Couple brisé,puis je obtenir des explications et des solutions pour m'en sortir?

Réalisée par pénélope89 · 4 févr. 2022 Aide psychologique

J'ai passé presque 9 ans avec le père de mes filles, nous étions très complice, fusionnel, chacun avec un caractère bien trempé, mais nous avions une belle vie, la maison, les voitures, les chiens, des jumelles, on s'aimait et dans notre entourage tous le monde s'accordaient à dire que nous étions un couple uni. Rencontrés sur Paris, il est muté et je le suis à 600km, je quitte tous pour lui car c'est l'homme de m vie, et je suis entière. Pendant 7ans ça va, des hauts des bas mais on est heureux, pas de pb important.
Puis en 2018, il s'éloigne de moi, j'essaie de communiquer de chercher, mais il se referme telle une huitre. Ensuite, je découvre des choses qui me font croire qu'il me trompe, et là je pète littéralement un plomb, lui refuse de me rassurer selon lui il n'a pas à se justifier de quelque chose qu'il ne fait pas.... Et ça dure de plus belle, pendant 18 mois, et moi je perds pieds, j'hurle, je fais des crises d'angoisse à chaque nouveau petit truc qui me met le doute (répond pas quand il sort, cache son tel, a un compte insta sans que je le sache ....etc) je pars dans une colère monstre, car je l'aime plus que tout, et la fidélité est quelque chose pour moi de très important. Je me prends quasi du jour au lendemain des "je ne sais plus cmt je t'aime, en tant que femme ou mere de mes filles", "ce n'est pas toi mais j'ai plus envie de toi", "j'ai peut etre besoin de tout perdre pour me rendre compte" , phrases qui me font tomber de très haut.... Le ciel me tombe sur la tête. PLus je lui demande de me rassurer plus il refuse, "je ne sais pas" "peut etre" sont ses seules réponses.... Et moi qui suis assez volcanique je perds totalement le contrôle de mes réactions, j'ai le coeur brisé (parfois ce qu'il me dit lors de disputes, me fait la même douleur que lorsque j'ai perdu mon père à l'age de 14ans .... vraiment la même sensation de ce coeur qui se brise en 1000 morceaux et que la terre s'ouvre sous mes pieds)
Ayant deux forts caractère, on arrive dans une spirale de négatif d'où on ne se sort pas :(
Et puis en dernier recours, je lui dis de faire un break en septembre 2020 et de partir de la maison un mois. Mais on fait n'importe quoi et on s'appel et on se dispute pareil et il souhaite un deuxième mois par pur vengeance car j'avais voulu le 1er mois de break. Au bout des 2 mois, je me dis c'est bon il va revenir il va enfin accepter d'aller voir une psy conjugale, et là le drame il m'annonce qu'il ne veut pas revenir mais se prendre un appart.
Pour moi c'est la goute d'eau, je lui laisse 8j pour réfléchir mais je lui dis que si il reste sur cette position lui et moi c'est fini je pars, je retourne dans ma région, que je supporterai pas (pour moi c'était pour voir d'autres femmes tranquille et revenir quand il se serai assez amusé) , 8j après il me dit qu'il reste sur sa position, je prends donc la décision la mort dans l'âme de le quitter... La semaine avant mon départ les choses s'apaisent, mais le fond est tjrs là... On est d'accord que c'est devenu trop toxique et qu'il faut prendre de la distance, que c'est une séparation pour mieux se retrouver, on se dit je t'aime au pied du camion de déménagement et on s'embrasse.... Je suis persuadé qu'il va réagir 3mois après et revenir vers moi.....
Je me remet en question et je muri environ 7/8mois après être partie, lui n'est toujours pas revenu vers moi.... Il dit qu'il ne sait pas si il m'aime encore, qu'il a voulu arranger les choses entre nous, mais qu'au moment d'agir son orgueil lui a dit "elle est partie tanpis pour elle", et pourtant il dit que j'ai été la femme de sa vie, il m'envoi de beaux msg a mon anniv, s'inquiete pour ma santé, m'offre un cadeau a noel.... Moi je l'aime encore, certes moins qu'avant car on s'est fait du mal, mais je trouve qu'on a vrmt tous gaché tout les deux et je veux reconstruire une nouvelle histoire avec lui et tirer les leçons.
Lui ne sait pas, il ne ressent rien, il dit que son coeur est vide, qu'il se sent oppressé, qu'il ne supporte plus personne etc...
J'essaie de lui expliquer , mais il n'entend pas ....
Et moi je sombre, ça fait un an que je suis partie, et j'ai refait une crise de nerf dans la semaine (il me dit que ça lui fait peur qu'il supporte pas ça), quand il m'a dit "j'ai presque plus de sentiment pour toi" et ensuit il me dit qu'il s'est mal exprimé qu'il m'aime bcp moins.... et moi je perds pied, car je vois le gachis, la bêtise,et que lorsque l'on se voit aux vacances scolaire quand il vient chercher nos filles il y a toujours une connexion entre nous un lien, (parfois on s'embrasse, on s'enlace, mais je sens qu'il se bloque seul il ne veut pas se laisser aller...)
J'aimerai comprendre pourquoi ses crises de colère et ne plus les faire, à chaque fois elles arrivent quand il me rejette ou me dis des choses très difficiles...
Ca fait 3ans que je supporte ça, que j'attends, que j'espère retrouver mon Homme.... Et je m'epuise quasi chaque jour à lui expliquer mais ça ne change rien.... J'ai consulté des psy mais jamais de réelle solution.....
Quelqu'un peut il m'aider?
Nous aider?

Merci d'avance.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 6 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope89,

Merci de poser votre question.

Vous avez vécu et vous vivez beaucoup de souffrance dans la relation avec le père de vos filles.
La relation semble bien détériorée à la date d'aujourd'hui chacun vivant de son coté sans doute ses propres difficultés et moments très désagréables.
Je vous partage mes réflexions : Vous dites espérer de retrouver votre Homme, la relation d'avant, mais vous avez tous les 2 changé. La vie vous a fait changé. Vos relations tumultueuses vous ont marqué tous les 2. Vous n'êtes plus tout à fait les mêmes. Essayer de retrouvez la relation d'avant ne me semble plus possible. Vos colères, vos menaces votre pouvoir de conviction n'y pourront sans doute rien.

Quand vous dites "j'ai consulté des psy mais pas de réelles solutions", je m'interroge. Selon moi, il n'y a de solution que celle qu'un psy vous aidera, vous, à trouver. Pas celle du psy !. Une solution qui viendra de vous avec votre propre travail thérapeutique éclairéé et guidée par le psy qui vous conviendra.
Je conviens que ce n'est pas une voie facile. Mais si cette voie vous permet de reprendre votre vie en main et votre croissance en diminuant votre souffrance, elle vaut sans doute le coup d'être tentée.


Voilà quelques pistes de réflexion.

je reste à votre écoute par exemple en Visio.

Vous pouvez répondre OUI à la question en bas de page si cette réponse vous a été utile.

Daniel BRUNET Marseille
Psychothérapeute
Praticien EMDR

Brunet Daniel Psy sur Marseille

77 réponses

565 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,

Pour faire couple, l'amour ne suffit pas. Ni le sexe.
S'il n'y a pas la Bienveillance, l'engagement ne peut tenir.
Ce qui nuit à la Bienveillance dans la relation de couple :
- Les relations fusionnelles, dans lesquelles l'autre ne peut respirer, ni avoir un espace à soi, et par lesquelles on s'oublie soi-même. Ce type de relations font tout ou tard le nid de la jalousie.
- Les reproches et les exigences, par lesquelles on demande à l'autre de se conformer à nos attentes/désirs et de changer pour nous, souvent avec du chantage affectif ("si tu m'aimes, alors tu dois changer..."),
- la violence verbale (et physique encore plus) et les débordements émotionnels qui sont à son origine, et dans lesquels on rend l'autre responsable de ce que l'on ressent, alors qu'il s'agit des événements difficiles non "digérés" de notre histoire passée qui se rejouent dans le couple la plupart d u temps,
- l'exigence de réciprocité, qui nie les différences et alimente la jalousie,
- se sacrifier pour l'autre, qui est une manière de l'enfermer plus tard dans une dette et d'en réclamer le dû ("avec tout ce que j'ai fait pour toi, tu pourrais au moins..."),
- Oublier que chacun des partenaires reste un être singulier, différent. Oublier que la relation conjugale existe avant la relation parentale, et ne pas en prendre soin en pensant que parce qu'on s'est aimé avant on s'aimera une fois pour toute.

Voici quelques repères pour vous orienter dans votre situation actuelle, sans attendre que votre compagnon change mais en examinant ce que vous pourriez changer de votre côté pour aller dans le sens d'une relation plus saine.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille.

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1859 réponses

2651 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,

Je réponds tardivement à votre message et vous avez peut-être déjà obtenu toues les réponses à vos questions. Je vous partage quand même mon regard, à toutes fins utiles.

La fusion est reste de la petite enfance : quand nous ne pouvions pas subvenir seul à nos propres besoins, notre maman décryptait nos pleurs et nos cris pour deviner nos besoins et les satisfaire. En grandissant et en faisant l'acquisition du langage, nous sommes censés apprendre à identifier nos émotions et à les décrypter nous-même pour reprendre la responsabilité de nos besoins, et donc le pouvoir d'agir pour les nourrir.

Malheureusement, cet apprentissage est souvent incomplet et nous nous retrouvons à l'âge adulte avec le même schéma relationnel que lorsque nous étions nourrissons, ou en tout cas avec des gros restes.

C'est à dire qu'à un niveau inconscient, nous nous voyons comme un être incomplet qui cherche en permanence sa complétude à l'extérieur de lui-même. On cherche notre "moitié", celle qui nous complète, celle qui a le pouvoir de nourrir nos besoins sans que nous ayons besoin de parler et surtout sans que nous ayons besoin de développer notre conscience de nous-même.

Dans la fusion, nous donnons beaucoup dans nos relations, énormément même, car pour nous, c'est le seul moyen d'obtenir la satisfaction de nos propres besoins. Nous donnons tout à l'autre, parfois en nous niant nous-même, en faisant des sacrifices et en espérant de la réciprocité et un engagement sans faille. Si l'autre nous échappe, alors notre survie est en jeu, car inconsciemment, l'autre est un prolongement de notre mère et il n'y a que lui qui puisse subvenir à nos besoins, et sans lui, nous faisons face à la solitude existentielle et à la mort.

Si on ne vous explique pas que vous avez besoin de reprendre la responsabilité de vos émotions et de vos besoins, de faire l'apprentissage de la séparation, condition nécessaire au développement de l'autonomie, vous risquez de continuer à vous nourrir d'illusions, quelle que soit l'issue de cette relation.

Il est tout à fait possible que vos attentes inconscientes, c'est à dire des demandes qui n'ont pas été exprimées, des besoins qui n'ont pas été verbalisés, pèsent sur la relation.

Nous pouvons en parler de vive voix si vous le souhaitez, je serai ravi de vous aider à y voir plus clair et à mieux cerner ce qui est en jeu pour vous. SI vous souhaitez poursuivre avec moi ensuite, je serai heureux de vous accompagner. Dans le cas contraire, vous aurez eu un échange certainement très éclairant et bénéfique pour la suite.

Belle journée à vous !

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1184 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,

Tout d’abord, la démarche étant partie de vous, je ne proposerai pas de thérapie de couple ou de thérapie systémique, c’est à dire familiale, ici.

Bien sûr que je peux vous aider. J’ai la sensation que vous avez sur investi le lien avec votre ex conjoint à tel point qu’à chaque éloignement cela réveillait votre blessure d’abandon et de rejet vécu avec votre père à vos 14 ans. De ce fait, vous réagissez comme une adolescente blessée et vos deux égos se fracassent l’un contre l’autre, il est possible aussi que le père de vos filles est aussi une blessure de ce style.

Je vous laisse y réfléchir avec apaisement et revenir vers moi quand vous serez prête.

Excellente continuation
Bien à vous
Marjorie Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10849 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2022

Bonjour,

Comment allez-vous ?

Tout d'abord, il n'est pas dit, qu'il ne revienne pas. Cela peut être un test, pour vous, même difficile.

Vous avez un défit à relever, un challenge. La perte et/ou l'absence du père ou du mari provoque ou suscite en vous, beaucoup d'émotion. C'est le plus difficile, à l'extrême, lorsque cela vient toucher directement, notre cœur, notre vie, notre enfance ou notre moi, le plus profond. Nous perdons nos repères, notre assurance, notre maison se brise entièrement. Notre vie. Notre cœur.

Fermez les yeux, très fort, et, restez connectée à votre être intérieur, le plus profond, vous, enfant, puis adolescente, jeune femme, adulte, et voyez tout le chemin parcouru. Vous pouvez effectuer cet exercice, quelques minutes, pour vous, même si vous êtes tendue, essayer de voir au travers, où, et comment puiser votre force.

Puis, soufflez, respirez.

C'est une première étape de réflexion.

Toujours afin de vous aider.

Imaginez maintenant, que vous soyez aussi légère qu'un ballon dans le ciel, qu'une plume, que l'esprit de votre papa, et le cœur de votre mari.

L'expérience de la vie veut parfois, nous apporter des messages. Le calme psychique retrouvé peut arriver à vous reconnecter à tout l'amour de votre papa, peut-être aimerait-il, savoir encore, ce lien invisible mais fort, et que vous soyez heureuse, également, pour votre mari, vous apaiser, vivre votre grandeur, votre karma tout entier, avec toute la part de féminité qui vous fait, et le fait, que vous soyez une femme forte et fidèle, sentir dans votre cœur, cet amour inconditionnel.

Vivre un amour inconditionnel, c'est le vivre tout à l'intérieur de soi, et s'aimer dans cette lumière, qui nous unit à l'amour.

Apaisez-vous. Le reste ne doit être que fluide.

Je vous souhaite toute la sérénité de cœur et d'esprit, même si je comprends votre colère et votre mal.

Vous le savez, aimer, c'est vouloir encore le bien, que ceux qu'on aime, soient heureux, mais je crois que cette expérience, indépendamment de tout, -excepté peut-être de votre âme qui vous protège et veut vous apprendre, qu'il se révèle tout l'amour du monde et la force que vous avez en vous -, demande que vous soyez heureuse, vous, en conscience et en lumière, vivre votre vie, à bras le corps, encore, car vous êtes entière, et forte, vivre votre fidélité encore, même à distance et dans le temps.

La vie est une proposition. Parfois, ce que l'on ne se propose pas à soi-même, c'est vivre pour soi, même passionnément.

Ainsi, je crois que votre papa, de là-haut, et votre mari connaîtraient la quiétude de vous sentir apaisée.

C'est l'esprit qui compte, et le cœur. Mais aussi, encore, coller à votre vie, pleinement, aimer et profiter de chaque instant de votre vie, au quotidien, en esprit, et en lumière.

C'est un cap difficile à passer, l'on est réactif, colérique, sans dessus dessous, on crise, mais en effet, autant notre intelligence émotionnelle est un signal, autant, l'esprit, l'intellect, notre cœur et au niveau de la matière, nous devons encore évoluer, voir ce qui se révèle, dans notre vie.

Je crois que ce passage était pour votre papa.

Pour le reste, la vie n'est que cycle, soyez forte et belle, encore, et ça ira. Nous devons vivre nos karmas, en évoluant, pour notre bien et le bien de notre entourage.

Je vous souhaite de retrouver le bonheur. Car, il est en vous. Vous êtes douée de cet amour. Ajoutez une touche de lumière.

Même si je sens véritablement, toute votre colère.

Je vous soutiens.

Je vous embrasse très fort.

N'hésitez pas

Sheyen

Sheyen Evolving Psycho-philo-practice.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

143 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,
C'est une situation difficile que vous traversez, et que vous expliquez très bien ici.
Un couple vit parfois des moments complexes ou en déséquilibres, au milieu de moments de bonheur intenses… rien d’anormal en soi. C’est aussi cela un couple et une famille.
Mais dès lors ou ces problèmes perdurent dans le temps, et mettent à mal l’un et/ou l’autre ou les deux, il est important de se poser les bonnes questions.
Au travers de votre histoire, vous avez pris des décisions importantes, conciliantes, pour essayer de retrouver du calme dans votre couple, et l'homme que vous aimez. Vous avez décidé de prendre du recul, et d'accepter la séparation physique. Ce sont des actes courageux et douloureux, dans le but peut-être, de soutenir votre famille, votre vie, vos rêves etc…
Vos comportements sont légitimes et aimants. Néanmoins, ne vous épuisez pas dans ce combat qui dure depuis 3 ans dites-vous. Pour passer les étapes difficiles, il faut que chacun en soit conscient et désirant. Il y a votre compagnon, vous et votre couple.
La force résulte dans l’envie de former votre couple (ou le reformer), et vous décrivez une situation ou vous êtes seule dans cette envie, cette possibilité…
L’acceptation d’entendre ce qu’il vous dit est douloureux, mais c’est une possibilité que vous pouvez peut-être essayer de comprendre, d’accepter à un moment donné.
Vos colères vous renvoient peut-être au décès de votre père. La non-acceptation de sa disparition, la perte d’un être aimé, font écho à votre souffrance et une forme d’abandon.
Il faudrait mieux connaitre votre histoire pour comprendre si des liens existes.
Il est le père de vos enfants, un bel amour dans votre vie, et il ne disparait pas de votre vie, il est différemment présent dans votre vie.
Continuez un travail sur vous-même ou à deux, si votre compagnon est d’accord avec cette idée. Un thérapeute vous aidera dans ce sens.
Vous êtes une maman, une femme, qui continue de prendre des décisions importantes pour elle, ne vous oubliez pas.
Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.

Margaux Palluet Psy sur Eyragues

9 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,
On ressent que votre objectif unique est de "récupérer" votre homme, comme s'il était impossible pour vous que cette histoire soit terminée.
La première chose à intégrer est que pour qu'un couple se forme ou perdure, il faut être deux dans cette même énergie. Or, vous voyez que ce n'est plus le cas et vous vous battez, bec et ongles, pour rassembler les morceaux. Sauf que s'il y a bien une chose sur laquelle nous n'avons aucun pouvoir, c'est l'amour. L'amour est, n'est pas, ou n'est plus. Vous avez des sentiments de votre côté, mais êtes vous sûre que ce soit bien de l'amour véritable, celui qui n'attend rien, celui qui partage, celui qui fait qu'on n'a pas "besoin" de l'autre mais juste "envie" d'être aux côtés de l'autre, celui qui fait qu'on est déjà bien avec soi-même pour être bien avec son partenaire. Ce que l'on voit clairement chez vous, c'est que le comportement actuel de votre ex réactive la blessure de l'abandon et vous le dites vous-même lorsque vous avez conscience de revivre ce que vous avez déjà vécu avec votre papa.
Il faudrait que vous commenciez par "prendre acte" que pour le moment, ou peut-être définitivement, votre autre n'a plus ou pas assez de sentiments pour vous. Mais comme il voit que vous ne l'acceptez ps, que cela vous fait souffrir, il essaie, par des gestes qui peuvent sembler ambigus de faire en sorte de ne pas vous blesser. Il a certainement de l’estime et de l'affection pour vous, mais sur la palette de l'Amour avec un grand A, ce n'est pas la nuance de l'amour du couple.
Vous vous demandez certainement comment vous avez pu en arriver là. Sachez que toute relation est une occasion de "grandir", que l'autre en face est comme un miroir, qu'il réfléchit ce que nous sommes. Vous êtes vous demandé ce que votre autre vous avait montré de vous ? Avez vous écouté ce qu'il vous disait ? Au travers de votre récit, je vois clairement votre dépendance affective et c'est bien normal car c'est le système de défense que l'on met en place quand on a la peur de l'abandon. Je vois aussi votre côté contrôlant : vous ne comprenez pas pourquoi vos "explications" ne le font pas changer, le contrôle est l'arme de celui qui se sent trahi. On ne peut pas changer les autres s'ils ne le veulent pas. En revanche, on peut changer soi-même et cette situation est pour vous une invitation à le faire. Vous avez des blessures d'enfance à guérir, pour gagner votre autonomie affective et apprendre à vous aimer vous-même.
Et je dirais que si vous n'avez qu'une chance qu'il revienne vers vous, ce serait celle-là.
Pour cela, vous devez être accompagnée.
En attendant, je vous conseille vivement la lecture de cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même".
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4482 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour, je comprends votre souffrance intérieure. Il se passe qu'avec le temps les personnes qui forment un couple s'attache émotionnellement. Ils vivent, à ce moment-là, une dépendance affective car ils misent leur vie sur l'un et l'autre. Ils fusionnent émotionnellement. Le souci de ce type de dépendance, dès lors un des deux ne va pas bien, l'autre se sent responsable de lui. Si l'un s'éloigne par rapport un souci très personnel l'autre pense que cela vient de lui. L'un se sacrifie pour l'autre et vice et versa. Ce qui fait qu'il y a énormément d'attentes de l'un et de l'autre. C'est se créer de la colère, des crises… En plus de la dépendance affective, il peut avoir les différents de pensées que chacune des personnes ont développé depuis la petite enfance, comme le perfectionnisme, l'idéalisme, l'insatisfaction, le progressisme, etc. Bien souvent et de manière inconsciente, l'une des deux personnes s'identifient à son couple. Il ne forme plus qu'un et c'est à parti de là que cela se gâte. C'est ce que vous vivez. Vous ne pourrez pas vous en sortir sans l'intervention d'un thérapeute qui va vous accompagner dans le détachement émotionnel de ce que vous avez vécu. La fusion émotionnelle est très toxique pour tout type de relation. Bien à vous, Jonathan Desjours, Coach et Thérapeute de l'inconscient.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

744 réponses

539 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,

Il y a parfois des deuils à faire qui sont certes douloureux mais qui sont aussi libératoires.

Je vous conseille de reprendre votre histoire familiale avec un thérapeute qui vous aide à mettre des liens entre le deuil de votre père et le deuil de ce "compagnon" qui se joue de votre incertitude.

Je reste à votre écoute et à votre disposition,

Edith Entringer - Psychopraticienne

Edith Entringer Psy sur Épinal

436 réponses

177 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,
Vous n'arrivez plus à communiquer avec votre mari et vous ne savez pas où il en est exactement. Ce qui vous met dans l'attente et surtout vous faire vivre de l'insécurité. A la longue c'est épuisant psychologiquement. Il est important pour vous d'abord, puis pour vos filles que vous preniez soin de vous. Il y a beaucoup d'insatisfaction et de colère en vous, que vous avez du mal à contrôler, et qui ne s'expriment que de manière défensive. Et vous vivez de l'impuissance à ne pas pouvoir changer la situation. Vous ne pouvez pas obliger votre mari à prendre une décision car vous n'avez aucun pouvoir sur lui. Mais vous pouvez décider de vous faire accompagner par un thérapeute pour sortir du mal-être. Vous pourrez exprimer vos émotions, notamment votre colère, comprendre dans quel système relationnel vous restez prise avec votre mari, prendre conscience de vos besoins fondamentaux insatisfaits et découvrir vos ressources intérieures afin de reprendre le pouvoir sur votre vie. Une fois votre sécurité et votre paix intérieures retrouvées, vous pourrez décider de votre vie future avec ou sans votre mari.
Je suis à votre disposition si vous souhaitez en parler.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinet à Paris 5e ou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

277 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,

Malheureusement, les sentiments ne se contrôlent pas. De son côté, il a perdu l’amour fort qui le liait à vous. Est-ce à cause d’escapade ou bien par usure du temps, qu’importe, les dommages sont là.
Cependant, de votre côté, vous n’avez cessé de l’aimer, même si vous le concevez ce n’est plus l’amour fort et passionnel du début. C’est de même ce qui vous fait mal aujourd’hui.
Il faut également garder en tête qu’il reste proche de vous aussi à cause des enfants. C’est une responsabilité en tant que parent.
Après tant de temps séparé, la seule solution est de repartir à zéro. Cependant, ce n’est jamais facile et l’on a vite tendance à prendre des raccourcis. Pour autant, en général, en refaisant le même chemin, bien souvent, on arrive toujours à la même destination. Pour que celle-ci change, il faut que les deux partenaires s’accordent pour faire les efforts nécessaires pour découvrir d’autres voies qui les conduiront alors vers d’autres destinations.
Vous pourriez envisager une séance de thérapie de couple pour déterminer si un avenir commun est possible, cela vous éviterait de souffrir plus que nécessaire et de perdre du temps pour rien. Je peux vous aider dans cette démarche.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement pour plus d’intimité par téléphone, visioconférence ou mail à votre convenance.

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3450 réponses

3441 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Madame,

Voici ce qui ressort de votre texte :

- épuisement (moral, affectif, probablement physique aussi)
- difficulté à communiquer lorsque les enjeux affectifs sont importants
- conflit entre ce que vous dictent vos sentiments (le bonheur gâché qu’ils veulent encore promettre) et ce que votre besoin de vous retrouver, vous honorer et passer à autre chose pour vous libérer (l’inconnu).
- la difficulté à gérer la perte d’un être aimé et/ou son amour. Vous avez fait le lien entre la disparition de votre papa (1er homme de votre vie) et la perte de la relation d’amour avec votre conjoint.

Peut-être pourriez-vous envisager une thérapie personnelle, à défaut de la faire à deux, pour vous occuper véritablement et vous, trouver une issue plus saine, plus sereine à tout ça et surtout prendre le temps de vous pencher sur vos failles affectives liées à votre passé qui vous empêchent peut-être de lâcher prise lorsque ce serait nécessaire, et vous poussent à toujours plutôt vers un schéma de dépendance affective …?

Que votre conjoint soit comme vous l’avez décrit est une chose. Mais ce qui importe, là ici et maintenant, c’est vous.

Une TCC vous serait d’une aide précieuse et vous permettrait de sortir la tête et le cœur de l’eau puis de vous reconstruire, de faire réémerger y’en version de vous même plus sereine, plus confiante et résiliée. Prenez soin de vous, autrement, le reste suivra.

En ce qui me concerne je suis psycho praticien (TCC: thérapie cognitive et comportementale), coach (PNL: programmation neurolinguistique) et maître en philosophie. Je peux vous recevoir à mon cabinet et/ou vous proposer de sérances à distance. N’hésitez pas si vous avez des questions

Alexandre Thorlet Psy sur Paris

562 réponses

456 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,
J'émets l'hypothèse que votre réaction est celle d'une femme dont les blessures d'abandon ou de rejet l'ont fait souffrir dans son enfance, et qu'elle a développé une dépendance affective suite à ces manques affectifs.
Une psychothérapie vous serait bénéfique, avec un/une thérapeute spécialisé/e dans la D.A. Et vous verrez bien comment vous aurez envie de faire évoluer votre situation, et si votre Homme se sent plus rassuré pour se laisser aller.
Avec plaisir pour ma part, dès que possible
Cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3425 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,
Il vous faut de l’aide et un espace de parole ou exprimer cette colère et ce chagrin d’une histoire d’amour n’est plus ce qu’elle a été.
Quels que soient les sentiments indéfinis du père de vos enfants, il vous fait aller de l’avant et ne plus être dans l’attente de son hypothétique retour. Il a fait son choix, et même s’il n’est pas clair, vous n’avez pas à être prisonnière de celui ci.
Travailler avec un thérapeute vous aidera à prendre la juste distance avec cette relation et amorcer un nouveau départ serein avec ou sans lui.
Bon courage

Florence Tarrade ' Psy sur Marseille

185 réponses

74 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 FÉVR. 2022

Bonjour Pénélope,

"Je t'aime, moi non plus".
"Fuis-mois je te suis, suis-moi je te fuis".
Voilà ce que m'inspire votre histoire, c'est comme si le bonheur était lié à la souffrance. Vous évoquez plusieurs sujets en même temps, vous évoquez aussi deux caractères bien trempés, peut-être avez-vous l'un et l'autre besoin de paix, de calme, d'équilibre dans vos émotions ?
Le père de vos filles semble avoir trouvé cet équilibre en dehors de vous. Je vous invite à vous tourner également vers des personnes plus tranquilles, plus calmes afin que vous permettre de contacter d'autres sources d'inspiration, de relaxation, de méditation. Cela vous permettra aussi de prendre du recul, cette relation semble être devenue maintenant à sens unique.
Il est indéniable qu'il y a toujours de l'amour entre vous mais que la cohabitation et devenue impossible.
Vous pouvez y mettre toute la bonne volonté possible, trouver tous les arguments possibles, si votre partenaire n'est pas sur la même longueur d'onde cela ne fonctionnera pas. Pour qu'une relation à deux soit possible il faut être deux.

Il vous reste à faire le deuil de la relation, apprendre à vivre autrement et joyeusement, cela prend du temps mais c'est possible.
Je vous invite à vous faire accompagner pour cela. Si vous avez déjà contacté des thérapeutes et que vous n'êtes pas satisfaite, changez ! Explorez, expérimentez, nous sommes suffisamment nombreux pour que vous en trouviez un-e qui vous correspond.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1906 réponses

2125 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses