dépression et dépendance affective de ma mère conseils

Réalisée par Shizuka · 4 oct. 2017 Dépression

Depuis sa ménopause et surtout depuis qu'elle a un handicap ma mère est de plus en plus agressive, dépressive et surtout de plus en plus dépendante affective envers moi, j'ai bientôt 34 ans et je me sens étouffée, elle voudrais qu'on soit toujours là pour elle, comme elle vit seule elle a peur qu'on l'abandonne, j'ai même peur un jour d'avoir un petit copain et d'avoir mon appart ! Je ne sais plus quoi faire, elle a besoin d'une thérapie mais elle veut pas se faire soigner.....

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 5 OCT. 2017

Bonjour Shizuoka,
Je comprends votre tristesse et votre mal être, vous aimez votre maman et son comportement vous affecte profondément. Je pense qu'en premier il serait important pour vous de pouvoir suivre une thérapie afin de pouvoir petit à petit vous détacher du poids des responsabilités envers votre maman, apprendre à vous "aimer" et à faire des "choses" pour vous-même sans penser toujours que votre bonheur pourrait faire du mal à votre maman! Vous avez le droit d'être heureuse et votre maman en doit être contente pour vous! Si elle n'y arrive pas c'est qu'elle a un profond mal être en elle-même et malheureusement vous ne pouvez rien faire, c'est à elle de décider d'aller bien, c'est à elle de prendre la décision de consulter! Chacun de nous a la responsabilité pour soi-même d'être heureux!
Donc n'attendez pas cherchez sur le site un adresse près de chez vous et prenez RV, autrement écrivez moi sir mon espace perso on essayera de trouver une solution ensemble.
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
Praticienne en psychologie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4542 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 OCT. 2017

Bonjour,

Votre mère souffre et vous avec elle...en ayant du mal d'envisager de vous éloigner et de penser à vous et à votre vie de femme adulte.

Il est certain que même avant ses problèmes actuels de santé vous étiez toutes les deux très dépendantes l'une de l'autre, ce qui est lié à votre histoire de famille (et la sienne, d'où sa peur d'être abandonnée, et la votre d'être "coupable" de vivre pour vous même).

Vous êtes donc deux à vivre cette relation de dépendance.
Y-a-t-il d'autres personnes dans votre famille proche ? il semblerait que non...

Comme votre mère ne veut pas consulter seule et que vous avez du mal à prendre la bonne distance par rapport à elle, je crois qu'une thérapie familiale (qui est plus "acceptable" pour elle, et lui montrerait votre bonne volonté aussi) pourrait bien vous aider à le faire, en vous permettant à toutes les deux d'exprimer vos sentiments et émotions, à comprendre comment vous êtes arrivées dans cette impasse et trouver ensemble une solution convenable.

Bonne chance et bon courage pour bien soigner le lien entre votre mère et vous !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4388 réponses

12031 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Dans votre situation je pense qu'il serait pertinent d'aller consulter avec elle. Elle se montre dépendante, elle ne peut donc renoncer à votre relation en allant consulter seule, ce qui serait déjà une marque d'indépendance! Une consultation familiale aurait l'avantage de la rassurer et de vous permettre avec l'aide d'un spécialiste de travailler aussi vos modes de dépendance à votre mère. Dans toute dépendance il y a une contre-dépendance.
Cordialement

A.Pelletier

Arnaud Pelletier Psy sur Angers

13 réponses

11 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour
C'est un cas classique de la mère qui, en vieillissant, s'accroche à sa fille, surtout si elle est la benjamine. Mais c'est aussi un cas classique que celui de toute mère qui veut voir sa fille réussir à fonder un foyer. Il s'agit donc de préparer votre mère et lui expliquer que fonder un foyer ne revient pas à vous séparer d'elle, mais que peut-être cela pourrait même vous rapprocher davantage, puisque si vous êtes épanouie, vous pourrez mieux vous occuper d'elle. Bon courage.

Cherni Amor Psy sur Choisy-le-Roi

90 réponses

169 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour,

A 34 ans vous vivez toujours chez votre mère? Avant évoquer son handicap, sa ménopause et le fait que vieillissante elle devienne dépendante affectivement, fil faut considérer peut-être votre dépendance affective.

Sans doute, si cela est possible au plan pratique, serait-il en effet plus raisonnable que vous ayez votre propre logement, et que vous puissiez mener votre propre vie. Si vous avez des frères et soeurs, parlez-en avec eux, organisez vous afin de n'être pas la seule enfant sur qui votre mère se repose. Vous avez le droit à votre propre vie, à 34 ans, vous n'êtes plus l'enfant de votre mère, mais une femme qui a le droit de vivre!

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3933 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour,
je comprends très bien ce que vous vivez et que vous ayez du mal à trouver une solution acceptable pour vous deux.
Il serait souhaitable que vous puissiez consulter un professionnel pour vous-même dans l'objectif de vous affirmer dans vos choix de vie.
Parallèlement, vous pourriez inviter votre maman à suivre une thérapie familiale avec vous afin de travailler sur votre relation mère-fille. Cette approche permettrait aussi de thématiser une forme de chantage affectif que votre mère exerce inconsciemment et sans volonté de vous faire du mal, sur vous.
Bon courage,
bien cordialement,
Stefanie Böhme,
psychologue clinicienne,
thérapeute familial et conjugal

Stefanie Böhme Psy sur Fontaine-Notre-Dame

168 réponses

211 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour,
Une reflexion sur la culpabilite et les shemas educatifs seraient interessantes. Avec un therapeute ou par vous-meme a travers des lectures.
Vous etes pour etre un individu libre qui construit sa vie loin des injonctions familiales a l'age adulte et vous le realise par vous-meme a travers votre message.
Les emotions de votre maman sont les siennes et la dynamique se joue toujours a deux. Regardez de quel facon, vous pouvez agir sur votre partie de la relation a travers vos injonctions inconscientes ou meme conscientes mais destructrices de votre propre chemin de vie.
En esperant vous avoir donne quelques pistes de reflexion.
Bon courage et faite confiance a votre bon sens qui est bien present dans votre message.

Bien a vous,
Mme Pageaud
Psychotherapie integrative
Specialisee TCC

Pageaud Sandrine Psy sur Paris

2 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour Shizuka,
Je comprends ce que vous ressentez ... Vous vous sentez étouffée, mais vous aimeriez qu'elle reçoive de l'aide, qu'elle refuse... Ma première question serait de savoir si vous êtes accompagnée là dedans? pour vous-même? Il est compliqué d'envisager quelque chose pour elle sans son consentement. Par contre je sens que la situation vous pèse, et il me paraît important que vous preniez soin de vous, sans quoi vous ne pourrez plus prendre soin de votre mère...

Sébastien Irola Psy sur Le Peyrat

217 réponses

352 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour.
Votre mère est une personne fragile qui vit dans un état de précarité d'où ses demandes d'être rassurée par votre présence. Mais vous ne pouvez rien faire pour que cela change chez elle. Vous ne pouvez pas être sa mère et d'ailleurs elle n'est plus une enfant même si elle est encore prisonnière de son passée. Et vous ne pouvez pas attendre toute votre vie qu'elle soit enfin reconnaissante de vos attentions et vous reconnaisse dans votre vie de femme et dans votre besoin d'autonomie. Il va vous falloir faire ce deuil et ce sacrifice en prenant vous-même votre vie en main. Et si votre mère ne veut et peut être ne peut pas faire de thérapie, alors il va vous falloir accepter de faire vous-même cette démarche de vous faire aider dans ce travail de séparation. Un thérapeute qui puisse prendre cette fonction de père pour vous aider à vous séparer de votre mère. Un passage douloureux mais nécessaire pour habiter votre vie et son devenir et sortir des chaînes du passé.
Bien à vous.

Anonyme-277493 Psy sur Paris

12 réponses

43 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour, il serait intéressant effectivement de situer votre place ainsi que celle de votre mère au sein de votre famille transgénérationnel, c'est à dire avoir une vue d'ensemble sur l'histoire de votre maman au sein de sa lignée familiale incluant cette notion de légitimité destructive liée à la thérapie contextuelle familiale initiée par Nagy. L'élaboration d'un génogramme pourrait vous aider à comprendre ce que votre mère a souffert et ce que vous semblez devoir porter par loyauté vis à vis d'elle.
Bien Cordialement
Beaudour A. C.
Psychologue

Beaudour ALLALA COULOMBEL Psy sur Saint-Fargeau-Ponthierry

20 réponses

32 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Bonjour,
malheureusement pour nous tous en vieillissant soit on a acquis une certaine sagesse dans notre vie et nous avons pu améliorer les parties de nous qui étaient dans l'ombre, ou dans le cas contraire ces mêmes parties d'ombre vont prendre plus de place à l'occasion de la frustration, de la vieillesse, de la maladie. Il serait bon, bien sûr que votre mère envisage de faire un travail de conscience si elle en éprouve de la motivation. En ce qui vous concerne vous avez à acquérir un détachement qui consiste émotionnellement à couper le cordon ombilical pour construire et vivre votre vie. Ce sera nettement plus facile d'entreprendre ce travail avec un thérapeute. Croire qu'avec le temps tout peut s'arranger me semble peu probable et je vous invite à y réfléchir.
Bien sincèrement
carole chauvet praticienne emdr agrément européen

Anonyme-300213 Psy sur Néac

4 réponses

17 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 OCT. 2017

Je conseille de consulter vous même pour ne pas rester seule avec ces difficultés et peut-être envisager une bonne manière de vous séparer psychiquement de votre maman. Ceci peut la faire évoluer elle même si votre relation se modifie.
Veronique Eydoux

Eydoux Véronique Psy sur Ivry-sur-Seine

3 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 OCT. 2017

Bonjour Shizuka,
La relation mère-fille est souvent difficile et le fait que votre mère soit ménopausée, handicapée et dépressive ne peut que la rendre encore plus compliquée mais n'impose pas que vous deviez tout faire pour elle en en oubliant de vivre.
Vous aussi vous entrez dans son jeu car vous n'osez même pas vivre votre vie, avoir un copain, prendre votre appartement...
C'est pourquoi, il faudrait peut-être que vous entamiez ensemble puis séparément une thérapie qui pourra vous aider à vivre votre relation mère-fille de manière épanouie et harmonieuse.
Pourquoi pas démarrer par une thérapie familiale qui vous permettra de comprendre d'où vient cette dépendance affective.
Cordialement.

Ghislaine PATTE - Thérapeute familiale

Ghislaine Patte Psy sur Montrouge

569 réponses

1335 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 OCT. 2017

Bonjour,

Certaines personnes on en effet une personnalité dépendante, qui peut être exacerbée par une maladie / handicap. La dépression peut aussi faire parti de certains troubles de la personnalité. Quoi qu'il en soit pour votre maman (je ne fais ici aucun diagnostic en ce qui la concerne), ce qui importe à l'heure actuelle c'est vous, et votre souffrance. Avez-vous pensé à consulter ? Si votre maman n'est pas disposée à travailler sur elle, un travail avec un(e) psychologue vous aidera aussi dans votre relation afin de mieux gérer cela au quotidien. L'emprise affective peut-être très puissante et parfois nous avons besoin d'aide pour s'en "défaire". Le but étant de devenir autonome dans nos relations.

Bien cordialement,
Cédric F.
Psychologue.

Forino Cédric Psy sur Nice

1 réponse

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Dépression

Voir plus de psy spécialisés en Dépression

Autres questions sur Dépression

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses