Attouchements dans l'enfance. des années plus tard.

Réalisée par Didine · 15 juil. 2015 Agressivité

Bonjour,


Mon histoire est complexe.


J'ai 24 ans. J'ai subi des attouchements entre l'âge de 8 ans et 15 ans. Ces attouchements je les ai subi de la part d'un jeune de mon entourage.


J'ai grandi et réussi à mettre fin à ces horreurs. J'ai par la suite entretenu des relations "courtoises" avec cette personne : intérieurement, je lui trouvais des excuses.


Cette même personne est aujourd'hui devenue l'époux de ma sœur (celle-ci n'est pas au courant).


J'ai clairement signifié à ma mère (qui a contribué à la planification de cette union) que j'étais contre ce mariage. Ne comprenant pas la raison de mon refus, je lui ai avoué l'histoire des attouchements. Sa réaction? " vous étiez des enfants, vous avez grandi, il faut savoir tourner la page." ( Ma mère ne connait pas les détails de cet attouchement !) Le mariage s'est fait.


Cependant voilà, depuis ce mariage, ma rancœur s'est dirigée contre ma mère. Je me suis sentie délaissée. Notre relation s'est énormément détériorée, je la hais, elle me le rend bien. Elle est égoïste, n'a plus aucune affection pour moi, se soucie peu de savoir où j'en suis dans ma vie, se rappelle de moi uniquement lorsqu'elle a besoin d'argent..(j'interprète?) les seules personnes qui l'intéressent sont ma sœur et son époux.


Quant à mon père, il n'est au courant de rien. Il pense juste que je suis une petite "emmerdeuse, égoïste et jalouse de sa petite sœur". Il m'est difficile qu'il pense cela de moi, alors que derrière mon comportement, il y a un réel mal-être..


Je suis complètement perdue..des fois je pense exagérer la situation, il serait plus simple d'accepter de fermer les yeux sur le passé. Aujourd'hui je n'en veux plus à ce jeune, non, c'est en ma mère que je n'ai plus confiance.


Qu'en pensez-vous? Quelle est la meilleure attitude à avoir? Aidez-moi svp..


Merci d'avance!

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 16 JUIL. 2015

Vous ne pouvez pas faire l'économie d'une thérapie car cet acte a créé une intrusion traumatique dans votre intimité et produit les effets de souffrance psychique que vous décrivez . La solution n'est pas l'oubli mais le revécu de l'acte pour en élaborer quelque chose qui vous appartiendra et vous mettra dans une autre position que celle d'enfant victime, restée en latence.
Méditez cette phrase attribuée à Churchill ou Confucius sur les peuples mais qui convient aussi à l' Homme:
" Les peules qui oublient leur passé sont condamnés à le revivre éternellement".

Dominique Cuny Psy sur Poissy

310 réponses

2056 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2015

Bonjour, Didine,

Je viens de découvrir votre message, et les réponses qui vous ont été apportées.

Si je rajoute aux pistes qui vous ont été données..., c'est parce que je ne suis pas sûre d'avoir bien compris la situation que vous décrivez, qui est, comme vous dites, très complexe.

En effet, la question première : quel âge avait le jeune qui est devenu votre beau-frère ? Fait-il partie de votre génération, ou pas ?
Le contenu de votre message peut laisser supposer qu'il était également mineur au moment des faits qui vous ont marqué (les attouchements).
Les enfants ont assez souvent des jeux sexuels entre eux : lui semble avoir été l'instigateur, et s'il était plus grand, il était en quelque sorte un peu plus responsable.

Pourquoi vous lui en voulez aujourd'hui, exactement ?

Sans nier votre vécu qui a pu être traumatique (puisque vous aviez 8 ans au début des faits, faits dont on ne connait pas la gravité, puisque vous ne donnez pas des détails sur ce que vous appelez des "attouchements", terme assez vague qui laisse la place à toutes sortes d'hypothèses), il me semble que vous avez besoin de clarifier vos sentiments d'aujourd'hui.

Par ailleurs, la situation familiale que vous décrivez est assez troublante et peut amener à des confusions : qui était ce jeune par rapport à votre famille, jeune qui vous fait à vous "des attouchements" (peut être à votre soeur aussi ?!), que votre mère semble aimer bien, et qui devient l'époux de votre soeur ?

L'important, pour vous, est d'aller analyser votre vécu et vos émotions passées et actuelles, afin de trouver votre place d'acteur de votre vie, en prenant la bonne distance avec les membres de votre famille (vous semblez vivre en fonction d'eux : où sont vos désirs à vous ?).
Et ça, c'est urgent de le faire, par respect et amour pour vous même, Didine.
Allez, osez vous engager dans une bonne thérapie rien que pour vous !
Je vous souhaite de trouver l'apaisement.
sp






Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2291 réponses

6494 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2015

bonjour,
pourquoi ne pas aller en parler à un psychanalyste qui vous aidera à y voir claire ?
FLM

Françoise L Meyer Psy sur Fresnes

10 réponses

137 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2015

Bonjour à vous,
Qu'est ce qui vous empêche d'aller déposer votre traumatisme auprès d'un thérapeute professionnel qui pourrait très certainement vous aider à défaire le méli-melo de sentiments provoqué par cette agression sexuelle.Vous vous êtes confiée à votre mère auprès de laquelle vous n'avez pas trouvé la compréhension, le soutien et l'empathie. Comme la plupart des personnes abusées, vous protégez votre agresseur et également d'autres membres de votre famille. L'envoi de votre message, serait-il enfin l'envie d'être reconnue entant que victime par TOUS et par TOUTES? Serait-il un cri de déclaration de l'envie de vivre enfin libérée?Dans tous les cas, votre demande traduit quelque chose de l'ordre d'une envie d'aller mieux. Dans ce cas, je ne peux que vous inviter à prendre contact avec un thérapeute qui saura vous amener vers la sortie de ce tunnel dans lequel cet agresseur vous a contraint à rester confinée. Bonne chance. Je reste à votre écoute. Md Janssoone

Berrine Janssoone Psy sur Aix-en-Provence

86 réponses

523 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2015

Madame,

Je comprends tout à fait votre souffrance et votre désarroi. Votre mère ne sait pas exactement tout ce qui s'est passé et ne réalise pas véritablement les actes commis et les conséquences. Les sentiments négatifs portés à vos parents ne vous aideront pas dans un mieux être.

Le mal être qui est en vous est lié à ce que vous avez vécu et à la relation que vous avez établi avec le jeune homme responsable de ces actes. Je vous encourage d'entreprendre un travail thérapeutique dont vous serez l'acteur. Bien à vous

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2015

Bonjour,
Voici une histoire qui vous appartient et que vous avez envie de partager...
C'est bien...
Le chemin qui va se faire vous appartient...
Pour le faire, il vous appartient de vous faire accompagner... Comme le nourrisson a besoin d'une maman ou d'une nourrice pour se nourrir, nous avons besoin de quelqu'un pour nous accompagner dans les difficultés à surmonter...

Aujourd'hui, votre sœur vit ce qu'elle a à vivre avec son conjoint et cela lui appartient...
Ce qui vous appartient à vous est de sortir de la difficulté qui est la votre et non celle des autres...
Pour cela vous devrez aller chercher, me semble-t-il, les "portes du pardon" pour vous libérez de votre difficulté qui s'est amplifiée au travers de vos relations familiales forcément incomprises pour vous...

Courage et ouvrez la porte de la libération, la votre...
Cordialement.

Guy Foursin

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIL. 2015

Bonjour,

D'après ce que vous décrivez, il semble nécessaire d'entreprendre une thérapie non pas pour effacer le passé mais pour apprendre à vivre sereinement avec... Vous avez vécu un traumatisme qui continue aujourd'hui à vous traumatiser..... Vous pouvez vivre autrement avec l'aide d'un professionnel.

Céline Laguerre Psy sur Toulouse

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIL. 2015

Madame,

Je comprends votre souffrance et désarroi. Vous n'avez pas tout dit à votre mère, elle ne réalise ni les actes commis, ni ses conséquences. Les sentiments négatifs à l'égard de vos parents ne vous aideront pas à aller mieux mais à vous exclure davantage. Le mal être profond que vous vivez et qui est tout à fait normal, est lié à ce que vous avez vécu et à la relation instaurée avec l'homme responsable de ces actes. Je vous encourage à entreprendre un travail thérapeutique pour amorcer une délivrance. Bon courage.

Emmanuelle CAMPS - Cabinet Ecoute et Conseil Psy sur Hoenheim

7 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIL. 2015

Bonjour,
Tout d'abord vous n'avez pas "enterré" le cadavre et c'est très bien! Le fait que cet individu se soit livré à des attouchements n'est pas neutre mais inquiétant car contrairement à ce qu'affirme votre mère qui veut étouffer l'affaire (pour quelles raisons?) le fait qu'il ait grandi ne le rend pas forcément inoffensif mais bien au contraire il peut être dangereux pour les enfants et peut être pour les siens..... Dans un premier temps il serait positif que vous alliez vous confier à un thérapeute neutre et bienveillant qui vous aidera à vous libérer de ce que ce genre de trauma génère ... Ensuite mais cela dépendra de vous, peut être ressentirez vous le besoin de déclencher la bombe en révélant ce secret mais il n'y a pas de recette miracle et chaque abus est unique et vous seule saurez comment gérer cela.
Bon courage
Isabelle Torrisi

Isabelle Torrisi Psy sur Marseille

98 réponses

500 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIL. 2015

Bonjour,

Vous êtes manifestement seule avec votre souffrance, et c'est cette incapacité à partager votre vécu qui est sans doute le plus lourd à porter. Des attouchements sur un enfant si jeune constituent une intrusion insupportable de la sexualité adulte dans le champ des représentations de l'enfant que celui-ci ne peut tout simplement pas intégrer. Cet épisode douloureux est ainsi resté "en surface" pendant toutes ces années, c'est-à-dire que vous n'avez pas pu l'intégrer réellement dans votre histoire personnelle.

C'est très difficile pour vous, parce que vous avez l'impression de revivre en permanence ces instants que vous n'arrivez toujours pas à comprendre. Vous avez besoin d'un témoin à qui faire part de cet aspect de vous-même, de votre mémoire. J'imagine que votre message est en lui-même une tentative pour communiquer... C'est un premier pas qu'il faut poursuivre.

Philippe LAURENT Psy sur Bourg-la-Reine

10 réponses

28 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIL. 2015

Bonjour,

Vos blessures réitérées sur plusieurs années vous ont "emmurée" dans le silence. A un age où on se construit... des défenses, où on a à découvrir le pouvoir des mots, des appels au secours, de la vérité... il est normal que vous vous sentiez perdue.

Il est toujours temps de porter secours à cette enfant abusée en vous. Consulter peut vous apporter une grande aide pour mettre des mots, y voir clair, apaiser à terme votre vie, avec votre famille.

de Silvestri Monique Psy sur Vandoeuvre-lès-Nancy

218 réponses

442 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIL. 2015

Bonjour,

votre question : « qu’en pensez-vous ?».
Comme toute personne victime de tels actes dans l’enfance, actes qui n’ont pu en leur temps être verbalisés, ceux-ci refont surface avec des reproches, des rancœurs, qui ne sont pas là où on les attend forcément (auteur, proches, ami(e)s, voisins...... ?).
Certes, vous étiez enfants, comme dit votre mère, mais cela n’efface pas par magie ce qui s’est passé. Et l’on comprend que votre mère, la première à minimiser, soit celle justement, à qui s’adresse en priorité votre ressentiment. Car c’est tout autant la nature des faits eux-mêmes qui pose problème que l’attitude de votre mère.
Il me semble que quelques entretiens avec un psy vous seraient bénéfiques. Il convient de bien comprendre ce qui se joue avec votre mère actuellement. Ce qui est passé sous silence avec l'auteur également . Il convient aussi de vous réapproprier les non-dits, les « non compris » (compte tenu de votre jeune âge à ce moment : « je lui trouvais des excuses » )- qui mériteraient d’être aussi métabolisés après-coup.
Vous pouvez vous rapprocher d’un service d’aide aux victimes près de chez vous, ou de tout psy spécialisé dans ce domaine si vous pouvez.
Courage et cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2195 réponses

6294 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIL. 2015

Bonjour Didine,


vous avez été utilisée comme un objet lorsque vous étiez petite.
Vous n'avez pas pu vous exprimer à cette époque, ni en parler à vos parents. Ces derniers n'ont donc pas pu vous protéger, ce qui explique votre ressentiment actuel à leur égard.

Il y a beaucoup de sentiments mélangés dans votre vécu.
Vous avez, en quelque sorte protégé ce jeune homme, vos parents et votre soeur par votre silence.

Il me semble que pour sortir de cet imbroglio d'émotions refoulées, il vous faut vraiment passer par un travail psychothérapique avec un psychologue. Vous trouverez ainsi votre liberté de sentiments et peut-être, à terme, le moyen de vous faire respecter par les vôtres, voire de trouver une voie sereine d'évoquer cette période avec celui qui est devenu votre beau-frère.

Cordialement,
Véronique de Lagausie

Anonyme-236321 Psy sur Toulouse

379 réponses

909 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Agressivité

Voir plus de psy spécialisés en Agressivité

Autres questions sur Agressivité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 12000

questions

réponses 71450

réponses