Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Relation toxique avec son premier amour

Réalisée par Manon le 15 oct. 2018 2 réponses  · Affirmation de soi

Bonjour,

Je poste ici car je n'arrive pas à comprendre totalement mon comportement lors de mes relations de couple.

J'ai mis beaucoup de temps avant d'avoir mon premier petit vrai amour, celui à qui j'ai accordé ma confiance et pour qui je me suis oubliée. Je l'ai rencontré à 23 ans, alors qu'il était en couple. Je m'étais pourtant mise des barrières et je le considérais comme un ami, mais lorsqu'il m'a déclaré ses sentiments, j'ai foncé. Pourtant au début, il ne m'attirait pas du tout.
Ce fut une situation compliquée étant donné qu'il était en couple et que je refusais que nous fassions quoi que ce soit tant qu'il restait avec son amie.
Je n'ai pas réussi à attendre qu'il la quitte et j'ai mis fin à nos contacts au bout de 8 mois, bien que ce fut difficile, je souffrais beaucoup trop et malgré ses déclarations, ses pleurs je n'ai pas craqué.
Cependant, étant donné que nous étions dans le même groupe d'amis, nous avons continué à nous côtoyer bien que nos rapports étaient limités (et bien qu'il disait à tout le monde qu'il avait tout gâché avec moi et qu'il s'en voulait). De plus, il m'a tout de suite avoué être malade psychologiquement, sans m'en dire plus et qu'il était particulièrement instable dans sa vie, dans sa manière de penser et dans ses sentiments. Mais je ne me suis jamais vraiment renseignée ou voulu comprendre ce qu'il avait réellement.

Quelques mois plus tard ils ont finalement rompus et nous avons entamé aussitôt une relation. Mais je ne lui ai pas pardonné ce qu'il a fait à la fois à son ex copine, mais surtout à la souffrance que j'ai enduré lorsque je l'attendais. De plus, je souffre d'un manque affectif important dû à mon enfance où ma mère ne me félicitait jamais, ne me montrait pas son affection et à chaque pas de travers (une mauvaise note, une petite bêtise), je recevais des insultes et j'étais sans arrêt comparée aux autres filles de mon âge, elles étaient toutes mieux que moi selon elle. Et en grandissant, même si elle ne me faisait plus de remarques, cela était ancré en moi et je me dénigrais toute seule.
De plus, ma soeur est atteinte d'une grave maladie, mes parents lui ont naturellement accordé toute leur attention, ont été très souples avec elle et moi, à côté, je n'avais aucune attention de leur part et je me devais d'être "parfaite" pour ne pas leur causer plus de problèmes qu'il n'en avait déjà. Je me suis sentie extrêmement délaissée et pas digne de recevoir de l'attention.

Malgré notre relation, très conflictuelle, nous nous aimions passionnément, et trop fort. Chaque fois qu'il faisait quelque chose qui ne me plaisait pas, je l'excusais car il m'avait dit être malade. Et j'en souffrais, j'ai beaucoup accumulé si bien que mes amis ne me reconnaissaient plus et me trouvaient éteinte.
Il a fini par me quitter, car nous passions plus de temps à nous disputer. Cette rupture n'a pas duré et nous nous sommes retrouvés environ 3-4 mois plus tard. Cependant rien n'a vraiment changé et cette situation me rendait très malheureuse, je n'étais plus moi-même, je me suis oubliée pour lui, j'avais sans arrêt besoin d'être rassurée, je lui en demandais toujours plus, comme si je n'étais jamais satisfaite.

Puis finalement, j'ai pris l'initiative de le quitter, mais j'ai eu ce courage uniquement car j'ai rencontré un autre garçon. Ce nouvel homme, je savais déjà que je lui plaisais, et je me suis attachée à lui alors que je ne le connaissais pas. J'ai projeté énormément de choses sur lui, comme si je le considérais comme le "sauveur" de mon ancienne relation toxique. Cette nouvelle relation n'a duré que quelques semaines. Mon ex copain et moi avons ensuite développé une relation "amis ambigus", je me suis à nouveau retrouvée enfermée dans une relation qui ne me convenait pas et pourtant impossible de m'en sortir. Chaque fois que je voulais aller vers un autre garçon, il débarquait et j'étais tellement dépendante affective de lui que je craquais et je le faisais passer en premier. Nous nous comportions comme un couple sans l'être, et chaque fois que nos amis nous demandaient "Vous êtes ensemble?", il ne répondait pas, c'est moi qui disait "Non".

Par ailleurs, je me rends compte qu'entre mes agissements et mes sentiments, il y avait une très forte contradiction :
> J'étais entièrement dépendante de lui, je ne me voyais pas sans lui
> Je lui disais que je n'en pouvais plus de cette situation, qu'il fallait qu'on coupe contact, je lui reprochais énormément de choses, je lui ai même dit que j'avais rencontré quelqu'un (ce qui était faux)

Finalement au bout de 4 mois de conflits intenses, j'ai réussi à le bloquer de partout (réseaux sociaux, téléphone) car c'était sans issue. J'ai rencontré d'autres garçons, avec qui cela n'a pas fonctionné. Parmi eux deux profils distincts :
> Ceux qui voulaient vraiment être avec moi mais de mon coté, je n'étais pas emballée et je ne leur ai laissé aucune chance
> Ceux qui m'ont "tapé dans l'oeil", à peine rencontré je m'imaginais vivre une grande histoire d'amour et ceux-ci m'ont quittée très rapidement. Pourtant lorsque je les fréquentais, je ne pensais pas une seule fois à mon ex, ou alors simplement en me disant que j'étais heureuse de ne plus être avec lui pour vivre cette nouvelle relation.

Je me rends compte que tout est lié à mon ex copain, que je cherche une relation qui me permettra de l'oublier. Je cherche à combler ce manque que j'ai en moi qui me rend extrêmement malheureuse. Et surtout, j'ai l'impression que mon bonheur ne dépend que de la relation de couple. Mais je ne sais pas comment changer ça.

J'ai beaucoup discuté avec nos amis en commun et j'ai appris seulement à la fin de notre relation que mon premier amour souffrait de bipolarité. Je n'ai jamais pris le temps de le comprendre avant. Je n'arrive pas à me rendre compte de l'impact que sa maladie a eu sur notre relation.

A l'heure actuelle, il a trouvé une nouvelle copine, après que nous ayons coupé les ponts définitivement. J'avais commencé à ne plus penser à lui et depuis cette nouvelle, je ne pense qu'à lui, je repasse en boucle notre relation, je les imagine tous les deux... C'est très dur et je n'arrive plus à m'intéresser à d'autres hommes. Je ne veux plus être avec lui et pourtant, l'espoir qu'un jour nous nous retrouverons me reste en tête... Je ressens beaucoup de sentiments contradictoires et je me sens totalement perdue, j'ai l'impression de ne plus savoir qui je suis, ce que je veux dans la vie.

Je me trouve très triste. Je suis une psychothérapie depuis environ 1 an et demi, c'est d'ailleurs grâce à celle-ci que j'ai réussi à me sortir de cette relation toxique. Je m'apprête à partir à l'étranger pour 1 mois dans quelques jours car j'étouffe dans ma vie actuelle et j'ai besoin de respirer et prendre du recul.

En attendant, je ne sais que faire pour avancer, je me sens vide et triste, sans motivation, j'ai l'impression d'être en mode "survie" aujourd'hui.

Merci beaucoup pour votre aide et désolée pour la longueur,

Manon

comportement , bonheur

Meilleure réponse

Bonjour Manon,

Vous vous sentez triste et comme vidée en ce moment, mais en même temps vous faites le mouvement de bouger, de partir à l'étranger. Il se pourrait tout simplement que vous commenciez enfin à faire le deuil de cette relation que vous qualifiez de toxique mais qui vous a emplie et emportée durant plusieurs années. Un peu comme si tout votre être s'était emmêlé avec l'être de ce garçon et qu'à partir du moment où vous avez pu rompre définitivement, une partir de vous-même vous manquait...

Ce travail de détachement est long, Freud lui-même, dans Deuil et Mélancolie, le décrit comme un effeuillage lent, où l'on défait feuille après feuille, peau après peau.... c'est peut-être un peu ce que vous vivez en ce moment, car ce garçon , ou votre relation à tous les deux, vous a littéralement habitée durant plusieurs années et maintenant que c'est fini, elle vous hante encore.

Vous écrivez que votre ami a été diagnostiqué bipolaire. Quant à vous vous avez grandi sans pouvoir bénéficier de l'amour de votre mère et de vos parents concentrés sur les soins portés à votre soeur. Vous avez dû être parfaite, et sans doute l'étiez vous enfant pour ne pas ajouter à la souffrance de vos parents. Mais vous avez manqué d'amour et cette relation passionnelle est venue remplir le vide.

Vous avez entamé un travail psychothérapique, essayez de le continuer même à distance si vous êtes pendant quelque temps à l'étranger. Certains psys proposent des consultations sur skype, parlez-en avec la personne qui vous suit. Car ce travail vous apprendra au fil du temps à vous aimer vous-même.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Manon
Le deuil d'une relation telle que celle que vous avez vécue avec ce jeune homme peut être longue.
Comme.le dit ma collègue c'est un effeuillage des moments passés ensemble.
Magre votre tristesse vous avez l'air de prendre les choses en main pour vous aider à aller mieux.
Vous êtes sur la bonne voie, n'oubliez pas de vous remercier de vous être extirpée de cette relation toxique et de vous occupez de vous.
Vous le méritez.
Bon voyage prenez le temps d'observer en vous ce qui vous plaît le plus.
Bonne chance
Dominique Bartoli

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2018

Logo Dominique Bartoli Dominique Bartoli

177 réponses

220 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Mon premier amour m'obsède

2 réponses, dernière réponse le 07 Août 2017

Pourquoi je repense souvent à mon premier grand amour?

7 réponses, dernière réponse le 15 Février 2017

Quel premier pas faire pour reprendre ma vie en main ?

1 réponse, dernière réponse le 29 Août 2018

Je suis une mère toxique

3 réponses, dernière réponse le 03 Août 2018

Je suis une personne toxique

4 réponses, dernière réponse le 24 Mars 2019

Il a un amour fusionnel avec moi, il ne le voit et ressens pas en moi

3 réponses, dernière réponse le 16 Décembre 2018

Je me sens perdue dans mes relations familiales, que faire ?

1 réponse, dernière réponse le 04 Avril 2018

Reponse a Mme Follmann sur la relation de toxicite .

2 réponses, dernière réponse le 27 Août 2018

Refaire confiance dans une nouvelle relation thérapeutique

5 réponses, dernière réponse le 22 Septembre 2018