Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment arrêter l'angoisse d'un nouveau changement de ville pour un étudiant ?

Réalisée par Philippe B. le 11 avril 2016 10 réponses  · Anxiété

Bonjour,

Tout d'abord merci de porter attention à ma situation.

Dans le cadre de mon cursus en études supérieures, ma prochaine année se déroulera à l'étranger (6 mois de stage aux USA; 6 mois en fac à Athènes).

Depuis janvier, je réalise que cette étape approche et je suis pris d'une profonde angoisse, voire déprime rien qu'à y penser. Je perds alors tout contrôle et devient incapable de penser à autre chose...


Mon parcours personnel est assez atypique, en effet j'ai effectué mes premières classes scolaires dans le Nord; puis pour cause de déménagement j'ai passé 2 ans dans le Sud.

J'ai ensuite effectué l'ensemble de mes classes (CP jusque Terminale) dans le Nord à nouveau, puis une prépa à Lille. Ayant échoué à un concours, je suis depuis 2 ans à Strasbourg. J'ai eu beaucoup de mal à quitter Lille, mais malgré tout j'ai réussi à m'adapter et suis parfaitement heureux en Alsace désormais.


J'ai beau me dire que je serais de retour dans un an à Strasbourg, néanmoins je ne me peux m'empêcher de craindre que tout ait changé entre temps. Bien que je sache que je retrouverais mes amis de mon école à mon retour, je ne peux m'empêcher de craindre que mes amis de mon club sportif strasbourgeois (j'y suis très fortement impliqué et ai beaucoup de liens avec ces derniers) ne soient plus là à mon retour. J'ai beau me dire qu'en 1 an rien ne change, je ne peux éviter ces périodes d'angoisse...


Après avoir consulter un médecin universitaire, ce dernier a tenté de me rassurer en m'indiquant que c'était plus ou moins normal. Néanmoins depuis cela n'a pas vraiment changé, et je commence sérieusement à craindre que cela affecte mes derniers mois en Alsace, chose qui empêcherait de profiter pleinement de cette fin d'année...


Que dois-je me dire pour cesser ce comportement irrationnel ?


Un grand merci pour votre aide.

comportement

Meilleure réponse

Bonjour Philippe,
Au vu de votre énoncé, je constate que vous avez la capacité d'adaptation à chaque fois.

Il est tout à fait normal d'avoir une appréhension à chaque nouvelle étape, mais dites vous bien qu'à chaque expérience, cela s'est bien passé et que vous avez la capacité de vous adapter à un nouvel environnement, de nouvelles personnes. Il est important que vous preniez conscience de cela.

Même si vous avez créé des liens forts dans votre ville actuelle, tout est possible dans un autre pays.
Les réseaux sociaux sont là pour maintenir le lien que vous avez établi dans votre ville actuelle.

Dites vous que vous avez cette chance de faire les études que vous souhaitez (je suppose que c'est le cas ?...) de rencontrer et voire de vous confronter au changement de ville/pays/personnes ce qui fait de vous un être communiquant.

Ces expériences que vous vivez maintenant resteront en vous pour toujours, et imaginez vous dans quelques années, quand vous serez installé dans votre vie professionnelle, vous serez certainement heureux de repenser à tous ces moments où vous avez eu cette force de vous adapter et de créer des liens dans chaque lieux.

Quelques citations pour vous donner la force de croire en vous.

"Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement- Bouddha"
"Rien n’est permanent, sauf le changement. — Héraclite"

Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Il est bien légitime de s'inquiéter et l'angoisse due au changement n'est pas pathologique. Autorisez-vous quelques symptomes avec plus d'indulgence, votre inquiétude n'est pas irrationnelle.
Ceci dit, si vous souhaitez aller plus loin et dénouer les fils de ce qui se joue, la psychanalyse vous aiderait sans doute à comprendre ce qui vous rend la perte si compliquée à supporter.
Bon courage pour la suite qui semble riche de projets,
Estelle Merlet, Marseille

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 AVRIL 2016

Logo Estelle MERLET Estelle MERLET

11 réponses

4 J'aime

Bonjour,

la première chose à faire , à mon sens, est d'essayer de ne pas vous culpabiliser en qualifiant ce comportement "d'irrationnel". D'une part, comme cela a déjà été dit, être angoissé dans ce cas n'est pas si "anormal", et d'autre part, certainement que cela fait partie de quelque-chose à comprendre qui se joue en vous. Quoiqu'il en soit, peut-être serait-il bénéfique pour vous de vous faire accompagner par un thérapeute (plutôt en thérapie courte ou moyenne du coup vu l'échéance) pour vous préparer à ce départ temporaire.
Je vous souhaite bon courage.
Cordialement.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 AVRIL 2016

Logo Cyril Cabané Cyril Cabané

14 réponses

7 J'aime

Bonjour Philippe,
j'entends que cela est très angoissant pour vous de lâcher les choses que vous connaissez pour aller ver l'inconnu. Vous avez tout au long de ces dernières années tissé des liens amicaux et vous vous demandez si vous allez pouvoir recréer des relations solides. Je vous propose un travail thérapeutique par l'intermédiaire de Skype, qui va vous permettre de vous sentir ancré ou que vous soyez.
Bien à vous
Béatrice Azzaro

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 AVRIL 2016

Logo AZZARO Béatrice AZZARO Béatrice

11 réponses

18 J'aime

Bonjour Philippe à mon sens il y a une question que vous devez creuser très sérieusement : qu'avez-vous à y perdre? Je pense que c'est le point de départ de votre souffrance, une peur immense de perdre certaines choses, mais quoi? Trouvez votre réponse, peut être cela vous éclairera-t-il. Bonne découverte.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 AVRIL 2016

Logo Navarro Cendrine Navarro Cendrine

36 réponses

80 J'aime

Bonjour,

Vous faire accompagner pour accepter le changement dans votre vie est la manière la plus efficace de parvenir à vous libérer.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 AVRIL 2016

Logo LE MOULLEC Sylvie LE MOULLEC Sylvie

158 réponses

389 J'aime

Bonjour,

Changer de lieu de vie est toujours un certain traumatisme, même si c'est un choix personnel, même si ce changement est réalisé pour des tas de très bonnes raisons.

Notre habitat nous apporte beaucoup sur le plan psychique et ces transplantations sont à chaque fois un coup porté à notre équilibre.

Dans votre cas, vous avez déjà subi très jeune un premier déménagement. Ceux qui ont suivi vous ont, à chaque fois, demandé beaucoup de travail d'adaptation. Il me semble que votre travail psychique a été d'adaptation à un nouvel environnement sans travail de deuil de votre lieu de départ.

Si vous allez dans la rubrique "communauté" de ce site et suivez le fil de discussion "pipi au lit à 4 ans", vous verrez comment un enfant peut réagir et régresser à cause d'un déménagement.

Avant tout, il me paraitrait judicieux que vous puissiez élaborer ces différents deuils des lieux que vous avez quittés et, ensuite de travailler sur le deuil à faire de votre habitat actuel.
Ne vous connaissant pas, j'ai du mal à vous proposer des actes précis.
Faire le deuil d'un endroit peut être proche de faire le deuil d'une personne : se souvenir des bons moments passés ensemble, écrire une lettre d'au-revoir ou d'adieu, manger/boire les spécialités locales en portant (intérieurement !) un toast à la province, ....
Peut-être pouvez-vous trouver par vous-même des moyens de faire symboliquement le deuil de ces lieux où vous avez déjà habité ?

Cordialement,
Véronique de Lagausie
Psychologue clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2016

Logo Anonyme-236321 Anonyme-236321

380 réponses

854 J'aime

Bonjour Philippe,

Votre question m'interpelle : que dois je me dire pour... ?

A une pression, vous répondez par une autre pression, supplémentaire.
Comme si votre vie n'était qu'obligations, résignation à subir... ce que beaucoup considéreraient comme une chance...

Pourquoi ne regarderiez vous pas, de façon active, concrète, ce que vous allez y faire d'heureux ? Vous savez vous adapter, mais comment pouvez vous adapter votre périple, à votre avantage ?
Préparez votre voyage avec vos amis : comment garder le lien ? voulez vous etre en coloc ? en résidence individuelle ? qu'aimez vous ?

Un film me vient a l'esprit : l'Auberge Espagnole. Revoyez le, en insistant sur les dernières minutes, ou le héros, qui avait peur au début de son déracinement, revient chez lui, pour enfin trouver... SA forme de liberté.

Les plus grands acteurs ont toujours le trac avant de monter sur scène... c'est d'ailleurs un signe de qualité de jeu.
Vous avez peur ? parfait ! vous en vous en moquez pas, vous reviendrez aguerri et renforcé, grâce à votre implication... et retrouverez vos vrais amis...

Bon courage, et belle aventure, quelqu'en soit l'issue

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2016

Logo de Silvestri Monique de Silvestri Monique

218 réponses

392 J'aime

Bonjour Philippe,

Les craintes de tout changement est normal et cela génère plein de questionnements. Mais vous semblez avoir déjà fait face à ce genre de situation et vous avez pu vous adapter malgré les difficultés. Ce nouveau départ est différent car vous allez dans d'autres pays, vers d'autres cultures... Cependant, ce n'est pas un simple Aller, vous allez revenir, il y a donc un Retour. En 1 an, il est possible que des choses aient évoluer dans votre ville mais peut être pas tant que ça... Vous pourrez donner des nouvelles à vos proches, pourquoi ne pas constituer un blog qui retracera votre aventure ? Cela vous permettra de garder un lien entre vous et vos proches (famille, amis...)

En vous souhaitant bon courage pour vos préparatifs et une belle aventure.

Bien cordialement.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2016

Logo Parise Audrey Parise Audrey

4 réponses

4 J'aime

Bonjour Philippe,
Malgré un parcours marqué par les déménagements, vous vous êtes finalement plutôt bien adapté.
A partir de là, des remarques et questions que je vous soumets.
Cette fois ci ce n’est plus seulement la France mais l’étranger, à des KM, avec ce que cela peut vous apporter de changements dans vos habitudes culturelles, linguistiques, sociales.... D’où, d’autres types de changements.
Ces stages, sont ils la fin de vos études avec là aussi une inquiétude par rapport à l’entrée dans la vie active et son grand saut dans l’inconnu ?
Vos amis vous semblent ils en voie de se « caser » : mariage, enfants, boulots... durant votre absence, auquel cas vous auriez peur de ne plus retrouver les copains d’avant au retour ?
Voilà quelques pistes de réflexion.
Enfin, votre génération est née avec Internet et la possibilité de partager bien des choses en temps réel. C’est un petit plus !
Courage et cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2016

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1859 réponses

5512 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Suis-je en train d'avancer ou de reculer dans ma vie?

7 réponses, dernière réponse le 04 Mars 2015

Peur de ne plus l'aimer, retour en France difficile, Ambivalence...

3 réponses, dernière réponse le 02 Septembre 2015