Comment aider ma sœur jumelle quand la communication est rompue ou biaisée ?

Réalisée par Saïna · 5 juil. 2021 Aide psychologique

Bonjour,
Je vous contacte car aujourd’hui je suis démunie et je ne sais plus quoi faire pour aider ma sœur jumelle qui souffre de mal être.
C’est une personne très sensible, qui ne sait pas exprimer des sentiments et ressentis. Elle a toujours vécu pour les autres avant de s’écouter. Elle a beaucoup accumulé et n’a que très récemment sentie le besoin de se faire aider.
Petite, elle était plutôt celle ayant un caractère plus affirmée. Aujourd’hui, c’est l’inverse. Elle n’a pas confiance en elle, très mauvaise estime d’elle.

Elle est bien entourée, famille et amis toutefois elle ressent une réelle solitude du fait de vivre seule et son mal être est de plus en plus ancré.

Pour contextualiser, nous avons une trentaine d’années. De mon côté je suis en couple depuis 5 ans contrairement à elle qui n’a jamais trouver l’amour.
Aujourd’hui, la pression que lui met la société est d’autant plus forte que ses proches sont en couple depuis longtemps, construisent des projets communs (famille, achat etc.). Elle s’identifie à ce que la société lui renvoie et qu’elle n’a pas.

Elle se compare aux autres et devient de plus en plus jalouse de ma situation.
Elle refuse mes conseils ou mon soutien qui selon elle, sont des idées toutes faites ou des schémas « formatés ».
De plus, elle se considère à chaque fois comme la dernière roue du carrosse, la fille fragile, celle qui n’a pas su évoluer comme tout le monde, grandir et devenir adulte. Elle a l’impression d’être la protégée, celle qu’on ira contacter plutôt par « gentillesse » pour ne pas la vexer etc.

Je souffre de plus en plus de la voir comme cela et tout conseil que je peux lui apporter est mal perçu ou un problème que je souligne.
Son état moral ne s’arrange pas, la solitude lui pèse de plus en plus.
De mon côté, je n’arrive pas à être complètement heureuse car une part de moi est en souffrance.

Avez-vous vous des idées, des conseils de communication que je peux utiliser, des lecture etc.
Je suis preneuse de vos réactions, retour d’expérience.
Merci par avance pour votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 6 JUIL. 2021

Bonjour Saïna,

Je suis touchée par votre témoignage et vous en remercie.
La gémellité implique une relation toute particulière avec son jumeau.
Vous êtes donc impactée directement par ce que vit votre sœur.
Vous dites que lorsqu’elle était petite elle était plutôt celle qui s’affirmait le plus, en toute logique, elle vit la continuité de cette affirmation. Pourquoi s’affirmait-elle petite ? Probablement parce qu’elle avait besoin de s’assurer de l’attention de son entourage. Probablement parce qu’il y avait une blessure inconsciente de rejet ou d’abandon. Une peur que vous, sa jumelle, lui prenne sa place, ou prenne toute la place.
Pourquoi, comment se fait-il qu’elle ait eu ce ressentiment si mon hypothèse se vérifie ? Je n’ai pas la réponse. Ce que je pressens c’est une peur très ancienne qui lui a donné cette « place » de celle qui n’est pas aimée autant, ou pareil ou… Toute comparaison possible.
Oui il y a comparaison, avec vous sa sœur jumelle. Quoi de plus « normal » ? Vous êtes née le même jour et avez très probablement vécu vos premières années collées l’une à l’autre.
Y a t-il eu un événement, une difficulté particulière pour l’une d’entre vous ? Y aurait-il eu une inquiétude pour vous ? Plus petite, plus frêle ? Difficulté dans les premiers jours, semaines, mois ? Qui fait que l’attention aurait pu être davantage portée sur vous, et moins sur votre sœur qui peut-être allait « bien » ?

Alors que pouvez-vous faire aujourd’hui ?
Vous dites que votre sœur refuse vos conseils. C’est bien légitime, accueillir un conseil de votre part implique indirectement que vous vous savez ce qu’elle ne sait pas, et à nouveau il y a comparaison et dévalorisation.
Vous dites qu’elle n’exprime pas ses émotions et ressentis. Alors une première piste peut-être serait que vous exprimiez les vôtres. Par exemple, « je suis triste et je me sens démunie de sentir ma sœur jumelle traverser cette période, triste que notre communication soit rompue », vous êtes inquiète aussi, vous auriez besoin d’être rassurée qu’elle prend soin d’elle, qu’elle est accompagnée par des amis ou des professionnels. Vous auriez besoin, envie de partage, de légèreté, de sororité ?
Si vous pouviez lui dire ceci sans porter de jugement sur qui elle est, sans lui conseiller ceci ou cela. Peut-être lui écrire, juste lui exprimer sans rien attendre d’elle, juste lui dire que vous l’aimez.
Autre piste, vous ne pouvez pas faire le travail d’évolution et de changement à sa place, il est essentiel qu’elle s’en occupe.
Pour autant, les constellations familiales peuvent aussi soigner les blessures sur un plan subtil et plus large. Vous, en tant que sœur, vous pourriez entreprendre un accompagnement de ce type. Il s’agit de s’occuper du système familial actuel, de remettre chaque personne à sa place. Si elle a passé une partie de sa vie à s’occuper des autres plutôt que d’elle c’est sans doute qu’elle cherchait à « soigner » quelque chose qui ne lui appartient pas.

Je vous invite à lire les ouvrages de Bert Hellinger, le fondateur de cet outil.

Je reste à votre disposition pour détailler davantage ces pistes.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1849 réponses

2046 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2021

Bonjour,
Votre envie d'aider votre sœur est louable mais vous ne pouvez pas la forcer si elle veut pas prendre les mains qui se tendent. De plus, la jalousie qu'elle éprouve par rapport à votre réussite ne lui ferait pas accepter cette aide. Peut-être pourriez vous lui offrir cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". Cela ne suffira pas à la guérir mais à l'interpeller et peut-être lui donner l'envie de se faire accompagner. Vous pourriez d'ailleurs le lire aussi et pourquoi pas après en discuter avec elle...
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques


Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4361 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2021

Bonjour Saïna,
je lis que votre soeur ressent le besoin de se faire aider, c'est déjà un premier pas : une aide extérieure lui sera bénéfique car un travail sur elle la fera avancer positivement (si elle en a l'envie et la motivation).
De votre côté, pour vous préserver et rester aidante, vous pourriez travailler la compassion (au sens de souhaiter qu'elle aille mieux), qui peut changer votre posture et éviter de souffrir avec elle : cela serait aidant pour vous et pour elle. C'est une façon de laisser la place à sa souffrance sans la vivre (je reste disponible si vous souhaitez une explication plus précise de cette posture).
Si j'avais un conseil (puisque vous demandez) : ce serait de l'écouter, de l'aimer comme elle est, ne pas la conseiller, ne pas vouloir la sauver (car j'ai l'impression - mais je me trompe peut être - que vous prenez une part de responsabilité de son bonheur sur vos épaules).
C'est à elle de décider de vouloir s'en sortir. Vous ne pouvez pas mettre du bonheur, de la joie, de la confiance, etc... dans son coeur ; c'est à elle de décider de faire ce chemin. Et si elle le décide, vous pouvez la soutenir dans sa démarche courageuse.
Je vous souhaite d'avancer toutes les deux.
N'hésitez pas si besoin de plus d'informations.
Estelle

Estelle Floriot Psy sur Draveil

3 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16000

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132600

réponses