Vous ne pouvez pas vous déplacer en cabinet ?
Trouvez un psy en ligne

Sortir de la dépendance affective

Réalisée par Fred le 11 févr. 2016 Dépression

Je travaille sur ma dépendance affective depuis pas mal de temps, j'ai cerné beaucoup d'aspects de ma personnalité et je passe en ce moment des périodes de colère contre moi,contre ceux qui m'ont dominé avec mon accord implicite et qui continuent à le faire par bien des occasions .

Je suis responsable en partie de cela mais j'ai décidé de changer car je ne supporte plus l'image que je renvoie, mon manque de courage, ma passivité.

Malgre des efforts au quotidien,je sens que je sombre petit à petit dans une dépression.

Je sais que je ne veux plus être l'objet des autres mais je ne sais pas ce que je veux, je n'ai pas de désirs.

J'ai l'impression d'avoir fait semblant toute ma vie,de m'être adapté voire suradapté mais au fond de moi je suis seul et triste .

Comment trouver une sécurité interieur,un apaisement et une force de vie ?

Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Monsieur
vous constatez un certain nombre de difficultés dans votre relation à votre entourage. Mais qu'est ce donc qui exige votre adaptation, sur adaptation?
Comment se fait il que vous ne parveniez pas à sortir de ce cercle ruineux?
Ne croyez vous pas qu'il serait temps de consulter afin de saisir ce qui se joue pour vous dans ces mouvements qui se répètent sans que vous le souhaitiez?

Pourquoi donc n'avez vous pas consulté ?
Qu'en pensez vous ?
Cordialement
Isabelle Thomas
psychologue psychanalyste

Isabelle Thomas Psy sur Paris

664 réponses

2525 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Monsieur,
c'est délicat de vous répondre comme ça sur un sujet qui vous fait beaucoup souffrir.....Vous etes conscient ,vous avez mis des mots sur la problématique......maintenant,ce serait important de consulter afin d'identifier....et peu à peu trouver une véritable estime de vous et pouvoir quitter ce processus sans fin.
Bien à vous.
Mme Lésiard

Flor Lésiard, CTPC Psy sur La Teste-de-Buch

5 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Je lis au travers de vos lignes beaucoup de colère et d'attentes. Pour l'avoir connue à titre personnel, avant de devenir sophro-analyste, voici ce que je peux vous conseiller sur la dépendance affective:
La dépendance affective rentre dans votre mode de fonctionnement à partir du moment où votre inconscient pense avoir besoin de l'Autre pour exister.
Je vous propose d'apprendre à vous connaître, au fond de vous, au-delà de toute attente venant de l'Ego. Accueillir avec bienveillance et compassion l'Être que vous êtes, dans toute sa complexité et sa perfection.
Ensuite, vous apprendrez également à vous aimer, à vous apporter tout ce dont vous avez besoin, sans attendre de l'Autre. Il est important de prendre conscience que c'est votre enfant intérieur qui est en dépendance, pas l'Adulte que vous êtes aujourd'hui.
Ce chemin ne peut se faire qu'avec le soutien d'un praticien. Il peut être plus ou moins long, cependant reste ce qu'il y a de plus efficace pour ensuite devenir AUTONOME.
Je vous souhaite un merveilleux chemin.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Prenez le risque de rencontrer un professionnel ou d'en rencontrer de nouveau si vous avez déjà tenté cette expérience. La sécurité intérieur se constitue dans les premières relations au monde. Le plus souvent les parents. Si cette expérience de base n'a pas été suffisamment adaptée ou soutenue, il vous faudra la construire dans la relation avec l'aide d'un tiers qui vous aidera à affronter ce qui reste mis de côté pour l'instant et constitue certainement une part de votre dépression. A partir de cette relation vous pourrez prendre confiance en vous pour mieux aborder votre vie. Pour cela il vous faut faire le choix d'une personne avec qui vous vous sentiez suffisamment en confiance. D'où l'importance d'en rencontrer plusieurs si nécessaire. Il s'agit là d'un travail de thérapie pour lequel de nombreux thérapeutes ne demande pas de paiement pour le premier rendez-vous et seront respectueux de votre choix de revenir ou pas. Décision que vous n'êtes pas obligé de prendre à a fin de la consultation.

Rochefort Michel Psy sur Paris

12 réponses

25 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Lost,

Le fait que vous vous soyez mis en situation de dépendance affective a généré un comportement qui ne vous convient plus à présent. Vous n'avez pas à vous en vouloir. Vous vous êtes juste trompé de route et vous savez à présent que votre objectif est l’INdépendance affective.
Au moment où vous aviez ce comportement de dépendance, c'était la meilleure solution que vous avez trouvée pour vous protéger de quelque chose / pour vous apporter quelque chose. Vous avez ainsi pu combler un besoin intime et profond. Le bien-être, l’amour, la paix, la Sécurité… ?

Votre esprit n'a pas su vous apporter autrement ce besoin. C’est juste la meilleure solution qu’il a trouvée à ce moment là et même si c’était éphémère et destructeur sur d’autres plans, tant que ça fonctionnait sur ce plan précis votre esprit recommençait l’opération.

Pour avoir un résultat différent, il faut changer l’équation (c’est-à-dire qu’il faut changer vos émotions, vos représentations internes (ce que vous vous dites, ce à quoi vous pensez..) et ainsi influencer votre comportement).
Vous avez à présent des nouvelles données et un recul qui a fait que vous vous êtes rendu compte que ce comportement n'était pas adapté à vos envies.

Je vous propose de créer et remplir un tableau en trois colonnes :
Colonne n°1 : ce que je ne ferai jamais contre…
colonne n°2 : ce que je n'accepterai jamais…
colonne n°3 : ma réaction face à cette situation que je n'accepte pas
Faites-en un pour « ma famille », « mes amis », « une personne en particulier avec qui la relation vous parait faussé » etc.)

Pour la colonne n°3, il est important dans d’imaginer une réaction qui protège votre intégrité et votre respect ainsi que celui de l'Autre. Pour cela vous pouvez donner une information sans s'énerver, une information dépourvu de toute émotion négative, dire « je ne suis pas d'accord avec ce que tu en train de faire envers moi » et observer la réaction de l'autre car sa réaction lui appartient elle ne vous appartient pas et vous ne pouvez pas la contrôler. En agissant ainsi, vous responsabilisez l’autre car vous êtes resté calme, vous ne vous êtes pas fait de mal à l'intérieur, vous n'avez rien à vous reprocher. Vous avez donné une information à l'autre et c'est à lui de décider de sa réaction face à cette information.

Restez dans le respect de votre intégrité, de votre bien-être intérieur car c’est la seule chose que vous pouvez contrôler. Vos émotions, votre sourire, vos gestes, réactions, représentations du monde etc… c’est ça votre champ de contrôle. Ce qui est extérieur à vous (la réaction de l’autre, ses émotions, ses choix, sa méchanceté, son amour etc…) c’est en dehors de votre champ de contrôle. Vous pouvez éventuellement influencer tout au plus.

Par rapport à la dépendance affective, j’imagine que vous êtes dans l’attente de quelque chose de la part des autres.
En quelques sortes vous mettez une certaine pression que la personne détecte ou pas et qui va avoir des répercussions sur la relation.
L’attente est une prison que vous créez et si une personne malveillante détecte cette attente, c’est comme si vous lui donniez la clef de votre cellule. Elle peut vous y enfermer et refuser de vous « nourrir ».
Au moment où vous êtes dans l'attente de quelque chose de la part d'une personne vous vous mettez dans une prison car vous êtes dans l'attente de quelqu'un que vous ne pouvez pas contrôler (ses sentiments, réaction, méchanceté, amour ou pas,etc.).

Je vous propose d'être plutôt dans l'accueil que dans l’attente. Prenez le temps d’y penser. La différence parait subtile mais ça change tout dans les rapports humains.
De plus, en attendant quelque chose de l'autre, vous enfermez également l'autre dans les possibilités que vous avez décidé d'accepter de sa part. A partir du moment où la personne sort du cadre de votre attente vous allez être insatisfait. Vous l'avez donc enfermé dans un cadre limité de réaction.
Je pense que le meilleur conseil que je puisse vous donner et d'apprendre à vous donner à vous-même de l’attention, à être attentif à votre bien-être intérieur surtout dans des situations de solitude ou d'échange négatifs. Apprenez à remplir votre réservoir de ressources intérieures sans être dépendant des autres.
Je vous propose de réfléchir également à la blessure qui remonte lorsque vous vous retrouvez en détresse affective. Lorsque vous êtes en recherche de l'affection des autres quelle est la blessure qui s'ouvre en vous ? Quel est l'événement blessant qui remonte à ce moment-là ? Lorsque vous aurez un début d'éléments de réponses vous rendrez peut-être vous rendre compte que votre comportement de dépendance affective est comme un masque que vous mettez, un rôle que vous vous donnez pour ne pas vous laisser ressentir cette blessure car elle est profonde.
Vous pouvez accepter cette blessure et toutes les sensations qui lui sont associées. Vous pouvez accepter de ressentir cette blessure pour l’analyser, la regarder, avoir vos propres actions et votre propre analyse et peut-être même la soigner.
Ainsi, vous n’aurez plus besoin de ce masque, d’attendre que les autres remplissent votre besoin. Apprenez à vous ressourcer en autonomie.

J'espère vous avoir ouvert de nouvelles perspectives.

N'hésitez pas à me contacter. Je propose des séances de première approche via téléphone ou skype.

Diane Scerri

Diane Scerri Psy sur Saint-Brieuc

35 réponses

75 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
A travers votre mail, je sens une énergie et l'envie de vous en sortir. Vous êtes également prêt à vous remettre en question et à faire un travail sur vous. J'imagine que vous oscillez beaucoup d'humeur. Il est difficile de répondre à quelqu'un sans le connaître mais une piste de réflexion peut toutefois vous faire avancer: qu' est ce qui a perturbé votre équilibre? Qu'est-ce qui vous a fait basculer dans cet état depressif? Quelles étaient les personnes sur qui vous vous reposiez et qui ne sont plus là aujourd'hui pour vous soutenir et pour vous apporter la joie qu'il vous manque aujourd'hui? Bonne réflexion et bon courage!

Laurence SKA Psy sur Le Plessis-Trévise

4 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Lost
La première chose à laquelle je pense est votre pseudo : lost = perdu. Vous êtes perdu et souhaitez vous retrouver, mais ce qui domine chez vous est l'idée de perte. Il est donc essentiel que vous transformiez votre vision et vos schémas de pensée et que vous "reveniez" à vous-même en adoptant d'autres comportements. Seule une thérapie peut vous permettre de travailler sur l'estime de vous et la confiance en vous, mais aussi de comprendre les schémas connus et vécus vous ayant conduit à cette dépendance affective. Il va vous falloir apprendre le détachement et à couper le lien, tout en renforçant celui que vous avez avec vous-même...

Anne-Laure Buffet Psy sur Boulogne-Billancourt

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
vous vous sentez responsable d'avoir été passif. Il est temps de vous sentir responsable d'être actif cette fois ci. Un accompagnement psy peut vous y aider, à condition de ne pas retomber dans une nouvelle dépendance, et cela sera le travail pour vous et pour le psy, de veiller à cette autonomisation progressive : être accompagné par lui sans être dépendant de lui
Cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

1994 réponses

5808 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Lost,
Au travers de ce que vous évoquez, il m'apparaît nécessaire de consulter un thérapeute afin de retrouver votre place, votre dignité.

Il est très difficile de faire ce travail seul, même si vous avez compris tout ce qui a pu vous conditionner et vous retrouver dans cette impasse.

Un travail en profondeur est recommandé pour vous sortir de ces schémas bloquants et de retrouver un apaisement intérieur.

Bon courage

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2650 réponses

10718 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Dépression

Voir plus de psychologues spécialisés en Dépression

Autres questions sur Dépression

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10800

psychologues

questions 6300

questions

réponses 32800

réponses