vous, et bonne journée

Christophe Marmignon Psy sur Canohès

79 réponses

77 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Chère Madame,

Je comprends votre préoccupation et je tiens à vous rassurer que la résolution des tourments de l'âme ne se situe pas uniquement dans les neurosciences. En tant que thérapeute, je crois fermement en l'importance de prendre en considération l'ensemble de votre être, y compris votre esprit, vos émotions et votre spiritualité.

Mon approche thérapeutique repose sur une compréhension holistique de l'être humain, en prenant en compte non seulement les aspects cognitifs et biologiques, mais aussi les aspects émotionnels et spirituels. Je suis là pour vous accompagner dans votre cheminement intérieur, vous aider à explorer vos émotions et à trouver des solutions qui résonnent avec votre être profond.

N'ayez pas peur de vous ouvrir et de partager vos préoccupations avec moi. Ensemble, nous pourrons explorer les différentes dimensions de votre être et trouver des réponses qui vous permettront de surmonter vos difficultés et de retrouver l'équilibre intérieur.

Je suis là pour vous soutenir dans votre démarche de guérison et je suis convaincue que, ensemble, nous pourrons trouver les réponses dont vous avez besoin pour apaiser votre âme.

Bien à vous, Pierre Dassigny psychologue.net

Pierre Dassigny Psy sur Sully-sur-Loire

75 réponses

885 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour Fairouz, Il y a plusieurs points dont il serait bon de parler. Déjà les traumatismes de l'enfance peuvent être soignés notamment grace à l'Emdr. Je pratique depuis 15 ans et je suis toujours agréablement surprise par les résultats. Par ailleurs, votre profil me fait penser à un profil neuro atypique, un tdah peut être plus en particulier. Grandes difficultés à s'adapter à ce monde, dans ce monde avec recherche de plaisir immédiat, de dopamine. N'hésitez pas à prendre contact avec moi si vous souhaitez en parler. Je travaille bcp avec les profils neuro divergent, HPI/HPE/TSA/TDAH et Mutli dys. Au plaisir d'en parler dans un premier contact. Laurence GOUTELLE

Laurence Goutelle Psy sur Marseille

141 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour Fairouz,
Vous êtes sur la bonne voie en vous lançant dans une psychothérapie. A juste titre vous parlez de profondeur car la thérapie peut être longue et demander des efforts constants. Mais cela vaut le coup. En complément, je vous suggère d'aller voir un psychiatre pour lui parler de vos symptômes, pour évaluer si une aide médicamenteuse serait judicieuse à mettre en place, car vous présentez les éléments caractéristiques d'un syndrome dépressif. La thérapie mettra certainement à jour des zones très souffrantes, mais vous n'êtes pas seul dans ce voyage. Trouvez vous un thérapeute en qui vous avez confiance et vous en ressortirez grandi.
Bon courage à vous.
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

358 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Cher Fairouz,

Je fais l'hypothèse en vous lisant, d'un homme doté d'une grande intelligence, la clarté de votre réflexion et votre habilité à manier les mots dénotent certainement une pensée qui va très vite, qui a besoin de comprendre les mécanismes, les raisons, les pourquoi?
Cela peut être parfois épuisant de calmer "un cerveau en ébullition", le cannabis peut avoir cette propriété, anesthésier, mettre le cerveau en état de veille. Malheureusement comme toute drogue, il engendre des effets délétères sur la santé. Je n'ai aucun doute sur le fait que vous ayez déjà conscience de tout cela.
Quand je vous lis, j'ai le sentiment que vous avez en partie les réponses que votre besoin est qu'une personne puisse éclairer les endroits où se trouvent vos ressources dans un espace où vous vous sentirez écouté, respecté dans votre identité et protégé pour pouvoir vous mettre en action.
Je crois que vous avez déjà commencé à faire face, votre prise de conscience, votre démarche sont autant d'actions qui démontrent que vous redevenez auteur de votre vie face au problème.
Je vous souhaite de prendre soin de vous, de trouver la personne qui cheminera à vos côtés pour vous accompagner dans ce courageux cheminement que vous avez débuté.

Je serai honorée de vous accompagner si vous le souhaitez.

Sandra SIBILLE
Psychopraticienne en Analyse Transactionnelle et Praticienne Narrative

Sandra SIBILLE Psy sur Mérignac

9 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour Fairouz.
Je suis touché par votre demande, c'est pour cela que je choisis de vous répondre.

D'après ce que je comprends; vous avez connu trois périodes de dépression, pour chacune desquelles vous avez consommé du cannabis. Périodes durant lesquelles, vous mettiez votre vie sociale et professionnelles en stand by, plutôt totalement que partiellement.

Je comprends qu'il vous est encore difficile de verbaliser vos maux, et ce même, en y mettant votre meilleure volonté.
Il me semble aussi; que vous pensez savoir pourquoi et comment le cannabis est présent dans votre vie, et les raisons de votre addiction, même si cela vous paraît encore flou.Vous n'êtes pas dans le déni et, consciente de votre problème; vous chercher une aide pour ne pas en rester là.

Vous cherchez à mettre des mots sur ce qu'il se passe pour vous, en vous; et vous vous demandez comment faire pour ne plus jamais retourner vers cette addiction.

C'est une problématique que je connais bien.

Toute addiction répond à un appel émotionnel, qui nous agit à chercher au minimum de l'apaisement, et/ou à faire disparaître des émotions, des sensations, des pensées, des croyances négatives qui sont sources de souffrances, et deviennent envahissantes , donnant l'impression d'étouffer, ou d'être submergé(e). Telle est la réponse que vous avez choisi jusque là, dans l'espoir de mieux faire face aux états dépressifs que vous avez connus.

Aussi, et je suis certain que vous vous en doutiez, il n'y a pas d'addiction sans maux profondément liés à l'histoire de la personne en question. La dépression est un signal fort du corps tout entier, qui appelle à résoudre quelque chose qu'il est nécessaire de considérer vraiment; et de régler pour pouvoir continuer à vivre normalement, de façon équilibrée.

Votre démarche prouve que vous avez conscience de l'absence d'efficacité du cannabis à résoudre votre problème, que ça n'est pas une réponse adaptée pour soigner votre dépression, et vous avez raison.Vous avez essayé plusieurs fois, et avez vu que; si certaines personnes disent que ça marche pour elles, vous savez maintenant que cela ne vous apporte pas totale satisfaction, à vous. Bravo pour cette belle prise de conscience.

Je pratique la Gestalt Thérapie Intégrative qui est un courant psychothérapeutique très en lien avec les recherches en neuroscience, et qui utilise beaucoup la mémoire du corps, tout en tenant compte de l’Être, au delà des parties qui le constituent. Nous avons donc une approche holistique de la psychothérapie que nous pratiquons, et de la relation thérapeutique au service de l'intérêt élevé des personnes que nous accompagnons.

Avec les personnes que j'accueille et accompagne, en visio ou bien en présentiel, nous allons chercher ensemble, les ressources propres à chacun(e), qui permettent de nommer les émotions, et mieux les réguler. cela permet aussi d'apprendre à repérer et nommer les sensations du mal-être, avant, pendant et après; pour permettre à la personne de pouvoir agir en prévention. Cela permet de plus, de mettre du sens sur les pensées , les croyances et les maux en lien avec la problématique de la personne. Nous faisons un travail de co-création pour trouver ensemble des solutions appropriées à la vie de chacun(e), et qui permet de se sentir avancer dans un sentiment solide de sécurité et de paix.

Mon conseil aujourd'hui serait ni de porter de forme de jugement sur vous-même, ni de sentiment de culpabilité, et de regarder
plutôt le courage qu'est le votre, de chercher à résoudre votre problème.
Fairouz, je salut votre démarche volontaire et déterminée, et serais honoré de votre confiance en me choisissant pour être votre thérapeute.

Prenez bien soin de vous.

David TROTEL, Gestalt praticien

David Trotel Psy sur Crest

14 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour Fairouz,
Merci pour votre témoignage et la clarté de ce que vous y exposez.
Avant toute thérapie quelle soit longue ou courte, la première étape est de vous débarrassez définitivement de votre addiction aussi le meilleur premier chemin à prendre est celui d'un addictologue. Tant que vous n'aurez pas franchi cette étape il serait vain de commencer un travail de fonds.
Le travail de fonds est la solution ensuite pour aller voir ce qui, dans votre histoire, vous amène à vous tourner vers cette consommation et qu'elle ne soit pas remplacer par une autre.
Il est important de commencer ce cheminement étape par étape pour que ce travail ne soit pas vain.
Je vous souhaite de sortir de ce fonctionnement pour pouvoir ensuite vous faire le cadeau de vous débarrasser de tout ce qui n'a plus rien à faire dans votre vie.
Cordialement
Carole Rouzioux
Gestalt thérapeute et hypno coach

Carole Rouzioux Psy sur Nantes

49 réponses

40 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour Fairouz, je pratique la Gestalt Thérapie Intégrative, et suis touché par votre témoignage.
D'après ce que je comprends de votre parcours, lorsque vous vivez une dépression, cela s'accompagne d'une consommation de cannabis, dont vous ne voulez plus .
Il semblerai que vous ayez des difficultés à verbaliser vos maux, car; même si vous pensez savoir pourquoi et comment vous vivez cela , cela reste flou pour vous,malgré votre bonne volonté d'y arriver.
Il semblerai aussi que vous soyez sortie d'une période de déni face à votre consommation liée à votre dépression.
Par ailleurs; vous faites mention de votre intérêt pour les neurosciences cognitives et notamment pour les capacités du cerveau et son élasticité.

C'est une problématique que je connais bien, et c'est la raison pour laquelle , j'ai choisi de vous répondre.
Dans toute addiction, il y a un appel émotionnel certain, et la recherche de disparitions des émotions et sensations négatives plus ou moins fortes qui nous envahissent ou nous submergent.

J'accueille des personnes, et les accompagne pour les aider à découvrir leurs ressources propres, dans le but de comprendre et mieux gérer les émotions, les sensations , pensées, croyances liées à une réponse addictive.

Bien entendu, avec chacune de ces personnes, nous regardons ensemble, les évènements du chemin de vie qui ont déclenchés ce ou ces comportements addictifs , et comment cela interagit sur l'Etre dans son ensemble.
Nous faisons alors, ensemble, un travail de co-création, pour choisir quoi mettre en place au quotidien, de façon à apporter une réponse appropriée; favorisant le retour à un sentiment solide de sécurité et de paix; vis-à-vie de soi, et de la vie dans l'ensemble de ses domaines.

La Gestalt utilise beaucoup la mémoire du corps (neuro-cognitivité intégrative), et s'avère efficace, aussi pour résoudre des problèmes d'addiction.
Mon conseil, aujourd'hui c'est d'éviter le plus possible de porter tout sentiment de culpabilité, car vous n'êtes pas responsables de vos traumas. Vous prenez votre responsabilité ici pour savoir quoi faire avec ça, et je salut votre courage pour cette démarche.

Sachez que vous êtes la bienvenue, si vous choisissez de m'honorer de votre confiance.

David TROTEL Gestalt praticien

David Trotel Psy sur Crest

14 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

bonjour Fairouz,
merci pour ce mail très précis, clair et courageux. pour ma part je vous conseillerai volontiers de consulter un Psychiatre Psychanalyste
à la fois médecin donc capable de comprendre et réguler les maux de votre corps et de mener avec vous une analyse.
les thérapeutes ne sont pas médecins ni psychanalystes et, même si je ne suis pas inquiète pour vous, je pense qu'il vaut mieux que vous vous adressiez à un quelqu'un qui a fait des études de médecine et qui fera en même temps un travail d'analyse avec vous.

je vous laisse juge et vous souhaite le beau cheminement auquel vous semblez aspirer.

Bien à vous,
MI de Maillé

Marie Isabelle de Maillé Psy sur Paris

122 réponses

84 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour Fairouz,

Tout d'abord, je tiens à saluer votre remarquable courage et votre volonté inébranlable de chercher de l'aide. Votre lucidité face aux conséquences des traumatismes et votre profond désir de comprendre ce que vous traversez témoignent d'une force intérieure remarquable. Cependant, je suis également sensible à la vulnérabilité que vous partagez avec tant d'honnêteté.

Pour répondre à vos questions :

- Comment faire face maintenant qu'on sort du déni ? La première chose que j’ai envie de vous dire est : "Super, vous êtes sorti du déni, quelle belle étape déjà franchie !" Faire face à ces défis nécessite souvent un soutien extérieur, tel que la famille, les amis, et principalement un travail avec un professionnel.

- Plus globalement, pouvez-vous mettre des mots sur ce qu'il m'arrive ? Quels conseils pouvez-vous me transmettre ici ? Il est probable que vos problèmes d'addiction servent de mécanisme pour éviter de ressentir toutes vos souffrances, mais ce n’est qu’une hypothèse dans cet échange. Apparemment, vous avez déjà compris certaines choses de votre histoire qu’il serait bon d’explorer. Il est positif que vous ayez pris conscience que la consommation de cannabis n'est pas une solution permanente, mais plutôt un moyen temporaire de faire face. Cette prise de conscience ouvre la voie vers des approches de guérison plus profondes, comme celle que vous avez évoquée dans votre message initial.

Pour avancer, je vous propose d'entreprendre un travail d'introspection afin de récupérer vos parts blessées, qu'elles soient dues à votre histoire personnelle ou transgénérationnelle. Ce processus passe par le corps, les émotions et le mental. L'objectif est d'harmoniser ces différents aspects de vous-même pour retrouver une paix intérieure.

Récupérer vos parts blessées est un processus qui peut sembler difficile, mais il est porteur d'espoir. Vous avez déjà fait un grand pas en avant en reconnaissant vos besoins et en cherchant de l'aide. En explorant ces aspects de vous-même et en les intégrant, vous pourrez non seulement guérir vos blessures, mais aussi vous épanouir pleinement dans votre vie.

Je vous propose de commencer ce travail lors d'une première séance en visio, où je pourrai vous expliquer ma méthode plus en détail et où nous pourrons définir ensemble les possibilités de travail adaptées à vos besoins.

Prenez soin de vous,

Elisabeth Eisinger Thérapie individuelle - Thérapie familiale - Thérapie de couple Consultation en ligne"

Elisabeth Eisinger Psy sur Mandray

28 réponses

29 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour Fairouz,

Ce thème addiction/dépression me parle beaucoup puisque je l'ai traversé aussi.

Ces deux sujets vont de pair, car la stimulation provoquée par les substances psychoactives (tabac, cannabis, alcool, cocaïne, ...) inhibe progressivement la capacité du corps à s'auto-stimuler et donc, quand les substances ne sont plus présentes, il y a une sous-stimulation en réponse à l'absence ce qui crée un état proche du côté dépressif (apathie, manque d'envie et de motivation, faible créativité, isolement, ennui avec soi et les autres, ...)

La bonne nouvelle, c'est que ces fonctions de stimulation, envie, créativité sont tout à fait récupérables sous réserve :
- de quitter l'addiction (bien définir avant pourquoi et comment on le fait pour mettre toutes les chances de son côté)
- de prendre du temps pour se reconnecter à soi, ses besoins et ses émotions
- d'accueillir ses inconforts intérieurs (avec de l'aide si nécessaire)
- de recréer progressivement du lien avec les autres

Les phases de dépression peuvent également arriver dans des moments de transition (besoin de changement, d'évolution sur un plan personnel, professionnel ou identitaire). Quand elles durent longtemps, c'est qu'il y a sûrement un difficile accès aux émotions et aux besoins qui est notamment dû à l'évitement de son ressenti : les substances, les autres, les divertissements en tout genre nous permettent de ne pas confronter l'inconfort à l'intérieur de soi.

La seule contrainte d'une telle stratégie, c'est que l'état n'est pas transcendé et donc revient dès que les "effets extérieurs" de ces stratégies d'évitement s'estompent.

En quittant ses addictions et stratégies d'évitement pour se reconnecter à soi, on récupère progressivement le lien avec ses émotions et ses besoins ce qui nous aide à comprendre mieux et plus rapidement les messages de cet état de dépression qui devrait être simplement transitoire et l'appel à regarder à l'intérieur de soi.

D'ailleurs, on pourrait envisager de résumer la dépression à ce simple constat : Notre connexion au monde extérieur se referme et notre état nous invite à l'isolement, non pas pour s'éloigner des autres, mais pour se reconnecter à soi.

En espérant que cette réflexion vous aide dans votre cheminement !
Antoine.

Antoine Arnoult Psy sur Caen

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Mettre des mots sur les maux est une chose, débuguer l’inconscient avec ses signifiants s’en approche mais offre une efficience face aux pulsions incontrôlées, aux répétitions de vies professionnelles et personnelles, aux actes involontaires, etc. La methodologie et le dispositif sont spécifiques et permettent à l’analysant-e de mener cette cure.

Frédéric Duplessy Psy sur Limoges

21 réponses

9 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour Frank, votre témoignage est extrêmement touchant. Il permet de toucher du doigt la bi-polarité, anciennement appelée psychomaniaco-dépression. La bi-polarité est caractérisée par l'alternance de phases d'exaltation et de dépression. Selon les cas, les traitements sont plus ou moins efficaces. Les troubles de l'humeur induits par cette maladie psychique sont très difficiles à gérer pour les personnes qui en sont atteintes tout comme pour l'entourage qui se trouve le plus souvent désarmé. Toutefois, à côté des traitements prescrits par le psychiatre, une thérapie peut-être efficace pour la personne atteinte par la bi-polarité, mais aussi pour les proches qui eux aussi doivent faire face à la maladie.
Comme l'illustre bien votre témoignage, chaque personne est unique. Elle se construit à partir d'une histoire et de ressources émotionnelles et psychiques qui lui sont propres. La bi-polarité revêt donc autant de visages qu'il y a de personnes qui en sont concernées. Une thérapie permet à partir des caractéristiques psychiques et émotionnelles de chaque personne touchée par la bi-polarité d'apprendre à vivre avec cette maladie en trouvant les solutions et attitudes les plus adaptées .
Dans votre cas particulier, vous avez pris la décision de vous séparer, car vous n'en pouvez plus. Surtout, ne vous reprochez pas ce choix. Visiblement, vous avez tout tenté. Il est normal qu'à présent, vous souhaitiez profiter de la vie.
Bien chaleureusement.
David HELFT
Psychopraticien
Logothérapeute

David Helft Psy sur Paris

140 réponses

191 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour,

Une psychothérapie des profondeurs est une avancée vers l'intérieur et à la découverte de son âme.
Elle commence par la découverte du côté sombre de cette dernière. C'est un passage obligé.
D'expérience il est très difficile de mener ce travail dans le cadre d'une consommation de cannabis.
Cette dernière ne peut notamment que renforcer vos angoisses et donc votre dépression chronique.
Au delà du côté sombre de notre âme nous découvrons le côté noble de l'inconscient et partons à la découverte de notre être profond. C'est un chemin de vie.
Dans votre cas il sera probablement bon de commencer à comprendre de quelle pathologie relève votre dépression chronique.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21809 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour,
Merci pour votre témoignage.
Une psychothérapie intégrative serait approprié à votre situation. Car vous parlez de vouloir arrêter la consommation de cannabis et de commencer une psychothérapie en profondeur donc analytique.
La psychothérapie intégrative utilise la thérapie comportementale cognitive (TCC), qui travaille les sujets : addiction, angoisse, stress afin de soulager. Ainsi que la thérapie analytique afin de mieux vous comprendre et de faire un travail de fond.

Je reste à votre disposition pour plus d'informations.

Psychopraticienne TCC
Art -Thérapeute
Isabelle Marthouret
Présentiel et visio

Isabelle MARTHOURET Psy sur Clonas-sur-Varèze

3 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour,
Très directement, je peux vous rassurer et vous affirmer que mon accompagnement, dès la 1ère séance, saura vous apporter beaucoup de sérénité. Vous pourrez reproduire seul ma technique (ancrage profond) autant que nécessaire afin d'instaurer votre sérénité en toute autonomie. Parallèlement, je vous aiderai aussi à décrypter les racines de vos "deps" qui reviendront un tremplin pour avancer sur votre chemin de vie.
Bien à vous,
Franck

Franck Romon Psy sur Bordeaux

31 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour,

Développer dans la bienveillance sur ce que vous vivez depuis toujours pourrait être apaisant dans un premier temps et pouvoir aller sur le chemin de l'acceptation in fine.
Chaque jour, beaucoup de personnes renaissent d'un ou de traumatismes vécus enfant ou adulte.
La thérapie Analytique serait un moyen d'aller voir ce qu'il s'est passé pour vous et comment vous avez vécu et traverser certaines situation.
Je vous propose un accompagnement en psychothérapie par visio ou par téléphone.

Bien cordialement

Gaia Morisani


Gaia MORISANI Psy sur Montélimar

26 réponses

9 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

bonjour Fairouz
Je vous propose de nous appeler.
valérie
Belle journée

Valérie Garnier Psy sur Limoges

56 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses