Suicide mère / Dépendance affective qui en résulte

Réalisée par Dam1987 · 12 juil. 2021 Aide psychologique

Bonjour,

Suite à la mort de ma mère (suicide lorsque j'étais enfant entre 5 et 10 ans), j'ai grandi dans une famille très silencieuse. Sujet tabou, pas d'expression des émotions.
Je suis une thérapie avec une psychologue depuis 5 à 6 ans, elle m'a déclaré comme "très sensible (voire hyper) post traumatique".

Voilà pour la base.
Ma question porte sur mes relations avec les femmes. J'ai bien sûr identifier la situation de dépendance affective dans laquelle je me retrouve quasi systématiquement lorsque je suis avec une petite amie. Mais comment la dépasser une fois qu'elle a été identifiée ? J'ai l'envie de construire, fonder une famille, mais cela ne fonctionne jamais. Au bout d'1 an, quand je sens que cela ne fonctionne pas, je quitte la personne (beaucoup plus souvent que je ne suis quitté). Ma dernière relation a duré 1 an et demi, mais la communication n'était pas bonne, j'essayais de régler des soucis, mais en face il n'y avait pas la volonté. Pour elle, si on s'aimait, tout s'arrangerait, mais je n'étais pas d'accord. Pour moi l'amour ne suffit pas pour qu'une relation fonctionne. Donc quand il y avait des problèmes et que je les mettais sur la table pour les régler (ce qui n'est jamais agréable, mais je faisais l'effort), cette personne devenait mutique (pour me punir ? Elle, elle me disait qu'elle bloquait car souffrait à cause de ce que j'évoquais). Résultat, rien ne se réglait, et par son mutisme, je sentais qu'elle s'en fichait et ne me respectais pas, que notre histoire n'était pas importante contrairement à sa personne. Voilà, j'ai essayé d'exposer au mieux les choses.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 JUIL. 2021

Bonsoir Dam,

Merci pour votre témoignage.
Ce que vous avez vécu est très violent, c'est un abandon vif qui a laissé probablement un très grand vide en vous.
Cela est super que vous soyez en thérapie depuis plusieurs années: qu'avez-vous appris, compris, gardé comme enseignements par rapport à cette thérapie?
Vous êtes vous rencontré autrement qu'au travers de cette sensibilité qui vous caractérise?
Il semble que vous avez besoin de traverser cette dépendance affective afin de vous impliquer dans des relations constructives, stables. Est-ce bien cela ?
Notre inconscient ne faisant pas la différence entre l'imaginaire, le fantasme ou la réalité, il attire à nous (malgré nous) des situations nous permettant de rejouer nos souffrances. En ce sens, il semble que transcender cette dépendance vous permettra de régler ce qui est aujourd'hui exposé comme la source de ces difficultés liées au couple.
La fusion étant la mort d'un des deux individus, l'idée est déjà d'expérimenter la liberté totale, même au sein du couple.
Connaissez-vous cela ? Sans culpabilité, aucune ?
Ce mutisme est une piqûre de rappel d'un traumatisme très ancré en vous.

De quoi avez-vous réellement besoin aujourd'hui?
Comment puis-je vous aider ?

Je serais ravie de vous accompagner en toute bienveillance sur les thématiques que vous évoquez
-Julia (hypersensibilité, agressivité, culpabilité, gestion des émotions, deuil....)
-Psychanalyse, psychothérapie, PNL.

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

888 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

Bonjour,
La dépendance affective est le "masque" correspondant à la blessure d'abandon (cf "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau"). Identifier une blessure ne suffit pas, en repérer l'origine non plus, il est nécessaire de recontacter son enfant intérieur pour opérer la guérison nécessaire et apprendre à abandonner peu à peu ses systèmes de défense, au travers des "exercices" de la vie qui réactivent les blessures et donc les peurs de l'enfance. Dans vos relations sentimentales, vous revivez celle que vous aviez avec votre mère.
Peut-être qu'une thérapie comme celle que je propose pourrait vous aider à compléter le travail que vous avez déjà entamé.
N'hésitez pas à me demander un premier échange gratuit et sans engagement, si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4493 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

Bonjour Dam,

Vous avez vécu un événement très difficile enfant.
En même temps, le mutisme de votre famille à propos du suicide de votre mère, et l'impossibilité pour vous de mettre des mots sur vos émotions et sur cet abandon (et donc de "digérer" correctement l'événement) a sans doute été encore plus impactant, et d'ailleurs c'est ce qui vous amène à mettre fin à votre dernière relation, lorsque vous revivez dans le couple cette stratégie du silence qui vous est insupportable de la part de votre compagne. Vous préférez la quitter plutôt que de revivre cela.

Néanmoins la peur de l'abandon, qui peut vous pousser à abandonner l'autre (en trouvant des prétextes pour le faire) par peur d'être abandonné ne signe pas systématiquement une "dépendance affective".
Vous avez raison d'écrire que l'amour ne suffit pas pour faire couple, on ne peut faire l'économie d'une bonne grammaire relationnelle qui permet d'aller au conflit sans s'écorcher, pour rester Sujet dans la relation.

Vous écrivez que les séparations interviennent souvent au bout d'un an, c'est à dire à la fin de la phase fusionnelle "amoureuse", quand on s'aperçois que l'autre n'est pas le/la partenaire idéal(e) qui sera toujours là pour nous et pourra satisfaire tous nos désirs. Les conflits (de désir et de besoins) sont alors inévitables et nécessaires pour attendre ce que j'ai évoqué plus haut et permettre au coupe de durer, une fois dépassés.

Reste à vérifier si vous êtes en difficulté pour accepter le détachement nécessaire après cette phase fusionnelle, ou bien si vous choisissez toujours (inconsciemment) un même type de partenaire qui ne peut vous satisfaire (autosabotage) afin de rejouer le scénario de votre enfance.

Le travail de thérapie devrait vous permettre de faire cette vérification et surtout d'apprendre à vous en protéger pour vous donner la vie de couple que vous désirez.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille
(Visio consultations et consutlations en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1859 réponses

2656 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

Dam1987 bonjour,

Vous avez identifié des situations de dépendance affective, comment cela s'exprime t'il dans vos relations ? Dans l'exemple que vous proposez il n'est pas question directement de dépendance affective mais plutôt d'un besoin de communication, que les choses soit dites (même si c'est pas agréable) et il n'y a qu'a ce prix qu'une relation peut fonctionner pleinement, l'amour seule ne suffit pas. C'est d'ailleurs totalement cohérent avec votre vécu, puisque que vous avez souffert il me semble du non dit, du tabou familial et vous avez ainsi expérimenté que seul l'amour ne suffit pas. Il me semble donc bien compréhensible qu'une part de vous soit très à cheval sur ce point pour vous permettre de vivre et l'amour et la communication.
Est ce que vous avez déjà observé votre problématique sous cet angle ?
Si besoin je suis à votre écoute, bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, CNV, justice restaurative
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/ifs-un-modele-psychotherapeutique-novateur
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

880 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

Bonjour Dam,
Vous avez vécu un (voire des) traumatismes dans l'enfance. L'approximation de la date du décès de votre maman vient confirmer tout les non-dits autour de ce drame. Vous portez probablement ces souvenirs émotionnels à l'intérieur de vous, comme une croix, sans avoir eu l'occasion de la déposer. Cela a dû nourrir une angoisse d'abandon qui vient colorer systématiquement vos relations amoureuses. Au point que, pour ne pas être abandonné à nouveau, vous préférez souvent trancher vous même la relation. Votre intervention sur ce forum pourrait nous faire penser que vous ne trouvez pas de réconfort dans la thérapie que vous suivez actuellement. N'abandonnez pas. Ne vous abandonnez pas en route. C'est un chemin rocailleux mais qu'il vous faut suivre jusqu'au bout pour aller mieux. Bonne chance Dam.
Chaleureusement
Catherine Couvert

Catherine Couvert Psy sur Lyon

542 réponses

395 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

bonjour ,
ce mutisme de l'autre doit être pour vous le rappel des non-dits de la famille et certainement vous cherchez à vous protéger.
Vous devriez faire une thérapie c'est le mieux pour vous ,afin de parler de cette forte souffrance toujours présente dans votre inconscient .
Bien cordialement à vous

Catherine Pourtein Psy sur Buxerolles

658 réponses

395 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

Bonjour,
tout d'abord je tenais à vous rassurer, vous pouvez parfaitement aspirer à une vie de couple et construire une famille. Mais, revenons en à votre demande. Le choc traumatique que constitue un suicide est énorme, de surcroit pour un enfant qui ne peut pas comprendre un phénomène qui dépasse même largement l'entendement d'un adulte. Comment verbaliser l'innommable ? Une question au passage comment cela se fait-il que vous ne sachiez pas précisément à quel âge votre mère est décédée ?)

Aujourd'hui, j'imagine que ce travail de deuil et de verbalisation de vos émotions, vous l'avez entrepris en thérapie. Au centre de votre problématique et par rapport au peu que je connais de vous, je pense qu'il y a deux problématiques qui n'en forme qu'une : la notion d'abandon et celle du silence. Vous vivez la non verbalisation chez votre partenaire comme une forme d'abandon.
La parole est la clé d'une bonne partie de vos problèmes. C'est elle qui vous permettra d'ouvrir une porte heureuse sur la vie.
Bien cordialement.

David Helft Psy sur Paris

139 réponses

190 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2021

bonjour à vous,
votre message m'a interpellé et une réponse pour moi s'impose...
Vous avez vécu un traumatisme de grande envergure dans votre jeunesse... D'ailleurs vous ne mettez pas de date fixe de ce traumatisme, vous le situez dans une période, ce qui très parlant... Tout simplement que pour que votre mère en arrive à cet acte final il a fallu un ou des déclencheurs avant, déclencheurs que vous avez peut-être également vécus...
Tous ces traumas sont en vous en tant qu'émotions diverses et variées... et ce depuis votre enfance...
Vous vous protégez et vous tentez d'en parler par ces expériences dont a découlé le départ de votre maman...
La psychologie énergétique peut vous venir en aide et je vous recommande vivement de consulter un psy professionnel dans ces techniques de gestion des émotions... parce c'est un métier à part entière qui traite, soigne voire totalement tous ces symptômes....
Si vous ne trouvez pas de psychologue énergéticien dans votre région, je fais également des visio consultations... Je vous souhaite le meilleurs
Très belle journée à vous et peut-être à bientôt
Véronique Mercier

Véronique Mercier Psy sur Calais

105 réponses

54 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 136050

réponses