Est-ce-que je commence à perdre la tête..?

Réalisée par Mathieu · 15 juin 2018 Trouble de la personnalité

Bonjour, je vous écris aujourd'hui pour avoir de l'aide sur ce qui m'arrive.
Donc voilà je suis un adolescent, et en ce moment tout va pour le plus mal.
Je m'explique, depuis quelques semaines je commence à croire que je suis victime de complot, d'espionnage par des gens que je croise dans la vie de tout les jours et par mes proches mêmes. Je me sens poursuivie, j'ai l'impression que tout le monde veut me nuire, que les gens lisent mes pensées..
Je suis démotivé à tout, plus rien de m'intéresse. J'ai fréquemment des hallucinations auditives, j'entends des voies me parler en me disant de partie loin, que je ne sers à rien et que des gens vont me pourrir. Quand je sors dehors, j'ai la sensation que des gens invisibles me suivent pour me tuer !
En étant en crise, j'ai un comportement très impulsif, je contrôle plus rien, j'ai des hallucinations visuelles et auditives à la fois, je blesse tout mes proches et je fugue de chez moi.
J'ai l'impression de complètement perdre la tête.
Je précise que j'ai déjà été interner deux fois en hôpital psychiatrique.
Si quelqu'un pourrait m'éclairer sur ce qui m'arrive.. Je précise je prend deja un traitement qui se nomme "Risperidone" mais je ne le prend plus ca me fatigue trop.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 17 JUIN 2018

Bonjour Mathieu,
je vous félicite d'avoir eu la force de nous écrire! Bravo!
Je crois qu'il serait important que vous parliez de ces ressentis avec le médecin qui vous suit et surtout il serait vraiment important que vous puissiez lui parler de votre volonté d'arrêter la Risperidone car on ne peut pas arrêter un médicament sans l'avis du médecin, car les "inconvénients" pourraient être assez importants ( je crois que quelque symptôme dont vous nous parlez pourrait être causé par l'arrêt impromptu du médicament).
Il faudrait aussi que vous puissiez suivre une thérapie hebdomadaire afin de pouvoir retrouver un peu de calme et pouvoir comprendre "ce qui se passe en vous"!
Courage parlez-en avec vos parents et voyez avec eux quel thérapeute consulter.
Ne vous découragez pas il y a toujours une solution, parfois même plusieurs!
Bien à vous
Livia CLARA VILNAT
Dr en Sciences Humaines
Praticienne en psychologie et psychothérapie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4229 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIN 2018

Bonjour,

Le fait que vous écriviez sur ce site témoigne d’une certaine distance par rapport à votre état et identifie votre apaisement psychique. Vous devriez en parler à vos parents ou vos tuteurs.

Vous connaissez certainement ces symptômes puisque vous avez été traité et interné certainement pour ceux-là. Reprenez votre traitement et consultez votre médecin psychiatre. Vous devriez de vous-même vous diriger vers les urgences psy de votre ville.

Si votre structure est à ce point alimenté par vos phantasmes et par votre environnement, même s’il s’agit d’un événement sporadique, je vous conseille de vous diriger vers les services d’urgence psy de votre ville.

Alain Giraud
Psychothérapie Analytique

Alain GIRAUD Psy sur Avignon

236 réponses

529 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIN 2018

Bonjour Mathieu,

Vous faites bien d'écrire ici et j'espère que la réponse de Mme Podani a pu vous aider déjà.

Non, vous ne perdez pas la tête, mais vous êtes en crise et vous identifiez très bien celle-ci, et vous vous sentez perdu en effet.

le plus urgent serait de consulter si possible ce WE déjà sinon dès lundi.

Comme Mme Podani vous l'indique, il ne faut pas interrompre le traitement prescrit et il serait bien que vous soyez suivi en psychothérapie également: les deux approches conjointes devraient vous permettre de vous vous rassembler et peut-être aussi, avec le temps, d'en savoir un peu plus sur ce qui, de votre propre histoire, génère de telles angoisses.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3720 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIN 2018

Bonjour Mathieu,

Vous êtes certainement un adolescent très sensible, et qui a été un peu "dépassé" par les transformations et sollicitations émotionnelles (voire par la vie en général) que la traversée de cette période de grandes transformations impose.

Vous avez peut être aussi vécu des événements traumatisants..., ou qui ont été trop éprouvants pour vous, et que votre psychisme n'a pas pu intégrer : des angoisses très primitives (comme celles du bébé au début de la vie) sont revenues..., et vous avez probablement été la proie de ces angoisses, comme dans ce que vous décrivez dans votre message.
Le fait d'avoir été interné en hôpital psychiatrique montre que vous avez besoin de soins spécifiques et d'un traitement soutenu pour enrayer votre souffrance psychique.

Ce que vous vivez actuellement comme "crises" d'angoisse profonde est lié au problème de fond que les médicaments étaient censés aider à traiter : vous avez eu tort de mettre fin à votre traitement médicamenteux sans l'avis de votre médecin.
Donc... il me semble que vous souffrez des suites de l'arrêt de votre traitement.

Par ailleurs, une psychothérapie vous serait bien nécessaire : dans votre cas, celle ci est prise en charge (gratuitement pour vous) dans le cadre de l'hôpital ou dans le CMP de votre ville.

Je rajoute que mon expérience montre qu'une thérapie familiale est très utile à la fois à la famille dont vous faite part (qui peut ainsi mieux comprendre les symptômes de votre maladie et vous accompagner à vous sentir mieux et à évoluer vers l'autonomie adulte), qu'à vous même, pour exprimer ce que vous vivez et vous faire comprendre par les votre, dans un cadre sécurisant.

Allez donc reprendre votre traitement et ensuite revoyez votre médecin traitant / psychiatre pour parler de ce que vous vivez comme de la "fatigue" .
Cette fatigue qui peut être un effet secondaire des médicaments..., mais aussi une autre manifestation de votre maladie psychique qui vous donne ces crises et vous fait actuellement souffrir, tant vous même que vos proches.

Bon courage pour vous soigner comme recommandé par les médecins, et pour demander aussi à suivre une psychothérapie !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1739 réponses

5389 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Trouble de la personnalité

Voir plus de psy spécialisés en Trouble de la personnalité

Autres questions sur Trouble de la personnalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11000

psychologues

questions 7000

questions

réponses 36200

réponses